Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les ventes et recettes publicitaires de la presse écrite continuent de baisser

Le chiffre d’affaires de la presse écrite française a encore perdu 5,3% en 2013, à 8,25 milliards d’euros, à cause d’un recul des recettes publicitaires (-8,5%) et des ventes (-3,5%), non compensé par des recettes numériques encore très marginales, indique une étude du ministère de la Communication.

Alors que le secteur affiche sa sixième année de recul consécutive, ses recettes numériques ont à peine franchi en 2013 la barre des 5% du chiffre d’affaires des 300 plus grands acteurs de la presse en France : Internet n’a représenté que 5,2% de leurs recettes, à peine mieux qu’en 2012, selon cette étude de la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC).

Par type de presse, l’activité internet ne représentait l’an dernier que 2,7% des recettes de la presse nationale généraliste, 0,4% de celles de la presse locale et 2,8% pour la presse spécialisée grand public.

Lire la suite de l’article sur boursorama.com

À ne pas manquer, sur E&R :

Pour une presse écrite de qualité, rendez-vous sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • le mensonge ne paie pas en ces temps...

     

  • Voilà l’une des raisons majeures pour laquelle la presse officielle soutiendra ardemment toute mesure visant à faire disparaître les sites internet d’information alternative.
    La liberté de la presse, c’est comme le fair play anglais, ça s’applique essentiellement en cas de domination ou de victoire.


  • La DESINFORMATION se paie cash !!


  • Parfait ! Parfait !

    Les seuls entreprises que j’ai plaisir à voir fermer sont celles de la presse mainstream.


  • Je cite un commentaire très juste publié sur Boursorama & qui prouve que les gens se réveillent peu à peu :



    de Irono26

    D’accord avec la plupart des commentaires, ces journaux sont des torchons. Ils font de la propagande pour leur idéologie mais n’informe pas et on n’a le droit à aucun vrai débat. Chose ironique, "le monde" et "le figaro", qui prônent l’austérité sont les deux à toucher le plus de subventions (18 millions chacun). Le total des subventions aux journaux atteints 5 milliards quand même.



    Là, je suis scié !


  • On progresse mais peut mieux faire !


  • Aucune crainte à avoir pour eux : ce sont des organes de propagande sioniste faussement pluralistes qui vivent -très bien- de subventions, c’est à dire de l’argent qui nous a été VOLE .

     

    • L’état n’a pas besoin de 36 Pravda. Une seule suffit.

      Donc, il va y avoir du dégazage bientôt ! ^^
      La question c’est de savoir qui sera le plus suce-boules, qui conservera son job : Figaro ou Libé ? Bfm ou I-Télé ? Médiapart ou Rue 89 ? Le conard enchaîné ou Charlie Hebdo ? France Info ou Europe 1 ?

      Ce qui signifie qu’avant qu’ils ne crèvent tous pour laisser la place à un seul, on va avoir droit à une double ration de propagande : discours pro-austérité, anti-russe, commémoratif de la chocho, mutisme sur Gaza, reportage sur "la sphère E&R", faisant de la pub au dernier film récompensé au festival de Connes. Vous en avez marre de tout ça ? Je vous rassure, ça ne va qu’augmenter.


    • Aucune inquiétude à avoir pour eux, c’est sûr.

      Les médias mainstream figurent parmi les plus gros assistés gavés de subventions colossales que leur attribuent les professionnels de la politique qu’ils ont préalablement placé sur orbite électorale.

      Ces assistés sont de véritables pompes à argent public et passent leur temps à diffuser l’idée que les assistés sont ceux qui peinent à boucler leurs fins de mois puisqu’ils n’acceptent pas la concurrence de tous contre tous de l’UE qui les tire irrémédiablement vers le bas.


  • 300 acteurs qui censurent l’information, qui la filtrent à outrance, qui la formatent, la calibrent et qui au final racontent tous exactement la même chose, tout le temps. Pareil à la TV et à la radio.

    C’est 300 acteurs de trop.

    Poubelle !


  • C’est normal. Si je paie un canard 2 ou 3 euros, c’est pour y lire la vérité, et pas pour qu’on me dise comment penser... Tant qu’ils ne comprendront pas cette règle élémentaire, la presse écrite continuera de mourir...


  • Moins de lecteurs pour ces feuilles de choux atteintes d’une maladie grave : la d-é-s-i-n-f-o-r-m-a-t-i-o-n des masses... si à cela s’ajoute la perte (baisse) de la publicité m-e-n-s-o-n-g-è-r-e, la coupe est pleine, c’est la mort assurée ! mais pour le moment l’Etat essaie de les maintenir en vie par des subventions... jusqu’à quand ??? That is the question !


  • Ces torchons au service de la propagande atlantiste devraient être subventionnés par leurs maîtres, le Pentagone, la Maison Blanche, la CIA, et les néo-nazis ukrainiens, et non pas par les impôts des Français.


  • Surtout gardons le cap : zéro parole et zéro dollars au régime

    L’isolement, la mise en quarantaine et la disette sont les armes invincibles de la dissidence : ne pas répondre à leurs appels, questions, convocations : l’absence est la règle, le mutisme un dogme ; ne jamais les prendre pour fournisseurs : la disette, l’assoiffement de l’ennemi est la stratégie ;

    Tout payer en liquide pour ne pas laisser de traces ; ne se fournir que chez les petits qui par leur taille sont hors ou victimes du système : ne jamais subventionner la propagande ni par la redevance ni par l’achat des organes pravdaesque du régime.

    N’ouvrez jamais votre gueule : ils seraient plus forts que vous ; tournez leur le dos : ils mourront sans rien avoir pu faire contre vous !


  • Il faut observer qu’un phénomène semblable se passe en Allemagne. Le volume de journaux vendus dans ce pays a baissé de 42,5% de 1983 à 2013.

    A ce propos, voir l’article extrêmement révélateur du blogueur allemand Roman Baudzus "Political Europe Suppressed Under Washington´s Thumb Is Waking Up" publié le 25 août 2014 sur le site Internet du dissident états-unien Paul Craig Roberts : http://www.paulcraigroberts.org/201...

    Baudzus nous dit que le déclin de la presse dominante allemande est directement dû à son atlantisme fanatique et son inféodation massive à l’impérialisme états-unien. Comme preuve de cette affirmation, il cite la nature des commentaires outragés laissés par les internautes sur les sites des journaux en question. La servilité de la presse allemande a atteint un tel degré d’hystérie ubuesque que le quotidien Die Welt a choisi de se ridiculiser et de ruiner sa crédibilité en blâmant la Russie pour l’éruption de l’épidémie de fièvre Ebola (et dire que ce genre d’affirmation complotiste nous vient d’une presse qui a toujours refusé de rapporter la version dissidente des événements du 11 septembre 2001 en la taxant de "théorie du complot") !

    Si je trouve le temps, j’afficherai une traduction de quelques extraits de l’article.


  • Journalopes et prestipute : le duo merdiatique.


Afficher les commentaires suivants