Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mairie de Paris : l’amende pour "avoir nommé trop de femmes directrices" annulée

La ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin a annoncé mercredi 27 janvier l’annulation de l’amende administrative de 90 000 euros infligée à la Ville de Paris pour avoir nommé trop de femmes aux postes de direction en 2018.

 

La ministre a précisé dans un communiqué à l’AFP avoir annoncé à la maire socialiste « que cette amende n’était pas due » et l’avoir encouragée à « consacrer ces fonds à maintenir cette dynamique positive ». Anne Hidalgo était arrivée vers 08h15 au siège du ministère, à Paris, accompagnée de plusieurs femmes élues de la mairie de Paris, sous l’œil des caméras et des photographes, pour échanger avec la ministre. « S’il n’y a pas un volontarisme et une détermination sans faille on n’arrivera pas à percer ce plafond de verre », a indiqué la maire de Paris à la presse.

« Il faut forcer beaucoup plus les possibilités pour les femmes d’accéder à des postes à responsabilité », a-t-elle ajouté.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

Tout était annoncé par Alain Soral dès 1999 !

 

Précédemment, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On est jamais mieux servi que par sa smala !!!


  • La magistrature assise ou couchée appréciera.


  • Le plafond de verre, pour elles, ce n’est pas la parité, mais la domination totale des femmes .... parce que justement la parité est déjà dépassée et c’est qui était reproché !
    Pauvre monde . Vous saurez que vous avez atteint le fond, quand vos femmes vous gouverneront, quand vous pisserez assis (ne riez pas, c’est ce qu’on apprend à vos fils dans les écoles), et que les femmes pisseront debout .
    https://www.pissedebout.fr/
    https://www.santemagazine.fr/actual...

     

  • Trop de femmes à la Mairie de Paris, ah bah tu m’étonnes, elles sont omniprésentes à tous les niveaux et elles se font la guerre... pour un oui, pour un non... Une chienlit...


  • Il fallait s’en douter un peu .La justice en France a désertée depuis longtemps ,elle n’est plus que l’ombre d’elle même .Cela fait très longtemps qu’elle est en confinement permanent .Par contre l’injustice a prie du poil de la bête ,là c’est open bar .


  • "Liberté, égalité, sororité"

     

  • Qu’elle embauche, HydeDingo des transgenres comme ça la question de la parité ne se posera plus : elle aura le beurre et l’argent du beurre, les restes aussi :) En plus, si ses trangenres sont blacks récemment déportés/importés, elle aura coché toutes les cases.

    J’ai un pote qui s’est pris une amende de 135 € because le masque qu’il refuse de porter. Amende qu’il a d’ailleurs déchirée : peut-il se l’avoir annulée ?

     

  • Le but est de remplacer Dieu par Gaïa donc ils vont pas mettre un frein à cette grande marche progressiste !

    La parité, c’est dépassé ! Soit une femme ou tais-toi !

    Le film Idiocracy ne va pas assez loin : le président noir doit être en fait une présidente, noire bien sûr, et transsexuelle ! Hein Kamala - vu que Joe va pas faire long feu ?

     

  • La misandrie au pouvoir.


  • Récemment, une amie m’a dit : "Les femmes qui dirigent, c’est une plaie !" Tout est là...

     

    • Parce que diriger, c’est ériger, corriger : donner une direction.
      Le terme direction a un lien avec ... érection :)

      Lire le succulent « Petit Dictionnaire de l’Érotisme divin » d’Odon Vallet !

      Le MASCULIN [de l’ÊTRE] est temporairement évacué afin que ces choses-là adviennent, s’incarnent, s’exécutent et donc meurent ... Elles sombreront dans l’oubli, comme un sas d’erreurs utiles dans le TOUT comme mauvaises expériences à ne plus re/produire.

      Telles des embarcations sur une mer agitée ou calme, les femmes suivent la houle, les flots, la marée. Autant sont-elles efficaces dans le détail, le remarque, y veille autant elles s’y perdent pour aboutir entre elles à des rivalités inabouties. Toujours dans l’entre deux ...

      Ulysse en pleine mer connaît sa direction. Ils affrontent les péripéties quelles que soient les saisons, la météo. Il a un but. Il ne se laisse pas impressionner : pourtant il y a de quoi !

      Me demande bien si cette misandrie ne serait pas une plaie d’Égypte ? Car l’Homme véritable ou en devenir a conquit son Egypte [intérieure] pour se consacrer à son Israël [intérieure] (comprenne qui peut ! ...).

      Seules les prêtresses « authentiques femmes comblées de l’Enfant divin en Elles » ont conquis la Sagesse primordiale. Elles peuvent se consacrer au Temple de l’Homme et le servir non dans une contemplation béate mais contempler Dieu à l’œuvre dans l’Esprit qui descend et remonte en son homme : elle lui fait confiance parce qu’elle connaît l’Enfant divin, écoute sa Présence, sa Voix, son Mystère. À travers lui, c’est le Fils qu’elle perçoit !

      Ce monde-là de la décadence ne parviendra jamais à atteindre des sommets, celui que le PÉRE en son Fils Jésus a dessiné, à savoir le plan et la direction sous les apparences fastes ou néfastes parce qu’il leur manque l’Enfant divin en elles.

      Le binaire, c’est du binaire, de la dialectique, du raisonnement qui n’en finit pas, n’en finira jamais. Donc, du bla-bla-bla, du jargonnant au ras des pâquerette sans élévation d’âme.

      Et le Vertical de la Croix, la Verticalisation, elle est où ?

      Ces femmes-là dites « de direction » squattent en fait le nid des hommes de pensée. Elles ne pensent pas par elle-même. Elle singe, copie, régurgitent avec un aplomb, une ruse, infondée car :« c’est du pas solide » !

      Le Trinitaire, vous engage vraiment car il y a Présence.


  • Ben annulé, car sinon, cette amende aurait pu être considérée comme de la feminophobie


  • Je suis une femme et j’ai travaillé très longtemps dans une grande entreprise où il y avait beaucoup de femmes cadres (dont des Directrices Générales).
    C’était un peu comme dans le film "le diable s’habille en Prada".

    Certaines se comportaient de façon très capricieuse et méchante, n’hésitant pas à humilier leurs collaborateurs devant les équipes.
    D’autres, veilles filles sans enfant, abusaient de leur autorité pour mettre en place une relation "mère-fille" avec une employée (souvent l’assistante).
    Relation qui se terminait souvent mal (la "fille" ayant une vraie mère et une vie de famille épanouie, cela finissait par fâcher la cheffe).

    Bref, nombre de collègues ingurgitaient du xanax, lexomil et autres anti dépresseurs pour tenir le coup.
    Je plains donc sincèrement les braves gens qui travaillent à la Mairie de Paris, et qui, circonstance aggravante, ne font pas partie de la fine fleur socialiste : français de souche, homme, blanc, catho, hétéro !

     

    • Merci pour votre intervention très pertinente, à croire que c’est pas le rôle d’une femme d’être le chef... Que ça la rend forcément malheureuse, surtout si elle se persuade et qu’elle veut persuader les autres que c’est pas le cas.


    • J’ai travaillé presque 30 ans en administration territoriale. Pour les quinze dernières années même constat, les mecs sont insipides, quand il y en a. Je garde les souvenirs pénibles de déménagements successifs d’un bout à l’autre d’un bâtiment sous prétexte de réorganisation, juste pour la satisfaction s’écraser la gueule d’une rivale. Imaginez le bordel, transbahuter des centaines de dossiers, réinitialiser les ordis, les tél. Ces dames n’en ont rien à foutre des difficultés de gestion. Rien à foutre du retard pris dans le traitement des dossiers. A part nous dire "je ne vous mets pas la pression, mais vous avez deux mois à rattraper..." En gros "démerdez-vous". Des réunions à rallonge pour le plaisir de se faire mousser, aucun respect de l’expérience des vieux ringards qui en ont vu d’autres, un personnel tournant sans formation véritable. Changer pour changer, imprimer sa marque. Choisir le meilleur ensoleillement, de nouvelles chaises, la petite armoire, la jolie lampe de bureau. Afficher aux murs ses "convictions", le trio Ferré, Brel, Brassens faisant fureur, La Ligue, Amnesty, jusqu’à Coluche pour les plus rebelles. Des phantasmes de groupies immatures. A quand des plaques nominatives dans les bâtiments administratifs en lieu et place de numéros ? 6 mois 1 an après, le projet s’avérant impraticable, on revient à l’ancienne formule, on recommence en sens inverse ! Qui commande la boutique ? L’essentiel de la hiérarchie est de la truelle, ceux qui n’en sont pas ne comprennent pas dans quoi on les embarque. D’ailleurs, s’ils insistent un peu trop on les débarque. J’en suis partie dégoutée. Adieu CG 32.


    • Idem dans le CG76. M’en suis cassé avant l’heure retraite


  • Désormais qui va faire la vaisselle à la mairie de Paris ?

     

  • Elles se jalousent tous les jours mais au final la solidarité féminine reprend le dessus.
    [ encore du pognon bien récupéré qui sinon aurait encore profité au mâles blancs ]

     

  • Femmes directrices et bonhommes secrétaires aui apportent le café


  • L’arrivée des femmes au pouvoir coïncide étrangement avec l’arrivée du diable au pouvoir.
    c’est bizarre ça. Je comprends pas pourquoi je vais acheter le boukin d’Alain Soral pour comprendre les raisons, mes ovaires n’appartiendront pas au diable, ni mes enfants sans père que j’ai largement participé à buter , j’ai pris ma décision !


  • " Il faut forcer beaucoup plus les possibilités pour les femmes d’accéder à des postes à responsabilité " Mais elles l’avaient ce poste , celui d’être des mères , dignes et exemplaires , gardiennes des traditions et le poste de premier maître spirituel , mais manifestement elles préfèrent être des connasses , des pétasses et des casses couilles tout en essayant lamentablement de singer les hommes .
    Avant elles avaient des qualités que les hommes n’avaient pas , aujourd’hui elles ont les défauts des hommes plus ceux que les hommes n’ont pas .


  • En gros tu retournes la plaque de verre (en pensant que tous les hommes ont la possibilité de la dépasser) pour avoir les hommes en bas et les femmes en haut. On corrige pas une mauvaise tendance par une bonne ( "au pire" faire que ce soit au maximum du possible 50/50) on fait l’inverse en prétendant que c’est logique.

    Egalité ? Wow, t’es fou mec, pas de ça ici !


  • La France devient vraiment un pays de merde.

     

  • Le sexisme d’état étale sa puissance.

     

    • Il peut étaler ce qu’il veut, il y’a une réalité
      Et si un jour elles doivent chasser, cultiver, pour vivre on va rigoler, si elles doivent couper du bois pour se chauffer, on va mourir de rire et si elles doivent bâtir pour se loger, alors là
      Qu’il y ait, un petit pourcentage de femmes capables de tout ça, personne ne le nie, un p’tit 0,3% et encore je suis gentil
      Mais si les gonzesses attendent de Camélia Jordana, de Assa Traouré, de Caroline Fourest, de Âne Sophie Lapix, de Apopoline de Malherbe ou de Aymeric Caron de les nourrir, de les défendre ou de bâtir des citées... Autant dire que ça va pas durer longtemps
      Sur ce, j’attends de voir


  • #2652955
    le 28/01/2021 par Choix kafkaïen cornélien ou Soralien ?
    Mairie de Paris : l’amende pour "avoir nommé trop de femmes directrices" (...)

    Vivement qu’elles prennent le pouvoir, qu’elles se cassent la gueule, qu’on règle se problème une fois pour toute et avec ces gonzesses, qu’on règle aussi le problème presse et journalopes. Que l’on règle le problème lobbies et ONG, qu’on en profite pour régler le problème énarque, élu, banquier et multinationales
    Faudrait pas oublier la règle des 99 vs 1%
    Et je pense qu’on va arriver dans une sale période
    Mais va malheureusement en passer par là
    Les gilets bruns comme dit Soral ou alors un masque sur la tronche, un tutu et un doigt dans le cul, c’est ce qui nous attend
    Alors Gilets Bruns ou Doigt dans le cul ?

     

    • Moi il me tarde qu’on leur donne du travail, qu’elles aillent bosser tous les matins à 5h00 et jusqu’au soir, pour payer les factures et les crédits
      Pendant que moi je m’occupe des gosses à la maison
      Et ça pendant 20 ans au moins et après on en reparle
      Là j’aurais certainement un regard différent sur les féministes
      Tant qu’elles n’ont pas fait ça
      Qu’elles ferment leurs gueules


  • La loi est dure mais c’est la loi.

    C’est ce que disait l’adage.
    Ben aujourd’hui, et bien non.
    Pas d’bol.

    Àu passage, je croyais qu’une condamnation prononcée n’était susceptible que d’un appel devant un tribunal ou d’une grâce PRESIDENTIELLE avec tampon et tout le reste.

    Que dire alors de cette grâce ministérielle et verbale ? Est-ce possible dans d’autres affaires ?


Commentaires suivants