Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

En réponse à son article sur Alain Soral dans Le Monde diplomatique

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Madame Pieiller,

Vous avez signé un article dans Le Monde diplomatique consacré au cas d’Alain Soral, que vous identifiez comme une figure de proue de l’entreprise de dépossession des valeurs de « la gauche » par « l’extrême droite ».

Sous le vernis d’impartialité analytique de votre article perce l’impérieuse nécessité d’une réappropriation de ces idéaux dont « la gauche », jadis usufruitière, se voit « détroussée ».

Vous attribuez d’ailleurs la responsabilité de cette rapine à la victime, laquelle se serait laissée dépouiller de ses bijoux de famille idéologiques, acculée ainsi à la prévarication par manque d’ambition ou d’impuissance.

C’est justice, car si le trousseau était chatoyant, c’est le peuple qui paye la dot aujourd’hui.

Moscovici acclamé par le Medef, De Benoist plaidant pour nationaliser les banques, les deux Fronts ennemis s’accordant sur la souveraineté populaire... Vous vous alarmez de ce « brouillage des repères dans l’air politique du temps » : où est la droite, où est la gauche ? Comble de l’horreur inversive, un élue communiste candidate à Marseille sous étiquette Front national... Vous prévenez : « Il est peut-être paresseux de considérer que ce sont là des démarches saisissantes, mais anecdotiques (...). C’est bien plutôt le signe d’une sérieuse confusion. »

Où allez vous débusquer les raisons de cette confusion angoissante ? « Les vidéos mensuelles de Soral sur son site (...) permettent d’éclairer ce qui se joue. » Là, celui que vous décrivez élégamment comme la « symbiose d’un adolescent prolongé (...) et d’un individu presque moyen », instillerait à la jeunesse le poison de l’idée de nation comme rempart à l’invasion idéologique libérale.

Si vous lui reconnaissez le mérite de vouloir en finir avec « l’oligarchie de la rente sur le travail humain », vous lui reprochez de privilégier la morale et la nation au détriment de la politique et de la révolution.

« C’est que sa véritable obsession est bien moins la justice sociale que le sauvetage de la France », déplorez-vous. Ce découplage conceptuel de notions que Soral parvient justement à articuler ne sert pas votre démonstration. Car si vous ne vous étiez pas contentée d’écouter mais aviez cherché aussi à comprendre, vous sauriez que la justice sociale est une condition du sauvetage de la France et que face à l’idéologie de la révolution permanente, seule une éthique enracinée peut prévaloir.

Vous tentez vainement de vider la pensée soralienne de sa dimension politique en la réduisant à une morale individuelle imprégnée de mystique nationale. À quelle fin ?

L’explication ne tarde pas :

« Évidemment, il lui est facile de préférer parler d’antisionisme ou d’opposition à la politique d’Israël. Mais c’est tout bonnement de l’antisémitisme. »

Et vous ajoutez :

« Pourtant, ce déchaînement maniaque ne suffit pas à le discréditer auprès de ses fidèles. C’est que les théories du complot (...) renvoient à ce grand sentiment d’impuissance (...) que n’atténuent guère les attaques (...) fréquentes contre les élites et l’oligarchie. »

Où l’on peut grâce à vous distinguer clairement deux types de remèdes à ce « grand sentiment d’impuissance » : combattre l’oligarchie en l’attaquant ou la servir en dénigrant ceux qui ont le courage de le faire.

Ainsi, vos concessions frileuses (« C’est sans doute aussi que, parfois, existent des arrangements effectivement tenus secrets ») dissimulent avec peine combien les catégories dont vous usez appartiennent à ceux que vous prétendez combattre.

Vous qualifiez la partition bicéphale de la représentation politique de « repère idéologique ». Cette expression laudative masque la nature réelle de ces piliers spectaculaires du temple « démocratique » : ce ne sont que les slogans publicitaires d’une entreprise à visée unique consistant à faire plier les peuples face aux ambitions de l’oligarchie financière mondiale. Tout semble démontrer dans vos propos que ce sont surtout les repères idéologiques de la gauche radicale qui volent en éclat face à la réalité.

Quand l’Histoire fait tomber les masques, les rapports de forces réels apparaissent. Qu’un homme se lève et livre au peuple une synthèse des enjeux structurels que ces rapports de force impliquent et voilà la gauche radicale qui se gratte la tête en se demandant pourquoi le réel ne rentre plus dans le moule idéologique de l’internationalisme prolétaire.

Afin de vous éviter une céphalée, je vais vous livrer un remède : acceptez l’idée que l’Internationale communiste est un instrument historique et idéologique du Capital mondial.

Déposez votre hochet « rouge-brun » au pied de ses concepteurs et cessez de convoquer l’Histoire pour faire trembler dans les chaumières. Il n’y a pas d’un côté « la gauche déterminée à créer les conditions d’une véritable justice sociale » et de l’autre « la droite extrême » dont elle devrait urgemment se distinguer en pérorant son dégoût.

Alain Soral prône un nationalisme social, c’est-à-dire une organisation économique et politique fondée sur la justice sociale et l’unité nationale afin de lutter contre l’injustice sociale et la guerre civile voulues par les oligarchies transnationales.

Il est évidemment diablement tentant pour ses adversaires d’agiter la menace nazie afin de le discréditer. Malheureusement pour eux, de plus en plus de Français se libèrent du carcan idéologique de la « gauche » et constatent que le nationalisme social français n’a rien à voir avec un projet de suprématie raciale germanique.

Vous aurez eu au moins le mérite de vous y essayer avec un peu moins de balourdise que certains de vos confrères.

Max Lévy

Découvrir les analyses d’Alain Soral sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #544313
    le 02/10/2013 par Nooooz
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Parfait.
    Merci Max.


  • #544314

    avec un peu moins de balourdise que certains de vos confrères.



    A peine...
    .
    Très belle réponse à l’article entortillé de cette "prostituée intellectuelle" (terme utilisé par ce rédacteur en chef américain au seuil de la retraite qui qualifiait lucidement son métier).
    .
    Allez, Evelyne, lâche ton gruyère et rejoins la vraie France.


  • #544322
    le 02/10/2013 par jean Claude Vandale
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    A vos souhaits madame Pieiller.

     

    • #544723
      le 02/10/2013 par Henri XI un peu
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Ca piaille, ça piaille, mais l’emblème de la France (que dis-je de la Gaulle gallinacée, Galle, Galilée...tient tient...) c’est pas la poule mais le COQ et son fameux cri : COCORICO !!! Gaffe au symbolisme du CRI...


  • #544339
    le 02/10/2013 par francky
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Y a pas à dire Max Levy c’est "quand même" autre chose que Marc Levy !!!

    Dépechez vous d’employer les deux mots accolé "Quand même", bientot ce sera interdit, passible d emprisonnement ou de déportation en Israel pour être rééduqué... "quand même".


  • #544340
    le 02/10/2013 par maryam
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Bonjour à toute l’équipe d’E&R,

    je viens de lire l’article ; très bien construit ; les analyses sont justifiées ; bons arguments ; c’est une écriture idéologique que j’aime bien !!!

    mes félicitations à l’auteur !!!

    Maryam


  • #544347
    le 02/10/2013 par Gerard J. Schaefer
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Ah, oui, elle a un peu de bouteille, Evelyne, considérant la photo illustrative... j’imaginais mal aussi une jeune branleuse (sûre d’elle et dominatrice, lol) derrière ce texte de contorsionniste.
    La question est de savoir si elle croit elle-même aux orientations bancales de son développement, par ailleurs plutôt assez justement observé.

    La réponse est qu’on s’en branle pas mal, non ?


  • #544349
    le 02/10/2013 par log lady
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Bah oui mais bon faut les comprendre aussi, Le Monde Diplomatique ne pouvait pas faire moins.


  • #544352
    le 02/10/2013 par OEIL
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Et le déchainement médiatique obsessionnel sur la Shoa, cela ne t’inquiète pas ?

    Et la stratégie de recrutement discriminatoire de France inter, cela ne te dérange pas ?

    Et la manière dont la Justice française bafoue les droits de monsieur Jacob Cohen, cela ne te donne pas à penser ?


  • #544363
    le 02/10/2013 par bobforrester
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    "l’Internationale communiste est un instrument historique et idéologique du Capital mondial."

    Il me serait instructif qu’un sociologue ou un analyste politique démontre cette lapidaire et très hasardeuse assertion !
    Veut on parler du mouvement trotskyste noyauté un temps par des taupes au service de l’impérialisme américain ? Nous pourrions en être d accord .
    Si l on pense par contre à la protection allemande dont Lénine a bénéficié pour rejoindre la révolution russe , il y a incompréhension car il s agissait pour l’état major teuton de favoriser le désengagement de ses armées à l Est afin de renforcer le front Ouest . Question de contradictions inter impérialistes et non de connivence politique.
    En ce qui concerne les ventes de matériels à l URSS en provenance de pays capitalistes ce n est que l’illustration du jugement de Lénine suivant lequel :"les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre" ! C’est ce qu’il faut comprendre.
    Enfin on ne peut marier l eau et le feu , les maîtres de l esclavage salarié et les esclaves salariés, sauf dans le cas d’une lutte de libération nationale telle que la position défendue par Asselineau avatar du CNR .
    On n a pas encore vu dans l histoire des esclaves se libérer sans supprimer le système qui faisait d eux des esclaves justement.

     

    • #544485
      le 02/10/2013 par caster
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Je vous invite à lire Douglas Reed "La controverse de Sion" et surtout Antony C Sutton "Wall street et la révolution bolchévique" excellent ouvrage basé entre autres sur des documents officiels US déclassifiés...
      ... et vous comprendrez que cette assertion n’a rien d’hasardeuse...


    • #544720
      le 02/10/2013 par Rachid
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Wall Street et la révolution bolchevique

      anthony sutton

      en vente chez Kontre Kulture

      http://www.kontrekulture.com/produi...


    • #545206
      le 02/10/2013 par charvet
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      bobforester :

      "l’Internationale communiste est un instrument historique et idéologique du Capital mondial."

      "Il me serait instructif qu’un sociologue ou un analyste politique démontre cette lapidaire et très hasardeuse assertion"

      Si cela est vrai,et egalement un peu plus tard avec le nsdap.
      Dans le deuxiemes cas,j’ai quelques documents d’epoque.

      Que j’ai dut les relire 3 ou 4 fois tellement je trouvais cela incroyable,en fait c’etait parceque une nouvelle histoire souvrait devant mes yeux...et que je ne voulais pas la croire,pourtant c’est la verité.

      La provenance de l’argent y est stipulé,tout,jusqu’au montant des retro-commissions atterissant dans les mains de Goebbels et Goering en 1938.
      Le nsdap(parti national socialiste) en 1938 arrosé le SFIO(leon Blum),les organes de propagandes tel que "le temps" et le "figaro" et beaucoup d’autres personnalité socialiste de l’epoque.

      Alors que lenine et ses potes ait était financé par les banques ne m’etonne pas.

      Mon grand pere etait communiste jusqu’au bout des ongles,il etait secretaire general d’une cellule dans la banlieue parisienne.
      Et ce a partir de 1950,Thorez et compagnie j’ai toute la doc du parfait petit communiste chez moi(quelques cartons...),les cartes d’adhesion,ect...
      D’un coté c’est bien pour les luttes sociales et de l’autre quand je regarde cette doc en passant devant je me dit que des generations ont été completement manipulé.

      Et qu’ils leurs ont volé leurs pensés propre a eux meme pour les remplacer par d’autres pensées fabriqué de toute piece et cela répété par des centaines de millions de personnes.(voir des milliards a l’epoque)
      Et j’ai commencé seul et il y a peut etre 20 ans a me poser des questions sur le communisme et les incoherences de celui-ci puisque j’y été baigné depuis mon plus jeune age.

      Matrix,un film tres puissant a regarder en le comprenant sur plusieurs niveaux d’analyses...

      2 exemples de la manipulation actuelle :

      1)Le signe sur les bottes de neo a exactemment la meme forme que celle du parlement européen de strasbourg.

      2)la date d’expiration de la piece d’identité de Neo est le 11/09/2001,et le film est sortie en 1999.
      Pourquoi les realisateurs ont ils laissé visible sur la table la piece d’identité de Neo ?
      Marrant non ?

      En fait il y a une myriade d’incoherences dans cette manipulation,que certains appel la matrice.
      ça bug de partout leur truc,mais c’est vraimment diabolique.

      Bien a toi.


  • #544375
    le 02/10/2013 par henri m’bilou
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Un vrai petit plaisir à la lecture ce monsieur, bravo !


  • #544383
    le 02/10/2013 par Chrisgeorg
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Voila qui me semble clore la discussion ma chère Evelyne !
    Ah !... et puis, au fait, au cas ou vous n’auriez pas bien noté : C’est un MAX LEVY qui vous fait l’honneur de vous répondre.
    Allez bonne continuation !


  • #544387
    le 02/10/2013 par zizi
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Cette vieille bourgeoise évidemment "politiquement irréprochable" juge Alain Soral comme le ferait une maitresse d’école, en lui donnant un bon point par ci, un mauvais point par là ... C’est plutot pénible, et elle oublie bien sur qu’elle écrit dans un journal prétendument respectable, mais qui en fait a été VOLE à la "Libération" .

     

    • #544490
      le 02/10/2013 par Nina
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Ils sont d’une arrogance...
      Il fallait bien ça pour plaire à son maitre Pierre Berge. A mais non j’oubliais, la presse est libre en France !!


  • #544405

    "Quand l’histoire fait tomber les masques"...
    L’histoire s’écrit et se réécrit chaque jour. Le Monde Diplomatique,que je n’achète plus,s’est discrédité en étouffant les enquêtes d’un journaliste d’une de ses éditions étrangères sur les attentats du 11/9. L’histoire fait effectivement tomber les masques.La version défendue par ce journal vole en éclat plus de dix ans après les faits grâce au travail de recherche de nombreux ingénieurs,pilotes d’avions,architectes et d’analystes dont fait partie A.Soral.
    Pour avoir milité cinq ans de 1998 à 2003 au sein de l’association Attac je crois connaître ce milieu d’universitaires brillants en apparence mais finalement peu fraternels et altruistes.Passons.Il m’aura fallu attendre 2005 et Etienne Chouard pour entendre parler de la loi de 1973.Pas une seule fois en cinq ans de présence assidue au sein des réunions et autres manifestations je n’ai entendu murmurer ne serait-ce que le nom de la famille Rothchild. Aujourd’hui la "gauche" est prise de panique car effectivement l’histoire fait tomber les masques.Serge Halimi que j’appréciais à l’époque conduit toujours les mêmes chevaux de bataille bien éssoufflés,il n’a pas compris que nous n’avons plus rien à faire avec les médias institutionnels et que l’information c’est nous le peuple via internet dans le monde entier.C’est ce qui a peut-être contribué d’éviter à la Syrie d’être bombardée.
    Oui l’histoire fait tomber les masques comme celui de Daniel Mermet dont j’étais jadis l’auditeur et qui accueillait chaque mois dans son émission "Là-bas si j’y suis" le Monde Diplo. Le voici démasqué comme exploiteur de ses collaborateurs,humiliant comme le pire des néo-libéraux les journalistes sous ses ordres.L’histoire fera tomber bien des masques,celui de tous ces gens qui ont refusé le débat à Robert Faurisson, détourné la tête devant les scandales liés aux réseaux pédophiles,moqué les contestataires du 11/9 et abusé ceux qui comme moi étaient ignorants.L’aliénation n’est pas un pêché,c’est sur ceux qui l’utilisent à qui revient l’opprobre.


  • #544406

    J’ai appris un mot... PRÉVARICATION !

    C’est exactement ce que le peuple reproche à l’État : le manquement grave des hommes d’État, fonctionnaires et juges aux devoirs de leurs charges.

    L’affaire récente des SMS que n’ont pas reçus les chômeurs est révélatrice. Une fois dans ma vie, j’ai été au chômage après une période de 10 ans de travail continu. J’estimai avoir droit à une indemnisation sans devoir me justifier. Je devais pourtant répondre à toutes les convocations sous peine de perdre cette indemnisation. Au bout de 6 mois d’indemnisation, je fus convoqué à un entretien... mais je ne reçu jamais le courrier et fut radié. La poste de ma ville est notoirement connue pour ses fautes à répétition. Défendant ma cause, j’ai demandé combien de temps cela prendrai pour percevoir de nouveau mon indemnisation... on me dit qu’il faudrait compter 6 mois minimum ! J’ajoute que j’ai été licencié avec pour tout dédommagement 3 mois de salaire et que à l’époque l’ANPE a repoussé de 3 mois mon droit à être indemnisé !

    Bref, nous payons énormément d’impôts sans quoi nous sommes traités de voleurs, et quand nous faisons valoir nos droits, nous sommes encore traités de voleurs !

    Et j’ai beaucoup d’autres exemples comme ça (vous aussi j’imagine) où l’État ne fait pas face à ses obligations, où l’État n’atteint même pas le niveau de service d’une entreprise privée ! Quand on appelle l’administration, on a affaire à la gestapo, à une institution qui a pris un pouvoir démesuré sur nos vies. Avec un tel niveau de prétention, l’État devrait nous protéger, être de notre côté... au minimum être chaleureux. Au lieu de cela, nous devons affronter un ennemi. Combien de fois n’ai-je pas eu envie de commettre un malheur....


  • #544418
    le 02/10/2013 par campana
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    cette dame est "un peu moins balourde" que ses confréres comme vous le dite bien , et pourtant tant de circonvolutions pour placer (au bout du compte...) à la suite de mots clés à "consonnance" psychologique ( les limites de l’explication s’évaporent dans l’au delà ) le mot ultime , celui dont on ne revient pas = antisémite !

    donc, merci max, pour cet éffort de "ré -explication" envers les "dures de la feuille" du journalisme ,qui pourtant avec leur bagage-s intellectuel-s sont sensés comprendre à minima de quoi il en retourne avec E&R.

     

  • #544422
    le 02/10/2013 par skawiwen
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Afin de vous éviter une céphalée, je vais vous livrer un remède : acceptez l’idée que l’Internationale communiste est un instrument historique et idéologique du Capital mondial.

    c’est tout le problème de la gauche , rester de gauche en acceptant l’histoire , gros chantier !

     

  • #544426
    le 02/10/2013 par mimi8
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Alain Soral, sa culture, son honnêteté, son patriotisme, son exigence, ne peut pas être compris par ceux qui se goinfrent du système mis en place par eux ou leurs copains. Cette femme est-elle limitée intellectuellement ? inculte ? malhonnête ? dépassée ? attardée ?
    Un grand merci pour votre réponse à cette malheureuse et pathétique Évelyne Pieiller.


  • #544477
    le 02/10/2013 par Mehdi77
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    En vérité, c’est l’histoire d’une pauvre croûte qui se permet de juger un artiste-peintre... Bilan : quenelle de 300 !

    Au grenier, la vieille !


  • #544484
    le 02/10/2013 par Luciole
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Cette femme reproche à Soral de privilégier la morale et la nation au détriment de la politique et de la révolution.

    Mais elle oublie bien vite que c’est justement la Révolution Française qui a établi un véritable sens National messianique et Universel (et toute l’erreur atroce est là, dans le mot « Universel » totalement antinomique à « National », car dès que vous touchez à l’Universel vous aliénez automatiquement tout vos proches et vous-mêmes, l’Universel étant inatteignable à qui que ce soit).

    Que dit l’Article 4 de la Constitution de la Convention de 1793, la Constitution de Robespierre, article destiné à définir ceux des étrangers qui pourront prétendre à la nouvelle « Nationalité Française » (nation, une pure création de Gauche) :

    « Tout étranger, âgé de 21 ans et qui domicilié sur le territoire national depuis un an, y vit de son travail, ou acquiert une propriété, ou épouse une française, ou adopte un enfant, ou nourrit un vieillard, tout étranger enfin qui sera jugé par le corps législatif à vouloir bien mériter de l’humanité (comprendre ici qui accepte de risquer sa vie pour la nation sous l’uniforme = droit du sang versé pour la patrie), est admis à l’exercice des droits de citoyens français » (sic).

    Traduction de cet article, la Gauche Révolutionnaire Nationale Française était en recherche d’étrangers autonomes et disposant bel et bien de ressources, et non pas de flots d’assistés sociaux, qui ne sont plus aujourd’hui que les jouets de la grande finance internationale prêteuse de deniers à très forts taux usuraires, à laquelle les Gauchistes Mondialistes d’aujourd’hui se sont alliés car ils perçoivent commissions sur chaque flux.

    La Gauche des Affaires à transformé toutes les "Révolutions modernes", 1650 (GB(, 1789 (France), 1776 (US), non moins nécessaires en termes de transformations, en Révolutions exclusivement Financières avec l’Humain comme jouet de transaction, et c’est très exactement ce que Soral dénonce, et rien que cela.


  • #544501
    le 02/10/2013 par kevorkian
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Excellente lettre, ce qu’il faut de justesse et de concision

     

  • #544549
    le 02/10/2013 par noel
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Cette "maîtresse d’école" donneuse de leçons fait partie de cette gauche intello qui nous promet depuis des lustres des lendemains meilleurs !

    Sauf que demain c’est jeudi 3 octobre 2013 ! et pas "quand les poules auront des dents" (quoique qu’avec les biotechnologies et leur changement de sexe mdr) !

    Encore une rêveuse, donneuse de leçons. Elle fera alors la gueule lorsqu’elle se fera voler son caddie et démonter sa bagnole durant des événements de guerre civile ! Elle rêvera moins !

    OUI, Monsieur SORAL fait le boulot que vous auriez dû faire depuis au moins quarante ans ! À commencer par de la pédagogie. Mais votre "goaoche" au pouvoir en 1981 a libéré les ondes radios et tv aux chaînes pour anesthésier le peuple. C’est trop tard. On récolte ce qu’on a semé ...


  • #544553
    le 02/10/2013 par matrix le gaulois
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Lettre de très bonne qualité, merci M. Max Levy.

    Dommage que, connaissant les gens issus du sérail social comme Madame Pieiller, celle-ci emploira votre lettre plus comme une feuille de papier hygiénique, que comme source d’inspiration politique. Mais, merci quand-même, Max ! Il faut qu’ils sachent que l’on existe !


  • #544594
    le 02/10/2013 par Ronchinois
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Merci à l’auteur de cette lettre !
    Cela confirme que l’on sait déjà : "un journaliste qui fait son travail est un chômeur" -Alain SORAL-


  • #544663
    le 02/10/2013 par Christian Benzouzan
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    "Aux Etats-unis, les gens savent qu’ils ne savent rien. En France, les gens croient qu’ils savent quelque chose parce qu’ils lisent le "Monde"." dixit l’analyse réaliste d’une universitaire US postée sur E&R.


  • #544668
    le 02/10/2013 par opex180
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Pertinente dialectique : Nationalisme social français pour bien se différencier du Nationalsozialismus germanique d’inspiration racialiste et gravement entaché à perpétuité par l’Histoire ! Vous avez su très habilement déjoué le piège ad libitum de la réduction ad hitlérum !


  • #544875
    le 02/10/2013 par Anonyme
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Elle doit être vraiment bien payer pour sa (par umps)


  • #544889
    le 02/10/2013 par Damien93
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Merci pour cette réponse à l’article partial et partiel de cette journaliste du monde diplo... Et, ironie du sort, c’est un "Max Levy" qui défend Soral, qui est, une énième fois dans les médias, taxé "d’antisémite" par cette pseudo-journaliste (une vraie sous-fifre de l’oligarchie atlanto-sioniste) !


  • #544903
    le 02/10/2013 par Robin
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Très bonne réponse en espérant avoir pu éclairer la route d’une inculte de plus


  • #544919
    le 02/10/2013 par mouloud
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Bien écrit, Max.
    Texte salutaire qui remet les définitions et les concepts à l’heure. Et puis, le plus important est que tu tendes la main à Evelyne (je lui mets une majuscule) qui a dû avoir mal au crâne.
    J’ai senti le conflit en elle à travers son texte, comme si elle avait cru obtenir le rôle gratifiant, vertueux et utile, de procureur contre le méchant. Comme si, à la lecture du dossier, elle se rendait compte de son innocence. Comme si elle avait compris qu’elle servait la mauvaise cause. Comme si elle n’avait plus d’autre choix que de finir le sale boulot. Comme si sa bonne volonté avait limité la casse, au maximum du filtre de ces employeurs censeurs.

    Merci M.Levy.
    Merci Camarade.

    ps : à Evelyne, bienvenue à EetR. Mets tes affaires en ordre, choisis ton pseudo, envoie ta cotise. Ou rentre discrètement en contact avec Alain : on a besoin de tout le monde un peu partout. Tu seras responsable de l’opération : fausse attaque-bonne pub pour E&R.
    Chie pas de travers : t’as écouté un mec dans son canapé qui t’explique la réalité que tu vis chaque jour. Et ça colle bien, hein ? Alors, chipote pas, rejette le sale boulot et rejoins nous.


  • #544941
    le 02/10/2013 par solaine
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    C’est l’arroseur arrosé.
    Très bonne réponse faite à cette journaliste qui va se rendre compte qu’elle se trompe de combat en s’en prenant à Alain Soral... elle croit sans doute protéger les intérêts du peuple français alors qu’elle sert au contraire ceux de l’oligarchie UMPS qui se renvoie la balle à chaque élection...


  • #544944
    le 02/10/2013 par Boulgour06
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller


    "Vous tentez vainement de vider la pensée soralienne de sa dimension politique"
    N’aurait-il pas fallu plutôt écrire "en vain" ?

    "On a travaillé vainement lorsqu’on l’a fait sans succès, de sorte que l’on a perdu son temps et sa peine : on a travaillé en vain lorsqu’on l’a fait sans atteindre le but qu’on se proposait, à cause de la défectuosité de l’ouvrage. Si je ne puis venir à bout de faire ma besogne, je travaille vainement ; je perds inutilement mon temps et ma peine. Si ma besogne faite n’a pas l’effet que j’en attendais, si je n’ai pas atteint mon but, j’ai travaillé en vain ; c’est-à-dire que j’ai fait une chose inutile…"

    Nouveau Dictionnaire des Synonymes français d’A.-L. Sardou, cité par Guy Debord dans les commentaires sur la société du spectacle.




    Le monde diplomatique propose généralement des analyses plutôt travaillées, ce fut donc une grosse déception de lire le "Mais c’est tout bonnement de l’antisémitisme" de Madame Pieiller, qui met fin à toute sa crédibilité en tant que journaliste honnête.


  • #544989
    le 02/10/2013 par Hervé
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Max Levy, c’est pas Marc Levy,... mais ça reste un Levy, c’est-à-dire quelqu’un qui est "assermenté", "autorisé", enfin vous voyez ce que je veux dire.

    Hervé

     

    • #545369
      le 03/10/2013 par Esprit
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Concrètement, non je ne vois pas...

      Tu es au courant que le tribalisme n’est pas transmit par le sang ?
      Tiens, une idée, dans la recherche du site tapes un peu : Gilad, Jacob, Shlomo...


    • #545899
      le 03/10/2013 par Lindia-song
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Non, Hervé, si tu me permets : tu es sur une mauvaise piste. C’est exceptionnel, cette réponse de Max mais je pense que tu as peut-être fait de l’humour au second degré !?


    • #546440
      le 04/10/2013 par sered-dz
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      il me semble qu’il faut éviter d’être sectaire.
      je pense que Max Dupont Max Levy ou Max Benabdallah c’est du kif kif quand ils sont du côté de la dissidence face à la mascarade mondialiste.


  • #545011
    le 02/10/2013 par Lindia-song
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Ben oui, la "Gauche" française, c’est DSK, Cahuzac, Fabius....pas la peîne de se gratter trop longtemps le crâne, chère Madame, pour comprendre que trop c’est trop, même chez les prolos....ça ne passe plus ! Ils ont mis longtemps mais le barrage et autre cordon sanitaîre, vont céder, genre tsunami Fukushima....qui sait !?

    Tremblez, chère Madame, on se contrefout de vos analyses !

     

    • #546107
      le 03/10/2013 par anonyme
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      DSK, Cahuzac, Fabius.... ne sont en aucune manière des hommes de gauche (même si ils continuent à se réclamer de ce qualificatif) ce sont non seulement des hommes de droite, mais même de la pire espèce.
      Et non seulement ils n’ont rien de socialiste, ni même de social, ils sont viscéralement anti-social, ce sont des agents de lutte des classes (du côté des capitalistes s’entend) au service du grand capital bancaire et des impérialistes, et ces arrivistes pourris et corrompus sont les pires ennemis du peuple.
      En paraphrasant zamenhof on peut dire "il ne suffit pas à un politicien de se dire socialiste pour l’être réellement", il y en a qui sont tout le contraire.
      Maintenant à la question de savoir si il peut y en avoir qui le sont réellement tout en portant une étiquette contraire, ça c’est plus douteux, et ça reste à prouver.


  • #545084
    le 02/10/2013 par supergoy
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Que cette journaliste organise un débat entre elle et soral ....

    Si elle a tellement d’ arguments que ça, pour elle ça devrait être facile...

    Alors c’ est pour quand ???


  • #545219
    le 02/10/2013 par sered-dz
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    toujours plaisir à lire Max.
    ça aide a donner une structure aux idées confuses
    @ bientôt Max


  • #545274
    le 02/10/2013 par quennelier45
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    A force d’avilissement, les journalistes sont devenus si étrangers à tout sentiment d’honneur qu’il est absolument impossible, désormais, de leur faire comprendre qu’on les vomit et qu’après les avoir vomis, on les réavale avec fureur pour les déféquer. La corporation est logée à cet étage d’ignominie où la conscience ne discerne plus ce que c’est que d’être un salaud.

    Leon Bloy, 1905


  • #545372
    le 03/10/2013 par Ezio
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Encore une fois superbement écrit. Max Lévy est-il Félix Niesche ?

    « Quand l’Histoire fait tomber les masques, les rapports de forces réels apparaissent. Qu’un homme se lève et livre au peuple une synthèse des enjeux structurels que ces rapports de force impliquent et voilà la gauche radicale qui se gratte la tête en se demandant pourquoi le réel ne rentre plus dans le moule idéologique de l’internationalisme prolétaire. »

    Magnifique cette phrase !

     

  • #545397
    le 03/10/2013 par Markovitch
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Excellente analyse de Max Lévy !!!

    A diffuser !


  • #545475
    le 03/10/2013 par Monf
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    une dans ta gueule une dans ton cul le changement c’est bientot madame Pleiller


  • #545601

    Elle écrit « tout connement » !

    En ma qualité de sous-développé intellectuel de l’odieuse mouvance sectaire soralienne, quand je lis un bon article comme c’est ici le cas, je ne manque pas, au delà du fond, de "comparer les écrits sur la forme"," de relever ce qui selon moi ne va pas" (entre cette article et celui de Pellier donc)… Je tente de m’améliorer, quoi !

    Ainsi, par exemple, dans son torche balle, la Mère Pellier affirme que le Président Soral (je ne dis ni Monsieur, ni Alain, je dis « le Président », notamment parce que je pense que çà les fait « chier ») est tout bonnement antisémite… Je suis entièrement d’accord avec son point de vue !

    Connement, elle dit en effet « tout bonnement »…

    Donc, de façon bonne, de façon exactement appropriée à la nature de la chose, sans détour ni recherche donc d’une manière directe, avec bonne foi, etc. Ou mieux encore, de façon spontanément favorable à l’épanouissement d’autrui, par bonté. Les synonymes de « bonnement » sont : bravement, franchement, naïvement, naturellement, ouvertement, rondement, sincèrement… Elle laisse en fait entendre qu’être antisémite est peut-être bon, à force…

    En revanche, je dirais que son papier est, entre autres et au contraire, écrit : hypocritement et malicieusement (ces deux mots sont les antonymes de « bonnement »). Bref, son papelard montre la mauvaiseté de cette bonne-femme, mauvaiseté qui transparait évidemment dans son article (Mauvaiseté, subst. fém.,vx. : Caractère d’une chose ou d’une personne mauvaise).

    Elle aurait du dire que le Président Soral est "mauvaisement antisémite"… , car, le mot existe voyez-vous.

    Je me propose donc de lui retourner ce mot de "mauvaisement" (dans ta face, harpie !) à propos de son article.

    T’as le choix Nana (Oui, je suis en forme) parmi les nombreuses définitions qui suivent : Qui ne vaut rien, qui n’a pas les qualités qu’on attend, qui est de qualité médiocre, qui fonctionne mal, qui est défectueux, qui ne présente pas des caractères de pureté, qui ne remplit pas correctement son rôle (moral, social, etc.), qui ne fait pas bien son métier, qui peut avoir des conséquences fâcheuses, pénibles, pernicieuses.

    La prochaine fois, tu devrais employer la formule "tout simplement" au lieu de "tout bonnement", çà passerait mieux.

    Pauvre nouille , ici dans le sanctuaire E&R, son article est définitivement apocrif’…

     

  • #545607
    le 03/10/2013 par Arnaud Tours
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    " Évidemment, il lui est facile de préférer parler d’antisionisme ou d’opposition à la politique d’Israël. Mais c’est tout bonnement de l’antisémitisme. "

    Je le dis haut et fort SI l’antisionisme est officiellement taxé d’antisémitisme j’assumerai totalement d’être taxé d’être anti-Isra-Hell absolu.

    - On a totalement trafiqué l’histoire de mon pays.
    - On me donne moins de droits que les minorités.
    - On m’interdit la liberté d’expression.
    - On a crée des lois de DISCRIMINATION positive à mon détriment.
    - Une minorité de 1% a confisqué aux Français de toutes les origines l’espace journalistique, politique, médical, juridique, financier etc :

    On ne peut plus rien prendre de ma liberté, mon histoire, mon identité donc je n’ai plus rien à perdre !


  • #545895
    le 03/10/2013 par Makhanor
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    C’est précisément maintenant, Arnaud Tours, que vous êtes le plus aisément manipulable.

    Lorsque le peuple allemand qui crevait la gueule ouverte dans un pays en ruines se fit subitement offrir un redressement national fulgurant, il lui importait peu que le pouvoir qui le sauvait fut antisémite.

    Saignés à blanc par la haute finance judéo-saxonne, les allemands n’endossèrent pas ce projet vindicatif avec grande culpabilité.

    (par ailleurs, s’il se fut agi d’israéliens en lieu d’Allemands, leur antisémitisme d’Etat aurait été autrement meurtrier).

    La méthode est la même qu’avec les musulmans : pour que ça marche il faut rendre légitime l’hostilité des autres à leur endroit.
    A l’intérieur, comme à l’extérieur.

    L’antisémitisme, c’est comme l’argent : ils le créent à partir de rien, lui fixent une valeur et l’utilisent pour contrôler l’esprit des peuples.

     

    • #546498
      le 04/10/2013 par Arnaud Tours
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Makhanor

      Je précise que les sionistes ont beaucoup de chance d’avoir des Soral et des Dieudo pour calmer le jeu, ce n’est pas parce que les esclaves se font silencieux pour cause de répression dictatoriale que les citoyens ne pensent pas, ne s’instruisent pas, ou ne sont bien plus "à fond" que les conciliants Soral et Dieudo.

      La voie du pacifisme chrétien Bisounours qui tend l’autre joue je n’y crois plus du tout, on a joué ce jeu là 74 ans et nous nous sommes réveillés en esclaves.


    • #546535

      Arnaud,

      On se calme camarade. Ce que Max veut te dire, c’est que comme pour les juifs, ce n’est pas parce que en tant que blanc de souche tu l’as dans les fesses intégralement que tu dois vouloir t’en prendre aux muz... C’est en ça que E&R se distingue du FN à venir.


    • #547045
      le 04/10/2013 par Arnaud Tours
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Tout à fait d’accord, il ne s’agit de s’en prendre à personne, surtout pas aux Musulmans ni même aux Juifs, qui je le pense pour certains, ne réalisent pas ce qu’est d’être un goy unilatéralement tolérant.

      PS :Si vous trouvez le moindre mot sur les Musulmans dans le commentaire de ma facture auquel vous répondez, merci de me le citer. L’allusion du mouton n’avait rien à voir avec l’Islam, c’est juste que le mouton est l’animal passif qui est régulièrement tondu.

      Je ne demande pas grand chose, juste qu’on nous rende au moins le sens des proportions et de la mesure dans le domaine public, ma liberté.
      Je ne supporte plus le bellicisme aveugle et incohérent de mon président, ma garde des sceaux ne semble pas avoir lu "Éthique à Nicomaque", l’écolo de service qui tente de décrocher des records mondiaux de démagogie, le pays part en morceaux économiquement, socialement, sociétalement et ils ajoutent de l’huile sur le feu de jour en jour.

      J’aimerai que les Juifs se sentant avant toute chose Juifs Français et non des politiciens Zionistes Israéliens, commencent enfin à se faire entendre autant que faire se peut. Si eux mêmes laissent entretenir la confusion entre Juifs et Zionistes, qui pourra prendre leur place pour ne pas être mis dans le même sac que les Zionistes : Personne !

      J’ai le grand tord de penser à l’intérêt général, l’entente et la réconciliation qui sont conditionnée par la levée des mensonges scientifiquement démontrables depuis toujours. C’est à ce seul prix que les rapports entre les communautés pourront se pacifier. Je n’ai tué personne, mes parents n’ont tuée personne, mes grands parents n’étaient pas Juifs et eux aussi ont pour certains été déportés et ont vécu sous l’occupation. Je n’ai pas à subir toute ma vie durant les conséquences du mensonge et de la tromperie qui sont l’ADN du Zionisme depuis toujours.

      La lobotomie c’est fini, en 6 mois de débarquement plus de civils Français Juifs et Goys sont morts durant les six premiers mois de "libération" sous des bombes alliées, que le total de Français Juifs et Goys réunis ne sont morts dans les camps durant toute la durée de la guerre. (dixit le général George Patton)


  • #546103
    le 03/10/2013 par Denis
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Aujourd’hui, Daniel Mermet dans son émission quotidienne sur France Inter, où Me Pieiller était invité, a dit : "je comprends les ultra-sionistes qui s’en prennent à Alain Soral". Je ne suis pas surpris que ce monsieur ne trouve pas d’autre "argument" pour faire taire notre Président. Mais, sur la radio dite "nationale", c’est grave. C’est la panique là-haut.
    Y en a marre de ces... dégénérés.

     

    • #546481
      le 04/10/2013 par Denis
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Pour en finir définifivement avec l’accusation infamante d’antisémitisme, je propose ces quelques lignes claires et consises. Merci.

      A "Egalité et Réconciliation", nous ne nous en prenons pas aux juifs en tant que juif. Nous nous en prenons à DES juifs, non pas pour ce qu’ils SONT mais pour ce qu’ils FONT. Nous n’essentialisons pas, nous ne sommes donc pas antisémites. QUE CECI SOIT CLAIR UNE BONNE FOIS POUR TOUTES. Quant à ceux qui après ça continu de nous taxer d’antisémitisme, c’est qu’ils sont bien plus préocupé de la fin de notre organisation que du sort des juifs. Est-ce que c’est assez clair ?


  • #546261
    le 03/10/2013 par Makhanor
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    "Enfin on ne peut marier l’eau et le feu, les maîtres de l’esclavage salarié et les esclaves salariés.
On n a pas encore vu dans l’histoire des esclaves se libérer sans supprimer le système qui faisait d’eux des esclaves justement."

    Bobforrester, lorsque les nouveaux seigneurs capitalistes eurent achevé de prolétariser les paysans par le fer et le feu, l’expropriation et le marquage, les sociétés industrielles occidentales étaient devenues de vastes camps de travail à ciel ouvert.

    Il devint alors indispensable pour assurer la poursuite du développement tumoral du Capital de donner aux masses durement exploitées les outils de leur "libération".

    Kissel Mordekkaï s’en chargea.

    En réalité, si vous réfléchissez sans peur de souffrir, vous comprendrez que le communisme fut au capitalisme ce que le christianisme fut au judaïsme : une ruse de Yahvé.


  • #546367
    le 04/10/2013 par SPENALE
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Je trouve cette idée de classer les idéaux politiques sur une ligne allant de l’extrême gauche à l’extrême droite totalement contradictoire avec la représentation qu’il faudrait s’en faire. Les placer sur un cercle serait nettement plus en accord avec ce que nous constatons : l’écart entre les 2 extrêmes n’est plus grand qu’entre le PS et l’UMP. Nous sommes nombreux, parmi ceux qui nous retrouvons dans les analyses de E&R (à commencer par Soral lui même) à avoir des affinités avec l’extrême gauche. De fait, ces termes seraient à bannir : "droite", "gauche", "extrêmes", ce ne sont là que des procédés de taxonomie volontairement réducteurs. Seules comptent les idées et les moyens à mettre en œuvre. Si on accepte l’idée de cercle, on devrait se référer à un compas ou à un cadran, et dire les nationalistes sont à 8h, les gaullistes à 10h, le modem à midi, les socialistes à 2h, les communistes à 4h, les anarchistes à 6h ... Je schématise un peu, mais ça me semble empreint d’un certain bon sens.


  • #546611
    le 04/10/2013 par Jeveuxcomprendrel’Empire
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit Soral mais force est de constater que ses détracteurs ne lui arrivent pas à la cheville, meme pas à à celle de ceux et celles qui le défendent, c’est pour dire ! En tout cas félicitations Max Levy pour cette réponse franche, claire et limpide à une attaque molle, brumeuse et comme toujours teintée de ce fameux, lassant et non original : " Anti-sémite". Les amis de Soral ont encore prouvé qu’avec eux le débat doit etre élevé et tans pis pour les médiocres...et une quenelle de plus pour les aigris, chapeau bas pour les artistes ! :)


  • #547239
    le 04/10/2013 par Anonyme Premier
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    - Il ne faut pas confondre cause et conséquence. La mondialisation ça n’est pas les marchés financiers, une conséquence, mais la Technique, la cause.

    - Sur le temps long, le nationalisme est évidemment amené à disparaitre. Ça prendra encore un siècle peut-être mais c’est inéluctable quand l’on peut correspondre avec n’importe qui sur toute la surface de la Terre quasi instantanément et que l’on peut se rendre de Paris à Pékin en 10 heures et bientôt en 5...

    - Vous voulez connaître l’avenir ? lisez un bon livre de SF...


  • #547465
    le 04/10/2013 par patrice
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Bonjour,
    Merci à l’auteur pour sa sympathique mise au point contre un article semblant tout droit être dans la veine destabilisatrice que celui du canard enchainé à ses maitres sionistes !
    Aprés lecture de l’article de la téléguidée Piellier ce soir, j’ai immédiatement écrit au diplo afin de résilier mon abonnement !
    ci joint la lettre d’accompagnement !
    Cordialement,
    Madame Pieiller,

    Je viens de lire votre article sur Alain Soral !

    Je ne suis pas un inconditionnel de la pensée Soralienne et suis apolitique,

    je me qualifierais avant tout comme un humaniste nullement anti-juif, ni anti-musulman et encore moins anti-extra-terrestre, étant avant toute chose animé par le bien de mon prochain !

    A la lecture de votre article un sentiment de dégoût m’étreint !

    Tant de sophismes, de contre vérités !

    Dire qu’à cause d’êtres telle que vous madame, j’étais conditionné à la pensée unique dans une vie antérieure, mais cela fait une quinzaine d’années que je me suis dessillé les yeux et que j’ai mis au jour votre petit manège, vous les journalistes stipendiés adeptes du lancer d’anathèmes …

    Ne vous étonnez pas si la presse périclite, c’est uniquement le fait de la pensée pervertie dominante, une information tronquée à dessein dans le but d’instaurer un nouveau désordre mondial bien inhumain !

    Et vous avez l’outrecuidance de reprocher au sieur Soral de prôner la réconciliation, en prenant soin de taire les nombreux intellectuels juifs humanistes qui publient sur son site !

    Voyez-vous malgré toute l’estime et la sympathie que j’ai pour messieurs Serge Halimi et Frédéric Lordon entre autres auteurs du diplo ayant grâce à mes yeux et après une vingtaine d’années d’abonnement je me vois contraint de résilier celui-ci !

    J’en ai plus qu’assez que vous preniez le lecteur pour ce qu’il n’est pas,

    je ne supporte décidément plus ces petits ayatollah de la pensée sioniste, puisqu’il faut bien la nommer,

    cette idéologie mortifère qui est en train de mener le monde à sa perte !

    Patrice Sanchez

     

    • #551916
      le 09/10/2013 par firestome
      Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

      Bravo Patrice ton texte et surtout celui de Mr Max Levy (Texte fort bien écrit d’ailleurs) résume à eux deux notre ras le bol et notre esprit sur E&R.
      Nous ne sommes pas dupe de leurs sophismes exacerbés !


  • #551359
    le 08/10/2013 par Le Patriote
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Vous êtes habillée pour l’hiver Pieiller. Remballez vos idées dépassées et sans fond et reprenez-en un peu de cette quenelle.


  • #553742
    le 10/10/2013 par Proudhon
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    Bonjour,

    J’ai essayé de trouver une adresse ou quelque chose pour répondre à Evelyne Pieiller et n’est rien trouvé. Donc j’aimerai dire à cette personne d’arrêter de prendre les gens pour, des imbéciles. Comme l’avait dit G Marchais à l’époque au laquais Elkabbach "Moi aussi j’ai un cerveau Mr Elkabbach".
    Moi aussi j’ai un cerveau Mme Pieiller.

    Oser se poser la question du rapport entre tous les personnages apparaissant en photo sur le site E&R est proprement prendre les gens pour des imbéciles.

    Quel est le lien fondamental entre tous ces véritables Hommes ? La lutte contre l’Empire, contre l’impérialisme américain et ses accolytes. Et oui, de Che Guevara à Poutine, en passant par HC Chavez, Castro, Ahmadinejad et Kadhafi. Tous unis dans le même combat contre l’Empire. Intellectuellement unis pour défendre leur Nation contre l’empire oligarchique mondiale.

    Quand au terme d’anti-sémitisme, les oligarques sionistes et leurs laquais l’ont tellement employé à tort et à travers qu’ils l’on complètement dévoyé. La preuve récemment avec l’accusation d’anti-sémitisme envers JL Melenchon. Je présume que Maurice Rasjfus, Shlomo Sand et autres écrivains juifs sont des anti-sémites avérés. Arrêtons la mascarade.
    Il existe une oligarchie mondiale sioniste dont le but est de conquérir le monde par la finance.
    Cette même oligarchie a financé le communisme, le nazisme et le capitalisme. Elle finance encore et toujours toutes les obédiences politiques mondiales, meilleur moyen pour diriger le Monde.
    Le problème c’est que les gens commence de plus en plus à s’instruire et se cultiver sur le sujet. Ils recherchent les faits historiques occultés (UGIF, vote des pleins pouvoir à Pétain par de nombreux SFIO, financement du nazisme, du communisme, histoire du sionisme etc...)
    Crises financières multiples et variées dont les peuples paient la facture par des guerres, des révolutions, des pertes d’acquis sociaux divers et variés.

    Vous pendant ce temps, les pseudo-intellectuels de pacotille vous vous la couler douce à Neuilly ou ailleurs. Ah ben bien sûr il est vrai que vous dénoncer les affres du capitalisme mondiale depuis de longues années. Par contre vous en vivez bien du capitalisme mondial. Très bien même... En plus vous vous permettez de juger du vote FN de la classe ouvrière que vous avez laisser tomber comme une merde. Vous ne manquez pas d’audace. Par contre pour se battre contre l’ennemi du moment choisi par l’oligarchie , là vous l’aimer la classe ouvrière ...


  • #571999
    le 30/10/2013 par neskobar
    Lettre ouverte à Évelyne Pieiller

    C’est juste parfait !


Afficher les commentaires suivants