Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libye : le but de la guerre était-il d’assassiner le colonel Kadhafi ?

Mardi 16 décembre 2014, à Dakar, lors de la clôture du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, acclamé par les participants, le président tchadien Idriss Déby a lâché une véritable bombe quand, en présence du ministre français de la Défense, il déclara qu’en entrant en guerre en Libye, « l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint. »

Cette accusation est gravissime car, si ce qu’a dit cet intime connaisseur du dossier est fondé, c’est en effet toute l’histoire d’une guerre insensée et aux conséquences dévastatrices qui doit être ré-écrite. Sans parler d’une possible saisine de la Cour pénale internationale. D’autant plus que ce conflit rationnellement inexplicable fut déclenché au moment où, paradoxalement, le régime libyen était devenu notre allié à la fois contre le jihadisme et contre les filières d’immigration.

Revenons donc en arrière : l’intervention décidée par Nicolas Sarkozy, influencé par BHL, ne prévoyait originellement qu’une zone d’exclusion aérienne destinée à protéger les populations de Benghazi d’une prétendue « extermination ». Il n’était alors pas question d’une implication directe dans la guerre civile libyenne. Mais, de fil en aiguille, violant avec arrogance la résolution 1973 du 17 mars 2011 du Conseil de sécurité des Nations unies, la France et l’OTAN menèrent une vraie guerre tout en ciblant directement et à plusieurs reprises le colonel Kadhafi.

L’attaque la plus sanglante eut lieu le 1er mai 2011, quand des avions de l’OTAN bombardèrent la villa de son fils Saif al-Arab alors que s’y tenait une réunion de famille à laquelle le colonel assistait ainsi que son épouse. Des décombres de la maison furent retirés les cadavres de Saif al-Arab et de trois de ses jeunes enfants. Réagissant à ce qu’il qualifia d’assassinat, Mgr Martinelli, l’évêque de Tripoli, déclara :

« Je demande, s’il vous plaît, un geste d’humanité envers le colonel Kadhafi qui a protégé les chrétiens de Libye. C’est un grand ami. »

Telle n’était semble t-il pas l’opinion de ceux qui avaient ordonné ce bombardement clairement destiné à en finir avec le chef de l’État libyen, sans tenir compte des « dégâts collatéraux »... La guerre « juste » permet bien des « libertés ».

Les chefs d’État africains, qui s’étaient quasi unanimement opposés à cette guerre et qui avaient, en vain, tenté de dissuader le président Sarkozy de la mener, pensèrent ensuite avoir trouvé une issue acceptable : le colonel Kadhafi se retirerait et l’intérim du pouvoir serait assuré par son fils Seif al-Islam et cela, afin d’éviter une vacance propice au chaos. Cette sage option fut refusée, notamment par la France, et le colonel Kadhafi se retrouva assiégé dans la ville de Syrte, soumise aux bombardements incessants et intensifs de l’OTAN.

Une opération d’exfiltration vers le Niger fut alors préparée [1]. Or, les miliciens de Misrata, amis de BHL, alliés de la Turquie et du Qatar, se disposèrent en demi-cercle sur l’axe conduisant de Syrte au Niger. L’histoire dira comment et par qui ils furent prévenus de la manœuvre en cours.

Le 20 octobre 2011, le convoi du colonel Kadhafi, composé de plusieurs véhicules civils, réussit à sortir de la ville. Bien que ne constituant pas un objectif militaire, il fut immédiatement pris pour cible par des avions de l’OTAN et en partie détruit. Pour échapper aux avions, le colonel s’abrita dans une buse de béton. Capturé, il fut sauvagement mis à mort après avoir été sodomisé avec une baïonnette. Les gentils démocrates de Misrata ne s’en tinrent pas là puisqu’ils crevèrent les yeux de son fils Moutassim avant de lui couper les mains et les pieds. L’OTAN n’avait laissé aucune chance à Mouammar Kadhafi et à son fils. Leurs dépouilles sanglantes furent ensuite exposées comme des trophées dans la morgue de Misrata.

Ces faits étant rappelés, les accusations du président Deby prennent donc toute leur valeur. Rétrospectivement, le déroulé des événements peut en effet s’apparenter à un « contrat » mis sur la tête du colonel, aucune issue diplomatique honorable ne lui ayant été proposée.

Alors que le résultat de cette guerre insensée est d’avoir offert aux islamistes, au Qatar et à la Turquie la possibilité de prendre le contrôle de la Libye, donc d’une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l’Europe, le président du Niger, Mamadou Issoufou vient de lancer un cri désespéré : « Il faut une intervention militaire pour réparer les dégâts liés à la chute de Kadhafi, sinon nous aurons Daesh à nos portes » (Jeune Afrique, 28 décembre 2014).

Mamadou Issoufou est d’autant plus fondé à exiger cette intervention que, lors du sommet du G8 de Deauville au mois de mai 2011, il avait fortement demandé au président Sarkozy de renoncer à sa guerre. Il ne fut, hélas, pas davantage écouté que les présidents Déby, Zuma et tous les autres responsables africains...

Conséquence : à l’heure où ces lignes sont écrites, soutenus par la Turquie et le Qatar, les islamistes sont en passe de conquérir la Tripolitaine. Ils sont déjà sur la frontière tunisienne cependant qu’au sud, dans la région de Mourzouk, ils ont pris le contrôle du champ pétrolier d’El-Sharara avec l’aide de certaines fractions touareg.

Bernard Lugan, 1er janvier 2015

Notes

[1] Selon plusieurs sources sud-africaines, cette opération aurait été coordonnée par des « spécialistes » anciens des forces spéciales de ce pays avec l’aval du président Jacob Zuma. Ce dernier était furieux d’avoir été berné par la France, car son pays avait certes voté la résolution 1973 d’exclusion aérienne de la région de Benghazi, mais pas la guerre, et il avait décidé d’offrir l’asile politique au colonel Kadhafi. Là encore, l’histoire nous en apprendra davantage quand les langues des témoins se délieront « officiellement »...

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sarkozy n’a aucun honneur.

     

  • C’est évident... Kadhafi menaçait de révéler le montant des sommes versées par la Lybie pour les campagnes de Sarkosy... BHL pour des raisons autres a saisi la balle au bond.


  • Jihadisme , immigration , 2 programmes qu’il leur faut maîtriser puisque vitaux pour servir leurs intérêts , qui visent entr’autres la déstabilisation de l’Europe , pour mieux l’asservir .
    donc toutes les récentes révolutions maghrébines et conflits militaires existants furent " téléguidées " par les mêmes , afin de leur permettre de diriger leurs plans .
    Quant aux sbires francais en question , ce ne sont que des " poissons pilotes " ( du meme sérail ) , chargés de faire le " taf " , avec chacun leurs limites , ils le font d’ailleurs avec zèle !
    Dans chaque pays europeen , ils ont les mêmes " pions " , ...et savent s’en servir pour leur N.O.M . , avec la bénédiction récurrente des organismes créés pour cela : ONU , cour pénale internationale ...
    Si l’on analyse chaque événement individuellement ( c’est leur but ) , on ne peut que comprendre partiellement leur véritable visée , et donc perdre du temps pour réagir , ce qui leur donne toujours un coup d’avance ! Et leur permet de poursuivre le " plan" . Ce qui n’arrange rien est la trahison de certains de nos elites et idiots utiles , qui rend inaudible la voix du peuple , même si celle ci n’est pas représentative , et orientée comme il se doit par des medias aux ordres , lui ôtant de cette façon tout éventuel pouvoir d’infléchir la situation .


  • De toute façon, l’affaire Libyenne ne sera normalisée que lorsque Sarko sera traduit devant un tribunal international.

     

    • Tu as totalement raison mais je n’ai plus Aucune confiance de la Justice des humains.


    • Jeremy, quelle justice espérez vous donc ? Celle de Dieu ?


    • Pour KADHAFI , comme pour SADDAM HUSSEIN , il n’y aura jamais ni procès , ni condamnation , et les assassins continueront à courrir les plateaux télé, les élections , et à se gaver ...A moins qu’un "loup solitaire" ou un "déséquilibré "....


    • @Voronine
      Bah, disons qu’ils ont essayé une fois avec Slobodan Milosevic, de le faire comparaître devant le TPIY et là, avec emphase et fracas de lui intenter un procès qui se voulait le message fort du Monde Civilisé face à l’Immonde Barbarie (rôle en l’occurrence attribué au Peuple Serbe), et là, patatras ! Milosevic, loin de se laisser intimider, avec un courage surhumain, proche de l’héroïsme, s’est défendu pied à pied !
      Sa responsabilité dans le déclenchement de la guerre du Kosovo ? Il n’a fait rien d’autre que juguler une rébellion armée menée par l’UCK d’Hashim Thaci (un peu comme les EU et l’EIIL) !
      Son rôle dans le démembrement de l’Ex-Yougoslavie ? Il n’a eu qu’à évoquer les menées belliqueuses de l’OTAN contre la Serbie, et plus particulièrement le rôle joué par les EU, l’Allemagne, l’Angleterre et, à notre grande honte, la France dans les bombardements et la déstabilisation du pays et d’appuyer sur le rôle qu’ont joué Franjo Tudjmann et Alija Izetbegovic !
      Les crimes dont on l’accuse, les meurtres, les pillages, les viols, les exactions commises contre les populations albanaises, bosniaques et croates ? Les Serbes ont tout autant été victimes de tels crimes, sans pouvoir eux, bénéficier de la même couverture et du même traitement médiatique, d’autant qu’il y a eu beaucoup de mises en scène (mention spéciale à William Walker) destinées à diaboliser systématiquement les Serbes !
      Et comme il était impossible de le faire fléchir, il n’ont eu d’autre choix que de faire traîner le procès en longueur autant que possible, et d’affaiblir physiquement Milosevic, au point que celui-ci a vu sa santé décliner, sans avoir le droit d’être soigné ; il est mort dans sa cellule, évitant ainsi au TPIY le camouflet d’être obligé de l’acquitter !
      Je suppose qu’ils ont voulu éviter qu’un scénario similaire ne se reproduise avec le Colonel Kadhafi, d’autant qu’à mon avis, lui non plus ne se serait pas laissé faire face au Tribunal Pénal International !
      Et ce sont les mêmes monstres qui ont attaqué ce pays et ont tué son chef qui viennent nous dire, avec un cynisme effroyable que la liberté a triomphé ! Fi ! Ce lynchage était d’une abjection révoltante, même mon pire ennemi, je ne lui souhaiterais pas un truc pareil !
      Nicolas Sarkozy et BHL auront un jour à en répondre, et si ce n’est aux Hommes, ce sera à Dieu ! Et face à Lui, on ne triche pas ! Lui Seul aura le dernier mot !


  • Humm... je suis à peine étonné et trop blasé pour être encore choqué. Le travail de sape est diablement efficace.


  • Les 2 personnes qui devraient être entendus devant un tribunal internatonnal pour assassina sont Mr NS et Mr BHL pour répondre au massacre de la famille Kadhafi et des financements pour le moins occulte de la campagne de NS .


  • On n’écrit pas sodomisé avec une baïonnette . C’est un abus de langage. On écrit empalé.
    La sodomie évoque un plaisir vicieux, l’empalement un acte de barbarie.


  • IL faut savoir que Kaddafi avait pour projet la creation du Dinar Or, destine a l’Afrique entiere. Cette monnaie adossee a l’or aurait d’un coup remplace le dollar. Cet homme etait donc a abattre.
    Le premier acte de l’empire, au lendemain de la mort de Kaddafi fut d’instituer une banque centrale (Rothschildienne) et de voler l’or du pays.
    Les employes de l’empire comme Sarko et BHL furent remuneres de leurs actions luciferiennes et l’Afrique est pieds et poings lies au pillage. L’histoire continue.
    Le pilllage se deplace maintenant vers l’Europe.

     

  • Dans l’émission de Méridien Zéro consacrée à la mafia (que l’on peut écouter sur ce site) il est dit qu’en France la mafia n’existe pas car la mafia c’est l’Etat : l’intervention française en Libye constitue une preuve parmi d’autres.


  • Il allait créer le Dinar Or, et, il était opposé à l’ Union pour la Méditerranée ! ...avec les conséquences qu’on devine ))