Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Libye un an plus tard… Point de situation

par Bernard Lugan

Un an après la fin du régime du colonel Kadhafi, la Libye est coupée en trois :

  • En Cyrénaïque où deux guerres se déroulent, les fondamentalistes musulmans dont le fief est la ville de Derna s’opposent aux « traditionalistes » rassemblés derrière les confréries soufi cependant que les partisans d’une Libye bicéphale, fédérale ou confédérale refusent l’autorité de Tripoli.
  • En Tripolitaine, la ville de Misrata dont est originaire le général Youssef al-Mangouch, à la fois chef de l’armée et coordinateur des milices « ralliées » au pouvoir de Tripoli, tente de prendre le contrôle de toute la région. Auréolées par la capture de l’ancien guide, ses forces viennent de s’emparer de la ville de Bani Walid, « capitale » de la tribu des Warfalla[1]. Dans la lutte traditionnelle contre ses rivaux du sud, Misrata a donc marqué un point. Dans l’ouest de la Tripolitaine, les milices berbères (berbérophones ou arabophones) du jebel Nefusa jouent une carte clairement régionale cependant que le « pouvoir central » de Tripoli doit négocier avec les diverses milices pour tenter d’exister.
  • Le grand sud est devenu une zone grise où le « pouvoir », ancré sur le littoral méditerranéen n’est obéi ni des Touareg, ni des Toubou, ces derniers devant périodiquement faire face à des raids lancés contre eux par des tribus arabes.

L’attaque contre Bani Walid était destinée à conforter la domination de Misrata sur la Libye centrale tout en affaiblissant les forces de l’ouest de la Tripolitaine en faisant tomber leur « allié » warfalla. Le prétexte de ce rezzou tribal fut la mort d’Omran Ben Chaaban Osman, un des assassins du colonel Kadhafi. Blessé à Bani Walid lors d’une précédente tentative de prise de la ville par les miliciens de Misrata, il y fut fait prisonnier et longuement torturé. Finalement libéré aux termes de ténébreuses tractations, c’est aux frais du contribuable français qu’il fut transporté à Paris par avion sanitaire pour y être soigné. Il y mourut dès son arrivée.

Désormais, dépendant totalement de Misrata, la seule marge de manœuvre du « gouvernement » de Tripoli va être de louvoyer entre ses puissants soutiens et les autres milices…jusqu’au prochain épisode car les différentes composantes tribalo miliciennes de Libye sont unies dans une commune détestation des habitants de Misrata…

Dans un proche avenir nous allons assister à une crispation sur le front ouest où l’armée gouvernementale - lire les milices de Misrata -, va tenter de mettre au pas les forces du jebel Nefusa et de Zenten. Le prétexte de la guerre tribale qui s’annonce sera le sort de Seif al-Islam, le fils du colonel Kadhafi que les miliciens de l’ouest refusent de remettre aux autorités de Tripoli. Cette question sera un test permettant de mesurer le véritable rapport de force sur le terrain.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #246590
    le 24/10/2012 par fifty miles
    Libye un an plus tard… Point de situation

    L’avenir, quoi.


  • #246737

    Eh bien dites donc, avec vous c’est très clair, on sait tout de suite à quoi s’en tenir. BRAVO, très bon article, très clair, précis, concis. On comprend vite : efficace et rapide. 20 sur 20. Il n’en reste pas moins que ce qui se passe en Libye est vraiment très inquiétant.


  • #246846
    le 25/10/2012 par francaisGaulliste
    Libye un an plus tard… Point de situation

    C’est l’avenir du monde musulman...
    Des arabes abrutis par les sionistes saouds se feront la guerre et se massacreront entre eux (pour des pretextes stupides comme la couleur des habits...). Ensuite quand ils seront morcelés, les saouds verseont le fric et annexeront les territoires morceaux par morceaux.

    A ce rythme, je suis très optimiste dans la création du califat dont à la tête un sioniste saoud qui participe à des partouzes et qui se fera leader de 1 milliards de musulmans (car il faut dire que les musulmans refusent toujours de faire le ménage dans leur religion au nom de la fitna. protegez vous bien de la fitna qui existe puisque le califat est divisé en 50 pays, mais ca, les musulmans refusent de voir et continuent à rêver comme des petits enfants aux mythes des saouds).

     

    • #247651

      Pourquoi est-ce qu’on le fera, ne vous nattendez pas a ce que nous soyons de reformateur de l’islam, car c’est non !!! Ensuite, tout bon msulmans que se respectent sait que l’avenue du califat se fera par l’apparition de Issa et si cela doit se faire au prix de l’extermination total des arabes pour permettre l’emergence de l’islam de lumiére comme centre de gravité pour l’humanité, alors moi je suis prêt.

      Tout est déjà ecrit dans le coran, le prohéte SAW avait vu la fin des arabes.


  • #247085
    le 25/10/2012 par matrix le gaulois
    Libye un an plus tard… Point de situation

    les différentes composantes tribalo miliciennes de Libye sont unies dans une commune détestation des habitants de Misrata…



    Donc quand il y aura un massacre à Misrata, ce ne sera pas du fait de Kadhafi comme nous la seriné BHL ? Ho ! Ben, mince alors ! Bombarder la Lybie et liquider le tyran qui a refusé de nous acheter des armes n’aura donc pas empêché le massacre de Misrata ? Que c’est con ! Mais pourquoi avoir bombardé ce pays, alors ? Ho ! Là ! Là !