Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

Qui était Céline avant de devenir Céline ? « Ça a commencé comme ça » écrit-il au début de son premier roman Voyage au bout de la nuit.

 

Céline, toujours présent, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2240976
    le 17/07/2019 par ohaitieaqui
    Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

    Très très intéressant, sur Celine, sur la guerre, car sur son enfance passage Choiseul on n’apprend pas grand chose qu’on ne savait déja, sur l’époque finalement, sur l’ancien monde !!


  • #2240983

    Sur France cul on parle beaucoup de Celine depuis 3 jours y compris des pamphlets
    . Pas un seul des intervenants n ose faire remarquer qu ils denoncent le BELLICISME des juifs voulant nous pousser dans la guerre pour renverser Hitler .


  • #2240989

    Je viens d ecouter Gen Paul sur internet : il parle comme ecrit Celine . A moins que ce ne soit Celine qui se soit mis a ecrire COMME PARLAIT GEN PAUL et que le peintre aie eu une influence capitale sur le nouveau style de Celine celui de Mort a credit (1936) . Sans compter que ce livre est plein de termes d argot que Celine a trouve dans le livre de Chautard " La vie etrange de l argot " (1931) .

     

    • #2241121
      le 17/07/2019 par courtial
      Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

      Celine a consacre plusieurs centaines de pages a Gen Paul dans "Feerie" et dans son autre version meilleure a mon avis " Maudits soupirs pour une autre fois"
      Ca en dit long sur l influence que l artiste a pu avoir sur l ecrivain . Gen Paul dira meme au hasard d une interview " J etais son editeur " car Celine "essayait" ses nouveaux livres en les lui lisant ainsi de "Casse pipe"


  • #2240992
    le 17/07/2019 par LiliDesBellons
    Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

    C’est drôle : je suis depuis tout petit un auditeur de RadioRance, et en plus d’avoir pu percevoir le virage sioniste radical de cette institution, en particulier depuis le début des années 2000, il semble assez évident, ces derniers mois, que c’est ER qui leur dicte leur ligne éditoriale ! (pour nous cracher dessus bien sûr, mais c’est une preuve de plus, avec l’accélération de l’acharnement judiciaire contre AS et Dieudo, de l’importance grandissante de ce courant de pensée parmi la populace que nous sommes...).
    Dimanche était rediffusé un cours du collège de France, sur Proust (https://www.franceculture.fr/emissi...) et un passage m’a particulièrement marqué car il illustre parfaitement l’observation qu’aujourd’hui "philosémites et antisémites disent la même chose : les premiers pour s’en réjouir, les seconds pour le regretter..." Ainsi, il est frappant d’entendre le brillant professeur nous "expliquer" que Proust était considéré par les "jeunes juifs sionistes" (je cite) de son époque comme la quintessence de la culture juive, mais que les mêmes constatations sont devenues des "clichés antisémites sous la plume, par exemple, de Céline"... J’ai mis le terme "expliquer" entre guillemets car bien sûr, il n’explique rien... C’est comme ça ! Une preuve de plus que la question "juive" ne doit surtout pas être observée sous l’angle de la logique helleno-chrétienne...

     

    • #2241557

      Comme vous, le tournant sioniste de bien des médias, m’a fait m’en détourner complètement. En le clamant à d’autres auditeurs de France-cul, et après dénégations ( on porte un prénom suspect de... n est-ce pas ! ), ils ne purent que consentir de la chose et papilloner vers d’autres ondes. Les chaises musicales de rentrée médiatique auront fini de niveler tout ça et d’y propager une voix, une seule, celle du catéchisme cacher et obligatoire. "Pas assez de... Trop de quoi ? ". ER a un boulevard, et croissant, il ne peut que croître encore.


  • #2241033

    Je n’ai pas encore écouté le Podcast, mais ça ne saurait tarder, par contre il est hors de question que j’écoute l’interview de Papacito sur TV liberté. Céline est certainement un des plus grands écrivains du 20 e siècle, heureusement redécouvert ces dernières années, ostracisés pendant des années et encore par les profs de gauche qui ne comprennent absolument rien au talent juste parce qu’il était antisémite, au lieu d’essayer de comprendre l’antisémitisme de Céline, ils ont préféré ne pas faire étudier ses œuvres.
    J’en veux à l’éducation nationale de nous avoir fait passer à côté de ce monument, j’ai passé mon bac Français en 1992-93.

     

    • #2241601

      1/2
      "Céline est certainement un des plus grands écrivains du 20 e siècle, heureusement redécouvert ces dernières années, ostracisés pendant des années et encore par les profs de gauche qui ne comprennent absolument rien au talent juste parce qu’il était antisémite, au lieu d’essayer de comprendre l’antisémitisme de Céline, ils ont préféré ne pas faire étudier ses œuvres."
      Ca fait 4 erreurs en 4 lignes.
      1 - C’est le plus grand ecrivain francais avec Balzac ou Flaubert, qu´il devance probablement ; même si M. Raphael Enthoven pense que c´est Proust. Houellebecq fait d´ailleurs une fort subtile analyse des deux dans Les Particules, 1998. Il se demande ce que peut comprendre de Proust ses lycéens et a quoi cela sert encore ; et constate en faisant parler Sollers qu´on ne peut plus publié rien de comparable a Céline, rien de judéo-critique.
      2 - Céline n´a pas été redécouvert, il n´a jamais pu être enterré, le jour ou cela arrive, ca sera la fin probablement, un bon marqueur. Beaucoup ne sont plus lus car plus ré-édités. Qui connaît encore Paul Léautaud, immense romancier, délicieux conteur du monde d´autrefois ; qui a commis l´erreur d´être judéo-critique dans ses mémoires ? Et rien sur lui en pdf. Idem Drumont.
      3 - "Ostracisés par des profs de gauche", a part quelques profs de la tribu, les profs de Lettres sont souvent de belles jeunes filles puis de vieilles femmes divorcées ; qui ont passé un concours pas facile avant, puis tres maintenant, le quota n´est pas atteind ; qui répete ce qu´on leur a enseigné. De brillantes agrégées que je connais peuvent prendre Duras pour aussi importante que Céline, simplement car elle n´ont étudié Céline que partiellement ; et suivent la ligne officielle, cerveau féminin oblige. Pas au concours ! Donc moins important que Diderot, Voltaire ou Ponge. Cela ne va pas en s´arrangeant ; pour avoir parlé avec des khâgneuses arrogantes et tatouées - l´élite, rire -, j´ai dû recadrer le tire en sortant mon savoir sur Céline, pas sûr que ca ait eu de l´effet vu la lobotomisation généralisée. A mon avis, vu les nouveaux recrutement, faut chercher le salut ailleurs que dans le professorat ; adepte des migrants et de la France judéo-chrétienne ; la aussi j´ai recadré sur clandestins ayant pour mission de détruire le pays et hélleno-chrétien mais bon...
      Je pense de plus en plus que le salut est dans le regroupement des opposants ; avoir une forte technicité et force de frappe, facon spartiate. Sinon, c´est pot de terre contre pot de fer.


    • #2241606

      2/2
      A la fac, il y a des Doctor honoris causa mondiaux spécialistes de tout. A mon époque, il y avait George Steiner, La Sommité mondiale de tout et de rien ; mais faisant autorité. Bref, en 1997 il faisait des confs extraordinaires en Sorbonne pour comparer le tragique de Phedre a la Shoah ; et disait que devant certains écrits odieux de Céline, il fallait attendre avant de pouvoir relire l´homme, bref le mettre au placard. Quand une brillante prof Mme Coquio lui demanda -avec des mots que je ne comprenais pas a l´époque-, si on ne pouvait pas dissocier l´homme et l´oeuvre ce dernier entra dans une colere folle, et Mme Coquio partit. Février 1997, Salle des Actes, De l´esthétique a l´éthique, colloque de G. Steiner. Juste t´écoutes les dix commandements.
      A l´époque ado boutonneux ; je pris cela pour une lecon. Longtemps apres, j´ai compris que M. Steiner faisait partit du Bna´i Brith, au-dessus c´est le soleil. Les vrais ordres des profs de francais viennent en partie de la ; plus de Beauvoir, Malraux, Voltaire, Sarraute au Bac, la grande littérature quoi, pas Céline.
      4 - N´en veut pas aux prof de l´époque, c´était encore assez free et performant l´enseignement, j´avais étudié Le Voyage au bac en 94 sans rien comprendre. De Céline lire durant toute sa vie ; Le Voyage, Mort a crédit, les satyres et les Lettres complete en Pléiade, sauf une, la réponse a Paul Rassinier sur les camps... Une bonne base pour avancer.


  • #2241034

    Y a rien à faire, on nous le présente systématiquement sous un mauvais jour. Je n’ai pu résister que jusqu’à la moitié : je refuse qu’on me serve toujours la même soupe.

    Ce qui est intéressant c’est que pour que son oeuvre ne puisse pas agir par elle-même, ils sont obligés depuis 1944 et en particulier depuis 1961... à en parler régulièrement. C’est un vieux principe : exercer le pouvoir et le conserver étant en réalité la même chose, il faut inévitablement s’approprier de l’oeuvre des diseurs de vérité pour en parler régulièrement tout en s’efforçant de masquer l’essentiel. Et il faut le faire en plus dans l’apparence de la plus grande candeur qui soit. Autrement dit : il faut empêcher à tout prix qu’une lecture honnête de l’adversaire soit produite par quelqu’un d’autre que soi-même. C’est ça l’exercice du pouvoir.


  • #2241047

    Céline dérange encore. Il dérangera toujours ; comme la vérité et la réalité dérangent qui fait commerce de prétendre se mesurer à l’intangible. Un relai que se passent de mains en mains les générations sans cesse renouvelées de marchands d’orviétans, acrobates, arrivistes, escrocs, pervers, traîtres de tous poils. Certaines organisations sociales favorisent plus que d’autres l’existence de ces parasites nuisibles. Celle de cet endroit du monde en fait parti au plus haut point. Pour repérer ces parasites, il suffit de les entendre parler de Céline.


  • #2241124

    Si vous voulez connaitre l envers du decor celinien lisez sa correspondance publiee en Pleiade la posterite la placera parmi ses oeuvres majeures et au dessus meme de celle de Voltaire . Son genie eclate a chaque page : un regal


  • #2241177
    le 17/07/2019 par Antarès
    Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

    " ça a débuté comme ça "
    et non, " ça a commencé comme ça "

    Désolé, mais autant être exact.

    L’écriture de Céline qui parait si naturelle et spontanée, était en fait très travaillée.
    Donc si il a choisi un mot et pas un autre qui semble pourtant équivalent, respectons le...

    Sinon, merci et bravo pour l’article.


  • #2241231
    le 17/07/2019 par La Pince
    Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

    Est-ce que quelqu’un sait comment se procurer ses pamphlets sans mettre une fortune dans des bouquins d’occasion ?

    Merci

     

    • #2241498

      En PDF ils sont disponibles sur le net.


    • #2241538

      Disponibles en ce moment sur amazon.fr, éditions OmniaVeritas. Ils reviennent régulièrement, à la sournoise, dès que plus personne ne s’en occupe.


    • #2241592
      le 17/07/2019 par Courtial
      Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

      A Drouot il doit s’en vendre 2 par mois . J’ai acheté les deux, Bagatelles et l’Ecole, fatigués et roussis, pour 100 euros frais compris, et le commissaire priseur trouvait que pour du Céline ce n’était pas cher . En bon état et relié compter 150 euros pour Bagatelles . Après adjudication les frais sont d’environ 25% .


    • #2242405
      le 18/07/2019 par le Vieux de la Montagne
      Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

      Il y a la version canadienne que j’ai chez moi et qui est excellente, avec les 3 pamphlets plus certains écrits comme Méa Culpa

      Elle est annotée sans morale par un vrai Célinien

      Voici le lien : https://www.editionshuit.com/produi...


  • #2241327
    le 17/07/2019 par France Rupture
    Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit

    Dès les premières notes, sa sonne faux. Les experts en gaucheries essayent par tout les moyens de subvertir l’oeuvre de Céline. Fonds sonores dissonants, ambiances déglinguées, présentation piteuse de l’écrivain. 5mn grand maxi-mum ! Je n’ai strictement aucune confiance dans les outils de la république froncaise !

    Un bon conseil, écoutez plutôt les lectures enregistrées par les amateurs de Céline et non pas, par ses éternels détracteurs, ces pauvres petits fonctionnaires BAC+bla-bla-bla-balbutiant maladroitement, leurs mesquine petite mise-en-scène radiophonique pré-enregistrée...

    Faites mieux, lisez par vous-même.

    France Culture est une organe de propagande d’Etat, ses émissions pourrissent l’esprit des ignorants, et de l’ignorance à la bêtise, il n’y a qu’un pas...


  • #2241618

    Un extrait de "Voyage au bout de la nuit" lu par le grand acteur, Michel Simon !
    https://www.youtube.com/watch?v=-x9...


  • #2241623

    Un des grands monsieurs qui ont fait la Grandeur de la france. Si on a la chance d’aller au paradis, on pourra le lui dire.


  • #2241825

    Webisode n°6 - Céline
    https://youtu.be/r-Mu_2lvhuQ


  • #2242569

    Tombé hier sur France-Cultrure sur un grand déballage de sainteté sur les "écrits antisémites" de Céline. C’est frappant d’entendre ces gens éduqués faire -dans leur esprit- exercice de savoir et d’analyse alors qu’il ne font que prendre la position typique de singes de troupeau qui montrent les dents tout en étant à quatre pattes la queue levée pour montrer leur petit anus moral tellement soumis et ouvert à la pénétration du Bien judéochristique d’inversion des derniers en premiers, les derniers d’entre les derniers étant de droit sacré élu les ayant-droit sixmillionaires.

     

    • #2242711

      "Tombé hier sur France-Cultrure sur un grand déballage de sainteté sur les "écrits antisémites" de Céline. C’est frappant d’entendre ces gens éduqués faire -dans leur esprit- exercice de savoir et d’analyse alors qu’il ne font que prendre la position typique de singes de troupeau qui montrent les dents tout en étant à quatre pattes la queue levée pour montrer leur petit anus moral tellement soumis et ouvert à la pénétration du Bien judéochristique d’inversion des derniers en premiers, les derniers d’entre les derniers étant de droit sacré élu les ayant-droit sixmillionaires."

      L’explication est fort simple, elle est un peu plus haut sur cette même page :

      "[...] pour que son oeuvre ne puisse pas agir par elle-même, ils sont obligés depuis 1944 et en particulier depuis 1961... à en parler régulièrement. C’est un vieux principe : exercer le pouvoir et le conserver étant en réalité la même chose, il faut inévitablement s’approprier de l’oeuvre des diseurs de vérité pour en parler régulièrement tout en s’efforçant de masquer l’essentiel. Et il faut le faire en plus dans l’apparence de la plus grande candeur qui soit. Autrement dit : il faut empêcher à tout prix qu’une lecture honnête de l’adversaire soit produite par quelqu’un d’autre que soi-même. C’est ça l’exercice du pouvoir"

      C’est clair ? "c’est ça l’exercice du pouvoir"... sinon le pouvoir on le perd et finit entre les mains d’autrui. La nature a horreur du vide, surtout en politique.

      La violence sera toujours ce qui donne cohésion et existence à l’état... même si toi-même et moi-même, Socrade, en étions les législateurs. Mais la différence entre la violence exercée par les élites actuelles et la violence exercée par les rois de France à l’époque de leur plus grande santé morale (au XIIe siècle, par exemple) c’est que le principe métaphysique prétendant justifier l’ordre social au XIIe siècle n’avait pas besoin d’être aussi mensonger que le principe métaphysique shoatique qui prétend justifier l’ordre social actuel. Moralité : cette violence que nous subissons actuellement s’écroulera tôt ou tard et l’imposture de la métaphysique shoatique sera tôt ou tard balayée de la surface de la terre. Ce n’est qu’une question de temps… n’es-tu pas d’accord ?


  • #2244735

    Oui sur la récupération du discours des diseurs de vérité, c’est éclairant comme explication. Mais bon, pour Soral ça va être très dur :D

    Oui aussi sur la violence et la métaphysique mais il faut formaliser le problème humain central qui est la prédation et ensuite de proposer un système français centré sur l’anti-prédation dans lequel tout ce qui est dénoncé sur ER devient strictement impossible. Il y aura toujours violence comme tu le montres, mais violence exercée sur les prédateurs : le rôle central de l’état français devient la prédation des prédateurs (et partout sur la planète, on est la France universelle héritière des Grecs !). Par contre les prédateurs les pires ne sont pas ceux à qui tu penses, ce sont les fonctionnaires d’état, EDF, SNCF etc. ie tous les prédateurs sociaux qui se sont créés des droits acquis à vie arbitraires aux prélèvements obligatoires, cette prédation là est au moins 10x plus importante quantitativement que la prédation oligarchique ou élue.

    Le problème c’est que la prédation est toujours en premier lieu morale, affiche une supériorité humaine de nature morale. Pour nous c’est le Bien judéochristique d’inversion des valeurs, d’inversion des derniers en premiers et des premiers en derniers. Faut absolument démordre de ça sinon rien n’est possible. Après on pourra redevenir libres et être capables de nous définir nous-même comme l’ont fait les Grecs. Là on est purement des esclaves judéochristiques, des esclaves de la culpabilité d’être en puissance des premiers pouvant possiblement opprimer des derniers. Et le fond du problème c’est qu’on en est fiers ! On se sent tellement supérieurs d’être habités par la négativité christique alors que les autres civilisations en sont restées à une positivité métaphysique.

    Mais il suffit de passer quelques jours au Japon pour voir à quel point on est en fait des sous-merdes négativistes sur le plan civilisationnel.

    ps : formaliser la prédation c’est faire un job similaire à celui que fait Chouard mais pas limité à la prédation du pouvoir, ie étendu à toutes les prestations publiques ou monopolistiques. On est très au delà de la démocratie qui n’est qu’une technique d’anti-prédation du pouvoir politique.

     

    • #2245460

      Merci de ta réponse, Socrade. Je ne suis pas entièrement d’accord avec toi, et peut-être même pas d’accord sur le problème de fond. Malheureusement je ne peux plus trop commenter sur le site, à partir d’aujourd’hui je vais commencer à manquer de temps car je reprends le boulot.

      En tout cas, même si nous ne sommes pas d’accord et qu’on ne va pas forcément passer des jours à débattre, je comprends une chose de toi : tu as une vision d’ensemble du monde, une cosmovision. Cela relève du domaine théorétique, le domaine de la contemplation. La politique, elle, est une praxis, elle relève du domaine de l’action. Rien de cela ne t’as échappé et c’est parce que tu as une cosmovision que tu parles en te référant aux deux domaines : celui de l’analyse et celui de l’action. Le fait est que sans une cosmovision, rien d’efficace ne peut être fait dans le domaine de l’action. Ainsi, je te souhaite bonne chance dans tout ce que tu entreprendras, si ça se trouve, malgré nos désaccords, tu feras des choses très louables dans le domaine de l’action.

      Bravo pour ton dessin au paquet de cigarettes dans "Les Dessins de la semaine". En plein dans le mille.


Commentaires suivants