Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Lettre ouverte aux survivants et aux familles des victimes de Charlie Hebdo

Dans le procès Charlie, puisqu’on va lire chaque jour le compte-rendu sur le site du journal (ça reste gratuit 24 heures), il y a un truc que personne ne dit, et qui est pourtant terriblement évident. Personne n’en parle car il s’agit d’un rapprochement dérangeant, qui peut être mal perçu, surtout par les familles des victimes. Alors on va poser notre plume épaisse et prendre la subtile. On a trouvé une illustration de ce paradoxe, puisqu’il s’agit d’un paradoxe, mais d’un paradoxe qui a sa logique.

Traduction : les mêmes personnes qui croient que 19 musulmans ont détruit trois gratte-ciels avec deux avions sont celles qui ressemblent aujourd’hui à ça.

C’est un rapprochement qui exprime que les anti-complotistes se retrouvent quelque part coincés par leur croyance, ou leur non croyance. Transposé à l’attentat de Charlie, ce paradoxe devient : ceux qui ne croyaient pas aux complots, cette maladie de la complosphère ou des complotistes, sont aujourd’hui dans la peau de victimes d’un complot. Et ce n’est pas seulement nous qui le disons, nous qui ne croyons évidemment pas à la version officielle qui prend vraiment les familles des victimes pour des cons.
Pour la première fois, on a senti un doute chez les survivants, et notamment chez Laurent Léger, l’enquêteur qui a rejoint l’équipe sur le tard et qui ne voit toujours pas qui a commandité le massacre. Voici ses mots :

« Je vois bien que dans cette affaire il y a encore des mystères qui ne sont pas levés. J’attends que ce procès fasse la lumière sur la chaîne de responsabilités. Est-ce que vous allez pouvoir, monsieur le président, juger ceux qui sont là ? Je souhaite que ce soit le cas. »

Laurent est partie civile et les types qui sont dans le box des accusés sont tout sauf des commanditaires. C’est du menu fretin dont la justice et les familles des victimes vont devoir se contenter. Le grand organisateur de cette tuerie – Boubaker El Hakim, celui qui a formé Farid Benyettou, le prédicateur des frères Kouachi – est paraît-il mort dans les sables de Raqqa le 26 novembre 2016, tué par un drone. Invérifiable, évidemment. Mais il faut croire sur parole David Thomson, le spécialiste ès Daech qui a dérushé de nombreux djihadistes français et qui a eu les faveurs de toute la presse mainstream (Daech ne l’a jamais inquiété). Thomson a été récompensé pour avoir fait vivre la « légende » de l’organisation terroriste État islamique indépendante des services occidentaux impliqués dans le conflit irako-syrien, israéliens compris.

Thomson a été de tous les attentats (toujours au « bon » endroit et bien informé), de toutes les préparations mystérieuses, et il a averti les autorités en 2014 que l’État islamique allait frapper la France. Il n’a pas été cru, et cela lui a donné son crédit. De la même manière, Netanyahou avait prévenu la France en 2014 qu’elle allait être frappée si elle ne soutenait pas Israël contre le « terrorisme » palestinien...

Ce journaliste, auréolé du prix Albert Londres pour son livre Les Revenants, a toujours été très bien renseigné. Voici cinq tweets que nous avons conservés de lui :

Boubaker El Hakim, personne n’a pensé à le choper et à faire son procès. On retombe sur le modus operandi appliqué à ben Laden, assassinat dans sa maison d’Abbottabad puis disparition du cadavre en pleine mer pour éviter de créer un lieu de culte producteur de martyrs.

Tout ceci, disons-le franchement, sent l’intox à plein nez et nous, qui n’avons pas une seconde cru à la version officielle dès les premières heures (on a gardé les tweets venus de comptes sionistes qui donnaient l’identité des frères Kouachi avant tout le monde), sommes sur la même longueur d’onde des familles qui demandent non seulement justice, mais vérité. Au fond, la justice, on s’en fout. On ne pourra pas rendre les vies volées, abattues en plein vol comme l’écrivait le poète russe Vyssotski.

 

 

Philippe Val et son fidèle lieutenant Fourest, qui ont échappé au massacre, ont longtemps craché leur haine sur les complotistes, l’extrême droite, la fachosphère, les patriotes, bref, les enfants de la Bête immonde. Il se trouve, aujourd’hui, que la vérité se trouve, dans sa conception, plutôt du côté de ces mal-pensants honnis par les gauchistes devenus néocons. C’est une leçon de vie, et on n’y peut rien si elle s’applique aux survivants du 7 Janvier. Nous, on reste sur notre ligne de recherche de la vérité coûte que coûte, sans haine, ni armes ni violence.

Le mot de la fin à la veuve Tignous, complotiste sans le dire, mais sous le vernis gauchiste habituel (laïcité, égalité, blablaité) :

En déclarant qu’elle pense qu’il s’est agi d’un « assassinat politique », que veut-elle dire ? Politique parce que Charlie pratiquait une islamophobie sioniste planquée derrière la lutte pour la laïcité, ou quelque chose de plus tordu, qui ressemble à un attentat sous faux drapeau ? Maryse Wolinski, elle, a carrément écrit un livre pour exhiber ses plaies et ses doutes. Nous en reparlerons.

Au fond, nous avons une question, et une seule : le besoin – légitime – de vérité des proches des victimes aura-t-il raison de leur carcan mental (gauchiste) qui empêche de penser l’attentat autrement que par la version et les concepts officiels (des tueurs islamistes qui ont bénéficié d’une incroyable série de coïncidences) ou, disons-le plus précisément, oligarchiques ?
Autrement dit, n’est-il pas temps, cinq ans après une enquête au point mort, de repenser cet attentat dans une optique plus... complotiste ?

Il y a une autre piste qui n’a pas intéressé les enquêteurs...

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2546009

    Le nom du binôme de Brinsolaro parti faire une course ?

     

    Répondre à ce message

  • #2546037

    C’est sûr que la vérité a plus de d’intérêt, d’apaisement et donc de valeur que beaucoup d’autres choses dont la blablaité, les dommages et intérêts (argent), et même la justice, surtout quand on voit ce que çà peut donner sur ceux qui ne recherchent pas la vérité (masque sanitaire, plus visière en plastique, bonnet, lunettes, gants, combinaison intégrale, tout cela en été).

     

    Répondre à ce message

  • #2546042

    A mes yeux, Charlie a toujours été, est toujours, et restera sans doute toujours qu’un ignoble torchon nihiliste insultant l’Esprit, la Foi et la liberté de la presse. La mentalité Charlie s’est retournée contre ceux qui la faisait vivre, je considère cela comme un retour de bâton parfaitement logique. Je ne pleure pas leurs morts !

    Les caricaturistes (odieusement) assassinés l’ont été autant par les balles que par leurs stylos et pinceaux, qu’ils considéraient bien comme des armes !

    La leçon sera t-elle comprise par toute cette camarilla de gauchistes friqués hors-sol ? Il est permis d’en douter... de même que je doute que toute la vérité soit dite lors de ce procès, cela dérangerait un certain nombre de gens et d’intérêts pas très français je pense !

     

    Répondre à ce message

    • #2546221

      Vous affirmez le tout et son contraire, ça ne colle pas : abattre des gens parce qu’ils déconnent dans leur coin, fût-ce en "blasphémant", c’est inacceptable.

      De tradition catholique, je me balance complètement que des artistes eûssent plongé une photo de Jésus dans un bol de pisse, ils sont dans leur rôle, c’est plus ou moins rigolo, de bon ou de mauvais goût, ça dépend de l’opinion de chacun. Personnellement je me suis esclaffé de cette action grotesque, je ne suis pas abruti au point de ne pas dissocier un support de papier-chiottes, d’une des plus grandes traditions religieuses de l’Humanité.

      Jamais acheté ce journal de ma vie, par contre vous avez tort de ne pas déplorer ses "morts", demain vous pourriez être la cîble de n’importe quel triple-connard, qui a trouvé que vous avez émis une pensée "blasphématoire"....

       
  • Le problème dans ces affaires, que ce soit sur le WTC, attentat Charlie, Notre-Dame, le bataclan .Comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe .Et en fait après réflexion, il y a toujours un gros truc qui cloche et une grande incohérence mais dont la question reste posée et qui est malgré tout interdite de poser, sous peine de complotisme faisant partie des mots-clés comme "antisémite, raciste, fasciste, négationniste" une façon de faire taire celui qui veut comprendre en levant un lièvre .Et nous voyons, dans toutes ces affaires qu’après un temps de recul, ces histoires ne vont pas au bout de la vérité parce que remplies d’incohérences .Et il y en a tant .Vouloir connaitre la vérité n’a rien de complotites, mais un acte simplement humain .Et vouloir la cacher est un crime .Et lorsqu’on veut la cacher, c’est que l’on veut cacher des choses pas très propres. Et à mon sens toutes ces affaires sont pourries .

     

    Répondre à ce message

  • Y a aucun doute sur les commanditaires, leur communauté sont sur tout les supports médiatiques et politiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2546105
    Le 14 septembre à 10:47 par François Pignon
    Lettre ouverte aux survivants et aux familles des victimes de Charlie (...)

    Houlà, c’est bigrement tordu !

     

    Répondre à ce message

  • #2546106

    La curiosité et le besoin de vérité (car besoin de justice pour faire son deuil)
    l’emporteront-ils sur la peur et le relativisme ou fatalisme ?

    Alors qu’il suffit juste d’éteindre BFM et de se brancher sur E&R, avouez que c’est con !

     

    Répondre à ce message

  • #2546184

    Charlie Machin, c’est comme un moteur 3 cylindres, mais qui ne tourne que sur "deux pattes" Les initiés comprendront. Je répète : les initiés comprendront...

     

    Répondre à ce message

  • #2546185

    De toutes les façons, ils adorent leurs assassins. Ils détestent les français qui leur payent des protections policières. Tout ce qui est islam est bien, beau, vrai. On ne peut pas imaginer la pourriture intellectuelle des gens de Charlie Hebdo. On les flingue. Ils disent Merci ! Et ils font des livres ... Cela peut rapporter.

     

    Répondre à ce message

    • #2546631

      En parlant de livre je conseille celui de Patrick Jardin "Pas devant les caméras" dont la fille a été assassinée au Bataclan. On est loin de "il nous reste les mots"écrit pas Azdyne Amimour et Georges Salines respectivement père d’un tueur et père d’une victime et encensé sur France Inter bien sûr au contraire de Patrick Jardin qui n’est reçu nul part...

       
  • #2546754

    Charlie Hebdo : Gagne pain d’anars des années 50 à 70 est devenu le bélier du système libérale-libertaire. Je ne suis donc pas Charlie.

     

    Répondre à ce message

    • #2550634

      Le bourdon de Notre Dame de Paris qu’on a fait retentir pour les bobos maoïstes de Charlie Hebdo....et pas pour les victimes du Bataclan ou ceux qui prenaient gentiment un pot en terrasse un certain 13 novembre : normal, on avait osé s’attaquer à nos " nouveaux évangélistes", soi-disant journalistes répandant les Lumières et la sacro-sainte Vérité laïque... Résultat des courses : Notre-Dame qui crame 4 ans plus tard. Bizarre, vous avez dit bizarre ???

       
Afficher les commentaires précédents