Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron à la Sorbonne : cabri ou young leader de l’Europe ?

De Gaulle ironisait sur ceux qui répètent « l’Europe, l’Europe, l’Europe », en sautant comme des cabris sans tenir compte des réalités. Le rêve débité hier par Emmanuel Macron à la Sorbonne y ressemblait. Mais ce n’est pas pour l’Europe que l’ancien de l’association des Young leaders travaille.

 

Discours de la Sorbonne : sur les traces de Mitterrand

Emmanuel Macron avait choisi avec un cynisme tranquille le grand amphithéâtre de la Sorbonne, lieu d’où a rayonné un certain esprit français, pour tenir un long discours visant à l’abaissement de la nation française. On a relevé bien sûr que François Mitterrand et son faux opposant désigné par le système, Philippe Seguin, y avaient débattu voilà vingt-six ans, avant le referendum de Maastricht. On a relevé aussi qu’Emmanuel Macron s’est posé en relanceur d’une « Europe à l’arrêt ». Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, en faisait pipi d’émotion, et la presse unanime a loué Macron pour ses bonnes intentions, à l’image de l’Obs : « Ses propositions paraissent à la fois follement ambitieuses, au regard de la paralysie dont souffre l’Union, et parfaitement sensées, au regard des défis planétaires ».

 

Le cabri Macron veut imposer son rêve à l’Europe

Quant à moi, ce discours fleuve – Macron a tenu le crachoir pendant deux heures – m’a rappelé celui d’un Américain célèbre, Martin Luther King : I have a dream. Macron ne parlait pas seulement en young leader de l’Europe mais en young dreamer, il a rêvé tout haut de ce qu’il faudrait faire selon lui. Si j’étais le gouvernement. Y a qu’à. Alors on disait qu’on ferait. Un autre que moi analysera le détail de son catalogue à la Prévert, armée et diplomatie européenne, parlement de plein exercice de la zone euro, budget commun, taxe sur les transactions financières, nouvelle PAC, taxe carbone, office européen des migrations. N’en jetez plus. Ce n’était pas un cabri, c’était tout un troupeau de chèvres. L’Europe, l’Europe, toujours recommencée.

Bien sûr, ce rêve n’a pas de consistance, car la réalité de l’Europe, c’est l’invasion et le déclin spirituel, démographique, culturel, politique et économique. Ce sont des peuples qui souffrent, l’Est qui se rebelle, l’Italie qui faseye, l’Allemagne elle-même qui sort de sa catalepsie sous l’aiguillon des migrants. Et Angela Merkel, la grande alliée, le substitut politique de maman Brijou, trop occupée à former une coalition avec des libéraux que les rêves de Macron indisposent, est indisponible.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Macron l’émissaire du Système, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "taxe sur les transactions financières, nouvelle PAC, taxe carbone, office européen des migrations" : oui mais dans quel sens iront toutes ces prises de position.
    Quand il s’agit de payer, c’est toujours la classe qui n’a pas les moyens qui banque. Là l’impôt sur le revenu ne sert plus qu’à payer les intérêts de la dette de 2300 milliards. Or celle-ci provient des cadeaux à certains entrepreneurs et du budget social pour avoir une fausse croissance. Le capitalisme est condamné, il faut trouver autre chose, et vite.

     

    • #1809293

      "Le capitalisme est condamné, il faut trouver autre chose, et vite."
      Vous vous trompez mon ami, pour savoir jusqu’ou le capitalisme peut exploiter l’homme il suffit de se tourner vers certains pays tels le Bengladesh ou le Congo.
      Ce n’est pas le capitalisme qui est condamné, c’est nous qui le sommes si nous ne nous décidons pas à faire quelque chose, et vite


  • Macron est un vrai socialiste : pour lui tous les problèmes doivent être résolus par de nouvelles taxes . Il n’a pas pu s’empêcher de vouloir en créer deux autres en discourant sur l’Europe (taxe sur les transactions financières et taxe carbone) . C’est un grand annonciateur de miracles - dommage cependant que le chômage continue à augmenter .

     

  • Leur concert est simple, c’est de détruire les nations pour créer un peuple Européen, tout le monde l’a compris à moins d’être super-naîf .On n’efface pas des millions d’années à une nation d’un trait de plume ou de discourt, c’est beaucoup plus compliqué que ça . Macron est le porte-parole d’une oligarchie mondialiste, ils s’en servent de débroussailleuse, et le jour venue, le jettera comme un vieux kleenex .Ils vont l’user jusqu’à la moelle , pour céder la place à un "old leader" .Et ce jour-là n’est pas à souhaiter, car le réveil sera terrible. Ces gens la sont fous .


  • Tout comme le "rêve américain " le rêve "européen" restera un rêve, une illusion, un mythe donc un mensonge....


  • Si ceci n’est pas un hasard, de voir l’étoile de l’Europe à l’envers (signe franc maçon) derrière cette face de prout !!