Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

Sauf exceptions selon Sibeth Ndiaye...

Un jour, les Français, redevenus conscients et enfin eux-mêmes, après avoir été intoxiqués par leurs ennemis, déboulonneront les statues des prétendus antiracistes qui ont pour objet de détruire l’histoire de France, la France et les Français.

 

Mais aujourd’hui, c’est au tour de l’anti-France de mettre en place son ignoble projet. On rappelle que Notre-Dame a brûlé il y a un an seulement. La guerre contre la France a commencé. Les Français under attack se réveilleront-ils ?

 

 

Marine Le Pen était chez la bien-pensante Alba Ventura, dans l’émission du très bien-pensant Yves Calvi, sur RTL le 14 juin 2020.

« Oui, là-dessus je serais d’accord avec le Président, mais je ne le crois pas capable de protéger les Français dans ce domaine. Parce qu’en réalité ce gouvernement a accompagné ce processus de communautarisation, et il continue d’ailleurs à le faire puisque les solutions qu’il propose ce sont les statistiques ethniques... Il y a toute une série de pistes qui consistent à mettre en place de la discrimination positive... à faire passer un stage de lutte contre les discriminations aux agents immobiliers au risque de ne pas leur renouveler leur licence ! »

 

Le 15 juin 2020, France Inter pose la question du déboulonnage des statues des hommes qui hier étaient des héros, ce qu’on appelle des grands hommes, et qui aujourd’hui sont devenus des racistes.

« Faut-il déboulonner les statues d’esclavagistes, de responsables de massacres, plus généralement de figures sombres de l’Histoire de France ? Emmanuel Macron y est farouchement opposé et l’a rappelé, mais la porte-parole de son gouvernement est plus nuancée sur France Inter ce lundi matin. »

La grande penseuse noire Sibeth Ndiaye, qui a été traitée de bourgeoise (presque de bounty) par le leader de la Ligue de défense noire lors de la première manif antiraciste à Paris, a donc été invitée à développer sa pensée communautariste sur la station gauchiste de service public (attention à l’oxymore). La porte-parole s’alignait d’abord évidemment sur les dires de son Président, qui s’est adressé aux Français dimanche soir.

« Sur la question, l’allocution du président de la République semblait ferme et définitive : “Je vous le dis très clairement : la République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son Histoire”, assurait Emmanuel Macron dimanche soir. “Elle n’oubliera aucune de ses œuvres. Elle ne déboulonnera pas de statue”. Une référence claire à ce qu’on peut voir, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, en marge de la mobilisation antiraciste mondiale suite à la mort de George Floyd. »

Là-bas, au pays de l’Oncle Sam et de l’Oncle Tom, les Noirs en colère déboulonnent tout ce qui se rapporte au Sud confédéré, aux esclavagistes ou aux méchants Blancs. Macron veut éviter « toute réécriture haineuse ou fausse du passé » mais, fidèle à son en même temps, il envoie sa fidèle Sibeth évoquer la possibilité du contraire. Mais elle commence doucement, car le sujet est sensible en France, et il ne faut pas réveiller la susceptibilité des Français :

« Il faut que la France se réconcilie avec son Histoire. Là où je ne suis pas d’accord, c’est quand, à travers le déboulonnage de statues, on prône la disparition de figures historiques. [...] Moi je ne crois pas qu’il faille les effacer de l’Histoire, je crois qu’il faut expliquer l’Histoire. »

Mais il y a les noms de rue qui ne vont pas :

« Sibeth Ndiaye assume par exemple que dans le cas de l’avenue Bugeaud (général français responsable du massacre de nombreux Algériens au XIXe siècle) à Paris, on puisse “poser la question” de la débaptiser. »

Ce qui, en politique, est le signal du festin !

 

La grande opération antifrançaise en cours, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Y en a au moins qui n’ont pas de problèmes de fin de mois, ça fait plaisir (ou non) ni d’impôts puisqu’ils n’en payent pas car ils sont siii (f)utiles.


  • Y’aura bien des noms de rues pour les assassins du gouvernement actuel, alors pourquoi pas des statues d’esclavagistes ?


  • #2484698

    Quand on se réfère aux entretiens d’AS depuis 10 ans et la célèbre rubrique "l’antisémite du mois", ça en fait des noms à gicler. Alors pour ce qu’ils pensaient des noirs...Faudrait débaptiser toutes les rues des villes à ce train là...

     

    • #2484827

      Les Blancs et les Noirs n’ont pas la même culture, ils ne peuvent évidemment dialoguer . Ceux qui écoutent du Rap ne sont pas ceux qui écoutent du Mozart et ils ne peuvent pas s’entendre . Ignorance réciproque, et indifférence réciproque .


    • a part "rue du pommier"...la ca passe...a moins que les arbres soient racistes aussi ?


    • Quand les Français étaient les maîtres, Saint Domingue-Haïti était une des colonies les plus riches du monde grâce aux plantations de canne à sucre et de café (1er producteur mondial de café !) . Depuis son indépendance les Haïtiens connaissent une misère noire et ce n’est pas fini : voilà ce que cela coûte d’avoir assassiné des milliers de civils Français pour "fêter" l’indépendance de 1804 . Ces incapables ont massacré les seuls "capables" de leur île : les Blancs . Justice immanente . Si on vous tend la sébile pour les pauvres Haïtiens descendants des massacreurs de Français : pas un rond .


    • @Louis
      C’est odieux de parler ainsi du pauvre peuple d’haïti, pays soumis aux francs maçon et aux rituels vaudous, il est là le vrai chaos, arrêtez de troller car l’histoire de la misère des peuples est la même pour les blancs comme pour les noirs.
      Francs maçonnerie et sectes démoniaques sont souvent les causes du chaos quotidien dans la vie de ces pauvres gens .


  • Est-ce que Sibeth Ndiaye a précisé les critères permettant de classer les statues, rues, monuments, etc. entre les catégories « inéchangeable » et « on peut se poser la question » ? Dans la négative, n’est pas le rôle du journaliste de clarifier en posant la question ? D’autant que les propos de la porte-parole du gouvernement semblent de prime abord contradictoires avec ceux du Président de la République.

     

    • #2484775
      le 16/06/2020 par L’Incorruptible
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      Sybeth Ndiaye a du se sentir obligée de faire ce commentaire. Elle est coincée entre son afro-centrisme et son obligation de réserve et de fidélité à son "employeur".
      Ce qui me surprend, ce n’est donc pas qu’elle fasse ce commentaire mais qu’elle prenne l’exemple de l’Algérie plutôt qu’un pays d’Afrique noire, du Sénégal par exemple...


    • #2484809
      le 16/06/2020 par L’Incorruptible
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      Sybeth Ndiaye a du se sentir obligée de faire ce commentaire. Elle est coincée entre son afro-centrisme et son obligation de réserve et de fidélité à son "employeur".
      Ce qui me surprend, ce n’est donc pas qu’elle fasse ce commentaire mais qu’elle prenne l’exemple de l’Algérie plutôt qu’un pays d’Afrique noire, du Sénégal par exemple...


    • Pour apaiser quelque peu Assa Traoré, Macron devrait ôter la Statue de la République, place du même nom, pour la remplacer par celle de Dessalines, le noir qui a fait massacrer entre 3000 et 5000 Français et françaises en 1804, après l’indépendance d’Haïti . Un remarquable - et très réussi - génocide de Blancs : hommes, femmes et même les enfants .


    • Excusez-moi, un génocide de 5000 Blancs TOUS pris sur le fait de combattre pour la mise en oeuvre de la Solution Finale de Napoléon (c’était son expression), Leclerc et Rochambeau, qui consistait à vouloir exterminer absolument jusqu’au dernier pour l’exemple mondial TOUS les Noirs révoltés d’Haïti, ce n’est pas un génocide. C’est d’autant moins un génocide anti-blanc que les corps d’armée polonais, irlandais et bretons conscrits par Napoléon et qui avaient décidé de retourner leurs fusils en faveur des révoltés une fois témoins de ce qui se faisait sur place furent tous récompensés par Dessalines par l’octroi de terres et de villages qu’ils habitent encore jusqu’aujourd’hui, comptant dans leurs rangs les nationalistes haïtiens les plus dévoués malgré leur teint toujours exempt de métissage.

      J’en connais assez sur Dessalines, un immense barbare par ailleurs, que le gouvernement Macron de la France serait pour lui le plus agréable à zigouiller non sans avoir incendié Auteil Neuilly Passy en premier lieu, car le propre de ces planteurs de Saint Domingue était d’être franc-maçons anti-catholiques, de détester le peuple français qui ne voulait plus être serf et qu’ils rêvaient de remplacer par des gens de couleur (parmi leurs biens meubles il y avait les travailleurs noirs mais aussi les prostituées blanches importées de Paris par les mêmes compagnies de traite), et d’être ouverts à toutes les cultures du monde pouvant servir leurs intérêts, l’anglo-américaine toute proche en premier lieu, et puis l’arabo-turque des villes pirates barbaresques où beaucoup de compagnies trafiquantes avaient leurs sièges sociaux.

      Toute cette engeance dont une grande partie se réclamait de l’appartenance juive (dont la sinistre famille Monsanto, malgré l’interdiction bien théorique à cet effet du Code Noir de Colbert que citent leurs descendants pour se blanchir de toute accusation de traite des Noirs) alla se réfugier à la Nouvelle Orléans et fit que la Louisiane était alors absolument perdue pour la France dès les premières nouvelles de la Révolution : la détestation de ces planteurs et de leurs très nombreux larbins pour le peuple français ordinaire fit que vendre le territoire aux USA était la seule solution, c’était la seule façon pour Napoléon de les garder comme alliés et admirateurs en Amérique.


    • #2485400

      Sibeth Ndiaye, la "Tata Macoute" de "Papa Doc Macron".


  • #2484710

    Napoléon l’avait compris.
    Le grand secret de la jungle,
    de toutes les jungles,
    la seule vérité des hommes,
    des bêtes et des choses.

    "Être conquérant ou conquis"

    Seul dilemme, ultime vérité.
    Tout le reste n’est qu’imposture.....

    LF Céline dans Bagatelles.p.60


  • #2484711

    Clic... clic... clic... et tourne doucement le cliquet, qui petit à petit continue de tourner dans l’indifférence générale (sauf quelques uns, mais voilà : ils ne sont pas aux affaires...), et qui marque tout doucement l’enfoncement de notre cher vieux pays dans la vase fétide de la mondialisation !
    Dernière animation en date imposée aux français : la guerre des gangs tchétchènes et maghrébins en pleine rue à Dijon !
    Et donc pour bientôt, le déboulonnage des statues de nos gloires nationales qui n’ont pas l’heure de plaire à tous les boulets, quels qu’ils soient, qu’on entretient grassement en France...
    Quand au changement de nom de nos rues, boulevards et avenues, il y a du boulot ! ,Car effectivement il y a des noms qui devraient avoir disparu depuis longtemps ! en vrac, Thorez, Casanova (Laurent), Vaillant-Couturier, Lénine (si, si, je crois que ça existe encore à Rueil-Malmaison...), Blanqui, Marat, Guesde etc...


  • #2484712

    Dire une chose pour endormir les gens et faire le contraire tout en poursuivant le génocide de la France, des français, des blancs et des Chrétiens depuis le début de sa présidence !

     

  • #2484714

    Ce déboulonnage est passionnant pour les érudits et les curieux de l’histoire de Paris à travers les statues équestres des rois de France, qui ont subi pas mal de tribulations. On constate que si tous les rois de France bourbons ont été si l’on veut utiliser des néologisme anglo-saxons, "esclavagistes" et "racistes" puisqu’indifférents aux souffrances des "cafres" (noirs de l’époque). Une étude serait à faire. On note que c’était plus les piédestaux de ces statues qui étaient racistoïdes que les statues elles-mêmes, statues souvent fort belles.

    En effet, suivant la coutume de l’antiquité, il fallait montrer le souverain dans une position "suprémaciste" comme encore on dirait aujourd’hui par impégnations des locutions américaines.

    La première statue équestre d’Henri IV fut inaugurée en 1614. Elle comportait à chacun des angles de son piédestal des statues d’esclaves. Alors que la statue équestre d’origine fut détruite à la Révolution française, les captifs sont eux aujourd’hui visibles au musée du Louvre.

    https://www.unjourdeplusaparis.com/...

    Voici ce qui est dit : "Un maniérisme élégant : Les Captifs sont disposés par paire : ils se regardent mutuellement et leurs attitudes se répondent dans un complexe jeu de lignes. Le canon élancé, la torsion des corps qui imprime une ligne serpentine à leur profil, leur position instable bien qu’assise, la préciosité des attitudes, l’idéalisation des traits que renforce la finesse de la ciselure, sont caractéristiques du maniérisme élégant et tardif, que Francqueville et Bordoni apportèrent de Toscane pour l’introduire en France. Lors de la destruction du monument à la Révolution, en 1792, seuls les Captifs furent épargnés en raison de "leur dessin svelte et léger [qui] honorait les premières antiquités de la France".

    Donc la statue d’Henri IV fût brisée mais les esclaves s’en sont tirés, au nom de l’esthétique de la statuaire. Il faut suggérer aux iconoclastes d’aller délivrer les statues d’esclaves de Michel Ange.

     

    • #2484730

      Il faut ajouter un petit détail pour les amateurs de symboliques d’orientation : toutes les statues des rois de France étaient traditionnellement orientées vers l’Est. Jack Lang s’est trompé en posant devant le Louvre une statue de Louis XIV du Bernin que Louis XIV détestait et avait mise au rebut (il avait raison car cette statue équestre n’est franchement pas belle). Elle est évidemment de traviole et mal orientée et cela crée un malaise. Les francs maçons font toujours des trucs vicieux..


    • Pendant l’Occupation les fritz ont déboulonné une centaine de statues en bronze . Ainsi Charles Fourier place Clichy remplacé par une ... pomme en aluminium... Arago ! Mangin (partisan de la force noire) , Desmoulin grimpant sur sa chaise au Palais Royal, le grand monument à Hugo, Voltaire, Zola, JJ Rousseau himself ! à la fonte ! Marat (oui !) Condorcet (non !) Claude Bernard ! . Et surtout le superbe monument au grand animalier Barye, surmonté de son " Thésée et le centaure Bienor " grandeur nature qui ferait des millions aux enchères... Villon, Diogène, Chappe, Zola, Lamartine, toutes ces statues avaient un intérêt patriotique et pédagogique . D’autres étaient quand même plutôt tartes . Les Allemands appréciant Rodin ont épargné ses oeuvres .


    • Louis

      "les fritz ont déboulonné une centaine de statues en bronze"

      Tu mélanges tout. C’est surtout vers la fin de la guerre que ces statues furent déboulonnés en raison de la pénurie en métaux pour l’armement de guerre.


  • #2484732

    En matière déboulonnage de statues, la "république" a un lourd casier judiciaire !

    Ce con de Macron prend des poses, fait des phrases mais est ridicule par une totale inculture et un conformisme de midinette.

     

    • Les derniers a avoir déboulonné des statues de bronze en France ce sont les Allemands en 1940-45 pour récupérer le cuivre et l’étain . Par exemple la statue du grand animalier Barye à côté de l’hotel Lambert, ou encore celle du Chevalier de la Barre semblant narguer le Sacré-Coeur . lls en ont déboulonné des centaines, en priorité celle de républicains revanchards ou francs-maçons, et détruit par ex la statue du général Mangin, celui de "la force noire"...


  • #2484734

    Il y a les traîtres mais aussi les colons.

    Ceux qui n’ont pas de lien héréditaire avec le peuple français auront évidemment toujours la tentation de nous voler notre pays en effaçant notre histoire, en niant la primordialité des liens du sang et en prétextant l’universalisme républicain. Et d’autant plus facilement que leur histoire ancestrale à laquelle ils restent toujours fidèles est en conflit avec la nôtre.

    Réveillons-nous et protégeons-nous de l’entrisme (si malsain au RN notamment). L’identité ne se choisit pas elle s’hérite.


  • #2484735

    " La République n"a pas à demander pardon et ne le fera jamais ! Ça veut dire quoi ça... "

    Jean François Mitterrand

     

  • #2484764
    le 16/06/2020 par Bertrand Dudéclin
    Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

    Et si on commençait par arrêter les esclavagistes qui emploient des clandestins et autres sans papiers et qui favorisent l’immigration d’esclaves en main d’oeuvre sous payés ?

     

    • #2484840

      Commentaire frappé au coin du bon sens. A rappeler à tous les antiracistes hystériques et illuminés : en cautionnant et défendant la venue massive de migrants clandestins, ils entretiennent le dumping social, et donc un servage moderne, un esclavage social et économique...qui profite toujours aux mêmes.


    • #2484885

      Que voilà une question et quelle est bonne... Et le traitement que des bourgeois new-yorkais repus de fric font subir à des populations pauvre et dignes du proche-orient où, a priori, ils n’ont rien à faire ?


  • On commence par virer les statues, puis on vire les gens.


  • #2484776

    Je propose de rebaptiser les Champs-Élysées en Boulevard Jean-Jacques Dessalines. Ça fera baisser un peu la dette...

     

    • #2484888

      Moi, je propose avenue Jean Zombi.

      J’ai trouvé en anglais ceci : "One of the most notorious of the massacre participants was Jean Zombi, a mulatto resident of Port-au-Prince who was known for his brutality. One account describes how Zombi stopped a white man on the street, stripped him naked, and took him to the stair of the Presidential Palace, where he killed him with a dagger. Dessalines was reportedly among the spectators ; he was said to be "horrified" by the episode. In Haitian Vodou tradition, the figure of Jean Zombi has become a prototype for the zombie"


  • #2484805

    Selon sa fiche Wiki, et celle de sa maman née Mireille Brenner et originaire du Togo,
    Sibeth compte parmi ses ancêtres les représentants d’une grand famille prussienne.
    Son arrière-grand-père maternel était Hans Georg von Doernig, né à Königsberg en 1866 et décédé à Bochum en 1921, Vice-gouverneur du Togo allemand en 1914.

    Pour les relations entre le Togo allemand et le Togo français vers 1915 (lorsque les journaux d’août 1914 tant allemands que français sont parvenus en Afrique), il faut se reporter au film génial de J.J. Annaud, "Noirs et blancs en couleurs" (initialement intitulé "La victoire en chantant"), 1976. Un film qui avait été d’ailleurs sauvé de justesse car il avait reçu un prix lors d’un festival aux Etats-Unis, selon mes souvenirs. Son premier passage en salles en France n’avait éveillé aucun intérêt de la critique ni du public.

     

    • #2484931
      le 16/06/2020 par Bertrand Dudéclin
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      Je comprends qu’en France on n’aime pas les prussiens, mais de là à affirmer qu’ils ont enfanté Sibeth, quand-même ! Un peu de respect pour les prussiens !


    • Interessant
      Gold Coast Leader (1912), le journaliste écrit à propos de la débauche des fonctionnaires coloniaux37 allemands :

      The Togo-Germans are destitute of moral training. They are of German conscription and German militarism locked up in the fort for years under a severe and rigid training ; they have lost all their high attainments of moralism. These barbarians here are brought in Africa to contaminate the poor virgins of the Gold Coast and Togoland. If you want a proof I will give you. [...]

      "En gros, ces Allemands, formés de manière rigoureuses aux valeurs morales, une fois au Togo, ils n’arrêtaient pas de contaminer les vierges du Togo" !!!!

      " la prolifération des métis allemands était devenue un problème public" au Togo !

      C’est d’un comic : ces histoires de métissage auraient donc commencées durant les colonies. Moi qui croyait que c’était un concept moderne.


  • #2484806

    Il est curieux qu’ils aient jamais eu envie de raser ce qui reste d’Aushwitz , le devoir de mémoire a 2 vitesses sûrement


  • #2484815

    "ne déboulonnera pas de statue"

    Et pas celle de Colbet devant l’assemblée car d’après l’historien Daniel Dessertil Jean Baptiste Colbert n’est pas le concepteur du Code noir mais son fils Seignelay, qui joua ce rôle après la mort de son père, il en a été le concepteur et a fait travailler ses équipes sur la normalisation des colonies qui venait compléter celle de la France.
    Voici les trois premiers articles du Code noir qui en contient 60 :
    Texte intégral du Code Noir :
    Art. 1
    Voulons que l’Edit du feu roi de glorieuse mémoire, notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles ; se faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser de nos dites îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens.

    Art. 2
    Tous les esclaves qui seront dans nos îles seront baptisés et instruits dans la religion catholique, apostolique et romaine. Enjoignons aux habitants qui achètent des nègres nouvellement arrivés d’en avertir dans huitaine au plus tard les gouverneurs et intendant desdites îles, à peine d’amende arbitraire, lesquels donneront les ordres nécessaires pour les faire instruire et baptiser dans le temps convenable.

    Art. 3
    Interdisons tout exercice public d’autre religion que la Catholique, Apostolique et Romaine. Voulons que les contrevenants soient punis comme rebelles et désobéissants à nos commandements. Défendons toutes assemblées pour cet effet, lesquelles nous déclarons conventicules, illicites et séditieuses, sujettes à la même peine qui aura lieu même contre les maîtres qui lui permettront et souffriront à l’égard de leurs esclaves.

    Bien sûr à travers les soixante articles transpire l’hypocrisie du législateur qui, tout en faisant semblant de considérer l’humanité de l’esclave noir, le présente, sur le plan purement juridique, comme une marchandise soumise aux lois du marché et un bien faisant partie intégrante d’un domaine.


  • Et d’avoir vécu comme une blanche riche dans un pays de très pauvres puis encore comme une riche en France, çà ne l’a pas gênée, cette hypocrite schizophrène ?


  • #2484820

    Ce pathétique Macron qui - une fois encore - se la joue petit chef, fera exactement ce que lui diront de faire ceux qui l’on mis en place, à coup de slogans publicitaires et de campagnes de Presse vendeurs-menteurs, destinés à des moutons/bœufs/dindes décérébrés.

    Et puisqu’il est question de faire table rase du passé de la France, profitons de l’occasion qui nous est donnée pour supprimer aussi le sens actuel de certaines expressions - dont on nous rebat les oreilles depuis plus de 70 ans - et disons que désormais "les heures sombres" ne s’appliqueront plus à ce qui est derrière nous mais à ce qui est devant nous - ce qui est en plus, hélas, d’une évidence absolue - et que le mot "révisionnisme" ne concernera plus hier mais aujourd’hui, ce qui est en passe de devenir une évidence, hélas aussi !

    Et là - au moins et enfin ! - nous serons dans LA vérité, avec un V majuscule.


  • #2484822
    le 16/06/2020 par Bertrand Dudéclin
    Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

    Quand va t on condamner les ONG promigrants pour importation d’esclaves et complicités avec les passeurs mafieux ?


  • Finalement, une statue de Sibeth ça aurait de la gueule pour symboliser l’épisode Macron dans l’Histoire de France. On dirait d’elle, comme elle a une attitude de gamine : "la vérité sort de la bouche des enfants, c’est pas Sibeth a comprendre" !

     

    • Une allumée de première avait déjà fait son portrait en de multiples représentations il y a bien longtemps.
      Niki de Saint Phalle avait eu des visions incroyablement précises pour nous la faire aussi ressemblante et l’appeler "Nana".

      Comme nous le dit souvent Pierre Jovanovic, les artistes sont des visionnaires.


  • #2484832

    Il faut avoir la sérénité de se poser des questions.
    La Sibeth n’est jamais qu’elle-même. Mais que fait cette pseudo-journaliste en face à lui poser des questions qui sont tout à la fois des commentaires et des réponses, des questions-kangourou ?
    Hé ho la faiseuse d’opinion, reste à ta place de poseuse (de questions). Tu méprises la Sibeth, à répondre à sa place, ou à la guider comme un bateau de papier vers les égouts idéologiques.
    La pauvre Sibeth récite sa leçon, à sa manière afro. Elle préconise une discussion hystérographique avec les BLM et autres grands hystéro-graves.
    Les attaluches derrière ces deux femmes-là ne font pas d’ailleurs que débaptiser , ils baptisent. Toujours des noms de communistes pantouflards, au moins à Paris, souvent totalement inconnus au bataillon, exhumés de leurs gros bureaux ou de ghettos états-uniens.
    Bon, qu’allons-nous faire pour empêcher les ignares dangereux de voler ou casser de très beaux bronzes, très chers à refaire ou réparer ? N-D de Paris serait un grave précédent ?
    La Sibeth est toujours là, et elle ne met même pas de masque. Elle n’a toujours rien appris, et pourrait nous mettre tous en danger de covid 19 ! Et l’autre qui la coache de façon maternaliste. Il faut laisser parler la porte-parole.
    Reste chez toi, Sibeth. Tu sauverais des statues. Reste chez toi, la journaliste.


  • L’autre ministre étrangère qui ne sait pas mettre un masque comment pourrait-elle déboulonner une statue ?
    Pourtant en France des monuments maçonnique et des noms de rue ou des lieux (je parle même pas des monstres incrusté sur les églises) traite a la France sont a supprimé d’urgence et il y en a un paquet.


  • #2484838

    Les communautés qui n’aiment pas l’Histoire de France n’y auront jamais leur place,personne ne les retient...
    Si je suis invité dans la maison d’un noir,d’un maghrébin,ou d’un asiatique,je ne vais pas commencer à lui faire des reproches sur ses signes religieux,sa façon d’être,sur son intérieur,je respecte son "chez lui" même si ce n’est pas à mon goût par ex.
    L’Histoire de France ne plaît peut-être pas à tout le monde,mais c’est notre histoire,elle n’est pas à changer,c’est l’Histoire et c’est ainsi.
    La plupart du temps,ce sont justement ceux qui n’ont pas d’Histoire qui veulent détruire l’Histoire des autres.


  • Bonjour,

    J’aimerais comprendre quelques noms de lieux parisiens :
    - rue oradour sur glane
    - place de jérusalem
    - tel-aviv sur plage

    Pour la première, c’est étonnant, car cette ville n’est pas proche de Paris, donc pour quelle raison une rue en porterait son nom ici.

    De plus, si je me rappelle bien, il s’agit d’une ville symbolique car un gros raté et mensonge de la "résistance" face aux méchants "nazis"...

    Le hasard.

     

    • #2485025

      Concernant Oradour, voici ce que mon grand-père m’a toujours raconté. Les allemands, remontant vers le nord sont rentrés dans le village, ont rassemblé tout les hommes devant la gare, face à une mitrailleuse. Un homme s’est enfuit dans le champ derrière la gare, avant d’être abattu par des officiers. Puis une moto est arrivée, a parlé aux officiers, et ils sont tous parti aussi vite qu’ils étaient arrivés. C’est quelques heures plus tard qu’a eu lieu le massacre d’Oradour. L’odeur de de brûlé sentait à plusieurs dizaines de km. En tout cas, sur ce qui s’est passé à Oradour, mon grand-père m’a toujours raconté la version officielle, et du coup je ne comprends pas pourquoi les allemands n’ont pas abattu mon grand-père et les siens.


  • #2484854
    le 16/06/2020 par Mangeur de lentilles
    Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

    Ils inversent et mélangent tout. Le code noir a été instauré en grande partie pour limiter les excès de la traite pré-existante, celle-ci étant jusqu’alors dépourvue de règles, donc plus inhumaine encore. Bien sûr, le code noir est le reflet d’une époque, où on pensait que les noirs n’étaient pas égaux des blancs, mais il n’en est pas le vecteur. Il devait au contraire -entre autres législations d’ordre économique-, fixer des règles limitant les excès de la part des exploiteurs. Par ailleurs si Colbert est aujourd’hui loué par la République, ça n’est pas pour ce code noir, mais pour sa politique en matière économique étatique (mercantilisme français).



  • “Je vous le dis très clairement : la République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son Histoire”, assurait Emmanuel Macron dimanche soir. “Elle n’oubliera aucune de ses œuvres. Elle ne déboulonnera pas de statue”.



    Il parle de la République en plus... Pas de la France, qui a une histoire tellement plus longue et "problématique".


  • #2484892

    La question est la suivante : à quand le massacre ?

    Dans le Figaro de ce jour,d’une plume insouciante et indifférente (la pétocherie de ce journal a toujours été un prodige) dans un article page 6 intitulé "Antifa, décoloniaux, indigénistes" la troublante nébuleuse du comité Traoré" cite Assa Traoré :

    "Il est important de faire des alliances fortes, lançait Assa Traoré à la tête du comité, lors qu’un manifestation en 2018. En Afrique, ils vont renverser le président, ils rentrent dans le palais. ça se passe comme ça en Afrique, pourquoi ça ne devrait pas se passer comme ça en France ? (Oui, pourquoi ? notons qu’on ne les a pas attendu. Mais bref). Nous sommes prêts. Nous pouvons faire une belle révolution".

    Cette femme est une cinglée très dangereuse. Elle agit en bande. Elle est à la tête d’une pègre vaudou. Or elle a parlé comme cela en 2018 ! Soit il y a deux ans !!!

    Qu’elle ne soit pas encore arrêtée pour appel à la destruction de monuments historiques et appel à insurrection montre l’état de servitude mentale dans laquelle nous sommes. Il va y avoir des morts. Pas seulement des déboulonnages de statues. Appel au renversement de "la République et la démocratie" . France Culture est en extase et ses petites journalistes cuistres et pédantes jouissent ! Et on ne fait rien. Au contraire, on attaque la police !!

    Bientôt la Nuit des Longs Coupe Coupe.

     

  • #2484908

    La discrimination positive aveugle et stupide !
    Mettez les sur un pied piédestal,.., la première chose qu’ils font, ... : c’est de vous c..... dessus et sur votre histoire !
    je dis et le redis : La France ( les politiques ) doit être gérée par des français de souche


  • #2484926
    le 16/06/2020 par luttes imaginaires
    Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

    branleurs déboulonneurs et branleurs reboulonneurs , les 2 font les canards et ferment bien leurs gueules sur l’esclavage actuel en lybie par exemple , et depuis des années.

    ces retardés servent la diversion , ils font honte des deux cotés !


  • #2484927
    le 16/06/2020 par Bertrand Dudéclin
    Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

    C’est bien la République et leurs grands ancêtres de 1789 qui sont les champions du déboulonnage des statues de nos rois, de la profanation de leurs sépultures dans la basique de saint Denis, de la destruction d’édifices royaux, du martelage des pierres sculptées, et même de l’assassinat de savants comme Lavoisier !


  • #2484928

    La France est à prendre comme elle l’est !
    Si pas content, la quitter !
    Ceux qui veulent faire des changement, qu’ils commencent par les faire dans leurs pays d’origines ce pourquoi ils, ou leurs parents les ont quitté d’ailleurs !!!


  • Affligeant. Avec cette moule qui visiblement ne sait pas qui est Bugeaud, et qui y va de son petit coup de patte sur le maréchal Pétain.

     

    • Si le Maréchal Pétain, n’avait pas signé l’armistice la plupart des cons qui le blâment aujourd’hui n’existerait meme pas, l’Allemagne aurait écrasé la France en ce temps, puisque cétait au début de la guerre est l’Allemagne était encore toute puissante, faut pas oublier qu’il aura fallut une grande coalition pour en venir à bout, (pertes russes 26 millions de morts, paix à leurs âmes), prendre cette décision n’était pas chose facile, maintenant meme ce minus de pseudo-president s’y met, jamais entendu d’ancêtre macron pendant la deuxième guerre mondiale, c’était surement des tarlouzes, puisque c’est ce genre d’énergumène qui dirigent le monde de nos jours, quel bande d’ingrats.


  • #2485007

    Une cinquantaine d’années avant la publication du code noir, environs 300 "juifs du Brésil Hollandais " débarquerent aux antilles francaises. Le tabac y était alors la culture principale, mais les rois du moulin à sucre surent convaincre le gouverneur de l’époque de changer pour plus lucratif, eux qui avaient tout le matos et les compétences acquises de longue date, leur ancêtres portugais s’étant fait la main sur l’île de Madere du temps où on les appelaient "les nouveaux chrétiens". Et oui, transformer la canne en sucre de qualité était un art, et à l’époque on se bricolait pas un moulin en allant chez casto et en matant un tuto sur youtube... Il se passa ensuite ce qui se passe quand les textes anciens sont appliqués à la lettre, et les noirs furent traités comme des goys... C’est pour permettre aux noirs d’être traités plus dignement, comme des esclaves, que Colbert persécuta les juifs et promulga des lois antisémites... Mais ça, les glorieux antiracistes et autres negro-panafricanistes en mousse ne vous le dirons pas, ils sont soit incultes, soit connaissent la limite à ne pas dépasser sous peine de se voir retirer sa gamelle... Pas fous les révolutionnaires...
    Au passage, toujours très drôle ces noirs qui crachent sur les blancs et prennent fait et cause pour les pauvres petits esclaves... qu’ils nous on vendu... Au passage, les 17 millions d’esclaves vendus aux musulmans n’ont pas laissé des masses de descendants, alors qu’il y a aujourd’hui des dizaines et des dizaines de millions de personnes plutôt typés aux Amériques... Étrangement on évoque jamais les usines de castration qui ont fait peut être 50 ou 100 miyons de morts, 90% de pertes dues a l’opération, peut être que le flamboyant supranegro kemi seba peut nous éclairer, ca c’est fait dans la région de l’actuel bénin...


  • #2485014

    Une seule chose est certaine concernant la France, les blancs y seront minoritaire aux plus tard en 2060 , 2040 si hypothétique migrants climatique, bref toutes ces statues seront déboulonner, les églises transformer en mosquée ou loft ect, se battre contre cela en 2020 c est mignon, ça coûte pas un rond tu peux même passer pour un vrai patriote... La preuve même Mayotte le Pen courre... Tout ça c est la conséquence du blabla de la branlette intellectuelle française au lieu de faire des gosses ça encule des mouches à tout va ect... Les noirs et les arabes pensent en terme de race et c est pas un crime, pendant qu on enlève le mot race du dictionnaire, les européens de l ouest sont en fin de race, ce sont les blancs eux même qui vont exiger le deboulonnement de toute ces statues, le grand héro de l histoire française de demain c est Toussaint louverture.


  • L’histoire reste l’histoire, qu’elle soit bonne ou mauvaise et, elle sert justement à être étudiée, analysée. Elle sert aussi de leçon et, surtout d’essayer de la raconter ou l’écrire le plus exactement possible et ne pas faire comme certain ou celle-ci (histoire) a été falsifiée. Car la vérité finira toujours par triompher.
    L’histoire est très importante pour chaque individu s’il veut que son présent ou son future soit meilleur.
    Que la France met des statues d’esclavagistes c’est son choix, attribuer des noms de criminels à des rues ou autres édifices c’est toujours son choix, et, la décision en fin de compte appartient au peuple Français

    NB : J’ai commenté cette article c’est juste pour dire, plus le temps passe et, plus d’autres événements apparaissent et plus on devient schizophrène et, l’ingénierie sociale redouble de férocité.


  • #2485126

    L’idéologie néo-lib’ nous entraîne vers le chaos puis la guerre civile.

    Cette bande de malades croit aux délires de Schumpeter à propos de « destruction créatrice ». L’oxymore toujours et partout. Le « en même temps » fumeux triomphe. C’est la raison pour laquelle on nous présente du racisme qui crève les yeux — les Blancs contre le reste du monde — comme étant de l’anti-racisme, et la constitution de bandes ethniques rivales comme étant l’apogée de la concorde, du « vivre-ensemble ».

    Tout n’est pas inversé à la manière d’Orwell. Car plus rien n’a de sens. Il n’y a plus de corps social ou de sentiment d’une appartenance commune, malgré les odes ressassées et verbeuses à la « République » et à ses « valeurs ». Ne demeurent que l’appétit d’amasser des babioles technologiques inutiles et la prolifération des égoïsmes incultes. Les ferments de la rancune prospèrent et se multiplient grâce à des médiocrités de plus en plus méprisables qui se succèdent au pouvoir. Taubira et Belkacem au pieds nus feraient presque figure honorable comparées à Benjam’ qui s’astique Charles le Chauve et à Sibeth. On nous expliquera bientôt que réclamer des privilèges au nom d’une histoire biologisée, menteuse, vise à respecter l’« équité », tout en passant par pertes et profits l’égalité et la justice.

    Pourtant il n’est pas bien dur de voir combien la véritable fracture est de nature socio-économique. Les « Blancs cis-genrés » pleurards, gauchistes invités chez Thinkerview, appartiennent tous à l’internationale bobo. À 5000 € le mois, ils ont le temps de préparer leurs laïus pour crétins au grand cœur de beurre mou. Ce sont les mêmes qui se signent comme des cons en posant un genou à terre devant les idoles du racisme positif qui varient au gré du temps. De Malik Oussekine, le grigri socialiste des années Mitterrand qu’on ne sort plus du placard tant il est mangé de vermine, en passant par Théo et Adama. Afin de plus émouvoir, la mode en France est au prénom associant la sempiternelle victime à l’innocence de l’enfance.

    Le Pen fille revient d’ailleurs à l’analyse sociale qu’avait essayé d’importer Soral dans le mouvement politique du père, aligné dans les années 80 sur la révolution ultra-libérale de Reagan et Thatcher.

    Notre pays est vraiment dans un bien triste état.

     

    • #2485218
      le 17/06/2020 par Oisiveté de la dialectique
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      Triste n est pas le maux camarade
      https://youtu.be/onlHDUH3RGg


    • Ce n’est pas le pays qui est dans un triste état mais son peuple.

      Le peuple français ne vaut plus rien, il est juste capable de réclamer de l’argent et quelques droits pour son travail, il a perdu tout sens du bien commun, il conchie ses ancêtres, sa culture, sa langue et l’Histoire de son pays et il s’est même, non sans une certaine fierté, détaché de Dieu.

      Qu’est-ce que vous voulez qu’il arrive d’autre à un peuple pareil que sa propre disparition ?


    • #2485324
      le 17/06/2020 par Bertrand Dudéclin
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      @Melon. Bien vu ! Pays d’immigration qui a perdu toute identité ! Leur dieu : le pouvoir d’achat. Leur devise : ma gueule dabord. Leurs temples : Auchan, Carrefour. Leurs prêtres : les médecins. Leurs processions : derrière les syndicats.


    • #2485497
      le 17/06/2020 par L’articulation du mensonge et de la supercherie
      Macron : la République "ne déboulonnera pas de statue"

      Bertrand heureusement que tout le monde n’est pas comme toi en France
      Les palestiniens auraient disparu si ils pensaient comme toi Les serbes idem
      C’est chaud comme discours


  • Si on était vraiment dans un pays qui se respecte en aucun cas cette gourde aurait dû être au gouvernement.


  • #2485258

    La polémique utile sur n’importe quoi et une fois de plus en France !
    Les certitudes futures ... existent elles en France ?
    Pour une population française à fixer sur un long terme ou déjà un moyen terme car le court terme est de toutes les façons verrouillé.
    « L’actualité » générée par Macron Emmanuel et ses sbires affiliés permet à l’Elysée si « souverain » de rester en compréhension du présent car la non flexibilité et la non adaptabilité présidentielle engoncée dans un costume hyper stéréotypé et protecteur ne peut faire mieux. Donc non pas la gestion du présent réelle mais une « gestion » factice d’une situation élyséenne et présidentielle. Donc la France à travers moi d’abord et pas moi au service de la France.

    Comme le présent n’est pas réellement géré par Macron Emmanuel ou autrefois Nicolas Sarkozy, le futur l’est encore mois.
    Un futur qu’il faut d’ores et déjà imposer à tout le monde en fixant la population française sur un ou deux sujets hyper gonflés « car hyper importants » et surtout hyper répétés dans les médias français aussi au travers des appuis massifs à l’Elysée qui occupent justement le médiatique français.
    La « future candidature » … « j’y pense déjà … c’est vrai ». Ou un futur événement qualifiable de très « politique » « avec déjà cette polémique » grâce aussi à des partenaires « opposés » fort bruyants mais très très peu créatifs en ce qui concerne un nouveau rapport à l’Elysée et donc à la France.
    Plus les totems à agiter et qui troublent un espace naturel complétement abandonné par une clique invertie en haute sphère .. française. Des totems médiatiques et médiatisés tellement éloignés de la réalité du peuple standard que votre intelligence et votre moral ne peuvent qu’en être troublés. Surtout si tout cela est en rapport avec une autre sexualité que la vôtre. Plus une enfance que l’on enfile là dedans.
    Le sport haut de gamme étant très accueillant avec la Présidence qui peut faire croire à une adaptation au présent immédiat en allant voir un ou deux matchs et en allant visiter les vestiaires « comme un homme » ou « en homme » bien entendu et donc avec la virilité au dessus du lot. Un lot bien garni pour celles et ceux qui accueillent l’Elysée fort volontiers dans les vestiaires.
    Puis votre futur ….


Commentaires suivants