Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libre cours à Hitler et à la misogynie dans une école britannique

Les Rosbifs en ont marre de la bienpensance

Alors que le politiquement correct est un sujet largement répandu, une école britannique introduit son antithèse : un « unsafe space » (espace de libre expression), dans lequel on lit Mein Kampf.

 

JPEG - 102.6 ko
La « Simon Langton Grammar School for Boys » veut aller à l’encontre du politiquement correct en introduisant un « unsafe space » dans son établissement

 

Un collège de Canterbury, au Royaume-Uni, en a marre du féminisme et de toutes ces conneries autour de la justice sociale. La Simon Langton Grammar School for Boys, qui, incidemment, a également demandé à l’éminent porte-parole du mouvement alt-droite et ancien élève Milo Yiannopoulos de prononcer un discours, organisera bientôt un forum un peu bizarre – soi-disant un « antidote au poison du politiquement correct ».

Le fameux « unsafe space » doit servir à présenter les idées les « plus belles et les plus inquiétantes, sans filtre ». À l’ordre du jour figure des discussions autour de Mein Kampf ou d’un texte expliquant pourquoi les femmes ne sont pas destinées à être ingénieures, pour des raisons biologiques. Une chose bizarre.

[...]

L’école justifie les cours par les droits fondamentaux : « Ce sont des sujets que nos nos élèves abordent pendant leur temps libre. Ils devraient également être en mesure d’en parler avec des adultes dans un contexte scolaire, dans l’esprit de la plus haute tradition académique de la liberté d’expression », explique le directeur Matthew Baxter au Guardian.

Lire l’article entier sur tilllate.com

Sur le sujet chaud « Hitler », composez vous-mêmes votre avis
sans passer par les fourches Caudines de la socioculture,
en lisant sur Kontre Kulture

 

La pseudo-liberté d’expression française, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents