Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Les forces radicales dans l’islam servent les intérêts américains"

Entretien avec Alexandre Douguine, 11 août 2013

Algeriepatriotique : Le président égyptien Morsi, issu des Frères musulmans, a été renversé, et le peuple tunisien demande, à son tour, la destitution du parti islamiste Ennahda au pouvoir. Pensez-vous que les peuples arabes ont pris conscience que le simulacre appelé « printemps arabe » est, à la base, une manipulation au profit de desseins géostratégiques de l’entité sioniste ?

Alexandre Douguine : Je peux donner mon avis à propos de tout ce qui se passe dans le monde arabe. Je ne suis pas musulman. Je peux donner mon avis d’un point de vue géopolitique et en tant que Russe qui suit les événements dans le monde arabe.

Pour commencer, il faut dire que je crois que la situation politique dans le monde arabe était après la période de la décolonisation manipulée par les pouvoirs étrangers. Donc, on ne peut pas parler de gouvernements arabes parce que dans chaque gouvernement arabe, il y a les grandes puissances étrangères qui sont en jeu. Dans les différents pays arabes, il existe des influences. Donc, on peut parler de printemps arabe, aussi, en se rendant compte qu’il s’agit de certaines manipulations de la part de la force extra-arabe.

Il y a certaines croyances profondément enracinées dans les sociétés arabes, en même temps, il y a la manipulation. Le souci des peuples arabes d’organiser leurs sociétés sur les bases de leur culture et de leur religion, de leur vision du monde est tout à fait légitime. Dans beaucoup de pays arabes, actuellement, ce sont des régimes politiques post-coloniaux, d’où le désir des populations de se débarrasser de cette tutelle post-colonialiste occidentale. La situation devient, donc, très compliquée parce qu’on ne peut pas être libre dans le monde actuel, dominé par des puissances géopolitiques importantes. On ne laissera pas les peuples arabes choisir librement comment doit être leur vie, leur chemin historique. L’Occident qui prétend être la force unique globale, aujourd’hui, va vouloir toujours manipuler la situation.

Il y a également les désaccords dans le monde arabe. Il y a des forces totalement contradictoires et opposées. Par exemple, dans le contexte de l’Égypte, nous pouvons dire qu’il y a deux branches de musulmans radicaux ; le parti des Frères musulmans de Morsi, orienté vers le Qatar, et les salafistes qui sont en contact avec l’Arabie Saoudite. Proches idéologiquement, mais différents politiquement. En même temps, le Qatar et l’Arabie Saoudite sont manipulés géopolitiquement pas les États-Unis. L’armée égyptienne, maintenant au pouvoir, était bien liée à Washington et à l’État d’Israël. La tendance démocrate en Égypte est occidentaliste, alors que certains mouvements nationalistes sont beaucoup plus à l’écoute des besoins du peuple égyptien. Il se trouve aussi qu’ils sont manipulés par l’extérieur et, dans ce cas, la situation devient tout à fait compliquée.

Morsi, quand il était au pouvoir, menait une politique en faveur des États-Unis d’Amérique et Israël. Il a commencé par détruire les bases des Palestiniens et déclaré son hostilité à Bachar Al-Assad. Il a été destitué, mais cela ne veut pas dire que la situation est meilleure. La révolution arabe ou le printemps arabe sont manipulés et dénaturés par les forces étrangères.

Je crois que nous avons besoin de rêver de l’islam authentique. Nous avons besoin du sentiment identitaire du monde arabe. Les Arabes doivent décider de leur avenir et construire leurs sociétés sur les bases de leur culture. Seulement, ce n’est pas le cas. Il faut mener jusqu’au bout la lutte anticolonialiste et après cela, on peut songer au futur et à la possibilité de révoltes réelles et non pas manipulées. Je crois que l’éviction de Morsi est une bonne chose, car nous avons vu que la société égyptienne refusait sa politique pro-américaine, anti-syrienne, et celle des Frères musulmans en général, parce que l’islam radical et extrémiste n’a rien à voir avec l’islam traditionnel à ce que je sais.

Les forces radicales dans l’islam servent toujours les intérêts des Américains, partout. C’est l’analyse objective et sans parti pris.

Je crois, donc, que deux forces importantes doivent prendre les décisions dans le monde arabe, au vu des événements qui se déroulent : le peuple arabe lui-même, parce qu’il doit être souverain, libre et indépendant dans ses décisions, et la religion authentique et profondément enracinée dans ce peuple, l’islam traditionnel. Je crois que maintenant il y a beaucoup de personnages qui se proposent d’être les chefs spirituels et religieux alors qu’ils travaillent pour des puissances qui n’ont rien à voir avec le monde arabe, telles que les États-Unis, le pays le plus satanique et antireligieux du monde. Le libéralisme occidental est agressif, séculaire, maçonnique et complètement antitraditionnel et je ne comprends pas comment l’on peut collaborer avec les États-Unis en défendant les valeurs islamiques. Je crois que c’est tout à fait contradictoire et, dans ce cas, je suis tout à fait d’accord avec Cheikh Imran Hosein, que je tiens en très grande estime, pour dire que le peuple arabe et le monde musulman ont besoin de retour aux vraies traditions islamiques, ce qui exclut toute collaboration avec les forces de l’Occident qui sont celles du Dajjal.

D’aucuns estiment que le modèle algérien dans la lutte antiterroriste et ensuite dans la politique de réconciliation pourrait répondre aux besoins de ces nations qui sombrent dans le chaos. Quel est votre avis là-dessus ?

Je ne suis pas suffisamment au courant de la vie politique en Algérie. À mon avis, la situation en Algérie, actuellement, est critique parce qu’il y a tant de contradictions qui ne sont pas résolues. Il y a tant de tensions entre différents groupes, notamment ethniques, tels les Berbères qui possèdent leur propre identité ethnique nationale et culturelle. Il y a aussi la présence évidente de la France, de l’Europe en Algérie jusqu’à ce jour. Il y a, également, des forces ultra-radicales avec l’appui du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Et il y a, aussi, certaines demandes légitimes de la population pour qui le pays devra répondre aux besoins de son peuple et non pas à ceux de tel ou tel clan politique ou économique.

Cela étant, si la situation reste telle quelle, on arrivera à une crise tôt ou tard. Ce compromis postcolonial qui est en place en Algérie ne peut pas durer éternellement, donc, il faut proposer des solutions, lesquelles ne doivent pas être uniquement pour l’Algérie, mais pour tout le monde arabe ; il faut suggérer des stratégies pour le monde arabe pour ne pas être divisés, manipulés et pour ne pas détruire les États et les sociétés, dans des guerres civiles, comme c’est le cas de la Libye, de l’Iraq et maintenant de la Syrie. Il y aura beaucoup de morts, mais aucune justice, ni liberté ni identité. Les Arabes doivent penser à leur identité, à leur géopolitique.

J’ai écrit un livre, traduit en arabe, intitulé Les Fondements de la géopolitique. En Turquie, mon livre a suscité beaucoup d’intérêt, voire des conséquences politiques. Les Turcs ont adapté la vision eurasiste géopolitique, où dans le centre se trouve l’Eurasie et la Russie, et non pas les États-Unis et l’Occident, et ils ont construit sur cette base la vision géopolitique turque. Nous avons besoin d’une chose pareille pour le monde arabe et dans ce cas, il faut baser certaines idées géopolitiques sur l’islam. Ce qui est important, c’est de créer la vision géopolitique du monde arabe dans la situation actuelle, ayant pour centre, non pas les États-Unis, l’Europe ou l’Occident, mais plutôt le monde arabe lui-même. Nous avons besoin d’une géopolitique indépendante pour résoudre la situation générale.

Mon livre n’a pas été pris comme modèle par le gouvernement actuel, c’est plutôt l’opposition en Turquie qui a tiré toutes les conclusions, parce que le régime d’Erdogan suit les ordres de Washington. J’ai voulu dire dans mon livre qu’il faut développer la réflexion géopolitique pour proposer certains projets communs au monde arabe et comment sortir de la tutelle étrangère.

Pensez-vous que la position de l’Algérie vis-à-vis des événements qui ont secoué la région arabe lui vaudra d’être la prochaine cible des sionistes ?

Oui, je suis presque certain que l’Algérie sera la prochaine cible. Parce que l’Algérie possède tous les facteurs pour être déstabilisée. Il y a tant de tensions entre le gouvernement, le peuple et les différents partis politiques, ethniques et culturels, qu’ils ne laisseront pas les Algériens tranquilles. Dans les printemps arabes, les forces extérieures ont joué un rôle très important, car dans le monde actuel, nous ne pouvons pas être souverains s’il manque le facteur stratégique. Les pays souverains sont les États-Unis, l’Europe unie, la Chine, en partie la Russie et peut-être l’Inde. Les autres pays ne sont plus souverains. Ils ne peuvent pas, dans ce cas, décider de leur futur. Et je crois que l’Algérie ne pourra jamais s’en sortir si elle maintient le statu quo, et si elle n’œuvre pas pour trouver une solution globale pour les problèmes du monde arabe.

On ne peut pas isoler un État arabe du monde arabe. La structure du monde arabe telle que je la connais est la même pour tous les pays : la même religion, la même langue, plus au moins la même culture et la même situation socioéconomique. Je pense qu’il faut être activement engagé. Ce qui se produit en Syrie concerne chaque Algérien. Tout ce qui se passe en Irak concerne chaque Algérien. Nous ne pouvons pas être libres et indépendants de tout ce qui se produit dans le monde arabe. Ni le Maroc, ni la Tunisie, ni l’Algérie ne possèdent l’immunité contre ces événements. Et pour participer et agir, il faut avoir un programme, ce qui est le cas chez les Occidentaux.

Les autorités algériennes sont dans une situation assez difficile : ou elles suivent les ordres de l’Occident, ou elles connaîtront tôt ou tard une situation révolutionnaire. L’Occident veut installer le pouvoir mondial unipolaire. C’est en quelque sorte le pouvoir de la Bête apocalyptique Dajjal, et il ne laissera jamais tranquilles les autres peuples. On nous ne donne pas la possibilité de nous gouverner par nous-mêmes, on est toujours sous contrôle. Nous, en Russie, qui possédons l’arme nucléaire et beaucoup plus de possibilités et de facilités pour nous gérer de manière autonome, nous sommes sous une grande pression occidentale. Ils veulent nous manipuler comme ils manipulent les autres pays. Nous avons besoin de plan général et commun pour notre lutte afin de créer un monde plus juste, multipolaire en respectant les religions et les peuples.

L’objectif du salafisme transnational est dévoilé au grand jour dans les pays touchés par ce fléau. Qu’est-ce qui empêche une union de ces États pour éradiquer à jamais ce mal ?

Le salafisme est un courant de l’islam qui, à partir des années 1980, se retrouve manipulé par les Américains. Partout dans le monde, les Américains utilisent, de telle ou telle manière, le salafisme pour leurs intérêts géopolitiques. Le salafisme était absent de l’islam russe. Aucun des musulmans russes n’était partisan du salafisme et cette manière d’expliquer le Coran et les hadiths du prophète Mohamed était tout à fait étrangère aux Russes musulmans. Pour certains, cette tradition du salafisme est naturelle. Ce sont des gens qui ont une foi islamique simple et qui sont inconsciemment manipulés par les Américains.

Il faut faire une distinction entre le salafisme politique manipulé par les États-Unis et Israël, et les croyants qui suivent cette manière littéraire de l’interprétation du Coran et du hadith. À mon avis et après cette distinction, il faut se poser la question suivante : en étant musulman, peut-on être collaborateur des Américains et les considérer comme un allié dans la lutte contre des ennemis tels les salafistes ou ceux qui ne sont pas contre l’islam ?

Je connais des salafistes algériens, en France, qui sont tout à fait bons, anti-américains et antimondialistes. C’est leur opinion religieuse. Ils sont enracinés dans l’islam et croient qu’il faut organiser la vie sur la base de l’islam authentique. Je ne vois rien de négatif en cela. Mais lorsqu’on commence à manipuler les tendances religieuses dans un but géopolitique, cela est une autre chose. Je ne crois pas que nous devons lutter contre le salafisme. Nous devons lutter contre la manipulation des tendances religieuses pour les intérêts géopolitiques et colonialistes des États-Unis et des pays de l’OTAN.

Le soutien de la Russie à la Syrie obéit-il à des considérations idéologiques ou stratégiques ?

Il y a plusieurs raisons à l’appui de Moscou à Bachar Al-Assad. On appuie la Syrie parce qu’elle se trouve dans une zone considérée comme stratégique par la Russie. Après l’arrivée au pouvoir des forces extrémistes en Libye, appuyés par les Occidentaux, l’attitude des Libyens envers la Russie était tout à fait négative. Nous en avons tiré une leçon. Si nous ne soutenons pas le gouvernement syrien actuel, les relations avec la Syrie seront détruites. En même temps, nous avons une base militaire là-bas, donc, il y a aussi une raison pragmatique. Par ailleurs, Poutine comprend très bien que la guerre contre Al-Assad n’est pas une affaire intérieure à la Syrie, mais plutôt une campagne de l’OTAN et de l’Occident pour faire tomber le gouvernement national, instaurer le chaos, et gouverner avec des marionnettes manipulées par Washington. On peut très bien placer au pouvoir les extrémistes pour avoir le prétexte d’entrer en guerre en Syrie.

Moscou ne veut pas laisser les mains libres aux États-Unis dans leur politique impérialiste. Si les États-Unis et l’OTAN peuvent procéder à la manipulation, sans contestation des autres pays, ce sera la fin de toutes les libertés et de tous les choix possibles. Moscou comprend également qu’après la chute possible du gouvernement de Bachar Al-Assad, la seconde cible sera l’Iran et la troisième nous-mêmes. C’est une opération en trois phases. Détruire Al-Assad, attaquer l’Iran et déstabiliser la Russie à partir du Caucase du Nord où la situation n’est pas très bonne. On y retrouve les mêmes forces qui luttent en Syrie et en Libye, des salafistes manipulés par l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Américains. Ils veulent nous faire subir le même sort. Tout ceci est pragmatique, idéologique et stratégique ; il s’agit aussi du refus de la vision du monde unipolaire.

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi

Retrouvez Alexandre Douguine et Sheikh Imran Hosein
chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis stupéfait de constater, jour après jour, et quel que soit le média, que ce sujet n’est jamais abordé ! personne ne se pose la question : à qui profite le crime ?
    L’islam radical sert les intérêts de l’Empire, nuit à aux nations musulmanes :c’est clair comme de l’eau de roche !

     

    • #494463
      le 16/08/2013 par L’Islamisation radicale c’est l’obscurantisme à perpet avec aquiessement de (...)
      "Les forces radicales dans l’islam servent les intérêts américains"

      Oui , tout le monde musulman le répète, mais comment l’établir sur des preuves tangibles .
      On a juste la grossiérté et l’absurde des actions des radicaux comme indicateurs pour notre jugement c’est tout .


    • Tout à fait d’accord avec toi, à qui profite le crime ? mais aussi qui finance le crime ?
      Le problème c’est que la majorité des personnes consomment les informations, sans esprit critique et sans chercher à comprendre, pour cela il faut remonter aux causes et ne pas rester ébahit devant les conséquences.
      Le jour où les cerveaux se remettront en marche, les consciences s’élèveront.
      Pour comprendre ou même essayer de comprendre un événement, il faut pour cela avoir plusieurs sons de cloches, en général la vérité s’affirme toute seule.
      La VÉRITÉ se suffit à elle même...


    • "Les forces radicales dans l’islam servent les intérêts américains"

      mdr tu crois vraiment qu’on s’en doutent pas ??? franchement ?? c’est évident non ?? on est pas tous cons tu sais.. beaucoup ici se posent les bonnes questions va ..t’inquiète pas ..


  • #494459
    le 16/08/2013 par Ces forces radicales réactionnaires sont bien encadrées et (...)
    "Les forces radicales dans l’islam servent les intérêts américains"

    благодарю вас за ваше резюме !! ( Merci de votre synthèse ) "" Les forces radicales dans l’islam servent les intérêts américains" et sionistes à l’international comme en national régional local .. Merci de votre synthèse , qu’aucun musulman ou représentant musulman n’ose prétendre alors que c’est d’une réalité quasi institutionnelle en passant par El Azhar en Egypte ou en Arabie Séoudite , le wahabisme , ou les affaires islamiques ailleurs .
    Bref , on sacralise la sécularisation et l’immobilisme réactionnaire archaique et abrutti pour mettre les musulmans de masse hors compétition : économique,culturelle,politique, philosophique,sociale , juridique et institutionnelle Bref , la DISQUALIFICATION toutes catégories confondues et avec un humour tout sarcastique en prime .


  • Ce ne sont pas des salafistes manipulés mais des takfiristes.
    Il est vrai que c’est difficile pour quelqu’un de l’extérieur d’y voir clair car les takfiristes ne se voient pas comme tels mais se revendiquent du salafisme.
    Pourtant les RG ou les services de sécurité intérieur des pays musulmans savent très bien le faire.

     

    • Les RG francais envoient des dizaines de terroristes en syrie. Ces takfiristes controlent plusieurs mosquées et l’arabie saoudite en controle des centaines. Je suis stupéfait de voir que les musulmans qui frequentent les mosquées francaises soient si endoctrinés et soutiennent ces takfiristes.

      Les RG ne font qu’appliquer la politique de fabius !!! Les takfiristes qui recrutent pour le mali sont mauvais, et ceux qui recrutent pour la syrie sont des démocrates !!!

      Les RG sont à l’image de la merdouille qui nous gouverne (aussi bons soient t’ils ceux qui sont sur le terrain


    • @francaisGaulliste

      Ils contrôlent très peu de mosquée car les musulmans les repère très vite en général à cause de leurs discours. Beaucoup de gérant travaillent avec la police et n’hésite pas à les balancer (ce qui est une très bonne chose). Crois- moi ils se font tout petit et se réunissent ailleurs que dans une mosquée pour propager leur délire djihadiste.


    • @abdel

      Je n’ai pas de chiffres, mais dans les manifs pro palestiniennes, j’ai été surpris du soutien des sympathisants de la cause palestinienne face aux takfrisme (c’est le travail des réseaux fabius, ou des mosquées ??? je penche plus sur les mosquées).

      Je ne sais pas combien il y’a de mosquées (peu être une centaine, et plusieurs milliers de salles plus ou moins officielles/clandestines...).
      Alors pour envoyer 100 takfiristes en syrie, il faut en endoctriner plusieurs milliers. Pour en endoctrinier des milliers, il faut prendre contrôle de mosquées en nombre (peut être 10 mosquées...).
      De plus, je vois parmi les musulmans des imbéciles qui vénérent l’agent de la CIA qu’est Qaradaoui (et croit moi, il a des relais dans des miliers de mosquées en Europe, sur internet...). De plus, pas mal d’imams citent des pseudos savants saouds (ibn baz, ibn utaymin, ibn taymia...). Sachez que les mosquées sont largement payés par des états (saouds en tête, algérie (qui n’a aucune identité religieuse et qui se fie à azhar), maroc, turquie(=erdogan)...). Celui qui paye, c’est celui qui donne son idéologie.

      Les RG ont la possibilité de stopper le flux. Mais comme ce flux arrange Fabius, les RG soutiennent les takfiristes lorsqu’ils agissent pour le compte d’israhell. Allez voir si des takfiristes seraient envoyés au Mali ou is Israhell. Au mali, il y en a eu 1 seul (tout le réseau a été démantélé), en israel , 0, et en syrie une centaine. Croyez vous que les RG font leur boulot ??? 100 attentats terroristes passent sous le nez des RG ??? De qui se moque t’on ???


    • @FrançaisGaulliste et Abdel, l’islam dispensé dans les mosquées françaises est tellement médiocre qu’il convertirait n’importe qui avec un cerveau à l’athéisme.

      parce que c’est un islam qui n’est pas encadré, qui se pratique dans des caves, avec des "imams" auto-proclamés et sans aucun niveau.

      en Algérie il y’a au contraire des imams diplômés en théologie, ayant fait trois ou cinq ans d’études universitaires en théologie, et qui exercent ensuite en tant que fonctionnaires de l’Etat.

      donc on a un meilleur islam, et moins de salafistes parmi les imams.

      ne pas oublier que les salafistes sont généralement des gens de niveau faible, qui ne comprennent pas la complexité des choses. et qui ont un discours extrémiste et simpliste, qui correspond à leur niveau.


  • c’est quoi l’islam radical selon lui ?
    l’islam radical est il le fait de vouloir la charia,la loi islamique,revendiquer notre idendité islamique tout en rejetant les lois franc maconnes,laics de l’occident ?
    ce sont les laics parmi les arabes qui servent les americains ,les sionistes dans le monde
    Moubarak,mahmoud abbas,maliki d’irak,ben ali ,le roi momo 6 ,les generaux algeriens ,egyptiens qui sont des laics sont des alliés incontestables des americains,des occidentalo sionistes.
    Ce qu’on appelle les islamistes sunnites n’ont pas les memes interets que les russes ,iraniens ni meme avec l’occident,les saouds.On a le droit de choisir d’etre independants et de ne pas etre dependants de n’importe quels forces.Les russes sont des chretiens orthodoxes et ne sont pas musulmans donc difference d’interets.Aujourd’hui,ceux qui combattent ou ont combattu les americains sont les islamistes irakiens ,talibans afghans et pakistanais sans oublier aussi les islamistes du yemen ...

     

  • Mr DOUGUINE,

    L’opposition turque CHP est plus sioniste que l’AKP. L’islam radical/littéraliste est anti-occident et çà ne fait pas les affaires de l’empire. Ben laden est le parfait exemple, il sert les intérêts à court terme, mais c’est une catastrophe à long terme (en raison des promesses devenant intenable de l’empire).

    L’islam restera et son noyau dure existera, malgré les actions des ennemis (vous savez de qui nous parlons).

    Quoiqu’il en soit votre travail est très intéressant, mais une vision eurasiste nécessite un intérêt commun (la paix n’en est pas un dans un monde en compétition)

     

    • voilà tout est dit....les etats unis se sont servis des jihadistes pour combattre les sovietiques mais en aucun cas les americains n’ont envoyé leur soldats ou je ne sais quoi ...ce sont les afghans et les arabes qui ont degagé les sovietiques ...mais pour les combattants musulmans URSS=Etats unis....les combattants ne veulent pas voir les americains leur donner des ordres à la maniere des saouds.Et de là il y a eu la guerre et jusqu’à aujourd’ui...
      Quant aux russes ,leur probleme c’est qu’ils font face à des combattants islamiques dans le caucase qui veulent liberer leur terre colonisés(daguestan,tchetchenie,tartarstan ,siberie orientale etc) par les russes.Voilà la realité des choses


  • Ne mélangez pas tout !! si on prenais un autre exemple en admettant que l’actuel Palestine est occupé par des vikings et que les anglais décident de si installer par la force et occupe le terrains et y bâtis un pays et voue un culte au soleil.Parce que stratégiquement le pays qu’il occupe est une clés sur le monde asiatique, ou ils ont leurs ateliers ou il font fabriquer pour pas cher toute sortent de marchandises qu’il font transiter via un canal qu’il ont construit avec leur économie avec l’aide de plusieurs pays voisins. Ensuite malheureusement le pays qu’il occupent voue un culte a autre chose et donc s’en suit des guerres confessionnelles, les pays alentours s’en retrouve impacté, avec des conflits en tout genre.
    Le résultat n’est que macabre et l’on tente de définir qui en est responsable, mais nous le sommes tous puisque dans la chaines du commerce nous nous retrouvons vêtus et nourris de se que l’on condamne a savoir la violence qui s’exerce dans cette partie du monde.
    Si personne ne voit ça, alors que le massacre continue.
    Il devrais normalement y avoir un commerce prospère avec un passage normal dans la Péninsule Arabic, mais chacun veut prendre sa part du gateau et malheureusement se sont les populations toujours qui trinquent.


  • Pour s’y retrouver, c’est simple.

    T’as le bon salafiste, et t’as le mauvais salafiste.

    Le mauvais salafiste, c’est le gars, il a une barbe, il manifeste et il est manipulé par les Américains. Mais alors là... on le reconnaît direct.

    Tandis que le bon salafiste.. bon, le gars il a une barbe, il manifeste et il est manipulé par les Américains. Mais... c’est un bon salafiste, quoi.

    Faut leur expliquer aux gens parce qu’après ils savent pas faire la différence.


  • Je n’aime pas ce journal, c’est un torchon des généraux.

    Sa seule politique c’est de défendre le statut-quo en Algérie.

    Il s’appelle Algérie Patriotique, mais il n’a de patriotique que le nom.

     

    • Sa seule politique c’est de défendre le statut-quo en Algérie.

      quelque citation de l’interview :

      À mon avis, la situation en Algérie, actuellement, est critique
      si la situation reste telle quelle, on arrivera à une crise tôt ou tard
      Ce compromis postcolonial qui est en place en Algérie ne peut pas durer éternellement
      Et je crois que l’Algérie ne pourra jamais s’en sortir si elle maintient le statu quo, et si elle n’œuvre pas pour trouver une solution globale pour les problèmes du monde arabe.


    • @yacsam, j’ai en effet jugé sans lire l’interview, parce que je connais ce journal.

      je suis heureux de voir la lucidité de monsieur Douguine,

      mais ses propos ne sont pas tout à fait sur la ligne de ce journal.


  • M.Douguine est très naïf ou qu’il ne veut pas diviser les gens de la "tradition" On ne peut pas faire n’importe quoi au nom de Dieu, l’ "Islam radicale", ça n’existe pas ! les actes de ses mouvances sont tout simplement sortis du champs de l’Islam, ils sont tellement contraire à la religion qu’il n’y à que de l’extérieur qu’on peut leur donner un quelconque crédit, ces choses sont connus pour nous et ça s’appelle "les hypocrites" dans le coran. La confusion générale n’est dû qu’à leurs milliards de petro dollar avec lesquels ils ont financé et investi un champs théologique laissés délibérément vacant dans les pays "décolonisés" et encore plus chez les colons eux même ; sadek sellam en parle très bien, "les revendications (toujours irrésolus depuis des décennies) des intellectuels de l’Islam en/de France ont toujours étés le financement équitable selon la loi laïque et la rénovation de l’enseignement musulman" par un institut digne de ce nom or le manque de volonté et de considérations de cette immigration à laissé ce champs libre à tout amateurisme et "hypocrisme"..Il ne viendrait à l’idée d’aucun musulman lambda de combattre d’autres musulmans (à part eux, bien sur !), sauf s’ils ne sont pas reconnus comme tels.. or rien n’est plus contraire à la religion que ces gens autoproclamés gardiens de la foi quand ils n’en sont que les goeliers.. même leur refus d’interprétations et leur fameux "littéralisme" est tout à fait contraire à la démarche et l’engagement religieux même ; donner rdv à Dieu après la mort (pour une compréhension et un discernement supervisant les actes), c’est l’exclure des affaires de ce monde.. et ça se dit religieux... hypocrites est bien le meilleur terme ; malgré l’aspect extérieur des codes islamique ils ne sont pas musulmans et doivent être dénoncés comme tels.

     

    • réctification ; l’état français aurait bel et bien proposé le financement d’un institut islamique de France (20 millions de francs) en 1992 assortie de la condition qu’il ne soit lié à la société des habbous ; offre décliné par la famille boubakeur ;..voir les vidéos de et travaux de sadek sellam


  • Je ne comprendrai jamais pourquoi tant de gens pensent que le gouvernement saoudien est "sioniste" :

    - L’Arabie Saoudite ne reconnait pas l’existence d’Israel et n’a jamais eu de relation diplomatique avec ce pays.
    - Ils ont refusé les accords de Camp David en 1978.
    - Les citoyens israéliens, et plus largement toute personne de confession juive ou ayant un visa israelien sur son passeport son interdits de séjour en Arabie Saoudite.
    - Le roi Abdallah a déclaré en 2010 qu’Israel ne mérite pas exister (et l’Iran non plus).

    La seule chose qui empêche l’Arabie Saoudite de déclarer la guerre à Israel est le fait qu’ils soient tous deux alliés des USA. Si un jour les USA sont trop faibles pour protéger Israel, une attaque des pays Arabes incluant l’Arabie Saoudite ne fait pour moi aucun doute.

    Je ne cherche pas à défendre l’Arabie Saoudite, qui a de nombreux autres défauts. Propagation du wahhabisme à grands coups de pétrodollars, traitement ignoble des étrangers qui viennent travailler ou en pèlerinage, despotisme, alliance avec les USA etc.

     


    • Je ne comprendrai jamais pourquoi tant de gens pensent que le gouvernement saoudien est "sioniste"



      Parce qu’en dernière instance c’est Israel qui en profite ?

      AmiralAckbar, je fréquente de temps à autres un forum anglophone américain axé sur les thèmes militaires. Sur ce forum il y’a un grand nombre d’Israeliens de la droite dure (environ 30 à 40).

      Je n’ai jamais vu aucun de ces gens là exprimer leur haine envers ou leur peur de l’Arabie Saoudite. Idem pour l’ASL, d’ailleurs parmi les plus grands défenseurs de l’ASL du forum, on retrouve plusieurs Israeliens...

      En revanche, ces mêmes gens démonisent, insultent et font de la propagande de guerre à longueur de journée contre Bachar el Assad, le Hezbollah et l’Iran.

      Tu veux que je mette le lien du forum ? Comme ça tu pourras vérifier par toi même.



      La seule chose qui empêche l’Arabie Saoudite de déclarer la guerre à Israel est le fait qu’ils soient tous deux alliés des USA. Si un jour les USA sont trop faibles pour protéger Israel, une attaque des pays Arabes incluant l’Arabie Saoudite ne fait pour moi aucun doute.



      Israel est en possession des armes suivantes :

      - Missiles ballistiques "Jericho 1 2 3" ayant une portée de 500 à au moins 3500km.
      - Sous marins AIP "Dolphin" quasimment indétectables, équipés de missiles de croisière "Popeye Turbo SLCM" ayant une portée de 1500km pouvant être munis de têtes nucléaires ; qui procurent donc à Israel une capacité de seconde frappe "offshore".
      - Environ 80 têtes nucléaires dont chacune = environ 10x Hiroshima.
      - Environ 1000 Tanks "Merkava 2 3 4" (qui contrairement aux 300 tanks modernes Saoudiens de fabrication US fonctionneraient très certainement en cas de guerre, si tu vois ce que je veux dire)

      etc

      (Les pays Arabes n’ont pas d’armes comparables.)

      Si les pays Arabes attaquaient Israel :
      - Israel gagnerait sans aucun doute, sans aucun problème ; protection US ou pas.
      - Israel aggrandirait son territoire tout en disant qu’on ne faisait que se défendre ou bien qu’on a juste besoin d’une "buffer zone" pour maintenir la paix.

      C’est une idée très maladroite...


    • @ Elric de Melniboné :

      « Israel est en possession des armes suivantes : Missiles ballistiques "Jericho 1 2 3" ayant une portée de 500 à au moins 3500km. Sous marins AIP "Dolphin" quasimment indétectables, équipés de missiles de croisière "Popeye Turbo SLCM" ayant une portée de 1500km pouvant être munis de têtes nucléaires ; qui procurent donc à Israel une capacité de seconde frappe "offshore". Environ 80 têtes nucléaires dont chacune = environ 10x Hiroshima. Environ 1000 Tanks "Merkava 2 3 4" (qui contrairement aux 300 tanks modernes Saoudiens de fabrication US fonctionneraient très certainement en cas de guerre, si tu vois ce que je veux dire)etc »

      Pouvez vous me citer vos sources, surtout par rapport aux têtes nucléaires ?

      Merci d’avancel


    • @goy

      Tout ceci est bien connu et depuis longtemps… Suffit de chercher un peu sur google...

      Missiles ballistiques : http://en.wikipedia.org/wiki/Jerich...)

      Missiles de croisière : http://en.wikipedia.org/wiki/Dolphi...

      Têtes nucléaires : http://www.timesofisrael.com/israel... http://tv.msnbc.com/2013/05/10/if-i...

      Nota bene : Hiroshima = Little Boy = 16 kilotonnes

      Tanks : http://en.wikipedia.org/wiki/List_o...


  • Ce sont des Rabbins qui ont inventé l’Islam à une époque ( vers 620 ) ou les Juifs s’étaient fait virer de Jérusalem : les Juifs ont réussi, par l’invention de l’Islam, à convaincre les Arabes qu’ils fallait reprendre Jérusalem aux chrétiens orthodoxes, ce qui fut fait 6 ans après la mort de Mohamed, en 638 .

     

  • Afficher les commentaires suivants