Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Maçonnoscopie, épisode 5 : l’idée des grandes écoles, une invention maçonnique ?

Par Pierre Dortiguier

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Des très bons écossais qui ont eu souvent à affronter des forces périlleuses", avec un petit sourire en coin.
    Une petite allusion au Pr Robert F ?

     

  • Allons directement au concret : Pour entrer dans une "grande école", il vous faudra souvent passer par une "classe préparatoire aux grandes écoles" après le bac. Or 95% des proviseurs de classe prépa. (qui ont tous pouvoirs dans leurs établissement) sont maçons (avec ou sans tablier).

    Ce système, de l’élève à l’inspecteur, en passant par les profs, les parents d’élèves et les directeurs, forme un immense réseau, d’ HEC à Polytechnique, de lâches et de corrompus.

     

    • C’est en effet ce que j’ai remarqué, la corruption règne en maîtresse, dans ces institutions. dans tout les domaines, en France. La franc-maçonnerie est un repaire d’incapables, de jaloux, de malades et d’envieux, où tout les coups sont permis pour se SUBSTITUER à la place des esprits brillants.


    • N’importe quoi, j’ai fait un les classes préparatoires ou j’ai bossé comme un malade (de 8h du matin a 2h du matin tout les jours week end compris) , j’ai reussi a rentrer dans une école d’ingénieur, ni mes parents ou conaisssances sont franc maçon. Au bout de 15ans de carriére dans la même entreprise je gagne 1700€ net par mois alors si il y avait un réseau je ne crois pas que j’aurais un salaire comme le mien (mais je m’en pleins pas).
      Faire les classes prépa c’est trés dur, rythme infernal, mais bon dieu que ça été bon et enrichissant.
      Je crois que vous avez encore beaucoup de chemin intellectuel et philosophique a parcourur au vu de vos propo


    • Tout à fait d’accord avec Vincent, avant de balancer n’importe quoi, faites une classe prépa et rentrer dans une grande école vous verrez qu’être FM ne sert à rien et que très peu d’élèves sont FM (voir aucun...). Les profs aucune idée mais ils ne parlent que de maths et de physique pendant deux ans donc bon qu’ils soient maçons ne change pas grand chose !

      Pour le réseau oui il existe dans chaque grande école mais comme dans toute institution, il y a aussi des réseaux à la fac, dans les entreprises, partout ! Le monde est régit par la logique des réseaux donc soit vous vous construisez le votre soit vous êtes condamnés (cf. le bouquin de P. San Giorgio ou G5G ou des interventions de Michel Drac sur les BAD).


    • je partage votre avis. Et je reconnais ne pas avoir assez mis en lumière que c’est un système de sélection fausse qui a pour corollaire une baisse du niveau de l’enseignement ordinaire.C’est pourquoi jamais ce système n’aura été appliqué en Allemagne ou en Autriche notamment.


  • Il existe (ou existait ?) une Franc-Maçonnerie traditionnelle. René Guénon s’est efforcé de la promouvoir :

    "Notons que, dans aucun de ses propos, René Guénon ne s’attaque à la Franc-Maçonnerie en elle-même, bien au contraire ; seulement il met en cause les Maçons indignes de la représenter. D’ailleurs, comme le fait remarquer Paul Séran : "Lorsque Guénon demandait à ses "frères" d’abandonner les "pseudo-idées" et de revenir à la métaphysique véritable, il ne leur proposait rien moins que de rompre avec deux siècles d’une pensée agnostique antireligieuse, anti-traditionnelle, scientiste et évolutionniste" ; et il déplore que, malgré sa grande autorité "intellectuelle", Guénon ne soit pas parvenu à influencer dans ce sens l’ensemble des obédiences maçonniques françaises."

    in "René Guénon, Messager de la Tradition Primordiale et Témoin du Christ Universel" de Jean Chopitel et Christiane Gobry (p. 67, le Mercure Dauphinois, 2010)

     

    • Je crois qu’on ne peut pas traiter Guénon de franc-maçon...
      Jeune, il s’est intéressé par curiosité et soif d’ésotérisme à ce qui existait à l’époque en France, la franc-maçonnerie, l’occultisme, le spiritisme, mais il s’en est détaché pour ensuite critiquer ces mouvements assez "mondains" finalement.
      S’il n’a pas réussi à influencer ses frères francs-maçons, c’est sans doute parce qu’il était d’un trop haut niveau par rapport à eux. Comme le dit Dortiguier, les francs-maçons ne se caractérisent pas par une recherche respectable de vérité dans leurs pratiques, mais par l’ésotérisme pour l’ésotérisme, et par le culte du secret qui n’a pas d’objectif supérieur. Dortiguier a raison de pointer leur médiocrité et c’est pourquoi Guénon les a quittés.
      Guénon s’est accompli dans les sagesses orientales qui étaient pour lui les derniers bastions intacts de la métaphysique pure, de la vérité pure etc.

      Sinon j’aime beaucoup Guénon mais j’ai du mal à trouver ses bouquins.
      Je les trouve chers et seul "La crise du monde moderne " est en format poche je crois.
      Si quelqu’un pouvait me prêter des ouvrages de Guénon ou sur Guénon, j’en serai heureux (j’habite à Toulouse).


    • Je suis arrivé sur E&R par les vidéos du Libre-Penseur (le docteur Salim Laïbi pour ceux qui n’ont pas suivi le début de l’épopée) qui parlait de René Guénon. C’est dire si on ne peut pas m’accuser d’anti-maçonnisme primaire !
      Et la question que je ne cesse pas de me poser est de savoir si René Guénon est un gentil ou un méchant. Sa façon de botter en touche en disant que rien ne remplace l’initiation a fini par m’exaspérer !!! Et par me donner a contrario encore plus de prévention à l’égard de tout ordre initiatique. Finalement s’ils ont quelque chose à dire, qu’ils le disent et qu’on avance !
      J’aimerais bien connaître l’avis argumenté et motivé du Professeur Pierre Dortiguier sur René Guénon. Guénoscopie ?

      Revenons à la présente vidéo. Je ne la trouve vraiment pas aussi convaincante que les précédentes. Car enfin que compare-t-il ici ? Université de maintenant / grandes écoles de maintenant ? Université d’avant 1968 / grandes écoles d’aujourd’hui et peut-être d’hier ? Et puis, les grandes écoles d’aujourd’hui ne doivent pas être si néfastes puisque Peillon veut s’en débarrasser :D

      L’université est de nos jours gangrénée par une forte corruption morale ... et des moeurs. Maître de conférences ? ’Faut coucher, Mesdemoiselles ! ’Faut convoler Messieurs ou tremper dans quelque chose ! Doctorat en ... ? Rapprochez-vous de l’enseignant satyre qui, dans un amphithéâtre de PACA aspirant en majorité à la FM, explique que... j’m’ tais !
      Les concours sont une épreuve comme le contrôle continu à ceci près bien sûr qu’ils se déroulent sur une période plus courte. Mais la note de gueule et le piston des enseignants du secondaire c’est quelque chose ! Beurk !

      La polémique université-grandes écoles me semble stérile car ce qui devrait compter ce devrait être l’impartialité et la conformité à l’intérêt général. L’impartialité des examens, tout d’abord, avec l’anonymat des copies qui semble avoir bien existé. L’impartialité du recrutement en entreprise ou en administration ensuite. ces deux impartialités à examiner à la ... "lumière" de l’expression consacrée : la mafia des grandes écoles.
      La conformité à l’intérêt général, bêêêhhhh actuellement on se fait tondre comme des moutons en se faisant enfoncer par des béliers... Appréciation sur l’intérêt général des "récipiendaires" maçons : peut mieux faire ???

      Le vrai sujet est donc de savoir si la franc-maçonnerie exerce un pouvoir légitime sur notre Nation et si elle la sert de façon loyale. C’est tout.


    • @ MaxdeCannes :

      Tu n’aimes pas l’initiation mais tu as déjà été subrepticement initié par René Guénon via Salim Laïbi !
      Plus sérieusement, et contrairement à ce que tu dis, même si l’initiation, comme la tradition sont des notions primordiales chez Guénon, ce n’est pas omniprésent dans ses bouquins !
      Quant au débat sur le système éducatif, je n’en pense rien, et d’ailleurs Guénon n’en penserait pas grand-chose non plus : Ce sont de basses problématiques contingentes et "terrestres" qui ne l’intéressaient pas. Il a simplement noté que le système éducatif (moderne, occidental) était défaillant car il prétendait, par l’égalitarisme, imposer une éducation identique à tous, alors que dans son système "traditionnel" la société était divisée en castes où chacun était prédestiné à un rôle et un métier précis, donc méritait une éducation particulière etc.

      Quant à Dortiguier, c’est un "philosophe". Et Guénon détestait ce qu’on appelle la philosophie occidentale, car c’était pour lui la recherche de la vérité sans se reposer sur des vérités transcendantes. La philosophie naît du postulat de la "tabula rasa" (Socrate, Malebranche), avec la fameuse formule "on ne sait rien à priori" etc.
      Pour terminer, Guénon disait que le christianisme était arrivé pour apporter la vraie vérité et contrer l’influence de l’escroquerie de la philosophie grecque. C’est pourquoi, de même, beaucoup attendent aujourd’hui le Messie pour achever la décadence de l’Occident basé sur les "Lumières" (cf "La crise du monde moderne")

      Je te conseille de lire "La crise du monde moderne" qui est son meilleur bouquin, tu verras que Guénon n’est pas redondant.


  • Même si gratuit sur internet, je me procurerais bien l’ouvrage de M. Robison s’il était traduit et édité par Kontre Kulture :-)


  • Merci M.Dortiguier pour cette entretien fort intéressant. Je me pose simplement des questions sur Gambetta. En effet pour Guillemin dans son dossier sur la commune et dans ses livres sur le même sujet

    http://www.rts.ch/archives/tv/cultu...
    (A partir de 11"30 pour les pressés)

    Gambetta est présenté comme un type ayant voulu résister contre l’Allemagne car le gouvernement en place à l’époque avait déclaré l’abandon de la guerre sous les prétextes fallacieux d’une famine et d’un manque d’homme au motif réel qu’ils craignaient un soulèvement du prolétariat et qu’ils voulaient les allemands à Paris le plus vite possible pour éviter toute révolte. Sauf que Gambetta s’est rendu compte que à l’inverse des prétextes avancés, la France avait encore de quoi tenir et il à réunis des hommes pour récupéré Paris.

    Guillemin insiste d’ailleurs beaucoup sur le fait que si les troupes de Gambetta sur Tours avaient foncé sur Paris les allemands auraient été sérieusement affaiblies voir perdre définitivement au vue de leur faible nombre de soldat entre Tours et Paris. Ceci a pu être évité in extremis par Louis d’Aurelle de Paladines officiellement sous les ordres de Gambetta mais répondant à Thiers qui à dit que le terrain n’était pas propice à l’attaque. Il fut d’ailleurs bien remercier par le gouvernement Thiers.

    Pourquoi traiter Gambetta d’incapable, alors que c’est un des seuls à s’être bougé d’un point de vue militaire pour éviter que le France soit dépecé de ses territoires alors que les autres disaient résistance pour capituler au plus vite afin de contrôler les basses couches sociales. D’ailleurs il a fait grincer quelques dents auprès des possédants ( comme par exemple Mme Sand sur la vidéo à 14"50). Si quelqu’un peut m’éclairer...

     

    • J’ ai également été surpris de la charge contre Gambetta dont Guillemin (qui est souvent plus hagiographe qu’historien) avait réussi à redorer l’image à mes yeux.

      Je pense que le personnage est très complexe en plus d’être ambitieux. En effet, après son attitude héroïque en 1870, il a fait un peu tout et n’importe quoi osant même rappeler Thiers (l’horrible Thiers, celui qui a brisé la commune) au pouvoir en 81 (de mémoire). Il a aussi rappelé son vieil ami Ferry quand il fut président du conseil.

      Tout ceci montre que Gambetta n’était pas un pur (comme Jaurès ou Robespierre) mais un homme politique avec tout ce que ça peut comporter d’ordure.

      Peut-être que M. Dortiguier pourrait nous aider à casser ou rétablir la statue du commandeur.


    • Foncer de Tours à Paris ?
      Avec quelles armes ?
      Avec quelle artillerie ?
      Une armée ne s’improvise pas en temps de guerre.
      Guillemin n’est pas un militaire. A chacun son métier. Hier comme aujourd’hui.
      Cela dit, Gambetta fut un nuisible de premier ordre et son action malfaisante nous a beaucoup coûté ! Il fit partie de ces parlementaires incapables et irresponsables (ils le sont tous ?) qui s’opposèrent au réarmement de la France demandé par l’Empereur (pour provoquer la défaite et abattre l’Empire au profit des Loges ?) et qui se comportèrent en purs idéologues plutôt qu’en politiques : une fois les deux désastres de Sedan et de Metz consommés, la France dépourvue d’armées (ne pas confondre troupes et armés SVP !) devait hisser le drapeau blanc et assumer les conséquences de son "inconséquence" et céder Strasbourg, seule exigence de Bismarck !
      C’est la conduite irresponsable de ce sinistre gros porc démagogue de Gambetta qui a coûté à la France l’Alsace puis la Lorraine. Et pour terminer 5 milliards de Francs Or...


    • Merci de votre appréciation et je précise que ce Gambetta a prolongé la guerre et cela pour tenter une défaite de l’Allemagne unie, en mobilisant les troupes de Garibaldi qui était un maçon haut gradé : dans cette politique est préfigurée la guerre suivante.
      La France a déclaré la guerre en 70 sur une poussée de la gauche libérale et chacun croyait renouveler la campagne éclair de Napoléon Ier.C’était une guerre prévue de découpage de l’Allemagne comme le projetaient ensemble Elizabeth première et Henri IV juste avant son assassinat


  • Si on écoute H. Guillemin sur Gambetta et la guerre de 1870, on a une toute autre vision . La France était dirigée par une bande de "Jules"( Ferry, Simon et ...) qui étaient près à vendre, à donner plutôt, tout ce que Bismark voulait de la France POURVU QUE L’ORDRE SOCIAL soit maintenu ou plutôt rétabli en écrasant la Commune dans le sang. Quand il a voulu libérer la France en réalisant qu’il était possible de la libérer, Gambetta a eu contre lui TOUTE cette classe politique d’oligarques traîtres à la Nation et au peuple de France ...

     

    • Aux élections de février 1871, triomphe des monarchistes car ils voulaient la PAIX ; par contre, échec des républicains radicaux de Gambetta qui n’obtient que 40 députés sur 700 . Echec aussi du Paris Républicain toujours va-t-en guerre : cela expliquera la Commune . Ces républicains se croyaient en 1792, persuadés que la levée en masse sauverait la France , on connait la suite .


    • Je précise que les Allemands et le chancelier Bismarck ne voulaient pas d’annexion, au début, sauf un désarmement de Strassbourg et que la poursuite de la guerre après la défaite de Sedan a poussé à demander l’Alsace et une partie de la Lorraine, et je précise, qu’en 1918, Benoit XV qui était pape, demanda que l’Alsace reste alsacienne !


  • Catherine la Grande, certains livres de René Guénon sont épuisés dont "Etudes sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage" (deux tomes). Il est regrettable que tous les livres de René Guénon ne soient pas édités par Gallimard.

    Néanmoins, il est possible de télécharger le PDF du livre susmentionné : http://ebookbrowsee.net/guenon-rene...