Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les propos qui ont valu à Alain Soral d’être arrêté

Que ce soit sur son site Égalité & Réconciliation, sur le canal Telegram ou sur X (ex-Twitter), Alain Soral se serait répandu en propos antisémites ces derniers mois. C’est sur la base de cette conviction que la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation) a adressé début mars une dénonciation pénale au ministère public du canton de Vaud. Lequel a donné suite en ouvrant une enquête contre Alain Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, binational franco-suisse installé à Lausanne depuis 2019.

 

Le mis en cause, qui bénéficie pour l’heure de la présomption d’innocence, a été interpellé et son domicile perquisitionné le mercredi 29 mai. Entendu quelques heures par la police, il a été relâché.

Quels sont les faits reprochés par la CICAD au polémiste, condamné 22 fois, notamment pour contestation de crimes contre l’humanité, provocation à la haine, injure et incitation à la haine par les tribunaux français et suisses ?

Joint par watson, le secrétaire général de la CICAD, Johanne Gurfinkiel, rapporte ci-après une partie des signalements formant la plainte, qui couvre une période allant d’octobre 2023 à janvier 2024. À plusieurs reprises, le polémiste rebondit sur la guerre Israël-Hamas pour resservir un argumentaire qui lui a valu par le passé plusieurs condamnations pour antisémitisme.

« Le judaïsme est un racisme »

Le 5 novembre 2023, Alain Soral publie sur son site Égalité et Réconciliation un article titré « Antisémitisme, antijudaïsme, antisionisme… Ce qui est interdit, ce qui est autorisé ». Alain Soral écrit que le « (…) judaïsme est un racisme (par la notion de peuple élu dont l’élection s’acquiert et se transmet fondamentalement par le sang) ».

Il ajoute : « (…) le sionisme et le judaïsme sont à la fois profondément liés et profondément éloignés des valeurs chrétiennes dont sont issus les droits de l’homme. »

Commentaire de la CICAD :

« Affirmer que le judaïsme serait profondément éloigné des valeurs chrétiennes dont sont issus les droits de l’Homme, revient à encourager la haine à l’encontre des juifs auxquels Alain Soral prête des comportements attentatoires aux droits de l’Homme. Sous couvert d’une explication historico-étymologique bancale relevant d’un raisonnement sophistique de son cru, Alain Soral cherche à légitimer l’antisémitisme. »

À propos de la partition en 1947 de la Palestine en deux territoires, l’un israélien, l’autre arabe, Alain Soral affirme : « (…) ils (les juifs) arrivent à faire voter la partition […] et d’ailleurs ce vote est un vote qui passe ric-rac parce que la puissance d’argent juive internationale achète des voix de petits potentats africains […] on trouve des petits pays d’Afrique et on sait que ça a arrosé sec en valises pour que ça bascule du bon côté […] Les juifs sionistes étaient persuadés que les Palestiniens n’étant pas une nation allaient devenir très vite leurs esclaves soumis et leur prolétariat. »

Commentaire de la CICAD :

« Alain Soral reprend des théories antisémites tristement connues incitant à la haine contre la communauté juive qui est dépeinte comme contrôlant les hautes sphères du pouvoir notamment aux fins de nuire, d’esclavagiser et de tuer. »

« (Les juifs) ont peut-être été victimes des nazis »

Alain Soral ajoute : « On est dans ce contexte : avec la Shoah, donc avec la Shoah des gens qui sont en uniforme et qui martyrisent des Palestiniens on a l’image d’un seul coup l’uniforme tu vois se transforme en pyjama rayé et le soldat martyriseur se transforme en victime et on fait le glissement qu’ils seraient presque victimes des Palestiniens. Alors qu’ils ont peut-être été victimes des nazis, mais ils sont les nazis des Palestiniens. »

La CICAD relève qu’« Alain Soral va jusqu’à remettre en question l’existence de l’Holocauste en affirmant que la communauté juive a "peut-être" été victime des nazis ».

Alain Soral « incite au crime »

Alain Soral dit encore : « Israël est objectivement le pays le plus dangereux pour les juifs alors que jamais personne n’oserait toucher le cheveu d’un juif en France, en Angleterre, en Italie, en Espagne, en Suisse, en Allemagne tellement ça coûte cher et d’ailleurs ça ne nous vient même pas à l’idée. »

La CICAD considère qu’Alain Soral « incite au crime contre la communauté juive en sous-entendant que, si personne ne passe à l’acte, c’est parce que cela "coûte cher" ».

« La haine du Christ »

Le 23 novembre, Alain Soral publie sur X une vidéo de 2011, où il affirme : « Il [le Pape] est gentil au point que quand il se retrouve face aux élites talmudo-sionistes en Israël il va jusqu’à cacher sa croix pectorale sans doute pour ne pas gêner des gens qui sont, je le rappelle, des gens dont la fondation de leur religion qui je le rappelle est post-chrétienne, puisque talmudiste, est la haine du Christ, la mort du Christ et le refus du Christ comme messie. »

La CICAD note : « Dans son obsession pour la communauté juive qu’il accuse de tous les maux, Alain Soral cherche publiquement à diffuser la théorie selon laquelle la religion juive serait fondée sur la haine du Christ. »

Pour la CICAD :

« Il est manifeste que de telles accusations ont pour seul et unique objectif d’inciter à la haine des personnes juives »

Le 16 décembre 2023, Alain Soral publie le tweet suivant, accompagné du commentaire : « Ce n’est pas très respectueux pour Hitler. »

Réaction de Johanne Gurfinkiel :

« Indépendamment de ce que l’on peut penser de Benyamin Netanyahou ou de la politique d’Israël, le commentaire d’Alain Soral est inacceptable dans la mesure où il insinue qu’Adolf Hitler, à l’origine du génocide de 6 millions de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, mérite le respect. »

Le 9 décembre, Alain Soral publie sur Telegram une vidéo apparemment datée de 2018. Il dit : « Alors j’ai mis des années à comprendre, puisque je viens effectivement de la France de l’autoflagellation shoatique. Je viens de la gauche. De la gauche sociale. J’ai mis longtemps à comprendre qu’effectivement ce qu’on appelle aujourd’hui un antisémite c’est quelqu’un qui refuse de se soumettre à la domination juive. »

Commentaire de la CICAD :

« Ce passage est à la fois négationniste en ce qu’il minimise la souffrance des personnes juives s’agissant de la Shoah et hautement discriminatoire en ce qu’il accuse par monomanie la communauté juive de véhémence de domination en sus de chercher à encourager et justifier l’antisémitisme. »

Le 9 janvier, Alain Soral s’en prend sur X au premier ministre français nouvellement entré en fonction, Gabriel Attal (faussement considéré comme juif) :

« Séfarade et pédé, comme la précédente (Élisabeth Borne) était ashkénaze et gouine »

Rappelons que le 18 avril, le Tribunal fédéral confirmait la condamnation à de la prison ferme d’Alain Soral pour discrimination et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle, dans l’affaire l’opposant à une journaliste de la Tribune de Genève.

Pour la CICAD, « les véhémences délirantes d’Alain SORAL sont extrêmement dangereuses en ce qu’elles attisent la haine contre une communauté déjà visée par pléthore de théories hautement discriminatoires ».

« Il sied de rappeler qu’Alain Soral est suivi et idolâtré par des milliers de personnes, en Suisse et dans la francophonie, prêtes à commettre des actes de vandalisme pour diffuser ses propos antisémites et incitatifs à la haine raciale »

Et la CICAD de renvoyer aux propos « Soral a raison ! » (devenus un slogan) inscrits sur une surface cartonnée disposés au sein de l’Université de Genève lors d’une exposition sur le conflit israélo-palestinien le 15 décembre 2023.

Saisie trois fois en 2020 de dénonciations de la CICAD pour de précédents propos antisémites tenus par Alain Soral, alors déjà résident à Lausanne, la justice vaudoise n’avait pas jugé utile à l’époque d’entamer des poursuites.

Lire la fin de l’article sur watson.ch

La persécution

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3373820

    J’ai déjà vu de la mauvaise foi, mais là... Oh purée !!! J’imagine la tronche du juge qui va tomber sur cette affaire.

     

    Répondre à ce message

  • #3373836

    "Il sied de rappeler qu’Alain Soral est suivi et idolâtré par des milliers de personnes, en Suisse et dans la francophonie, prêtes à commettre des actes de vandalisme pour diffuser ses propos antisémites et incitatifs à la haine raciale".
    Merci pour nous, on est vraiment cons et nocifs à ce point ? Vu le niveau des arguments j’ai un peu envie de dire "c’est celui qui le dit qui l’est"...Franchement y’a un niveau de mauvaise foi dégueulasse. Où des appels à la haine ? où ? On écrit des trucs sur des obus ?

     

    Répondre à ce message

  • #3373956
    Le 5 juin à 05:26 par Martin Gale
    Les propos qui ont valu à Alain Soral d’être arrêté

    L’inquisition semble faire son grand retour ! L’intention est pourchassée à nouveau, et l’interprétation abusive et délirante devient une plaidoirie en soi. Espérons que la raison et l’honnêteté siègent encore dans les tribunaux.

     

    Répondre à ce message

  • #3373965

    A la fin de l’article sur Watson.ch, seulement trois commentaires avant "modération" (nous sommes obligés de fermer les commentaires, blablabla...), trois commentaires sans aucun argument et baveux de haine contre AS : on sait que ça vient de gens du camp du Bien et de l’Amour.

     

    Répondre à ce message

  • #3373970

    SORAL : « On est dans ce contexte : avec la Shoah, donc avec la Shoah des gens qui sont en uniforme et qui martyrisent des Palestiniens on a l’image d’un seul coup l’uniforme tu vois se transforme en pyjama rayé et le soldat martyriseur se transforme en victime et on fait le glissement qu’ils seraient presque victimes des Palestiniens. Alors qu’ils ont peut-être été victimes des nazis, mais ils sont les nazis des Palestiniens. »

    CICAD : « Alain Soral va jusqu’à remettre en question l’existence de l’Holocauste en affirmant que la communauté juive a "peut-être" été victime des nazis ».



    Il n’y a ici aucun doute : Soral parle exclusivement des « soldats » israéliens qui portent « l’uniforme » de l’armée israélienne. Or bien évidemment la CICAD ne peut pas prouver que tous les Israéliens portant l’uniforme de Tsahal ont été victimes des nazis. Beaucoup de juifs falasha, originaires d’Ethiopie et noirs de peau, sont engagés comme soldats dans l’armée israélienne, ni eux, ni leurs ancêtres, n’ont jamais vu un Allemand de leur vie... et pourtant ils persécutent aujourd’hui les Palestiniens (qui ne sont d’ailleurs ni Allemands, ni descendants d’Allemands).

    Le temps passe et les générations se succèdent, s’il est indéniable que de très nombreux juifs d’Europe ont été persécutés par les nazis dans la première moitié du 20e siècle, les juifs enrôlés dans Tsahal en 2024 sont d’autres personnes : l’actuel commandant en chef israélien, Herzi Halevi, est né en 1967 à Jérusalem et i24NEWS précise au sujet de Tsahal : « l’âge moyen des recrues est de 18,9 ans, le plus jeune soldat a 17 ans et 7 mois, et le plus âgé a 30 ans et 10 mois » (article du 31.07.23)...

    Un soldat israélien d’origine séfarade ou falasha de 19 ans, né en Israël au 21e siècle, et qui est déployé aujourd’hui à Gaza ne peut pas avoir été victime des nazis et le dire ne remet pas du tout en question l’existence de l’Holocauste.

    Et quant aux juifs nés en Europe en 1945, ils ont 79 ans aujourd’hui, combien d’entre eux portent « l’uniforme » et servent comme « soldats » dans l’armée israélienne selon la CICAD ?

     

    Répondre à ce message

  • #3373985
    Le 5 juin à 07:09 par La charrue après les boeufs
    Les propos qui ont valu à Alain Soral d’être arrêté

    La loi Pleven et les suivantes furent votées pour punir les Français qui ont un instinct de survie.

     

    Répondre à ce message

  • #3374220

    Réaction de Johanne Gurfinkiel :

    « Indépendamment de ce que l’on peut penser de Benyamin Netanyahou ou de la politique d’Israël, le commentaire d’Alain Soral est inacceptable dans la mesure où il insinue qu’Adolf Hitler, à l’origine du génocide de 6 millions de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, mérite le respect. »



    Franchement, je rêve où il y a une baisse de niveau ? Adolf Hitler ne mérite pas le respect uniquement à cause des 6 millions de juifs ? Les 30 millions d’Européens non juifs morts à cause de lui ne comptent pas ? Si Hitler avait épargné les 6 millions de juifs et s’était contenté de faire mourir les 30 millions d’Européens non juifs, il mériterait le respect ? Ca passait crème ?

    Ce n’est pas à cause de la mort de 6 millions de juifs qu’Adolf Hitler ne mérite pas le respect, c’est à cause de la mort de 36 millions d’Européens, toutes races et religions confondues.

    Johanne Gurfinkiel insinue qu’Adolf Hitler, à l’origine de la mort de 30 millions d’Européens non juifs, mériterait le respect du moment qu’il n’aurait pas touché à un seul juif.

    Johanne Gurfinkiel atteint ainsi le sommet de l’immoralité ! Médaille d’or en cochonnerie immorale ! Donatien de Sade et Ruggero Deodato peuvent aller se rhabiller, ils ont trouvé leur maître !

     

    Répondre à ce message

    • #3374441

      Mais le plus absurde dans tout ça est de se plaindre de tels propos : en effet, dire qu’Hitler mérite le respect ne tombe tout simplement pas sous le coup de la loi. Point barre.

       
  • #3374265

    Rappelons que, selon la loi française, la Sainte Bible est antisémite et le Christ avec.
    Rien que ça

     

    Répondre à ce message

  • #3376305
    Le 10 juin à 08:47 par Refenestré
    Les propos qui ont valu à Alain Soral d’être arrêté

    Le concept même d’ "incitation à la haine" est une absurdité totale tant du point de vue logique que moral. C’est aussi évidement une manipulation sématique volontaire. On pourrait écire un bouquin sur toutes ses implications et « sous-entendus » culpabilisants et avilissants. Je me bornerais à dire que c’est un concept juif. Objectivement, Il n’y a vraiment qu’eux pour inventer des trucs pareils. J’en viendrais presque à les plaindre si ce n’était pas une arme aussi efficace contre nous.

     

    Répondre à ce message

  • #3376532

    Pour la comparaison "Bibi" et Adolphe il y a la jurisprudence Itzhak Shamir abondamment utilisée par l’extrême droite Israélienne avant qu’il ne se fasse assassiner par un colon extrémiste juif.

    « Il sied de rappeler qu’Alain Soral est suivi et idolâtré par des milliers de personnes, en Suisse et dans la francophonie, prêtes à commettre des actes de vandalisme pour diffuser ses propos antisémites et incitatifs à la haine raciale » sympa pour nous les adhérents ou sympathisants, en fait c’est de le diffamation.

    Ce qu’il y a de bien c’est qu’il leur suffit de dire tel argument d’AS est antisémite ou reconnu comme antisémite, sauf que c’est eux qui définissent ces notions.

    « les véhémences délirantes d’Alain SORAL sont extrêmement dangereuses en ce qu’elles attisent la haine contre une communauté déjà visée par pléthore de théories hautement discriminatoires ». Et toujours psychiatriser l’adversaire c’est comme diffamez, diffamez il en restera toujours quelque chose.

    Toujours victimes, jamais coupables et ça fait 3000 ans que ça dure

    ALAIN SORAL A MALHEUREUSEMENT RAISON

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents