Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Luxembourg : le lobby israélien fait plier un supermarché qui boycottait l’État sioniste

Quelques jours après l’annonce d’un retrait partiel de produits israéliens de ses rayons, la chaîne de supermarchés ferait machine arrière. Un choix réalisé après une rencontre avec le consul honoraire d’Israël au Luxembourg.

« Nous avons eu ce jeudi matin une rencontre très constructive qui a eu pour conclusion une solution favorable à nos yeux », indique Daniel Schneider, consul honoraire d’Israël au Luxembourg et par ailleurs membre du conseil d’administration de Maison Moderne, éditeur de Paperjam. « L’accord, pour le moment verbal, devrait se traduire par un retour à la case départ. » Autrement dit, la présence dans les rayons des supermarchés luxembourgeois de l’ensemble des références « made in Israël » choisies par Cactus.

Contactée par Paperjam.lu, la direction de Cactus indique aussi avoir « eu une entrevue constructive ce matin », sans vouloir apporter d’autres commentaires quant à la réintroduction effective des articles en magasin.

De son côté, le Comité pour une paix juste au Proche-Orient, dont la démarche est à l’origine du retrait des produits agricoles israéliens des grandes surfaces Cactus, se dit « surpris de cette décision ». Pour Nathalie Oberweis, coordinatrice de l’asbl luxembourgeoise, « ce choix est étonnant et pose la question des arguments avancés par le consul honoraire pour parvenir à ce résultat ». Réitérant que « le boycott de ces produits est légitime » car « conforme au droit international qui considère comme illégales les colonies israéliennes », l’asbl indique qu’elle continuera ses campagnes d’information auprès du grand public.

Selon le Statec, les importations de produits israéliens au Grand-Duché représentaient, en 2014, 0,04% des importations totales, bien loin donc derrière les produits venus de Belgique (35,2%), d’Allemagne (27,2%) et de France (12,2%). Quant aux produits agricoles, concernés par cette polémique, l’institut statistique luxembourgeois ne donne aucun chiffre au vu du faible nombre. Idem en ce qui concerne les produits issus des « territoires palestiniens occupés », selon la terminologie utilisée dans les fichiers du Statec.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.