Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les villes françaises à l’heure du mondialisme : l’exemple de Pamiers (Ariège)

Il faut entendre les Ariégeois exprimer invariablement leur désamour pour Pamiers, plus grande ville d’Ariège avec 15 000 habitants, excusez du peu, pour mesurer l’ampleur du malaise qui s’y est installé.

« Je n’aime pas Pamiers, je n’y vais que pour faire les courses mais je n’y reste pas », « Pamiers n’a pas de charme, n’est pas agréable à vivre », ou encore « dès que je suis à la retraite, je m’en vais ailleurs ». De fait, Pamiers a connu une impressionnante dégradation de sa qualité de vie depuis une trentaine d’année. Le centre-ville, normalement siège de l’âme d’une cité, est aujourd’hui une zone quasi-sinistrée. Les petits commerces ferment les uns après les autres. Les cafés, lieux notoires de sociabilité, sont presque tous porte close le samedi soir à cause de l’insécurité qui prend des proportions surprenantes à partir d’une certaine heure [1]. De fait, se promener le soir dans les rues appaméennes désertes est une expérience assez glauque.

Par contre, s’y promener la journée permet d’observer une étonnante diversité de population, autant sociale qu’ethnique et qu’on ne s’attend pas à rencontrer dans ce département rural. On commence à y entendre parler des langues exotiques auxquelles on n’est pas habitué, telles que l’arménien ou le roumain, diverses langues d’Afrique noire, un peu de chinois, l’arabe aussi, mais ça depuis longtemps. Des filles très jeunes se baladent en mini short et nombril à l’air, avec des écouteurs sur les oreilles. Des haut-parleurs diffusent une infâme musique américaine, sorte de soupe R’n’B aux sonorités remixées. Aussi étonnant que cela paraisse, Pamiers devient, à l’instar des grandes cités du monde industrialisé, une ville cosmopolite.

Se pose alors la question du « vivre-ensemble », de plus en plus difficile avec la disparition de toute culture commune. Individualisme et non-communication entre ces différentes communautés sont la règle. Consommer et s’adonner aux loisirs semblent être le seul horizon commun qui nous soit proposé. L’idéologie mondialiste, avec sa négation des différences nationales, culturelles, ethniques et même sexuelles, fait peu à peu son chemin partout en France jusque dans les petites villes et les zones rurales. À Pamiers, seuls le marché du samedi matin et une vie associative dynamique préservent une certaine convivialité et font figure de résistance. Mais pour combien de temps ?

Devant cet inquiétant constat, on peut alors se demander comment André Trigano, aux commandes de la ville depuis 1995, a pu conserver une popularité suffisante pour se faire réélire à 88 ans pour un quatrième mandat ? La réponse est simple : les gens pensent qu’il n’est pas directement responsable de cette situation, qu’il s’agit d’une évolution générale de la société dans son ensemble, et qu’au contraire, lui, André Trigano, entrepreneur et homme d’affaire avisé [2], a œuvré du mieux qu’il a pu en créant des emplois, critère ultime aujourd’hui.

Les emplois qu’il a créés, parlons-en. C’est lui qui a accéléré le déplacement de l’activité économique du centre-ville vers des ZAC périphériques. Ces Zones d’activité, formes actuelles du développement urbain, sont des lieux de consommation faits pour les voitures et aménagés de grands entrepôts de métal et de béton sans âme. Des entreprises porteuses d’emplois sont venues s’y installer, certes. Mais peut-on comparer l’emploi d’un salarié d’une grande industrie telle que Maestria Peinture avec celui d’un petit artisan-commerçant du centre-ville, propriétaire de son fonds de commerce ? Pour les statistiques, ce sont deux emplois. Dans la réalité, c’est bien par un tissu dense de petits commerces que l’on favorise le lien social, et que l’on préserve la qualité des relations avec les collègues, les clients et les voisins.

Mais pourquoi André Trigano se soucierait-il de la qualité de vie à Pamiers puisqu’il n’y réside pas ? C’est là en effet une aberration assez répandue de nos jours, à savoir que les maires ne vivent plus forcément dans la commune qu’ils administrent. Trigano vit à Paris, et sans doute de temps en temps se rend-il dans la grande ferme qu’il possède dans le Lauragais. Que lui importe alors l’insécurité qui augmente en ville, puisque ni lui ni sa famille n’y habitent. Mais peut-être considère-t-il Pamiers simplement comme « un hôtel », à l’instar de Jacques Attali qui parlait ainsi de la France ?

Si l’on ajoute à cela que la ville est plus endettée que jamais [3], et que la pauvreté y atteint des sommets [4], conséquences là aussi de ce capitalisme ultralibéral dont Trigano est le promoteur, et le tableau se noircit un peu plus. Pourtant, rien ne semble enrayer la tendance, comme les dernières élections l’ont confirmé. Une opposition ? Il y en a une, divisée et inefficace, et ce n’est certainement pas l’opposant principal Michel Teychenné, socialiste et militant LGBT de la première heure [5] – deux raisons de le ranger aux côtés des mondialistes – qui fera quoi que ce soit pour inverser la situation.

André Trigano est l’agent très actif d’une évolution, ou plutôt devrait-on dire d’un dérèglement, mondialiste et cosmopolite, propre aux sociétés industrialisées et qui trouve son premier allié dans la passivité de la population. Aucune résistance, aucune protestation ne semblent contrecarrer l’avancée du rouleau-compresseur mondialiste. Ainsi, lorsqu’il a été question en 2013 d’installer des studios de cinéma à Pamiers, une sorte d’Hollywood français, énorme projet abandonné aujourd’hui, personne ne s’est offusqué de l’arrivée possible de cette industrie de propagande et de contrôle des opinions. « Ça aurait créé des emplois. »

Il ne reste donc qu’à prier et militer pour que des forces traditionalistes attachées à préserver l’identité de la France et de ses régions se réveillent enfin.

Lucien Valo

Notes

[1] Notamment quand on pense à ce patron de bistrot blessé d’un coup de fusil en mars 2013. Voir l’article sur Ariegenews.

[2] André Trigano est issu d’une famille juive qui a prospéré dans le secteur du tourisme. Son père a fait fortune sous le Front populaire en 1936 et son frère, Gilbert Trigano, fut le patron du Club Med jusqu’en 2001.

[3] En 2012, la dette de Pamiers était de 25 millions d’euros, avec des annuités de 4,5 millions d’euros. Voir l’article du Journal du net.

[4] Pamiers apparaît sur la récente carte de la pauvreté en France publiée par le gouvernement. Voir l’article dans La Dépêche du Midi.

[5] Dès 1984 Michel Teychenné créait l’association « Homosexualité et socialisme ». En 2013, il a remis un rapport sur « L’homophobie à l’école » à Vincent Peillon qui s’en est servi pour développer l’enseignement de la théorie du genre. Voir à ce sujet l’interview de Farida Belghoul.

Soutenir les sections locales d’Égalité & Réconciliation
pour recréer le tissu social dans votre ville :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pauvre France !

     

    • @harko

      ton message me fait bien rire, faut arrêter l’hypocrisie, si demain l’ensemble des immigrés étaient mis a la porte de la France, cela réduirait le problème mais il resterait encore 40 millions d’étrangers !!! Les français de souche sont autant étrangers désormais que les français immigrés, il n’ y a plus de catholiques, que des ricains.
      Alors inutile de faire croire que les immigrés sont le problème c’est faux, ils aggravent le problème c’est certain, mais le problème ce sont les français de souche qui ont adopté l’esprit maçonnique de la République universelle. Alors inutile de se plaindre des conséquences dont on chérit les causes.

      Le maire ne vit même pas dans sa ville et les gens trouvent cela normal mais tu persistes a te focaliser sur les immigrés ? Ces derniers ne sont que des symptômes, pas les causes qui sont bien plus du coté du peuple de France qui s’est tué lui-même.

      Guerre civile ? LoL Il n’ y a que des tapettes dans la rue et rien d’autres. Personne ne descendra avec une batte dans la rue, ils resteront devant leur TV et c’est tout.

      Les vrais patriotes ne sont pas assez nombreux pour faire quoique ce soit pour l’instant et franchement ça ne va pas en s’améliorant. 10 contre 1 que Sarkozy repasse en 2017.


    • À samir34 :

      Permets-moi de te citer et de te répondre :

      "Les français de souche sont autant étrangers désormais que les français immigrés, il n’ y a plus de catholiques, que des ricains."

      Personnellement je suis français, pur Gascon par ma famille paternelle, Breton et Périgourdin par ma famille maternelle, de culture catholique. Je maîtrise très correctement - et je chéris - la langue et la culture que m’ont transmis mon père et mes grand-pères, et par delà, mes aïeux.

      Mon cœur français, parce qu’il est à sa place et conscient de lui-même, est capable de s’ouvrir sereinement aux autres civilisations. Je parle arabe bien mieux que la plupart des maghrébins de France et j’ai de bonnes notions de tajwid (en Hafs ’an ’Assim pour ceux qui connaissent).

      Il importe peu que les gens dans ta situation ne nous voient pas, par suite d’un par complexe identitaire mal résolu : nous existons et nous souhaiterions comme tous les indigènes du monde - et pour l’instant pacifiquement -, rester majoritaires et maîtres sur notre terre légitime, celle de nos pères.

      Il est essentiel pour chacun de savoir qui il est, Samir. Et tu es probablement aussi français que mon ami Christine, née au Maroc de parents et grand-parents nés au Maroc, est marocaine.

      Prenons acte que nous (et nos parents) avons été dupés par nos élites respectives, françaises et maghrébines, et tirons-en les conséquences. Que chacun retourne à sa culture et à sa terre d’origine, et les préserve du mieux qu’il peut. Ne resterons de chaque côté qu’une minorité d’individus (et non de communautés), profondément épris de la culture de l’autre et assimilé à elle, comme cela s’est toujours fait par le passé en quelqu’endroit que ce soit.

      Paix aux hommes de bonne volonté.


    • @samir 34
      "Lol ! Y a que des tapettes dans la rue et rien d’autre"

      T’habites ou ? A quoi tu ressembles ?


    • @ Samir : dire pauvre France, ça ne veux pas dire spécialement que tout est la faute des immigrés, tu extrapoles. Et mon avis que certain aspect des problèmes du peuple Français te sont totalement étrangers. Le jour où tu verras ton pays d’origines ce faire transformer de la même façon et qu’au final ça remette en cause tout ce que tu es jusqu’à tes racines, on en reparlera.
      si on est sur E&R, c’est que l’on sait que les immigrés ne sont qu’un des outils de ce que l’on nous prépare et non les responsables, sinon on serait ailleurs.


  • « Vivre-ensemble » ? C’est devenu une chose impossible puisque les migrants ne veulent pas embrasser et epouser notre culture. Les langues de souche disparaissent dans les rues, nous entendons tout sauf des langues Europeennes... Il ya un probleme, un serieux probleme ! Nos gouvernements autruches ne peuvent plus continuer puisque la population souche ne supporte plus cette situation. Imaginez si les Japonais etaient remplaces par des Islandais....Tout le monde dirait " Oh Non, c’est immonde pour le Japon, c’est un genocide.. Pauvres Japonais."

    Mais la population Japonaise ne sera pas remplacee !En effet, il ya que les nations de l’Europe qui acceptent cela. Complot des eurocrates contre les peuples ? Le timing est parfait, nous avions jamais vu cela sur nos terres avant le Traite de Rome de 1957 qui enfanta sur nos terres un accord economique sans precedent. Une immigartion intercivilisationnelle sans precedent

     

  • J’ai vécu 6 ans dans le centre ville de Pamiers et la quasi-totalité de ceux qui détruisent le vivre-ensemble sont des déliquants MAGHREBINS. Mais vous n’en parlez absolument pas, pourquoi ? Sous prétexte de ne pas favoriser le conflit de civilisation, vous vous censurez, c’est dommage...

     

    • "ceux qui détruisent le vivre-ensemble sont des déliquants MAGHREBINS"
      Je suis Franco-Algérien,ce que vous dites est dure à lire,mais éffectivement il faut le dire ,ça ne sert à rien de se voiler la face.Avoir le courage de le reconnaitre et après on peut à foison disséquer les fines analyse de Soral,mais à l’instar de tout chirurgien, ayons la lucidité de mettre à nue la partie à opérer et de visu constatons le mal.


    • Des maghrébins ? les quels ? les algériens ? les marocains ? les tunisiens ? les mauritaniens ? les libyens ? (Maghreb dans wikipédia) Pourquoi toujours, tous les mettre dans le même sac ? Dans quelle proportion sont-ils chacun pour leur part responsable du mauvais climat dans la ville de Pamiers ou ailleurs en France ? Si une population, parmi ces cinq origines maghrébines, était à elle seule responsable de 60% de l’insécurité et qu’une autre population parmi les autres origines maghrébines n’était responsable qu’à hauteur de 1% de l’insécurité, alors pourquoi faire endosser la globalité de l’insécurité à chaque population ? Le méfait de l’un retombe sur tous les autres ? Est-ce vraiment juste ?

      Si il y a une population d’une origine qui à elle seule pose le plus problème, il faut alors la nommer. Si il y a deux populations qui à elles seules posent le plus problème, il faut alors nommer les origines distinctement.

      Peut-être que à force d’être clairement désignés par une origine précise comme étant les principaux fauteurs de troubles, l’ensemble de la population dont l’origine est concernée devra se préoccuper de ses propres brebis galeuses.


    • #979587

      @ savoyardso

      En voilà un positionnement courageux et donc digne d’intérêt. Le pas nécessaire qu’il faut franchir est celui-ci, considérer une "racaille" pour ce qu’elle fait et non pas pour ses origines fantasmées ou ethniques. Quand l’école de Jules Ferry enseigne la "tolérance", elle envoie un message clair : celui du racisme fabriqué et institutionnel ! Aux "ré-islamisés de circonstance", il serait d’ailleurs important de rappeler que le Coran comme l’Evangile contiennent toutes les garanties du vivre ensemble et bannissent toute forme de criminalité...
      Pourquoi devrait-on tolérer une nuisance au prétexte qu’elle serait perpétrée par quelqu’un qui ne nous ressemble pas ? C’est complètement idiot ! C’est ainsi que nous entrons dans une "autre dimension", celle de la "discrimination positive" où le crétin incompétent pour un poste doit être retenu parce qu’il serait issu de la "diversité"... Il faut vraiment avoir de la bouillie dans la boîte crânienne pour soutenir cela ! Eh bien non, c’est celui qui présente les qualités attendues qui doit être choisi (discriminer c’est d’abord choisir), qu’il soit grand, petit, noir, ou blanc ne change rien à l’affaire !


  • Article très bien écrit.
    Félicitations et merci à son "modeste" auteur.


  • Seuls des décérébrés sans méfiance peuvent voter pour un "Trigano" et ils sont apparemment majoritaires à Pamiers : il n’y a rien à faire .


  • On va pas les plaindre en plus ?

    Ils récoltent ce qu’ils sèment... point barre.


  • C’est le projet judeomaçon, en oeuvre ,de destruction des nations :
    - par la dette
    - par l’immigration massive
    - les guerres


  • Bon article même dans sa conclusion, où la question posée y trouve sa réponse !
    Pourquoi les gens ne réagissent pas ? Solution : attendons et prions que les autres le fassent !
    Ah ben c’est sûr que comme ça, on va aller loin.
    Tiens, c’est quoi au fait "les forces traditionalistes" ? Un bon sujet pour les prochains articles.


  • #978723

    Et il ne faut pas non plus oublier les avantages procurés par un mandat électif, pour une ville de 15 000 habitants et sans compter les revenus accessoires venus de l’intercommunalité ou les frais de déplacement, on doit se situer dans les 3 000 Euros nets mensuels.
    Et cela n’est que la partie légale...
    « Et des giratoires parfaitement inutiles, je vous en mets pour combien mon (très) cher frère  ? »


  • "Le camp des saints" un roman d’anticipation que j’ai lu dans le train en 1977-78 ! Me rappelle avoir éprouver le malaise d’une fin de monde !

    "Dans le delta du Gange, un million de « miséreux » prennent d’assaut des cargos. Les immigrants voguent alors vers un Occident incapable de leur faire modifier leur route. Les bateaux s’échouent sur la Côte d’Azur, sous l’œil impuissant de pouvoirs publics désarmés face à la veulerie de la population autochtone et l’affaiblissement de l’armée française."

    "Dans ce roman, qui comporte de nombreuses références à l’Apocalypse de Saint Jean, la submersion de la France est décrite, qui résulte de l’incapacité tant des pouvoirs publics que de la population à réagir face à cette invasion pacifique mais lourde de conséquences pour une civilisation déjà ancienne."

    "Il y dénonce ce qu’il considère être un aveuglement de la part d’un clergé catholique trop favorable à l’accueil de populations immigrées devant les modifications que ces flux comportent sur la nature d’une civilisation."

    "Le livre d’origine comportait une citation datée. À chaque réimpression (il y en a eu deux vagues), Jean Raspail en a ajouté une, datée également, pour prendre acte de l’ampleur grandissante du changement des mentalités sur le sujet en quelques décennies, passant de l’incrédulité à la révolte, puis à une apparente résignation abattue."

    Jean Raspail commence la rédaction du roman en 1972, lors d’un séjour dans une villa bordant la Méditerranée. L’auteur s’y attelle sans plan préconçu. Interrogé par Le Figaro en 2011, Jean Raspail revient sur son travail :

    « C’est un livre inexplicable, écrit il y a presque quarante ans, alors que le problème de l’immigration n’existait pas encore. J’ignore ce qui m’est passé par la tête. La question s’est posée soudain : « Et s’ils arrivaient ? » Parce que c’était inéluctable. Le récit est sorti d’un trait. Lorsque je terminais le soir, je ne savais pas comment j’allais poursuivre le lendemain. Les personnages ont surgi, inventés au fur et à mesure. De même pour les multiples intrigues. »

    L’auteur précise avoir voulu condenser en vingt-quatre heures (le temps de l’action) une « infiltration » qui, « dans la réalité », existe sur « plusieurs décennies ». Pour Raspail, il s’agissait de livrer un texte allégorique en utilisant certaines règles du théâtre classique, notamment celle des unités de temps, de lieu et d’action.

    Source : Wikipedia - L’Encyclopédie "libre"


  • Cette immigration de peuplement a été voulu pour faire disparaître les français. En nous colonisant, ils détruisent nos altérités raciale, culturelle et religieuse. Et ces gens nous traitent de racistes ? Ce sont eux les racistes, eux qui veulent détruire notre race, notre culture, notre religion. Tous ces immigrés et ces juifs qui nous colonisent. Et la gauche aussi.

    Les français n’ont jamais été raciste. Ceux qu’ils veulent, c’est que l’on respecte leurs altérités.

     

    • Heureusement que vous finissez par dire "et la gauche aussi", car ce sont eux les 1ers responsables, avec la droite, pour la venue de ces gens là ici !! C’est à dire que le peuple est RESPONSABLE de ceux pour qui ils ont voté, et pour l’immigration en particulier, donc ce n’est pas du tout "une colonisation" comme vous le dites afin de reporter la faute totalement sur les étrangers. (n’oublions pas que de 1945 à 1983, voire même après, ces gens ont été carrément invités à venir ici par les gouvernements et patronat).
      Et ce que je dis n’est pas du tout de la "culpabilisation", comme me répondent certains crétins mono-neuronaux, c’est une constatation objective, afin d’être juste, et d’ailleurs, malgré cette situation d’immigration massive très déplorable et gravissime, malgré toutes ces villes massacrées que tout le monde peut voir, vous allez voir qu’il va y avoir ENCORE une majorité d’abrutis pour voter pour l’UMPS !!! Ce qui va aggraver l"immigration encore plus !!

      Alors, colonisation par les étrangers ou peuple français masochiste à l’extrême ?


    • Le peuple Français n’a jamais eu le pouvoir en France républicaine mon cher. Faire venir toutes ces populations n’a jamais été de son fait. On n’a jamais demandé au peuple "Voulez-vous faire venir des millions d’étrangers dans vos villages ?".


    • Chercheur, on ne tire pas sur une ambulance.

      Aujourd’hui les populations autochtones sont en position de faiblesse car le temps joue contre-elles. Les populations issues de l’immigration ont le temps avec elles, il leur suffit de patienter afin que la démographie leur devienne favorable au plan de l’occupation du sol (en revanche j’imagine que les propriétés et les moyens de productions ne vont pas leur tomber dans les mains aussi rapidement quand bien même deviendraient-ils majoritaires).

      Bref on ne tire jamais sur une ambulance.
      De plus on a beau connaître les responsables du désastre, la droite patronale des années 70 qui l’a organisé et la gauche morale des années 80 qui l’a justifié et encouragé, une fois qu’on a dit ça on a rien dit.
      Vous aurez beau guillotiner méthodiquement tous les responsables, puis fermer les frontière que tout ça n’y changerait rien.

      Désormais le phénomène est devenu autonome et le remplacement de population passe principalement par les maternités. Les flux ne sont plus que le moteur secondaire du changement de peuple.

      On ne peut pas non plus (loin de là !) exonérer de leurs responsabilités les populations issues de l’immigration : les autochtones ont consenti, très à contre cœur, à leur faire une petite place, et ces populations n’ont pas eu la décence et la reconnaissance minimale consistant à stabiliser leur démographie en se calquant sur le taux de natalité des autochtones (c’est le minimum du minimum syndical de l’assimilation/intégration !). C’est se foutre de la gueule du monde, on te donne la main et tu englouties le bras en attendant de bouffer le reste du corps.
      La population autochtone est stabilisée depuis 50 ans aux alentours de 50 millions d’habitants (et restera stable encore un bon moment contrairement aux idées reçues qui ne prennent pas en considération l’allongement de l’espérance de vie) et même s’il prenait aux français de souche l’envie de pratiquer le malthusianisme démographique, ils sont tout à fait légitime à le faire sur leur territoire historique sans avoir à subir le chantage nataliste des populations issues de l’immigration.

      Les légitimités ne se valent pas.


    • à Gégé :

      Votre mauvaise foi est totalement ahurissante, délirante. Les français ont eu le pouvoir et choisissent systématiquement des UMP et PS par peur du FN ou du nationalisme, et vous trouvez que c’est rien ??
      Vous savez très bien, donc ne faites pas semblant de l’apprendre, que le Front National, avec JMLP, explique avec beaucoup de bon sens aux français depuis les années 60 qu’il faut absolument arrêter l’immigration et que pour ce faire, il faut voter pour lui et pour personne d’autre. JMLP a tout détaillé depuis 50 ans, avec même des vues exactes sur le futur, et c’est explicite, la preuve est que tous les anciens électeurs du FN avaient compris ! Les français ont vu leur pays se dégrader à grande échelle depuis 50 ans, avec gauche et droite au pouvoir, donc, il est évident pour tout le monde et donc pour vous aussi, qu’après avoir constaté la débilité des ump et ps, il fallait voter FN depuis au moins 1985, et JMLP aurait fermé les frontières, car à l’époque, c’était pas des rigolos qui étaient dans son parti, car outre le Menhir, il y avait Stirbois, Mégret, Lang, Gollnish, etc, une équipe de choc !

      Par conséquent, en votant ps et ump à répétition, les français ont délibérément choisi l’immigration de masse, même dans les années 2000 où pourtant, on voit tous ses effets décadents !
      Se tromper pendant 20 ans, ok, c’est normal, mais plus, non, ça devient un choix conscient à force.
      La meilleur preuve : aujourd’hui, la situation est catastrophique et tout le monde le voit, on est d’accord ? Et bien, les gens en 2017 vont encore aller veauter UMP ou PS !! C’est pas un choix, ça ? Alors qu’on sait déjà que le PS va continuer sa merde au pouvoir, en donnant en plus le droit de vote aux étrangers !

      Il y a responsabilité totale dans les choix qui ont été fait et qui vont se faire, que ça vous plaise ou non, et même si le système manipule par ailleurs, car il est très facile de constater les effets de l’immigration massive !


    • @Chercheur
      L’immigration de peuplement est bien une colonisation : les anglo-saxons ont bien colonisé l’Amérique de cette manière, de même que les juifs en Palestine.


    • à Baulin,

      Je ne tire pas sur une ambulance du tout, je décris la réalité, sans la refouler, pour ne pas reporter la faute à 100% sur d’autres, comme vous le faites de façon injuste. Vous ne voulez pas dire qui est responsable de la situation présente, dans le but de noyer le poisson et d’accuser ensuite les autres pour pouvoir les brutaliser sans mauvaise conscience, c’est assez malhonnête et irresponsable. Et l’irresponsabilité est un mal bien moderne, donc on voit bien que la source du comportement qui a généré le monde actuel est encore présent chez tous.
      Vous dites des bêtises, vous ne pouvez pas demander à des immigrés de faire peu de gosses dès leur arrivée, "comme les autochtones", car ils n’ont pas eu la décadence quant à eux d’inventer cet IVG de merde et ces contraceptifs non naturels ! Donc, il n’est pas du tout naturel que des gens venus d’ailleurs trouvent l’ivg, les contraceptifs, et la libération sexuelle, normals ! C’était à nous de comprendre, ce que JMLP a expliqué fort intelligemment et hurlé pendant 60 ans, que les étrangers feraient évidemment des gosses par famille nombreuse, conformément à leurs religions et cultures. L’évolution se fait naturellement au fil du temps, très très longuement, arrêtez de croire naivement qu’on décide avec l’intellect d’être évolué d’un seul coup !
      Si des gens ont cru que les immigrés allaient faire de suite des familles de 1 ou 2 enfants, ce sont des naïfs et des solides imbéciles, car ça n’existe pas, ça, en dehors de l’occident le plus riche.

      D’accord pour dire que les immigrés se comportent mal en majorité, mais pas d’accord pour les mettre tous dans le même sac, afin de justifier des attitudes criminelles par la suite. On sait où mènent les amalgames et généralisations, merci.

      à Machin,

      L’immigration n’est pas une colonisation du tout, les mots ont un sens bien précis, ouvrez un dictionnaire et apprenez à réfléchir. Quant au "peuplement" de masse des immigrés, le fait de faire de nombreux enfants, ce n’est pas un calcul volontaire, car ils font pareil chez eux, ou même pire, c’est une attitude mécanique et inconsciente, culturelle, alors que la colonisation est un calcul volontaire. De plus, les immigrés ne massacrent personne, alors que les colonisations d’amérique et de palestine sont des massacres volontaires et directs et des génocides de masse ! Donc, il est totalement aberrant de dire que l’immigration est de la colonisation. CQFD


    • @chercheur

      Erreur sur la fin
      L’immigration c’est quoi à la base ? quelques milliers de personnes qui viennent pour travailler,
      or dans ce cas on parle de dizaines de millions de personnes, si c’est pas une colonisation, c’est un génocide par substitution organisé par l’état. L’état veut clairement en finir avec son peuple pour plusieurs raisons, la seule différence avec les colonisations passées, c’est que ce coup ci ils la font sur place, la violence existe, principalement mentale, déconstruction, réécriture de l’histoire, promotion des déviances et de tout ce qui peut éloigner les gens de ce qu’ils sont, rabaissement, stigmatisation intensive du peuple, lois et justice à sens unique, un état qui lutte encore contre la xénophobie après 50 ans d’immigration intensive mais qui prône une francophobie officielle.. elle est aussi sociale pour qui ne va pas dans la bonne voie, puis physique, ils ont l’armée et la Police avec eux, à la moindre tentative d’insoumission, ils n’hésiteront pas à faire tirer sur le peuple qu’ils sont censés défendre, pas l’inverse, on sait comment ils occultent les émeutes du trocadéro etc..
      C’est naïf la réconciliation dans un tel contexte, car une des parties n’a rien à gagner, à la fin on nous propose de disparaître lentement avec moins de violences plutôt que dans une guerre civile.. et ce projet concerne toute la "dissidence" de e&r à meta tv, du Fn à l’upr.. ils vont tous dans le même sens : disparaissez, mais en paix !


  • Constat similaire pour le Lorrain que je suis.


  • "la quasi-totalité de ceux qui détruisent le vivre-ensemble sont des déliquants MAGHREBINS". C’est la m^me chose en Belgique. C’est normal qu’on en parle pas sur ce site puisque Alain Soral vise la réconciliation avec les arabes. Il les adore ! Et peut-être pourra t’il voir son rêve s’accomplir de son vivant quand la civilisation chrétienne sera entièrement engloutie par l’Islam. Et ça c’est un noir qui le dit.

    Glen, le congolais

     

    • Pardonne moi , mais je ne savais pas que l’ Islam était une race .... et c ’est un blanc catho que te le dit !

      Soral veut une réconciliation entre tout les patriotes français qu’ ils soient noirs /blanc/maghrébins et de toute autre origine.

      Ca c ’est le concept d’ ER, et il n’ est nul question comme tu le dit d’ accepter les délinquants parce qu’ il sont arabes .... pas plus que s’ ils sont d’ une autre origine .

      Mais si tu as une meilleure idée n exprime là , et surtout argumente ...


    • "Glen le Congolais"

      Si y’a bien une population qui n’a aucune légitimité pour parler de la grosse délinquance des jeunes maghrébins, c’est bien les subsahariens, parce qu’à ce niveau c’est kif-kif bourricot. Ca aurait du sens si ça venait d’un français de souche ou d’un cambodgien !


    • @ Raskol.
      Comme le congolais à un pseudo de boxeur je n’apprécie que plus ce KO magistral ! je n’ai pas vus partir cette double combinaison,uppercut,crochet du gauche...groggy l’afro-américain !!!!.....c’est ce qu’on appelle tirer sur une ambulalanc à partir d’un vieux VSL(véhicule sanitaire légèr. ou quand un hopital mouroir se fout de la modique charité !


    • " Et ça c’est un noir qui le dit. un noir en plein pot noir,interet à ne pas faire le Vendée Globe !,on risque de ne plus te voir aux sables .
      Ps:pourtant je ne serais jamais tendre avec la racaille,telle qu’elle soit et comme en europe la racaille noire n’a rien à envier à la racaille maghrébine,en tant que noir commence à critiquer plutot ta propre racaille(pigmentairement causant),on s’occupera de notre racaille...


    • Maghrébins... Arabes... Musulmans...

      C’est pas très sérieux comme amalgame. Le Maghreb c’est est une zone géographique (d’Afrique du nord), il se trouve que c’est aussi assimilé aux pays arabes (avec le moyen-orient), et pour finir l’Islam bien qu’ayant son origine dans les pays arabes n’est pas cantonné à ces derniers (le reste de l’Afrique et l’Asie notamment, l’Indonésie est le plus grand pays musulman du monde par exemple).

      Bon mais surtout tu confonds l’immigration et les immigrés. Parce qu’une immigration incontrôlée depuis 30 ans aurait touché des populations maghrébines, ça voudrait dire que que les délinquants sont forcément maghrébins, ou pire que les maghrébins sont forcément délinquants ? Et les délinquants noirs, les délinquants blancs de souche, ils sont gentils ? Ou minoritaires ?

      En fait quel est l’intérêt de souligner qu’il y a (peut-être) une majorité des délinquants qui seraient maghrébins, et d’opposer cela à la réconciliation proposée par E&R ? Si le projet c’est de virer tous les maghrébins de France (et par extension tout ce qui a une peau légèrement mate hein) je te propose de t’intéresser à la déportation des juifs pendant la guerre ou bien aux blocus/bombardements de Gaza, deux solutions pragmatiques à une population encombrante.

      Par contre, si tu considère (comme moi) que sur l’ensemble des maghrébins, il y en a de loin une majorité qui n’est pas délinquante, alors tu en concluras que la réconciliation est la solution naturelle.


  • Tout à fait d’accord avec l’auteur et ce qui se passe à Pamiers se passe dans les autres petites ou grandes villes de France. On y trouve des géorgiens, des somaliens, pakistanais,.... à se demander comment ils ont atterrit là ? Si nos politiques ne les ont pas aidés à venir, à s’installer et surtout à maintenir leurs cultures sur place plutôt qu’à s’intégrer ? Et sans aucun racisme, autant j’aime les cultures que de me trouver ici devant une somalienne je sais pas quoi lui dire.
    C’est vrai aussi que beaucoup de maires ne vivent plus dans les villes ou les arrondissements qu’ils administrent, un peu comme les bailleurs d’HLM qui vivent dans des villas mais surtout pas sur place.


  • L’immigration de masse c’est une mise à mort pure et simple des peuples indigènes. Les populations blanches sont la proie d’un génocide global d’une ampleur hallucinante, et nous sommes trop patients, trop gentils et trop manipulés pour en prendre acte...j’aimerai parfois que nous soyons plus bourrins et violents, ou tout simplement juste plus attachés à ce que nous sommes et avons été, assez en tout cas pour avoir envie de ne pas crever sans rien faire !!
    Il faut que les blancs s’endurcissent, moralement, spirituellement, et physiquement, sinon c’est le scénario atroce d’Eurocalypse (à lire) qui nous pend au nez...les faibles ne gagnent pas, par définition.

     

  • C’est pareil pour toutes les villes moyennes et grandes de France : défilé de femmes voilées ou délurées, "jeunes" qui font les caïds avec leur Audi ou BMW, arrogants "vertueux" en tenues talibanesques... La gouaille et l’humour français sont morts. Se promener en ville devient insupportable.
    Se réfugier dans la campagne est comme un bol d’oxygène.
    Je peux vous citer quelques exemples : Oyonnax, Annemasse, Annecy, Chambéry, Grenoble, Mulhouse, Besançon, Bourgoin, Thonon les bains....

     

    • Il n’y a pas que les "jeunes" et/ou "banlieusards". Regardez tous ces bourgeois et toutes ces bourgeoises de Sous-préfectures dans leurs 4X4 à crédit. Çà se la pète rois-reines des campagnes à mondaniser avec les huiles locales, mais dans la métropole voisine (en l’occurence Toulouse), parce que dans les villes de 15000 habitants il n’y a pour ces gens là que des beaufs et des vieux...
      En plus, ces stéréotypes de consommateurs frustrés complètement possédés par leur image et leur place dans la pyramide sociale locale (forcément tout le monde se connait), sont de véritables chauffards ;)
      Aux champs ! Comme tout le monde ! Et que ça saute !

      Sinon Bravo Lucien, à bientôt sur les cimes ariégeoises ;)


  • Je connais peu l’Ariège, n y ayant passé que deux séjours en vacances là-bas. Mais comme j’ai beaucoup aimé ce département, je cherche parfois des infos sur ce qui se passe là-bas. En fait, l’Ariège est très à gauche depuis des lustres et bien que cette gauche ait trahi les habitants comme partout ailleurs, des vieux atavismes et des vieux réflexes électoraux subsistent, d’où sans doute la longévité de Trigano en tant que maire de Pamiers (le président du cg09 est également un vieux de la vieille du PS). De plus, un poids lourd du PS, Jean-Pierre Bel, grand ami de Flamby, a été maire de Lavelanet, la troisième ou quatrième ville du département... Et il y a peu, Toutmou Ier a fait une halte à Mirepoix où il a été accueilli par les idiots du village locaux...

    Il n’est pas impossible que ces gens-là gardent leur pouvoir grâce à certaines petites largesses accordées aux électeurs, promesse d’emploi par exemple, mais là je fais dans la pure spéculation... N’étant pas de là-bas mais chez moi en PACA, c’est chose courante.... D’autre part, le FN commence à monter, aux dernières européennes, il a fait des scores jamais vus, surtout vers Lavelanet et des communes autour, sinistrées par des fermetures d’usines textiles... C’est dans ce secteur que j’ai séjourné...

    D’autres part, tout comme chez moi, les "bobos des campagnes" pro mondialisation semblent pulluler (à côté de ça, j’ai rencontré là-bas des européens néo-ruraux qui veulent juste vivre tranquillement sans faire de préchi-précha aux habitants et il y aurait aussi beaucoup de pauvres fuyant les loyers faramineux de Toulouse ou d’ailleurs ).

    En conclusion, ce département superbe est en passe de devenir une caricature de la France périphérique bien définie par J.C. Guilluy... Et chez moi, c’est strictement la même chose

     

    • Il n’y a plus un kilomètre carré du pays qui ne soit gangréné. Une B.A.D. toute seule paumée dans un coin de France n’a aucune chance de survie. La seule solution c’est la recommunautarisation sur la base de l’esprit d’E&R. Prendre d’assaut un territoire pour y recréer une micro-société. Voir un village entier en mettant à sa tête un maire suffisamment formé issu du même groupe. Ca existe déjà. Renseignez-vous sur le net, il y a des associations qui cherchent des volontaires, mais sans être forcément politisées.
      On peut partir du concept Casapound également et s’en inspirer.
      Ce devrait être une priorité pour nous. Beaucoup de membres et/ou sympathisants d’E&R sont intéressés par ce type de projet.
      Je ne m’étends pas ici mais j’y réfléchis déjà depuis plusieurs années. Seul c’est non seulement impossible mais pas souhaitable du tout.
      On attend qu’il soit trop tard ou on s’y met ?


    • @ Seber, bien d’accord avec vous !


  • C’est à peu près partout pareil... ajouter à ca les amménagements urbains... on betonne tout, on rase tout, il n’y a plus rien qui traine...fonctionnalité et surveillance aisée...
    (qui a dit univers carcéral ?)

    Maintenant l’immigration a pris une telle ampleur que la marche arrière est impossible.
    Il faut croire que l’autochtone n’est plus assez adapté au futur qu’on à décidé pour lui.

    les grandes marques ont déjà changé de cibles, la publicité est révélatrice de l’etat du marché...donc voilà,


  • Idem dans le Gers, tout petit département (200 000 hab.), dont les deux plus "importantes" villes, Auch et Condom font respectivement 20 000 et 8000 habitants.

    Le Gers est avant tout une terre de retraite (la moitié des habitants a plus de 55 ans), et n’est en rien un pôle économique, mis à part l’agriculture évidemment (mais très peu de personnel est largement suffisant pour quadriller le territoire), ainsi que quelques commerces, quelques services et quelques grandes surfaces. Bref ce le Gers n’est pas un pole économique ni une terre d’embauche et n’a absolument pas vocation à le devenir car la France a besoin de nombreux territoires agricoles tel que ce département pour subvenir à ses besoins. Bétonner est hors de question.

    ET POURTANT, depuis dix ans maintenant, se déversent des quantités importantes de populations diversitaires, en âge de travailler, dans Auch et Condom. Évidemment elles n’y trouvent pas de travail, puisque le Gers n’a pas vocation à cela. Du coups ces gens là errent tous les jours de la semaine dans les rues ou passent leur temps assis aux terrasses des cafés, touchant leurs allocation chômage ou RSA. C’est bien simple, lorsque vous vous promenez en semaine dans ces deux villes vous ne croisez que des retraités autochtones et des chômeurs issus de la diversité !
    Ces populations en âge de travailler n’ont pas vocation à rester dans les campagnes. Ils doivent regagner Paris, Lyon ou tout autre pôle économique, quand bien même ces métropoles subiraient-elles un trop-plein de diversité.
    Dans les territoires ils ne trouveront jamais de travail et ils ne sont de toute façon pas à leur place. Les autochtones ont besoin de préserver quelques espaces qui leurs appartiennent et au sein desquels ils puissent communier avec leur culture et leur histoire. Le terroir est désormais le dernier refuge autochtone, il doit le demeurer.

     

    • Bonjour, je crains qu’il y ait un sujet que vous maîtrisez mal, celui du chômage. Quand on atteint un certain nombre de mois et d’années sans avoir trouvé de travail, on est grillé surtout si on atteint un certain âge (certains parlent de 50 ans, d’autres de 45, la force de l’âge !). De plus, si on est trop timide, trop gros, trop "vieux" où je ne sais quelle "défaut", on a parfois du mal à gérer ces sacro-saints entretiens d’embauche avec CV accompagné d’une "lettre de motivation" que chaque demandeur d’emploi doté d’un minimum de bon sens voit comme une absurdité de plus dans le système. De plus, il est clair que c’est le benêt bien obéissant qui sera choisi à la place du gars plein de compétence car celui qui est compétent n’a souvent pas envie d’accepter n’importe quelle condition de travail !!

      Aussi, certain en effet, s’installent dans des petites villes et dans des petits villages où le montant des loyers ont un niveau à peu près décent. Ils prennent aussi en compte qu’ils ont des enfants et ils n’ont pas envie qu’ils grandissent dans un F2 entre l’autoroute et la voie de chemin de fer d’une banlieue de grande ville qui ne leur apportera rien de plus au niveau d’emploi. Et oui, en ville il y a plus d’emplois mais aussi plus d’habitants !!

      Par contre, quand on est dans cette situation, ce n’est pas une raison d’empoisonner la vie du voisinage, de faire du tapage nocturne ou de la petite délinquance. Cependant, tous les chômeurs ne se conduisent pas ainsi et j’ai déjà rencontré des gens qui ont un emploi, courbent l’échine du lundi au vendredi mais se conduisent comme des petites frappes le week-end venu. Ne vous trompez pas de cible


  • Pamiers ... rien qu’une jolie petite ville qui endure elle aussi le plan du nwo.

    Un petit tour par ici pour ceux qui ne connaissent sa belle Cathérale Saint Antonin :
    https://www.youtube.com/watch?v=L8u...
    https://www.youtube.com/watch?v=yTe...
    https://www.youtube.com/watch?v=t2c...

    Rien en ces temps déments ne permet de le croire, pourtant la France se relèvera, retrouvera ses racines catholiques, sera restaurée. (Pour saisir comment ça fonctionne, il faut tout inverser.)


  • Ici chez moi, il y a quatre ans il y avait 500 familles arabes présente depuis 1945 pour certaines, une mosquée. Sur 50 000 habitants. Ces familles étaient là avant les années 60.

    Tout s’est toujours bien passé, y a pas d’arabes et de blancs, les gens se mélangeaient.

    Il y a quatre ans, on a vu apparaitre des comoréens, des noirs d’ailleurs, et des roms. Maintenant, on entend parler des langues étrangères, de nouveaux arabes sont arrivés, des turques. Notre ville a changé.

    Pour l’instant, ça ne gêne personne. C’est sympa qu’il y ait des jeunes, ces personnes qui viennent de partout sont charmantes. Mais le soucis, c’est qu’il n’y a pas de travail, pas d’universités... rien. Donc ces nouveaux habitants sont désoeuvrés.
    Et ça ça fait flipper.
    Parce que quand ta population de oisif augmente, la délinquance aussi.

    On n’a jamais eu autant de cambriolage par ici.
    Mais bon.
    De toute façon, les jeunes indigènes ont déjà quitté la région, les vieux vont bientôt passe à la casserole, faut bien la faire vivre notre ville, non ? Bienvenue à ces gens, mais qu’ils trouvent vite des emplois...

     

  • Bonjour à tous , je réside à Pamiers depuis 7 ans et suis présent depuis 11 ans.
    Je confirme l’exactitude de cette article ...
    Merci ER , merci Président et vive la France .


  • Allez, je vais à la rescousse de "Monzon Glen" !
    Il faut arrêter d’amalgamer immigration de masse, niveau de vie et délinquance.
    Il y a bien eu une immigration de masse italienne, espagnole, portugaise...
    Le problème se résume ainsi :
    si tu "aimes" un immeuble, un quartier, une ville, un département, une région, un pays (et ceux qui y habitent), tu évites de lui nuire !!!
    J’aime bien regarder de vieilles photos en noir et blanc sur lesquelles on voit des immeubles en briques rouges avec des enfants bien habillés et pourtant d’origine prolétarienne...
    Ces gens n’étaient sûrement pas plus "riches" matériellement que les habitants de certaines cités, mais beaucoup plus "riches" moralement, sociologiquement et avaient une autre éducation !
    Pour les tenant du : le niveau de vie fait le niveau moral, cela voudrait dire que nos élites seraient au dessus de tous soupçons !

     

    • Je pense qu’il faut arrêter de comparer l’immigration espagnole, italienne et portugaise à l’immigration maghrébine et noire africaine.
      Il y a une différence fondamentale qu’il ne faut pas occulter : la religion.
      La première immigration citée est principalement catholique, la seconde ne l’est pas.


    • Tu peux embrasser autant d’immigres racailles que tu veux et meme y mettre la langue comme le veut la tradition de gauche des soixante-huitards bobos qui ne se sont jamais retrouves a se bastonner contre eux, tu ne pourra pas nier le fait que les espagnols, les italiens, les portugais, les pollacks ou les chinois tu ne les entends pas.

      Parce que dans leurs valeurs, il y a un pere de famille qui bosse et se sent responsable de ses enfants et leur met sans hesiter des roustes de macons ou de mecaniciens pour qu’ils rentrent dans le rang. Dans certaines familles d’arabes aussi il y a cet esprit, parce que le vieux ca le fait pas rire quand ses gamins chient dans la colle et lui font perdre la face a l’exterieur.

      Mais la grande majorite c’est quoi ? Des tocards qui font rien de bon, qui sont oisifs et qui s’en foutent de leurs enfants, qui crachent et insultent et s’inventent une dignite street credible parce qu’ils viennent de loin, et puis quand ca va trop loin et qu’ils se prennent des coups ils crient et vont sonner SOS racisme.

      Donner des excuses a ceux qui saccagent ton pays et font souffrir les tiens, tu peux jouer cette carte si tu penses que ton salut il est la. Pour tous ceux et leur marmaille qui viennent jusque ici avec leur gueule vorace et des instincts tribaux, la reconciliation ca sera au plomb, a la poudre et a l’acier.


    • C’est hallucinant de voir un nombre extraordinaire de personnes qui ne font pas la difference entre l’immigration Europeenne et l’immigration EXTRA Europeenne. C’est hallucinant de ne pas faire la difference entre un migrant Allemand Europeen et un migrant de Zimbabwe....Mais le plus hallucinant c’est de ne pas pouvoir dire cette evidence au 21 eme Siecle a cause de la censure et des hordes anti racistes


    • Harko = papacito ?


  • "Notre République française n’est plus qu’une énorme entreprise de négrification des Français sous le commandement juif."

    Louis-Ferdinand Céline dans "Bagatelles pour un massacre"


  • Toulouse-Pamiers : 70 kilomètres, autant dire une banlieue dortoir de Toulouse, d’autant plus qu’il y a maintenant l’autoroute.
    Pour avancer face à des réponses comme "ça apporte des emplois" qui ont été faites quand on émettait la remarque sur l’utilité de création de studios de cinéma à Pamiers, il faut avancer sur ce que savent faire les gens, en âge de travailler, sur Pamiers et axer déjà sur un retour à la terre, pour commencer. Ceux qui tiennent les murs, à Pamiers ou ailleurs, ils ne savent même pas planter des choux ? Toutes les terres sont déjà cultivées ? Pas la moindre jachère ? Rien ? Il faut chercher au niveau de la mairie s’il y a des jardins ouvriers, ou si l’on peut en créer. A quel tarif de location ? Etc. Au moins à partir d’un noyau de gens déterminés. Ensuite on va beaucoup plus loin, mais là, vu ce qui est dit dans l’article, on est en terres anciennement socialistes et "radsoc" (Cintegabelle est juste à côté de Pamiers) et, soit tout le monde a de l’argent et aucune dette, ou bien tout le monde n’a pas d’argent et veut s’en sortir par le travail. Expérience à tenter. Attention il y a des vols de nourriture dans les champs de France, de nos jours.

     

  • Bonjour,

    peut-être faudrait-il prendre en considération la présence d’ une autoroute Pamiers-Toulouse et l’ esprit ariégeois quelque peu bourrut...

    Fred


  • Cela me fait penser à ce qui est en train de se passer à Vesoul en Haute-Saône (15 000 habitants environ). La ville de mon enfance a en effet bien changé en 10 années seulement. Fermeture des petits commerces du centre-ville, insécurité grandissante, musique "daubesque" diffusée par des hauts-parleurs les après-midi. Il n’y a presque plus que des magasins de fringues. Pour le remplacement de population, on n’y est pas encore, mais ça viendra avec le reste.


  • L’internaute Seber dit que nous devons trouver notre inspiration dans Casa Pound, je voulais remercier cet internaute. En Italie , ou la situation est extreemement grave, il y a deja des conflits inquietants dans les rues. Lisez la presse locale Italienne, c’est hallucinant. Regardez ce qui arrive dans la ville de Padova, cela depasse tout ce que vous pouvez imaginer.... C’est aussi en Italie que nous voyons naitre ce fabuleux mouvement de contestation qui rassemble ouvriers, commercants, artistes et artisans, des gens de gauche et de droite...Ce mouvement c’est CASA POUND.

    Plus de 7000 militants actifs dans Casa Pound, ils organisent des rassemblements pour la remigration reflechie et consentie. L’oligarchie de Matteo Renzi lutte activcement contre ce mouvement nationaliste, Casa Pound est en danger. Simone di Stefano, le gros patron de Casa Pound, fut mis en prison. Casa Pound derange le systeme. Et pourtant Casa Pound est l’avenir, notre avenir. La logique implacable du nationalisme. Osez contacter Casa Pound, vous serez tres bien recu au coeur des manifestants, ils sont ravis de voir que des Europeens sont avec eux. En tant que femme Anglaise nationaliste, je fus recue tres chaleureusement. Osez l’Italie.

    Longue vie a Casa Pound.


  • Que peut-on face a un rouleau compresseur ?
    En prendre les commandes, PUIS tirer le frein a main.
    VOTONS FN...


  • Merci pour cet article bien pensé et bien écrit. Trugarez !


Afficher les commentaires suivants