Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lettre à une journaliste

par Jean Bricmont

Une journaliste (dont je ne mentionnerai ni le nom ni le journal pour lequel elle travaille) m’a posé une question à propos de mon « soutien aux dictateurs » (en particulier Assad), de l’ingérence dans les affaires intérieures de pays comme la Syrie que ce soutien représenterait, de mes liens avec l’extrême droite ainsi qu’avec des sites « conspirationnistes » et de la « caution » rationaliste et progressiste que je leur apporterais.

Voici ma réponse :

Vous soulevez deux questions importantes : mon « soutien aux dictateurs » et mes « liens avec l’extrême droite ». Ces questions sont importantes, non parce qu’elle seraient pertinentes (elles ne le sont pas), mais parce qu’elles sont au cœur de la stratégie de diabolisation des modestes formes de résistance à la guerre et à l’impérialisme qui existent en France. C’est grâce à ce genre d’amalgames que mon ami Michel Collon a été interdit de parole à la Bourse du travail à Paris, suite à une campagne menée par de soi-disant anarchistes.

Tout d’abord, puisque vous parlez de rationalisme, pensons au plus grand philosophe rationaliste du 20ème siècle : Bertrand Russell. Que lui est-il arrivé lors de la Première Guerre mondiale, à laquelle il était opposé : on lui a reproché de soutenir le Kaiser évidemment. L’astuce qui consiste à dénoncer les opposants aux guerres comme soutenant la partie à laquelle on fait la guerre est vieille comme la propagande de guerre. Dans les dernières décennies, j’ai ainsi « soutenu » Milosevic, Saddam Hussein, les talibans, Kadhafi, Assad et peut-être demain Ahmadinedjad.

En réalité, je ne soutiens aucun régime-je soutiens une politique de non ingérence, c’est-à-dire que non seulement je rejette les guerres humanitaires, mais aussi les élections achetées, les révolutions colorées, les coups d’Etat organisés par l’Occident etc. ; je propose que l’Occident fasse sienne la politique du mouvement des pays non alignés, qui, en 2003, peu avant l’invasion de l’Irak, souhaitait « renforcer la coopération internationale afin de résoudre les problèmes internationaux ayant un caractère humanitaire en respectant pleinement la Charte des Nations Unies » et réitéraient « le rejet par le mouvement des non alignés du soi-disant droit d’intervention humanitaire qui n’a aucune base dans la Charte des Nations Unies ou dans le droit international. » C’est la position constante de la majorité de l’humanité, de la Chine, de la Russie, de l’Inde, de l’Amérique Latine, de l’Union africaine. Quoi que vous en pensiez, cette position n’est pas d’extrême droite.

Comme j’ai écrit un livre sur ce sujet (Impérialisme humanitaire Aden, Bruxelles), je ne vais pas expliquer en détail mes raisons ; je noterai simplement que si les Occidentaux sont tellement capables de résoudre les problèmes de la Syrie, pourquoi ne résolvent-ils pas d’abord ceux de l’Irak, de l’Afghanistan ou de la Somalie ? Je ferai également remarquer qu’il y a un principe moral élémentaire qu’il faudrait respecter quand on s’ingère dans les affaires intérieures des autres pays-en subir les conséquences soi-même. Les Occidentaux évidemment pensent qu’ils font le bien partout, mais les millions de victimes causées par les guerres d’Indochine, d’Afrique australe, d’Amérique centrale et du Moyen-Orient voient sans doute les choses différemment.

Pour ce qui est de mes liens avec l’extrême droite, il y a deux questions distinctes : que veut-on dire par liens et que veut dire extrême droite ? Je ne demanderais pas mieux que de manifester avec toute la gauche contre la politique d’ingérence, comme je pense qu’elle devrait le faire. Mais la gauche occidentale a été complètement convaincue par les arguments en faveur de l’ingérence humanitaire et, en fait, critique très souvent les gouvernements occidentaux parce qu’ils ne s’ingèrent pas assez à leur goût. Donc, les rares fois où je manifeste, je le fais avec ceux qui sont d’accord pour le faire, qui ne sont pas tous d’extrême droite, loin de là (à moins évidemment de définir comme étant d’extrême droite le fait de s’opposer aux guerres humanitaires), mais qui ne sont pas non plus de gauche au sens usuel du terme, vu que le gros de la gauche appuie la politique d’ingérence. Au mieux, une partie de la gauche se réfugie dans le « ni-ni » : ni l’Otan, ni le pays attaqué au moment donné. Personnellement, je considère que notre devoir est de lutter contre le militarisme et l’impérialisme de nos propres pays, pas de critiquer ceux qui se défendent par rapport à eux, et que notre position n’a rien de neutre ni de symétrique, contrairement à ce que suggère le slogan « ni-ni ».

Par ailleurs, j’estime avoir le droit de rencontrer et de parler avec qui je veux : il m’arrive de parler avec des gens que vous qualifieriez comme étant d’extrême droite (même si je ne suis, dans la plupart des cas, pas d’accord avec cette qualification), mais bien plus souvent avec des gens d’extrême gauche et plus souvent encore avec des gens qui ne sont ni l’un ni l’autre. Je m’intéresse aux Syriens qui sont opposés à la politique d’ingérence, parce qu’ils peuvent me fournir éventuellement des informations sur leur pays allant à l’encontre du discours dominant, alors que je connais évidemment, à travers les médias, le discours des Syriens pro-ingérence.

Pour ce qui est des sites, je m’exprime là où je peux — de nouveau, si le NPA, le Front de gauche ou le PCF veulent m’écouter ou même débattre de façon contradictoire avec moi sur la politique d’ingérence, je suis prêt à le faire. Mais ce n’est pas le cas. Je note que les sites « conspirationnistes » comme vous dites, sont bien plus ouverts puisqu’ils savent en général que je ne partage pas leurs analyses, en particulier sur le 11 septembre, et m’acceptent quand même. Par ailleurs, les individus que je connais et qui publient sur ces sites ne sont nullement d’extrême droite et le simple fait d’être sceptique par rapport au récit officiel sur le 11 septembre n’a rien, en soi, d’extrême droite.

Le monde est bien trop compliqué pour garder une attitude « pure », où l’on ne rencontre et parle qu’avec des gens de « notre bord ». N’oublions pas qu’en France c’est la Chambre élue lors du Front populaire qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain (après l’exclusion des députés communistes, et avec le concours des sénateurs). Et l’opposition à la collaboration réunissait les staliniens (à l’époque les communistes l’étaient vraiment) et les gaullistes, dont beaucoup étaient, avant guerre, très à droite. La même chose se produisait pendant la guerre d’Algérie ou du Vietnam, l’opposition à celles-ci rassemblant, entre autres, communistes, trotskistes, maoïstes, chrétiens de gauche, pacifistes-à propos, est-ce que Staline, le FLN algérien et Ho Chi Minh étaient démocrates ? Avait-on tort de les « soutenir », c’est-à-dire de s’opposer avec eux au nazisme ou au colonialisme ? Et dans les campagnes anticommunistes des années 80, la gauche des droits-de-l’homme ne faisait-elle pas cause commune avec toute une série de nationalistes extrêmes ou d’antisémites (Soljenitsyne par exemple) ? Et aujourd’hui, les partisans de l’ingérence en Libye et en Syrie ne font-ils pas cause commune avec le Qatar, l’Arabie Saoudite et une série de mouvements salafistes ?

Ensuite, j’ai un problème avec la définition « d’extrême droite ». Je sais bien ce que vous entendez par là, mais pour moi ce qui compte, ce sont les idées, pas les étiquettes. Agresser des pays qui ne vous menacent pas (ce qui est l’essence du droit d’ingérence) pour moi c’est une idée d’extrême droite. Punir des gens à cause de leurs opinions (comme le fait la loi Gayssot), pour moi c’est une idée d’extrême droite. Enlever à des pays leur souveraineté et par conséquent le fondement de la démocratie, comme le fait de plus en plus la « construction européenne », pour moi c’est une idée d’extrême droite. Dire « qu’Israël est très critiqué parce que c’est une grande démocratie », comme s’il n’y avait pas d’autre raison de critiquer Israël, pour citer celui pour qui presque toute la gauche votera au 2ème tour (François Hollande), pour moi c’est une idée d’extrême droite. Opposer de façon simpliste l’Occident au reste du monde, en particulier à la Russie et à la Chine (comme une bonne partie de la gauche le fait aujourd’hui au nom de la démocratie et des droits de l’homme), pour moi c’est une idée d’extrême droite.

Si vous voulez trouver un endroit où je serais sans hésitation en accord avec la « gauche », voyagez un peu, et allez en Amérique latine. Là vous verrez toute une gauche qui est anti-impérialiste, populaire, souverainiste et démocratique : des dirigeants comme Chavez, Ortega et Kirchner sont élus et réélus avec des scores impensables ici, y compris pour la « gauche démocratique », et ils font face à une opposition médiatique bien plus dangereuse qu’un simple Faurisson (cette opposition va jusqu’à appuyer des coups d’Etat), mais qu’ils ne penseraient jamais interdire.

Malheureusement, en Europe et surtout en France, la gauche a capitulé sur beaucoup de choses, la paix, le droit international, la souveraineté, la liberté d’expression, le peuple, et le contrôle social de l’économie. Cette gauche a remplacé la politique par la morale : elle décide, dans le monde entier, qui est démocrate et qui ne l’est pas, qui est d’extrême droite et qui est fréquentable ou non. Elle passe son temps à bomber le torse en « dénonçant » les dictateurs, leurs complices, les phrases politiquement incorrectes, ou les antisémites, mais elle n’a en réalité aucune proposition concrète à faire qui puisse rencontrer les préoccupations des populations qu’elle prétend représenter.

Ces abandons multiples de causes progressistes ouvrent effectivement un boulevard à une certaine extrême droite, mais la faute en incombe à ceux qui ont accompli et accepté ces changements, pas à ceux qui tentent modestement de résister à l’ordre du monde.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #106870
    le 23/02/2012 par Julio
    Lettre à une journaliste

    Hors sujet, mais avez vous remarqué que le scientifique jean pierre petit (qui vient de se fritter avec JEan Robin) relaie les videos d’alain soral http://www.jp-petit.org/nouv_f/nouv...

     

    • #106977
      le 23/02/2012 par bibi
      Lettre à une journaliste

      Allo la lune ici Mars , on a un problème. Aux yeux de Petit , Soral doit être possédé par un alien et il cherche comment cet alien est entré dans notre Alain national pour pouvoir profiter aussi de son esprit !

      Incroyable de voir un scientifique qui s’est détaché de la beauté de la nature c’était sa fonction première , nous émerveillé par la simplicité et la complexité du vivant et du reste) pour se consacrer uniquement à des futilité inexistante .

      Les extraterrestres ! ils sont caché derrière un atome de carbone . Ou une molécule, enfin un corps inerte, ou ...


    • #106990
      le 23/02/2012 par Chrisgeorg
      Lettre à une journaliste

      Merci Julio, je savais pas ! Excellente nouvelle, encore une preuve que les liens se créent de plus en plus entre personnes sensées et courageuses de tous bords et de tous horizons autour de la pensée et de l’action d’A.S et d’E&R. JPP est vraiment un mec bien à plus d’un titre, en plus c’est un génie. Il se trouve qu’il habite pas loin de chez moi, je vais me fendre d’une bonne bouteille et lui porterai à l’occasion en remerciement pour l’inestimable relais qu’il apporte ainsi au mouvement. Cet homme est très connu depuis longtemps et très écouté, c’est vraiment une bonne nouvelle !


    • #107651
      le 24/02/2012 par bééééé !!!!
      Lettre à une journaliste

      c’est dommage...je comprend que certain ici reproche a bricmont son manque de courage à la "SORAL".mais dans sa lettre on retrouve les meme idées que soral et d’autre sur ce sujet de facon +light...tout le monde n’est pas pret a subir la violence et la persecution que subit soral et les autres ; perdre son emploi,devoir etre vigilant pour ne pas se faire ratonner,controle fiscal...je vous met au defi d’afficher votre soutien a soral ou dieudonné,parlé du revisionnisme en publique... porté un tee shirt genre,vive ER ,je soutiens dieudo soral et je suis pour la rehabilitation des revisionistes...ben chui sur qu’il y en aura pas des dizaines.bricmont passe encore dans les medias,il est trés calme et posé,moi je trouve ca plutot bien car ceux qui critiquent les théses de soral en s’attaquant à son style ou sa personnalité seront peut etre plus ouvert au discour de bricmont.et quand on a compris bricmont et on fouille encore un peu,on arrive a soral...c’est qu’une histoire de temps...d’ailleurs c’est bien vu de la part de soral ce petit clash via le net avec bricmont, les gens s’interesse au clash de soral qu’ils l’aiment ou pas...et ca permet de lancé un debat sur "LE SUJET".il faut des attaques sur tout les fronts...comme le fait le systéme,quelques soit l’ideologie d’origine !!!


    • #108738
      le 27/02/2012 par Julio
      Lettre à une journaliste

      Probleme entre Jean Robin et Jean Pierre Petit explicité par ce dernier !
      http://www.jp-petit.org/nouv_f/vide...

      Message a E&R : Allez interviewer Jean Pierre Petit (gratuitement, pas comme Robin des bois).


  • #106947
    le 23/02/2012 par Jasmin Indien
    Lettre à une journaliste

    Une journaliste (dont je ne mentionnerai ni le nom ni le journal pour lequel elle travaille)"
    /fin de la lecture.

     

    • #107173
      le 23/02/2012 par Korbak
      Lettre à une journaliste

      Pareil pour moi !
      Je ne suis pas allé plus loin !
      Ça valait le coup d’écrire une tartine pareille ....
      Mais il est vrai que les emmerdes n’arrivent que quand on donne des noms...
      Et c’est pas à son âge qu’une paire de c. va lui pousser


    • #107182
      le 23/02/2012 par Elevation
      Lettre à une journaliste

      Tu me fait rire a chaque fois avec tes :....... fin de visionnage......fin de lecture :)
      Je suis chiant, mais encore une fois c’etait pas trop mal..j’ai l’impression qu’il fait monter son niveau, doucement mais surement, et j’apprecie sa plume(bien meilleur que la mienne, c’est pas trop dure remarqué..)


  • #106965
    le 23/02/2012 par Barjal
    Lettre à une journaliste

    Magnifique M. Bricmont...

    Quand est ce qu’on portera un tant soit peu nos couilles, contre toute cette violence. Vos mots, vos termes sont judicieusement choisis. Mais le bon sens, c’est quelque chose de naturel par ici (tout ceux qu’on étiquette d’extrême droite ou d’antisémite)
    Ces gens sont violents et s’ils le pouvaient ils nous élimineraient, ce qu’ils font déjà d’ailleurs à petit feu, et même brutalement (prisons secrètes, assassinat commandités, enlèvements, tortures, empoisonnement, pollution, dégâts environnementaux, destruction écologique, destruction économique...).

    La seule solution est celle du Hamas, du Hezbollah, des Tibétains, voire des Amérindiens parqué s dans leurs réserves aussi qualifié d’extrêmiste par les pouvoirs (tiens tiens par qui ? par les mêmes bien sûr), le sacrifice, et le martyr, prendre des risques, et ça ne veut pas dire être physiquement violent. Il suffit de dire la vérité car la vérité EST violente à mesure que le mensonge enfonce ce monde dans les ténèbres.

    Les romains avaient une certains sagesses. Et je ferais une métaphore avec la paix et la guerre.
    Pax melior est quam iustissimum bellum
    Si vis pacem, para bellum
    Si vis pacem, para iustitiam
    Dans ce monde les fous ne sont pas ceux que l’on croit, certains pêche par ignorance, mais d’autres sont de pures crapules. Et on a des noms M. Bricmont et pointer du doigt ces adversaires et c’est vrai une entreprise où l’on pourrait s’engluer. Mais les empêcher de nuire en est une autre.


  • #107035
    le 23/02/2012 par Tatiebaba
    Lettre à une journaliste

    Bravo M. BRICMONT,
    Je vous découvre aujourd’hui et vos mots me vont droit au coeur ! Je vais d’ailleurs transmettre votre lettre aux rares amis et proches qui sont dans ce courant de pensée pour les réconforter, et à tous ceux qui me traitent d’extrémiste de droite "aux mauvaises pensées" et de ce fait refusent tout contact avec moi et "les gens comme moi" c’est à dire les pestiférés de notre société "bien pensante"........Bonne journée M. BRICMONT.
    Elisabeth.


  • #107038
    le 23/02/2012 par toto
    Lettre à une journaliste

    Excellent travail de décodage de surcroît très accessible.

    Je formule le voeux qu’un jour la lettre de Jean Bricmont soit lue dans toutes les écoles de France en remplacement de la lettre de Guy Moquet...


  • #107075
    le 23/02/2012 par VERITE
    Lettre à une journaliste

    C’est limpide et tellement juste...


  • #107215
    le 23/02/2012 par Réveillez-vous
    Lettre à une journaliste

    Par ailleurs, j’estime avoir le droit de rencontrer et de parler avec qui je veux



    Donc tout le restant du blabla était superflu...putain mais dans quel monde de mollusques vivons-nous
    Le besoin de certaines personnes de chercher à se justifier sans cesse m’étonnera toujours


  • #107235
    le 23/02/2012 par Marc
    Lettre à une journaliste

    Quelqu’un connait-il Claire Checcaglini ? J’ai trouvé ça http://www.mediapart.fr/journal/fra... qu’en pensez-vous ?

     

  • #107257
    le 23/02/2012 par Mimi
    Lettre à une journaliste

    Là, il a tout dit. Un grand Bravo et Merci à ce Monsieur, que je connaissait pas.


  • #107261
    le 23/02/2012 par abracadabra
    Lettre à une journaliste

    C’est fou ! Si un jour on m’aurait dis que je serait du côté russe, mais cette fois c’est sùr leurs propagandes holywoodienne n’aura plus aucun effet sur moi, pour r’appelle on a tous vue stalonne chez les afghans et stalone chez les russe crontre le mèchant boxeur qui se dope avant pandant et après les entrainements pour gagner face à l’americain qui lui est un exemple de vértue !


  • #107266
    le 23/02/2012 par Adamdaughter
    Lettre à une journaliste

    Bonjour,

    C’est dommage que Mr Bricmont ne devoile pas le nom de cette grognasse et le nom du "journal" pour qui elle travaille. On aurait pu lui ecrire et lui demander pourquoi elle soutient le sionisme sanguinaire et les guerres imperialistes qui font des milliers de victimes innocentes. C’est une tres belle reponse de Brocmont mais la je suis decue, il aurait du balancer plus.
    De tt facon comme dit si bien AS un journalilste honnete est un chomeur.
    Le pire est a venir je le crains !


  • #107303
    le 23/02/2012 par mimiche
    Lettre à une journaliste

    L’"Extrême Drauche" est ce qu’il peut y avoir de pire en ce bas monde : au nom d’idées de gauche, faire une politique d’extrême droite :
    - Invasions ("humanitaires" : "On fout le bordel dans vos contrées laïques et prospères à coup de terroristes religieux, pour vous en sauver à coups de bombes qui vous laisserons ruinés et livrés au Fric, sous l’oeil de Dieu." : Libye, Syrie bientôt).
    - Censure ("progressiste" : "On a le droit de tout dire, plus rien n’est sacré en Laïcité, mais fermez-la sur la Shoah : c’est sacré !" : loi Gayssot).
    - Diabolisation ("angélique", des dissidents : "Nous ne sommes pas fascistes car le FN l’est, et d’autre part qui nous critique ne peut qu’être fasciste puisque nous sommes les bons !" : UMPS).
    - Esclavage ("fraternel" : "Laissez venir à nous les petits immigrés sans droits" : SOS Racisme).
    - Destruction écologique ("scientifique" : "Taxons le CO2 (superbe cache sexe des vrais responsables humains des bouleversements climatiques que sont la déforestation et l’agriculture chimique), pour que seuls les riches aient le droit de polluer, donc de se développer" : Changement Climatique dû à l’homme, GIEC).
    - Eugénisme ("charitable" : "Pauvres du monde, Africains, mettez la capote pour ne pas choper le sida (dont il ne faut surtout pas remettre en cause la véracité infectieuse), et incidemment n’ayez plus d’enfants, c’est ça de gagné." : Sidaction).
    - Dictature économique ("démocratique" : "Vous avez accepté votre enruinement national, vous n’allez pas mégoter sur votre souveraineté nationale ?" : Union Soviétique Européenne, Nouvel Ordre Mondial).
    - Néo racisme ("laïc" : "On vous adore les bougnoules mais votre religion, là, c plus possible ! Ou alors chez vous, sous nos nouveaux hospices, en bon prétexte à la Dernière Grande..." : Bobos).
    Bref : BHL


  • #107341
    le 23/02/2012 par youssef
    Lettre à une journaliste

    bientôt, il faudra aller en Amérique du sud pour pouvoir s’exprimer sans crainte de représailles !
    aujourd’hui, selon leurs écrits, simone Weil , de Gaulle seraient poursuivis en justice pour racisme ou anti sémitisme...


  • #107444
    le 24/02/2012 par kirikoo
    Lettre à une journaliste

    Pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur de cet article il est professeur de physique à l’UCL (université catholique de Louvain-la-neuve), est le coauteur de l’article de Sokal qui a fait grand bruit dans la communauté universitaire et au-delà. Il est sans doute une des rare personne qui cherche encore un peu de vérité dans ce monde de névrose et de totalitarisme.


  • #108313
    le 26/02/2012 par Palteza
    Lettre à une journaliste

    Bravo à M.Bricmont, je ne le pensais pas à ce degré d’intégrité intellectuelle.
    Ceux qui trouvent que Bricmont n’est rien parce qu’il ne balance pas le nom de la journalope, qu’il ne fait pas du Soral en gros, sont justes pathétiques. Je les verrai bien moi à sa place, avec le degré de pression que sa position implique. Derrière son écran de PC c’est difficile à concevoir.


  • #109389
    le 28/02/2012 par Ted
    Lettre à une journaliste

    Si vous voulez trouver un endroit où je serais sans hésitation en accord avec la « gauche », voyagez un peu, et allez en Amérique latine. Là vous verrez toute une gauche qui est anti-impérialiste, populaire, souverainiste et démocratique : des dirigeants comme Chavez, Ortega et Kirchner sont élus et réélus avec des scores impensables ici, y compris pour la « gauche démocratique », et ils font face à une opposition médiatique bien plus dangereuse qu’un simple Faurisson (cette opposition va jusqu’à appuyer des coups d’Etat), mais qu’ils ne penseraient jamais interdire.



    Ah oui, quand même. Je savais que c’était assez habituel pour bon nombre des intervenants sur votre site de tordre le cou à la réalité dès lors qu’elle ne correspond pas à vos opinions politiques, mais là, quand même, autant de déni c’est très impressionnant.

    La situation des médias au Venezuela :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Venez...
    http://perspective.usherbrooke.ca/b...
    https://www.un.org/apps/newsFr/stor...
    Le pays est dans le classement des "Ennemis d’Internet" par Reporters Sans Frontières.

    Au Nicaragua (où la situation est certes moins désastreuse qu’au Venezuela) :
    http://fr.rsf.org/report-nicaragua,...

    En Argentine :
    http://archives.lesoir.be/la-libert...