Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libération en soins palliatifs

Le sort de Libération, à court d’argent, se jouera d’ici avril-mai entre deux options : une transformation autour d’un espace culturel et d’un réseau social, projet encore à financer, ou un dépôt de bilan avec reprise probablement partielle, selon des sources proches du dossier.

La crise à Libération, aux ventes en chute libre, a provoqué le départ jeudi de son directeur, Nicolas Demorand, contesté massivement par une rédaction mobilisée pour défendre l’avenir du journal papier.

Déficitaire et endetté, sans trésorerie, Libération est en survie : le quotidien n’a pu passer le cap de janvier-février que grâce à un versement anticipé par l’État d’une partie des aides à la presse.

L’État peut encore lui verser à ce titre un million d’euros, juste de quoi tenir quelques semaines de plus, selon les mêmes sources. Le journal a aussi obtenu début février du tribunal de commerce un étalement jusqu’en 2017 de sa dette de 6 millions d’euros, a rapporté Le Figaro, mais sous réserve de la mise en place d’un plan d’économies de 4 millions.

Lire la suite de l’article sur jeanmarcmorandini.com

 

Voir aussi, sur E&R :
- « Demorand démissionne de Libé »
- « Le Monde : Pierre Bergé réclame des licenciements »

Pour un journalisme de qualité, rendez-vous chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #729356
    le 16/02/2014 par Mahmoud le Ghaznawide
    Libération en soins palliatifs

    Notre argent directement utilisé par la propagande d’état...La Pravda coule


  • #729379
    le 16/02/2014 par Talion
    Libération en soins palliatifs

    Un de moins !... Au suivant...


  • #729393
    le 16/02/2014 par Roland
    Libération en soins palliatifs

    Le Libé de July, c’était tout de meme un grand canard, et infiniment moins chiant que "Le Monde". Le Libé de Rothschild c’est une merde sioniste parmi d’autres, qui attend la chasse d’eau libé-ratrice . Sic Transit Littera Immundi .

     

    • #729768
      le 17/02/2014 par Marguerite
      Libération en soins palliatifs

      Un grand canard ... qui a fait l’apologie de la pédophilie dès la fin des années 60 et jusqu’aux années 80.
      Qui d’ailleurs a été fondé par les membres et complices du communisme (et on sait d’où vient le communisme) se prétendant résistant et initiateur des purges de l’après guerre. Qui dans les 14 années de socialisme sous Mitterrand a applaudi à toutes les casses sociales et économiques et n’a eu de cesse de cracher sur le monde paysan, sur le monde du travail, sur la France, sur l’Eglise. Qui n’a eu de cesse de procéder au remplacement de la culture et de l’héritage national par le boboïsme, l’idéologie et le mensonge historique.

      Ce "grand canard" peut disparaître.


    • #729833
      le 17/02/2014 par antoun
      Libération en soins palliatifs

      serge july a traine dans la boue les francais qui avaient non au refrundum sur constitution européenne en 2005 ! entre autre c,est philippe val de libe !


  • #729420
    le 16/02/2014 par Orator
    Libération en soins palliatifs

    Bientôt libérés de ce torchon de propagande rothschildienne !


  • #729422
    le 16/02/2014 par Henri
    Libération en soins palliatifs

    Qu’ils disparaissent ces propagandistes bobos !

     

  • #729434
    le 16/02/2014 par seber
    Libération en soins palliatifs

    Je vote pour l’euthanasie. Pas d’acharnement thérapeutique nauséabond !
    Soyons progressistes puisque c’est typiquement ce que prône cette aile "gauche" de l’Empire.


  • #729445
    le 17/02/2014 par fylyp82
    Libération en soins palliatifs

    Il y a une justice, quelque part. Ce quotiien a bafoué l’honneur de la profession avec ses différents torchons et son allégeance à l’immoralité institutionnelle, notamment sur le plan poltique intérieure et extérieure. Ceci dit, la liste de ses pairs est encore longue. C’est triste.


  • #729455
    le 17/02/2014 par mike
    Libération en soins palliatifs

    logique pour un torchon pareil.
    par contre quand j’ai vu morandini.com j’ai quand même vomi, reflex !!


  • #729478
    le 17/02/2014 par Dixie
    Libération en soins palliatifs

    Je pense qu’ils seront renfloués quoi qu’il arrive.

    Avec nos impôts par exemple


  • #729491
    le 17/02/2014 par listener
    Libération en soins palliatifs

    Lu sur le site de Morandini : "La seule autre hypothèse visible est celle d’un dépôt de bilan rapide du journal, ce qui permettrait d’effacer une partie des dettes". Petit problème, une procédure collective n’a pas en principe pour objectif premier "d’effacer une partie des dettes" mais au contraire d’envisager d’abord de les apurer !

    Europe 1 s’est même fait l’écho de l’avis du président de la république qui, d’Amérique, serait ainsi favorable à l’escamotage des dettes du journal ! Bravo ! En bon français, cela s’appelle une "banqueroute", fait prévu et réprimé par l’article L.654-2 du code de commerce (5 ans de prison et 75.000 € d’amendes).

    Le président de la république sans doute influencé par les manières de faire de Bernard Tapie, banqueroutier notoire, ne trouve rien à redire, approuve ces mœurs de la pègre, ni les têtes patibulaires qui peuplent le plateau de canal + qui opinent et versent des larmes de bandits corses comme aux obsèques de Monsieur Riton.

    Demorand, qui prouve qu’on peut sortir de l’ENM et être totalement incompétent, défend ses unes prétentieuses et ridicules (Miyazaki en pleine affaire Gayet ! Moëbius ! Bourdieu ! La lecture de Paris-Turf est plus instructive). Ce type n’a pas compris deux choses : la "culture" selon "Libé", c’est de la merde, d’une part ; point. D’autre part, un bobo peut afficher ses idées de gauche mais il ne mettra pas 1 € dans un journal de losers. Pas fou.

    Le plus drôle, c’est qu’il n’était jamais au bureau, ce Demorand. Feignant en plus ! Il prétend qu’il courait Paris pour trouver des financements. Ce ne sont pas les financements qui manquaient à Libération, (bien au contraire, ils affluaient), ce sont les lecteurs... C’est eux qui font un journal et cela a toujours été ainsi. Ce ne sont pas les "nouvelles technologies de l’information" qui vont changer cela.


  • #729515
    le 17/02/2014 par AGRI
    Libération en soins palliatifs

    Libé et l’Humanité sont dans l’état de Sharon, il y a 6 mois. Ils finiront pas mourir tôt ou tard sans jamais se relever.


  • #729522
    le 17/02/2014 par Rob
    Libération en soins palliatifs

    Qu’ils coulent, fallait pas vendre son âme au diable ! Et Demorand a touché une prime pour partir ou il a été viré en bonne et due forme ? ... Je ne sais pas pourquoi, je sens qu’il a touché une prime et qu’il pourra toucher, en plus, de grosses allocations chômage malgrès la faute lourde. Justice sociale à deux vitesses ...

     

    • #729818
      le 17/02/2014 par titine funeste
      Libération en soins palliatifs

      Quand il a quitté Le Monde, Colombani a palpé 1 million d’euros, en somme une petite poire pour la soif ; c’était bien mérité de la part de celui qui écrivait en 2006 : " Depuis 1945 le monde s’organise afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire"...


  • #729526
    le 17/02/2014 par peace and love
    Libération en soins palliatifs

    c’est surtout beaucoup plus vicieux que cela car en les aidant financièrement ,n’attendez surtout pas d’eux qu’ils crachent sur le gouvernement et qu’ils soient objectif.

    donc en quelque sorte ils ont acheté la presse .

    c’est de l’injustice car si une entreprise ce trouve déficitaire bien évidemment elle n’aura pas l’aide de l’état mais des crochets au menton .

    pourquoi ce journal bénéficie d’une tel aide ?
    quelles sont les intérêts qu’ils défendent ?
    pas besoin d’aller bien loin pour comprendre la manipulations socialiste .


  • #729527
    le 17/02/2014 par poule
    Libération en soins palliatifs

    C’est ce qu’on appelle un "happy ending".


  • #729542
    le 17/02/2014 par Armand
    Libération en soins palliatifs

    Quel bonheur, quelle libération.....JUBILATOIRE

     

    • #729854
      le 17/02/2014 par aramis
      Libération en soins palliatifs

      Ne pas se réjouir trop vite. Ce torchon sera maintenu en vie avec des fonds publics (français et éventuellement européens) même s’il n’a plus un seul acheteur. Ce représentant phare de l’idéologie de l’hyper-classe mondiale ne peut ni ne doit disparaître : sa liquidation signerait une lourde défaite politique et idéologique et en annoncerait d’autres. Par conséquent il continuera de s’afficher en réduisant un peu la voilure. Pensez que les journaux du Parti en URSS et dans tout le monde soviétique ont été diffusés jusqu’au dernier jour du régime.
      A cet égard le site Atlantico a livré un article stupide sur la situation de Libération : en gros dit-il Libé n’est pas rentable - et depuis longtemps - il doit donc être traité comme n’importe quelle autre entreprise et déposer son bilan. Ce site (pourtant atlantiste) n’a donc pas compris la nature idéologique d’un système (auquel il adhère) en s’imaginant que les règles du Plan comptable s’appliquent à l’un des collectifs chargés de la propagande. Je crois donc dur comme fer que cette merde bobo continuera d’exister.


  • #729553
    le 17/02/2014 par ola
    Libération en soins palliatifs

    C’est peut-etre le seul point positif de la crise


  • #729581
    le 17/02/2014 par rocketman92
    Libération en soins palliatifs

    Sur les marchés même les poissonniers ne veulent pas de ce journal,ils disent qu’il donne une odeur de pourri aux poissons !!


  • #729593
    le 17/02/2014 par l’informateur
    Libération en soins palliatifs

    Quelle déchéance d’en arriver là !

    Un journal avec tant d’histoire et regardez ce qu’ils en ont fait...


  • #729607
    le 17/02/2014 par paramesh
    Libération en soins palliatifs

    qu’il crève ! et qu’on aille pas me dire que je suis contre la liberté d’expression, une expression dont personne n’a plus rien à foutre et qui ne survit que sous perfusion d’argent public cela s’appelle de la propagande ou du bourrage de crâne.
    quant à la pluralité de l’information qui en prendrait un coup ?
    ha ha ha ha ha ! je me suis pissé dessus !


  • #729629
    le 17/02/2014 par issa
    Libération en soins palliatifs

    euthanasie pour ce torchon et tous les autres !


  • #729648
    le 17/02/2014 par fred
    Libération en soins palliatifs

    Tout est dit dans l’article ...

    "La crise à Libération,due aux ventes en chute libre ..."

    Quand un boulanger fait du mauvais pain , il ne vends rien ...
    Quand un boucher a de la viande pas fraîche , idem ...

    Pourquoi en serait il différent pour la presse ?

    ainsi les aides au secteur ne sont qu’une manière détournée "d’acheter" l’opinion , l’édito ou le commentaire qui va bien !


  • #729653
    le 17/02/2014 par chaudronnier
    Libération en soins palliatifs

    Il n’est pas toujours bon de se réjouir quand la mer se retire aussi loin, parfois un tsunami se prépare. Libération a été un bon journal, avec des journalistes responsables ayant un minimum d’éthique. A Stalingrad, les snipers ont descendus la quasi totalité des gradés. On est en droit de se demander si cette méthode a été mise en œuvre de la même manière avec la presse de notre époque.

    Charlie Hebdo qui avait forgé cet esprit franchouille pour beaucoup d’entre nous, a subit le même sort. La méthode d’infiltration a été à l’identique pour cette presse à contre courant et ceci, jusque dans les rangs des journalistes du "canard". Des Demorand ont été catapultés à la tête des hebdos pour pondre la plus mauvaise presse qui existe depuis les années collabos.

    Il reste Le Point et sa clique de BHL,FOG, Lenglet... ou encore le Nouvel Obs, ça fait peur. L’ensemble de la presse est contaminée par cette calcification et comme en témoigne les saillies du grand journaliste à l’écharpe rouge "les chinois ont bien réussi à censurer internet eux". C’est donc parti à fond les manettes pour la censure des tweets, de youtube, des mails, de tout ce qui fait qu’un individu se sente un tant soit peu libre d’exister et de penser.

    Quand on voit qui fait office de journaliste maintenant, ne dansons pas trop sur les cendres d’un journal qui a su, à une époque, répondre aux besoins d’une grande partie de la jeunesse.

     

    • #730051
      le 17/02/2014 par fred
      Libération en soins palliatifs

      OUI , d’accord ...

      Le problème est que le bon (au sens : ayant son propre jugement !) c’était hier ...

      malheureusement , le Journalisme d’aujourd’hui a un peu trop tendance à attendre le "Fil AFP ou Reuters"...

      ainsi quand une Infos foireuse pointe sur un des deux , les autres la reprennent en cœur ... quitte à noyer des excuses (éventuelles , pour les moins malhonnêtes) dans la masse

      est-ce une accélération de la société ? ou une bonne vieille manière de juguler la presse pour lui faire dire ce que l’on a envie d’entendre dans les salons "In" ?

      ce n’est que triste pour la liberté de penser !


  • #729659
    le 17/02/2014 par goy pride
    Libération en soins palliatifs

    Mauvais calcul ! La clientèle pédocriminels est un segment de marché trop étroit pour faire vivre ce torche-cul ! J’attends à impatience le même sort pour le Nobs !


  • #729677
    le 17/02/2014 par rectificateur
    Libération en soins palliatifs

    Même pas une larme... juste de la compassion pour les journalistes de base qui, n’en déplaise à certains, ne sont pas tous des "journalopes" et vont devoir retrouver du travail ailleurs.


  • #729684
    le 17/02/2014 par Treize
    Libération en soins palliatifs

    Il ne passera pas l’hiver !!!


  • #729692
    le 17/02/2014 par Woo-Tong Pyjama
    Libération en soins palliatifs

    Libé a toujours été en pointe du combat contre l’acharnement thérapeutique.
    Allez, il souffre trop, faut le débrancher, maintenant.


  • #729707
    le 17/02/2014 par lebof
    Libération en soins palliatifs

    Pour sauver Libe, faudrait envisager une édition Qatari dorée sur tranche à 1500€ mensuels,
    produite par des stagiaires et des chômeurs en fin de droits.


  • #729712
    le 17/02/2014 par rep
    Libération en soins palliatifs

    Pas besoin de lecteurs, la presse vrounzaize est habitée par les fonctionnaires de ’l’information’ et on les paies avec de l’argent emprunté ou racketté aux con-tribuables qui ne la lisent pas. Tout ça pour entretenir un semblant d’existence dans la momie de cette ’république’, ce cadavre agité de l’intérieur par les asticots qui la vampirise.


  • #729717
    le 17/02/2014 par Chrisgeorg
    Libération en soins palliatifs

    6 millions d’euros de dettes accumulées ! En fait s’il n’y avait les subventions, c’est à dire notre fric, il y a des années que ce ’’journal’’ ne devrait plus exister.


  • #729730
    le 17/02/2014 par Substance2004
    Libération en soins palliatifs

    L’Etat peut encore lui verser à ce titre un million d’euros, juste de quoi tenir quelques semaines de plus, selon les mêmes sources.



    Ouais ouais, jusqu’à avril-mai, histoire de tenir jusqu’aux élections !!!

    Hé, l’État, tu peux pas me faire une avance de 3 mois de mon RSA là ???


  • #729742
    le 17/02/2014 par titine funeste
    Libération en soins palliatifs

    Libé ne pourrait etre sauvé que par le retour de July qui, lorsqu’il était aux manettes (1973-2006), en a fait un grand journal : meme des fachos (comme moi !) le lisaient, c’est dire, et ça fait penser à l’Action Française de Maurras et Daudet qui était lu également par des gens de gauche tout simplement parce qu’ils employaient des journalistes de grand talent .

     

    • #730049
      le 17/02/2014 par listener
      Libération en soins palliatifs

      Peut-être que July était un grand journaliste mais on sait qu’il était efficace en raison de ses rapports discrets avec la pègre. Il avait d’ailleurs ouvert plusieurs de ses pages aux proxénètes, sous l’enseigne "petites annonces" Genre : "gros minet cherche petite minette pour faire ronron". Tu parles !


  • #729764
    le 17/02/2014 par matrix le gaulois
    Libération en soins palliatifs

    Je rêve ou Obama fait le salut nazi, là ?

    Et le CRIF ne fait rien ?


  • #729793
    le 17/02/2014 par krissy59
    Libération en soins palliatifs

    Le petit artisan qui trime et qui malgré cela n’a plus de client, la mort dans l’âme, il cesse son activité, et personne ne vient à son secours.
    Tous les bureaux de Poste disparus, faute d’un prétendu rendement l’Etat les a fermés sans le moindre scrupule.
    Des exemples comme ceux-là il y en a des tas, et depuis des années déjà…
    Donc quand Libération n’a plus de lecteurs depuis un bon moment, il doit fermer sa boutique, logique non ?


  • #729820
    le 17/02/2014 par boby
    Libération en soins palliatifs

    Je trouverais normale que cela soit l’état qui le finance vue que c’est avant tout de la propagande ....


  • #729924
    le 17/02/2014 par effe
    Libération en soins palliatifs

    Que la mort de ce petit torchon soit plus digne que sa fin de vie.


  • #730013
    le 17/02/2014 par effe
    Libération en soins palliatifs

    Cela va contredire l’adage d’Alain Soral :

    Un journaliste peut-être une pute et un chômeur.

     

  • #730052
    le 17/02/2014 par ivan le terrible
    Libération en soins palliatifs

    Que disparaisse ce mauvais torche fion et avec lui tout les journalopes qui ont contribué a l’echec cuisant de cette feuille de choux pour maintenir un niveau d’information libre, indépendant et honnête. Que nos impôts servent a autre chose que de payer des incompétents prétentieux et fières de leur condition merdiatique.
    Aux chiottes et vite !!!


  • #730098
    le 17/02/2014 par Théophraste
    Libération en soins palliatifs

    SECRET D’ETAT : ce que continue de rapporter chaque année ce torche-cul, en millions d’euros, à Edouard de Rothschild, grace aux subventions, c’est à dire à notre petit pèze . Parions qu’aucun "audit" ne le révèlera jamais . Je verrais bien un groupe de sionards créer un nouveau journal, bien orienté évidemment, dans l’unique but de palper des subventions, c’est à dire de nous VOLER légalement .


  • #730099
    le 17/02/2014 par slougui
    Libération en soins palliatifs

    bientot libérés de "Liberation" ? Quel soulagement ! a quand Charlie Merdo et ses promoteurs ?


  • #746992
    le 04/03/2014 par lila
    Libération en soins palliatifs

    Les putes au chômage, il vous reste encore le trottoir comme mesure de réinsertion...


Afficher les commentaires suivants