Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Loi antiterroriste : êtes-vous prêts à fournir vos identifiants électroniques aux autorités ?

On le voit, le projet de loi est large : par le jeu des amalgames (« l’adhésion à des thèses... »), toute personne un tant soit peu curieuse peut un jour se voir assimilée à un « terroriste ».

On ne parle plus alors de menace terroriste mais de menace pour l’État, et précisément l’État profond. Qui est le seul à profiter de cette évolution.

La définition des « suspects » de terrorisme ainsi élargie, le pouvoir pourra surveiller et criminaliser qui il veut, ou presque.

Le respect de la vie privée vole en éclats. Nous sommes bien dans un Patriot Act à la française, cette fameuse loi établie par Bush et ses manipulateurs qui a servi à réduire les libertés américaines, pourtant garanties par la Constitution, après le 11 Septembre.

Pour ce qui est du pur terrorisme, s’il en est, le député FN du Nord Sébastien Chenu avait assimilé ce projet de loi antiterroriste à « un petit manuel de politesse aux terroristes » :

« Il y a beaucoup de sujets sur lesquels on considère qu’il y a des absences [...] financement du terrorisme, complicité des hébergeurs, traitement des fichés S, traitement des djihadistes de retour de Syrie et d’Irak, interdiction du salafisme... Sur tous ces sujets-là évidemment on va faire des dépôts d’amendements. »

- La rédaction d’E&R -

 


 

Les députés qui planchent sur le projet de loi antiterroriste du gouvernement ont voté le 26 septembre, tard dans la nuit, l’article 3 portant sur le contrôle et la surveillance individuelle. Au cœur de ce volet de la loi se trouve une obligation pour le moins invasive : toute personne suspectée de terrorisme par les autorités devra, à la demande de celles-ci, fournir tous ses identifiants électroniques.

 

La mesure ne porte pas sur les mots de passe, en revanche chaque identifiant opportunément oublié par l’internaute pourra entraîner une peine d’emprisonnement de trois ans et d’une amende de 45 000 euros.

 

Les autorités devront prouver la nécessité de leur demande

Avant de formuler leur demande officielle, les autorités devront, pour leur part, prouver que le suspect est « entré en relation de manière habituelle avec des personnes ou des organisations incitant, facilitant ou participant à des actes de terrorisme » ou bien qu’il a soutenu, diffusé ou adhéré « à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes. »

 

[...]

Sur une ligne similaire, les députés du groupe Gauche démocrate et républicaine (incluant notamment le PCF) ont déposé un amendement contre la mesure obligeant les suspects à fournir leurs identifiants électroniques, au motif qu’elle portait, selon eux, « une forte atteinte aux libertés constitutionnelles : respect de la vie privée, secret des correspondances et droits de la défense ». Les sénateurs avaient d’ailleurs déjà relevé qu’il y avait là une contradiction du principe juridique selon lequel nul n’est tenu de s’accuser.

Mais ces contre-arguments ont été rejetés par le rapporteur sur la loi « pour des raisons opérationnelles ». La commission des lois a particulièrement mis l’accent sur l’utilité des informations qu’obtiendraient les autorités de cette façon et qui leur permettraient de suivre à la trace et en temps réel les suspects concernés.

Lire l’article entier francais.rt.com

L’Internet, ce grand espace de liberté(s) mis en coupe réglée,
lire sur Kontre Kulture

 

La restriction progressive et programmée des libertés, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On dis qu’au lit les gens parles plus facilement. Vont il demandez le droit de baiser nos épouses ? Et au petit matin l’officier dira, le contrôle a bien passé rien à signaler bonne journée Monsieur, allez madame bisou.


  • 1/ En marche !
    2/ En avant !
    3/ En avant marche !
    Parce que c’est notre combat ! Et que quand on est un ’’président élu’’ avec 16 % des voix du corps électoral, et une ’’assemblée nationale’’ aux manettes avec 54% de taux d’abstention dans un système ostensiblement truqué ; on n’a pas d’autre choix pour perdurer que la coercition globale ; parce qu’on n’a finalement que des ennemis (fussent-ils juste ’’mous’’ pour la plupart...) et rien que les nervis de la police pour s’en défendre. La vraie ’’démocratie libérale’’ c’est ça et pas autre chose ; Hitler, Staline, Franco, Mussolini expliquaient très bien cela à nos grands-parents. On finit par se demander si le plus pénible est d’être gouverné par des cons ou par des salauds. Mais on sait déjà que, pour survivre, un imbécile doit obligatoirement devenir un salaud. CQFD.

     

  • « Entre l’état d’urgence et l’état de droit, il y a visiblement de quoi se mélanger. Car après Gérard Collomb, c’est Emmanuel Macron qui a confondu les deux à New York. Alors qu’il s’adressait aux Français de New York, le Président a annoncé qu’en novembre, la France "sortira[it] de l’Etat de droit", au lieu de "l’état d’urgence". Rires dans la salle. "Je constate qu’il n’y a pas eu de réactions", a plaisanté Emmanuel Macron en se corrigeant aussitôt, "j’ignore si c’est de la torpeur ou de l’acquiescement, je choisis le premier !" »

    « La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur avait commis le même lapsus, en présentant son projet de loi antiterroriste devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale. Une bourde gênante, alors que le gouvernement est accusé de vouloir réduire les libertés publiques au profit de la sécurité. » A.K. article de BFMTV du 20/9/2017

    Lorsque deux hauts représentant de l’État font le même lapsus sur leurre État de Droit quasiment durant la même période, un bien étrange cynisme semble animer ce mélange des genres  ? :)

    Actes manqués si révélateurs de leurs intentions cachées si n’étaient nos analyses répertoriées dans La Révolution sécuritaire (voir ci-dessus), les techniques de L’Ingénierie sociale , tous les attentats sous faux-drapeaux depuis 2001 dont la grand’messe politico-satanique Charlie,l’organisation programmée de la paupérisation de la population, pouvoir bancaire usuraire, dernière loi dit Travail, la déséducation anti-nationale, l’accélération de la déchristianisation depuis l’arrivée du jésuite Bergoglio, dépolitisation et désyndicalisation, génocide culturel, sionisation des esprits par les médias aux ordres,« l’importation » de migrants, .....Bref, la stratégie du chaos vise à recueillir des infos sur tous les particuliers !

    Venez à moi les petits agneaux, découvrez vos facebook, twitter et autres réseaux dits sociaux je suis votre ami ! N’est-ce pas ainsi que le loup a pu, insidieusement pénétrer chez les 7 agneaux, par usurpation d’identité et double-pensée contre le réel ?

    Mais oui, bien sûr nous sortons de l’État de Droit d’autant que l’affaiblissement des services publics ceux de la Justice, l’Armée, la Police & Gendarmerie, les Hôpitaux participe d’un état de guerre larvée contre les civils !

    Pas de guerre civile mais d’une guerre contre les civils que nous sommes livrés à la prédation de l’hyperclasse et de leurs sbires !


  • " ou bien qu’il a soutenu, diffusé ou adhéré « à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes. 
    C’est là le danger , comptons sur le vice et la traitrise de nos élites pour élargir le concept a toute formes de résistance au système mondialiste et judeosioniste .

     

    • Rappelons que Dieudonné a fait l’objet d’une condamnation pour apologie du terrorisme pour sa phrase "je me sens Charlie Coulibaly" (désolée pour l’orthographe) !
      Aux armes citoyens, former vos bataillons (...) Que veut cette horde d’eslaves, de traîtres, de rois conjurés ? Pour qui ces ignobles entraves, ces fers dès longtemps préparés ? Français ! Pour nous, ah ! quel outrage ! Quels transports il doit exciter ! C’est nous qu’on ose méditer de rendre à l’antique esclavage ! (...) Grand Dieu ! Par des mains enchaînées, nos fronts sous le joug se ploieraient, de vils despotes deviendraient les maîtres de nos destinées ? (...) Liberté, liberté chérie ! Combats avec tes défenseurs ! (...)


  • ’’êtes-vous prêts à fournir vos identifiants électroniques aux autorités ?’’...
    Prêts ou pas aucun choix n’est laissé si ce n’est celui de se déconnecter complètement à la première intrusion des sbires. Comme si internet était un moyen de communication des vrais terroristes (ceux qui tuent les gens à qui on demande leurs identifiants) qui ne tuent pas en lançant des ordinateurs à leurs victimes. Comme si l’invasion, l’intrusion, l’espionnage ne faisait pas déjà rage sur le net avec les mouchards, les remises à jour malveillantes de windows 10, la surveillance de la police d’état, les sites de la guerre virtuelle de l’état profond. Si leur vrai problème n’était pas le peu de ’’libertés’’ qui nous reste il n’y aurait pas tant de flics...

     

    • Oui, cela paraît fantaisiste et du niveau actuel. Pour la beauté du geste et en hommage à la république, il vaudrait mieux donner un collombin. Si il y a du loukoum ou de la semoule dans vos selles, c’est que vous êtes un terroriste et si il y a de la rillette et du fromage c’est que vous êtes une saloperie de fasciste anti-républicain. Ça irait plus vite. Mais comment construire autant de prison avec si peu de budget ?... Il faudra nous mettre un collier ou un bracelet à tous à la maison à la battle royale. Le but bien sûr n’est pas de sécuriser mais de contrôler.


  • Prêt ou pas,le système ne nous demandera pas notre avis et tous ces nouveaux "procédés informatisés",qu’on le veuille ou non servent déjà a repérer "toutes brebis qui se seraient égarés" et les anti-dictature de la pensée !


  • Ce gouvernement est coupable de la situation actuelle, et il essaye de se crédibiliser par tous les moyens .Ces guignols veulent être en marche , mais ils n’arrêtent pas de la rater la marche . Avec des idiots comme ça, on n’est pas prêt d’arriver en haut de l’escalier, ils n’ont même pas réussi à monter la première marche .Ça va être dure, surtout quand celui-ci est vermoulu .


  • C’est pratique quand même , et il a bon dos , le " terrorisme " ...

    Ordo ab chao ...


  • Refuser de donner ses identifiants ou n’importe quelle info personnelle, c’est pas déjà considéré comme un refus d’obtempérer condamnable ?


  • Ils n’ont qu’à venir les chercher eux-mêmes.


  • Passionnante que notre époque !


  • La loi Gayssot appliquée au terrorisme.
    Et par ailleurs, nous suivre à la trace ? Il le font déjà avec les soit disant terroristes. Ne sont-ils pas tous déjà fichés S ? Ca n’aide pourtant pas à faire la prévention.
    C’est comme mentionné plus haut le Patriot Act français et non pas "à la française’ comme on le lit souvent.
    Bravo Noel pour ton commentaire. Je retiens, entre autre, la "guerre CONTRE les civils".
    Sounor


  • La dictature mondiale prévue commence à dévoiler ses formes aux yeux de tous, même des plus profanes ! Préparons-nous, français ! Courage à tous pour le combat ! Merci ER d’être notre base de rassemblement !


  • E&R devrait refaire un article mettant le lien entre cette loi totalitaire dégueulasse et le massacre a Vegas car comme je l’ai dit dans un commentaire sur l’article de Vegas, le but de l’opération Vegas est de nous vendre que n’importe qui en Occident de A à Z, blanc, chinois, arabes, musulmans, athée etc.. peut devenir du jour au lendemain un ’’terroriste’’ ’’lié’’ à une organisation terroriste interna-sionale.
    Même le FBI et une partie du gouvernement américain semble confus et semble vouloir nier cette affiliation.. c’est là où l’on voit que cette opération à été monté par les mondialistes avec leurs agents maussades et leurs toutous de Daesh.


  • La nasse se referme davantage le temps passant. Tout est lié, on le voit bien.
    On nous habitue à la menace terroriste afin de faire d’un régime d’exception un état d’urgence permanent, inscrit dans la loi.
    Le tout en laissant les frontières ouvertes à tous les vents ou presque, des radicalisés qu’on considère malgré tout Français sont en liberté, et pas qu’un peu.
    La déchéance de nationalité n’a pas été voté, pourquoi ?
    On voit bien le deux poids deux mesures, d’un côté on fait semblant de lutter contre le terrorisme, d’un autre ce dernier semble servir des intérêts biens spécifiques.
    Le prétexte terroriste est l’argument imparable pour voter des lois qui n’auraient jamais pu être mises en avant sans cela.
    Comment se fait-il que Daesh soit encore debout, avec soit disant une coalition internationale plus forte que jamais, USA en tête de file ? Excusez du peu ...
    Et cette même organisation qui a sa propre agence de communication .... et qui revendique tranquillement chaque fait divers sans être inquiétée ..
    De qui se moque-t-ton ? Comment peut-on croire un seul instant que tout ceci ne soit pas l’oeuvre d’une organisation protégée puisque étatique ? Comme la CIA, pour l’exemple.


  • Loi antiterroriste : êtes-vous prêts à fournir vos identifiants électroniques aux autorités ?
    Oui ,ainsi qu’un peu de mes selles (pour une analyse à profundis de ce que je pense de ces tristes sires)


Commentaires suivants