Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Linder Bueno

Max Linder, figure oubliée du cinéma français

Max Linder, le modèle de Charlie Chaplin, est un Français oublié. Retour sur l’histoire d’une drôle de vie.

 

 

C’est le sosie de Marcello Mastroianni, avec dans le regard, une touche de tristesse à la Patrick Dewaere, toujours vêtu d’une redingote, avec pantalon rayé et guêtres blanches sur des bottines vernies et un haut de forme « huit reflets » posé sur sa belle tête de bringueur rétro…

Il court dans tous les sens, tombe, casse, danse, saute et bondit comme un Jiminy Criquet sous cocaïne... Il est petit, moustachu, gominé , avec de grands yeux noirs.

Il est Bordelais, fils de viticulteur, et il a INVENTÉ, dès le début du vingtième siècle, les comédies burlesques, les sketches acrobatiques, par le biais d’un personnage vif, excité, un clown urbain qui s’agite sans cesse et drague toutes les filles qu’il croise…

 

 

Son premier coup de génie est d’avoir – tout d’un coup – décidé de s’appeler MAX LINDER ; un nom bizarre mais qui sonne international... Lui qui s’appelait Gabriel Leuvielle.

Avant Mac Sennett, Chaplin, Buster Keaton et les autres, il a tourné des dizaines de petits films et remporté un succès incroyable de la Russie à l’Europe, puis en Amérique où il devint une star incontesté et le premier « auteur » nommé et cité du cinéma naissant...

Max Linder fait du ski, Max patineur, Max au cirque et même L’Étroit Mousquetaire, une parodie folle ou Max explose le film de cape et d’épée, ferraillant frénétiquement avec tout ce qui bouge.

« Un inquiet, un romantique, un hypersensible »

Toute sa folle carrière se déroule dés 1905 (ce qui est franchement tôt ! ) avec Pathé ; en 1925, c’est déjà fini ! Succès, voyages, honneurs et fin brutale... Aussi speed que Max lui même !

Chaplin est plus jeune que lui de 7 ans, et n’apparaitra vraiment à l’écran que vers 1914. Mais lui ne cessera plus de tourner et de conquérir la planète, d’abord comme Max Linder avec de petites scènes burlesques, puis des courts, puis finalement des longs et du grand spectacle (Charlot chercheur d’or, Le Kid, Les Feux de la Rampe, Le Dictateur...).

 

JPEG - 163.5 ko
Chaplin & Linder

 

Le ciné n’était pas un succès

Max a ouvert la voie, mais le personnage était un inquiet, un romantique, un hypersensible ; il s’est ouvert les veines à 40 ans, avec sa jeune épouse de vingt ans, dans un hôtel, sans explication... Une fin digne des grands punks, Sid Vicious et Nancy Spungen !

Ce STOP, brutal et sanglant, a tout bloqué dans l’histoire de Linder : il fallait tourner la page, oublier, ne pas en parler, liquider l’affaire Linder... Trop bizarre, à tel point que sur cinq cents films, il n’en restera pas même cent de sauvés…

« Chaplin a compris qu’un clochard irait plus loin »

Même la famille elle-même en a balancé ou perdu, et les productions avaient mieux à faire que de conserver des copies, dispersées aux quatre coins du monde…

« The show must go on », l’idée géniale de petits films, bourrés de gags visuels, de situations absurdes, délirantes, cocasses, enchantait un public pas vraiment attiré par les salles obscures dans lesquelles il s’ennuyait presque devant les scènes historiques ou d’amour ! Eh oui (seuls les films d’action et d’aventure ainsi que les sujets fantastiques et d’horreur, continueront de lancer le cinéma…).

La recette Linder va donc faire école et les années Vingt ou « années folles » et même la récession (les années Trente) et la guerre, plus rien n’arrêtera le cinoche.. Ni les enfants de Max Linder, Sennett, Keaton, Laurel & Hardy, Harry Langdon, les Marx Brothers et tant d’autres clowns burlesques ne vont cesser de se multiplier.

 

 

Quand Max interprétait un petit bourgeois agité et charmeur, Chaplin a compris qu’un clochard, encore plus acrobate et farceur, un punk bagarreur avec des gags encore plus visuels et dévastateurs, irait plus loin... Bien vu.

Max Linder s’est suicidé par neurasthénie, mal de vivre, nerfs et corps usés, conscient que l’Amérique allait accomplir ce qu’il avait lancé. Il régla toutes ses affaires – paraît-il consciencieusement, avant de partir… en claquant la porte ?

 

Coffret de 3 DVD

10 courts métrages + 2 longs métrages et une biographie illustrée

+ Livret de Maud Linder sorti chez Montparnasse Video.

 

 

© Maud Linder

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #267693
    le 22/11/2012 par Bru
    Linder Bueno

    Héhé. Moi je le connaissais déjà. J’ai eu la chance d’être tombé sur une K7 contenant docu et films de Max Linder. Merci de me rafraîchir la mémoire.


  • #267703
    le 22/11/2012 par slim
    Linder Bueno

    punaise... fringué comme ça, c’est la grande classe ce gars !!!! quelle epoque ou les hommes ne portaient ni survettement ni maillot de foot de barcelone pour sortir...

     

    • #267802
      le 22/11/2012 par Victor H.
      Linder Bueno

      Comme j’approuve ce que tu dis !


    • #268162
      le 23/11/2012 par karimbaud
      Linder Bueno

      çà avait une autre gueule !...et puis le Paris de la belle-époque...


  • #267706
    le 22/11/2012 par Substance2004
    Linder Bueno

    Très beau... restauration soignée. Ça donne très envie de voir tout ça !
    Génie du cinéma Français comme Méliès (qui lui nécessiterait une VRAIE restauration).

    Cocorico Max !

     

    • #267742
      le 22/11/2012 par gallier2
      Linder Bueno

      Effectivement, une qualité d’image époustoufflante. On dirait presque que c’est tourné récemment. J’espère seulement qu’ils ne commetteront pas la faute de goût de coloriser les images. J’ai fait découvrir à mon fils de 8 ans quelques films classiques (Laurel & Hardy, Harry Langdon, Buster Keaton et Chaplin), ce qui m’a fait redécouvrir moi-même certains de ces films et la colorisation est vraiment quelque chose qui ne passe pas bien. Même mon fils ne trouvait ça pas terrible.


  • #267728
    le 22/11/2012 par spirit
    Linder Bueno

    Le succès de Chaplin peut s’expliquer,aussi,par le fait que Pathé et Gaumont avaient céssés toutes productions en 1918..laissant le champ libre à Holywood (ce n’est qu’avec l’avénement du parlant ainsi qu’avec quelques producteurs russes immigrés que le cinéma national repartit !)
    Précurseur,aussi,de la nouvelle vague,en filmant dehors,au naturel,Max Linder nous a laissé de fabuleuses histoires de la belle-époque,décors et costumes....un maître comme Méliès....salut l’artiste !!!


  • #267749
    le 22/11/2012 par ashbro
    Linder Bueno

    énorme ! Merci pour la découverte


  • #267774
    le 22/11/2012 par Ray Davies, le vrai
    Linder Bueno

    Article intéressant, mais que vient faire ici ce raté intégral et sans talent de Sid Vicious ? Qui, s’il n’était pas mort, serait tout aussi ridiculisé que ce crétin de Johnny Rotten... Pour les vrais amateurs de punk, fuyez le boy’s band Sex Pistols et allez plutôt du côté des réels inventeurs du Punk : Iggy Pop et les 1ers albums des Kinks... Sans parler du seul et unique Syd digne de ce nom dans le rock : Syd Barrett...

     

    • #267864
      le 22/11/2012 par anonyme
      Linder Bueno

      Eh eh,je suis justement en train d’écouter "the pipper at the gates of dawn",premier album des pink floyd,écrit par Syd Barrett...


    • #268526
      le 23/11/2012 par QuoVadis
      Linder Bueno

      Syd Barrett, une étoile filante qui s’est fracassée dans l’acide et la schizophrénie, initiateur d’un style musical novateur, jamais entendu auparavant, le rock psychédélique, que la génération des sixties a pris en pleine poire. Gloire éphémère devenue mythe par sa brièveté flamboyante. Il a donné l’impulsion aux pink floyd puis s’est éteint. Décédé en 2006 dans l’anonymat dans lequel il s’était réfugié entre des séjours psychiatriques. Hommage d’un fan.


    • #269805
      le 26/11/2012 par Comtoix le gaulois
      Linder Bueno

      Oui, sauf que Pink Floyd c’est pas vraiment du Punk Rock


  • #267776
    le 22/11/2012 par abderrahim
    Linder Bueno

    Ca fait out drôle de voir Paris , le bois de Boulogne ou Vincennes à cette époque...Et les habits d’époque...


  • #267798
    le 22/11/2012 par Oscar
    Linder Bueno

    Une belle idée cadeau pour les cinéphiles. Et surtout une bonne idée de "biopic" à produire pour le cinéma français !

     

    • #267869
      le 22/11/2012 par anonyme
      Linder Bueno

      Surtout pas,sinon on va se taper vincent cassel dans le rôle de Max !..et je te dis pas le générique du film,ça va pas sonner français belle-époque...


    • #268314
      le 23/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Linder Bueno

      Vincent Cassel, élu peut être mais pas forcément sur le carton d’invitation aux diners du cri dans la nuit. Son frère "Rockin’Squat" est peut-être même black-listé.


    • #269809
      le 26/11/2012 par Comtoix le gaulois
      Linder Bueno

      Je verrais bien Dujardin dans le rôle.


  • #267837
    le 22/11/2012 par anonyme
    Linder Bueno

    he bhe la classe , Linder vraiment bien habillé , tout change quand je vois des artistes ou des français s’habiller on dirait des SDF ,la classe a la française c’était un temps , j’aurais aimé connaitre cette période .

    en tout cas merci pour cette découverte, sur ER y a même de la culture , çà fait du bien de venir journellement sur ER .


  • #267867
    le 22/11/2012 par Dom
    Linder Bueno

    La troisième photo « Chaplin & Linder » sent le photo-montage.

     

    • #268344
      le 23/11/2012 par pff
      Linder Bueno

      Tu veux préciser ou n’est-ce que du trollage ?


    • #268496
      le 23/11/2012 par Dom
      Linder Bueno

      Regarde bien le bras droit de « Linder » avec sa main pendante. On dirait qu’il s’appuie sur quelque chose (un bar ?). Bref, sa pose n’est pas normale !

      J’ajoute aussi qu’il y a aussi quelque chose qui cloche dans ces « extraits » de film. Ça sent le faux « vieux ».


    • #268635
      le 24/11/2012 par pff
      Linder Bueno

      Je comprends. Je pensais que tu évoquais la 3è photo du petit extrait vidéo.
      .
      Pour celle ci-dessus, on peut effectivement se demander pourquoi le pli de la manche est plat près de la main droite (coude droit appuyé sur Charlot). Trop d’amidon ? Photoshoppé ?
      .
      Merci pour le coup d’oeil.


  • #267892
    le 22/11/2012 par JeannotLapin
    Linder Bueno

    La restauration semble somptueuse !
    Félicitation à tout ces gens qui travaillent à préserver notre patrimoine.


  • #267922
    le 22/11/2012 par Robert LESTER
    Linder Bueno

    C’est étonnant que personne n’ait parlé de lui ou même évoqué sa mémoire lors de la sortie du film de Dujardin. Max Linder était un précurseur. Pierre Etaix me semble avoir été un peu sur sa ligne.

     

    • #268040
      le 23/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Linder Bueno

      Très bonne remarque, comme quoi l’ignorance est une chose bien partagé, ou alors parler d’un illustre inconnus (qui mérite de toute urgence de devenir un illustre connus) n’est pas vraiment un sujet "vendeur" dans de la fast-food junk télévision.


  • #267946
    le 22/11/2012 par surferdargent
    Linder Bueno

    bravo pour l’article sur max linder je voudrais aussi savoir pourquoi
    on a oublié harold lloyd


  • #268006
    le 23/11/2012 par mouloud
    Linder Bueno

    merci EetR
    j’aime bien découvrir des personnages comme Max Linder ou Filipo stevenson le boxeur jamaico cubain.
    Des oubliés ou méconnus par rapport à leur talent.


  • #268134
    le 23/11/2012 par pharissien enragé
    Linder Bueno

    ahah, les scènettes qu’on peut voir dans la bande annonce sont tordantes

    merci pour la découverte :)

     

    • #269191
      le 25/11/2012 par Eric
      Linder Bueno

      Quand même Max Linder, tu connaissais pas !!!


  • #268137
    le 23/11/2012 par Paconova
    Linder Bueno

    Il mériterait plus de reconnaissance de la part des artistes français et du cinéma en général. Dire que Chaplin s’est inspiré de lui, c’est vraiment une fierté pour notre pays !

    Sur Wikipedia, il note que Max Linder a assassiné sa compagne, est-ce exact ou était-ce un suicide ?


  • #268160
    le 23/11/2012 par nanabel
    Linder Bueno

    Ah, je suis contente qu’on parle de Linder, j’suis fan, j’ai toute sa collec. Max Linder est peu connu du grand public, mais pas du tout dans le monde des cinéphiles. Les petites salles d’art et essais lui rendent régulièrement hommage.

    Mis à part que Linder fut la toute première star internationale du cinéma, bien avant Hollywood, il fut aussi l’inventeur du tout premier personnage de cinéma. Il invente aussi la prise de vue extérieure avec 3 caméras, pour filmer ses cascades, le clap pour indiquer quel prise sera montée, du même coup il invente le "rush" et il est également le premier à dessiner ses scènes avant de les jouer, c’est-à-dire le storyboard, indispensable aux techniciens pour installer le matériel. En fait il est l’inventeur du cinéma moderne.

    Sans Linder, il n’y aurait probablement jamais eu de talentueux, Laurel & Hardy, d’Arold Loydd, Buster Keaton et autres Max Brothers. Quand au personnage créé par Charlie Chaplin, il a révélé lui-même, dans une interview à la télé américaine qui rendait hommage à Max Linder, que le clochard "Charlot" était une caricature du dandy "Max".

    Je reste persuadée que ce qui a tué Max, au plus haut de sa carrière, ce sont les gaz qu’il a inhalé dans les tranchées. Il est revenu du front mourant et comme il ne pouvait pas rester sans tourner, en 1916, se croyant rétablit, il part aux USA devenus la capitale mondiale du cinéma. Mais il ne peut tourner que 3 films sur les 12 prévus. Il revient en France épuisé pour se faire soigner chez-lui. Il disparait des écrans pendant plusieurs mois, tandis qu’un nouveau venu, Charlot, prend la vedette.

    Malgré les critiques élogieuses, malgré sa nomination à la présidence de la Société des Auteurs de Films, malgré la préparation terminée de la super production "Le chevalier Barkas", malgré son engagement pour tourner une adaptation du "Chasseur de chez Maxim’s"... il abandonne brusquement tous ses projets. A 42 ans, il tue sa femme et se suicide dans une chambre d’hôtel sans laisser aucune explication. Sa mort restera à jamais un mystère, tout comme son génie.

     

    • #268451
      le 23/11/2012 par Alexandre Bonnassieux
      Linder Bueno

      Oui, la Première Guerre Mondiale (qui fut en fait une guerre franco-allemande) a saigné à blanc les deux grandes nations que furent la France et l’Allemagne ; elles ne s’en sont jamais remises ... matériellement, culturellement et moralement.


  • #268238
    le 23/11/2012 par matrix le gaulois
    Linder Bueno

    Ca vaut mieux que the Artist.


  • #268321
    le 23/11/2012 par Moi, Peter Sellers
    Linder Bueno

    Linder Maxi-King : “la pause douceur des plus grands”, je me suis souvenu du slogan ! ça s’invente pas ce genre de truc !!


  • #268345
    le 23/11/2012 par pff
    Linder Bueno

    Merci pour cette agréable rappel du talent français.
    .
    Mais, je m’oublie. Un homme, hétéro de surcroît, exhibé du talent, en France ? Que vont dire les femen ?


  • #268362
    le 23/11/2012 par Madelon
    Linder Bueno

    Je possède une intégrale issue de vieilles vidéos que j’ai reconverti en dvd.La qualité est très inférieure au travail merveilleux de restauration des éditions Montparnasse que vous avez eu le bon goût de nous présenter.Un très joli cadeau pour Noel.Merci.


  • #268391
    le 23/11/2012 par LordLarsa
    Linder Bueno

    Merci pour ces partages d’informations sur des artistes "oubliés" ou pas d’ailleurs !
    Un régulièrement comme cela, c’est super, histoire d’en apprendre tout les jours. Je ne connaissais pas cette personne jusqu’à maintenant.


  • #268541
    le 24/11/2012 par QuoVadis
    Linder Bueno

    Au-delà de la ressemblance physique entre Max Linder et Patrick Dewaere, je remarque une synchronicité dans leurs destinées. P. Dewaere avait joué dans "F comme Fairbanks" en référence à l’acteur contemporain de Max et où il se suicide. Il aurait pu jouer "M comme Linder" s’il n’avait pas eu le même caractère que Max, passant de l’euphorie fébrile à la mélancolie et au désespoir sans fond qui les mène tous deux à tirer leur révérence. Ces excités de l’existence doivent sentir que le temps leur est compté. Les gloutons de la vie, la grande faucheuse les attend au coin du bois. En tout cas quels talents ! Enfin, c’est juste mon point de vue.


  • #268973
    le 24/11/2012 par Fdouli
    Linder Bueno

    Le fait d’avoir tué sa très jeune femme n’a t-il pas contribué à l’oubli de Max LINDER ?

     

    • #270384
      le 26/11/2012 par C...
      Linder Bueno

      C’est bien d’interpréter de manière bien biaisée la vie des gens ...
      Vous êtes fin prêt pour devenir journaliste dans un grand quotidien ...


  • #269678
    le 25/11/2012 par C...
    Linder Bueno

    J’ai toujours été fan de Linder (je l’avais découvert avec L’étroit Mousquetaires, petit) , difficile aujourd’hui de trouver certains de ses films hélas ...

    Son tord a été certes d’être là un peu trop tôt pour obtenir plus de succès dans un art encore très jeune à l’époque (c’est cependant l’histoire classique des précurseurs), mais je pense que son plus grand tord était probablement d’être français, oui, celui-ci que la vieille tradition racialiste anglo-saxonne aime à détester sans pouvoir non plus s’en passer afin de toujours mieux s’évertuer à le dégrader ( petite "pique" de rappel) ...

     

    • #270218
      le 26/11/2012 par Djemaa
      Linder Bueno

      Max Linder est effectivement parti trop tôt et le drame de son suicide n’a pas arrangé les choses ! S’il avait vécu au moins encore une vingtaine d’années, il aurait pu laisser une œuvre cette fois-ci parlante et à condition d’avoir réalisé des chefs-d’œuvre, nous parlerions plus de nos jours de ce grand artiste. pascaldjemaa.over-blog.fr


  • #284697
    le 16/12/2012 par Beny
    Linder Bueno

    On peut gagner des coffrets DVD sur Linder : http://www.allocine.fr/competitionp...


Afficher les commentaires suivants