Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Louis de Bourbon, gueule de Roi !

 

La monarchie française n’a pas dit son dernier mot, malgré les efforts des Anglais, des banquiers et des francs-maçons (on a failli écrire des Francs-Moisins). Même si les forces du Mal (mettez-y qui vous voulez, c’est open bar mitzvah) pensent avoir définitivement gagné en ayant intoxiqué une majorité de têtes avec la pseudo-Démocratie, la République des lobbies et les forces occultes déguisées en progressisme, un noyau dur de Français ultra résistant continue à entretenir et alimenter une tradition millénaire fondée sur deux piliers : l’Église, et le roi.

 

 

Et bien sûr la famille (pas GPA ni PMA pour le coup) :

 

 

Si Macron, l’enfant prodige de la haute banque (Rothschild) et des intermédiaires futés du CAC 40 (Minc), peut à juste titre se prendre pour un roi de France à durée limitée, il n’en est que la caricature : il lui manque la filiation, la légitimité, et puis le nom. Certes, jusqu’à présent, les filiations à la Orléans n’ont pas montré des signes de force et d’éclat qui auraient pu provoquer l’adhésion des masses et surtout des jeunes, mais il est un rejeton des Capétiens qui a l’étoffe d’un roi : c’est Louis de Bourbon, duc d’Anjou, descendant de Louis XIV, le plus grand (n’oublions pas Saint Louis, quand même).

Alors des Louis, il y en a eu beaucoup, tous n’étant pas assez grands pour mériter ce prénom. Mais ce LDB (attention à ne pas confondre avec « LBD », quoique...) est taillé dans le roc : 1m95, et dans les 100 kilos, ça peut vous porter une lourde épée autrement qu’un Frédéric Fromet et ça change des crevettes obsédées par l’héritage plus que par la France, ces fins de race qui déclenchaient l’hilarité des contempteurs du royalisme nourris au lait frelaté de la Révolution anglo-rothschildienne. On reprend notre souffle et on poursuit ce portrait à contre-pied destiné à briser quelques reins.

 

 

Si le royalisme à la française souffre d’un problème d’image (merci les médias à la botte de l’Occupant), ne comptez pas sur nous pour faire dans le marketing modernisateur. Certes, Loulou est le petit-fils de Franco, mais on ne choisit pas son pépé, et en plus il n’a pas renié le dictateur espagnol. Un signe de courage qui va à contre-courant de la doxa socialo-chiatique.

 

 

On sent que le Loulou est partisan d’un bon gros power à l’ancienne, mais en même très, très actuel – on insiste –, avec nettoyage radical des écuries rétives. On ne vous fait pas un dessin, mais dans ses prises de position – Loulou tweete comme un Trump – le colosse arbore des positions très nettes, comme ses armoiries.

 

 

 

Avec lui, on ne tourne pas autour du pot royal, on assume, et on signe. L’Église, la Nation, un roi, et pas de seigneuries occultes plus ou moins acquises à l’Étranger entre Son autorité et Son peuple. Les solides principes royalistes ont une autre gueule que les montages en carton de notre démocratie dont les règles attisent toutes les corruptions. Corruption du corps de la Nation, de l’esprit de tous et corruption des corps, ça vaut à tous les étages, et Louis est présent dans les rues :

 

 

Le spectre politique français manquant de droiture et de couillance, on va donc ajouter cette grosse pièce qui n’est pas 100 % française – le duc d’Anjou, Luis Alfonso de Borbón, a 50 % de sang espagnol – sur le papier, mais est-ce que le Système a chié une pendule pour Manu la Tremblote et l’Anne de Paris ? Bon. Quant à notre vocabulaire quelque peu populaire, le respect d’un roi potentiel n’empêche pas la gauloiserie, c’est notre idée de la souveraineté et de la filiation.

« Si les Français le lui demandent, il se tient prêt ! »

Notez que LDB travaille dans la banque.... au Venezuela !

 

 

Archive : en 1987, Ardisson invite le père de Louis, duc d’Anjou

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

167 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2373565
    Le 26 janvier à 19:05 par RKrishna
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Les Français sont épuisés de 200 ans de république. Il faut bien dire que la république ne fait pas le poids contre 10 siècles de féodalité (les nobles continuent de se donner les titres de fiefs qui ne sont censés plus exister : l’Anjou, par exemple, qui est l’actuel Maine-et-Loire).

    Seulement, en deux petits siècles l’argent a pris le pouvoir, les multinationales rivalisent avec les états et les nouvelles technologies ont complètement changé la face du monde.

    Le plus grand défi d’un roi sera de mater la haute finance et les multinationales sans oublier tous les lobbies qui vérolent le pouvoir. Bref, le but n’est pas de faire comme avant ; il va falloir inventer une monarchie 2.0.

     

    Répondre à ce message

  • #2373590
    Le 26 janvier à 19:29 par ZAÏS
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Vive le Roi !

     

    Répondre à ce message

  • #2374410
    Le 27 janvier à 22:47 par La Rochejaquelein
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Dieu et le Roi ... et un peu d’anarchie bien mesurée pour qu’en bas nous ne soyons pas trop empêchés par la prolifération des lois.

    Le prince chrétien est le seul horizon politique pour la France.

     

    Répondre à ce message

  • #2374667
    Le 28 janvier à 10:59 par La Rochejaquelein
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Le Prince, Louis de Bourbon fini son beau discours par « sous la protection de sainte Jeanne d’Arc ». Il rappelle par là l’essentiel de ce qui fonde la politique de la France, soit la triple donation que Pierre Hillard a parfaitement expliqué.

    https://youtu.be/td45ikTfYog

    À lire les nombreux commentaires stupides au sujet de la monarchie et du principe monarchique de droit divin, certains ici devrait écouter l’intervention de monsieur Hillard et en méditer la profondeur.

    Il n’y a pour moi pas d’autre horizon politique, car seul la monarchie permet de relier l’instant politique présent a un horizon et une verticalité.

     

    Répondre à ce message

  • #2375188
    Le 28 janvier à 20:30 par PL
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    " La monarchie française n’a pas dit son dernier mot,... "

    Il ne s’agit pas de la monarchie mais de la royauté.

    La ROYAUTÉ.

    Le Royaume de France.

    Clovis,... Saint Louis, Philippe le Bel, Henri IV, Louis XIV, Louis XVI n’étaient pas des monarques mais des rois, ils étaient rois de France.

    La royauté est indo-européenne. Les cités gauloises étaient des royautés. Rome fut une royauté.

    Le régime de la monarchie, c’est celui de l’Angleterre depuis Cromwell, et en France le régime de Louis-Philippe d’Orléans, le roi bourgeois.

    Le terme monarchie est utilisé par les prétendants orléanistes, descendants de Louis-Philippe et de Philippe-Égalité, grand-maître du Grand Orient de France, conventionnel siégant à la Montagne, régicide.

    La constitution de 1958 est une constitution monarchique, c’est une monarchie élective.

     

    Répondre à ce message

  • #2376075
    Le 29 janvier à 23:16 par Marmiedoise
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Voila ce qui me derange, c est un banquier !! Alors je veux bien admettre qu il doit travailler car il ne peut esperer le moindre versement et traitement de l etat francais mais il n y avait vraiment pas d autres domaines que la finance ?
    Ca fait deja 2 ex banquiers (Pompidou/Macron) a la tete du pays et on sait ce que ca vaut ! Le pieux catholique oeuvrant dans la banque ca me fait doucement rire (jaune) et rien que pour ca il me fait pas envie !

     

    Répondre à ce message

  • #2381057
    Le 5 février à 11:44 par Mathias
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Bonjour,

    Pour le : pas 100 % français, je rappel que les Rois de France ont été en Espagne depuis 1190 avec la prise par Jacque premier d’Aragon né à Montpellier descendant de Roi ( s’entraidant jusqu’à 1492 dans la reconquete du pouvoir chrétien en Espagne), puis après, et la scission eu lieu avec Charles Quint qui protegea l’authenticité religieuse contre le protestantisme que la France protegea, a son plus grand peril, puisqu’il (le protestantism : catholicisme judaïsé) a pris le pouvoir sur le catholicisme authentique avec la révolutiuon francaise.
    _

     

    Répondre à ce message

  • #2381062
    Le 5 février à 11:51 par Mathias
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Depuis lors, Les Rois de France, branche bourbon, sont réfugié dans le pays qui a protegé, l’Eglise catholique, ainsi que la monarchie.
    Louis XX est surement plus francais que bien du monde qui vit en France aujourd’hui :
    https://www.legitimite.fr/single-po... .

     

    Répondre à ce message

  • #2381077
    Le 5 février à 12:09 par Mathias
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Ou plutôt devrais-je dire : à tout ceux qui dirigent la France, et à tout ceux qui prétendent vouloir la diriger

     

    Répondre à ce message

  • #2384831
    Le 9 février à 22:28 par Mathias
    Louis de Bourbon, gueule de Roi !

    Une.prophetie dit qu’un Roi Saint viendra sauvé la France et le monde de l’emprise des malfaiteurs, une réincarnation de Saint Louis.

    Louis XX est né le même jour que Saint Louis, et a perdu père et grand frère, à un jeune age, comme son aïeule qui est monté sur le trône même petit frère car son grand frère était décédé.
    Dans le contexte d’un retour des même malfrats qui viennent se venger des actions de Saint Louis à Notre Dame et dans.le royaume.de France pour préserver la sainteté du Royaume chrétien.

    Il me paraît cohérent qu’il revienne sous peu rétablir la vérité au Royaume de France 777 ans et des brouettes apres.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents