Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Malgré les restrictions du pape François, le pèlerinage de Chartres cartonne

Le pape François a pour vocation de déconstruire l’Église.

Cette émission de KTO décrypte la charge papale contre les anciennes liturgies dont il est question dans l’article de famillechrétienne.fr.

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Chartres sonne, Chartres les appelle enfin à nouveau ! À l’approche du week-end de la Pentecôte, et après deux années d’interruption en raison de la « crise covid », les pèlerins ne cachent pas leur bonheur de reprendre la route qui les mènera de l’église Saint-Sulpice, à Paris, jusqu’à la cathédrale Notre-Dame de Chartres, à l’occasion du 40e pèlerinage organisé par l’association Notre-Dame de Chrétienté.

« C’est une grande joie de retrouver la colonne des marcheurs, les topos des prêtres, cette ambiance priante et conviviale, et ce chemin au bout duquel nous allons voir pointer les deux flèches de la cathédrale. J’ai déjà des images plein la tête », confie Clémence, 26 ans, qui se réjouit de faire découvrir cette année le pèlerinage à son fiancé.

Impatience spirituelle

« J’ai soif de ce pélé. Je m’y rends comme à des retrouvailles avec des amis chers que je n’ai pas vus depuis longtemps » : à la fois heureuse et un peu inquiète de ne pas retrouver tout comme avant, confesse Maylis qui marche avec les « pèlerins d’Emmaüs », un chapitre qui évangélise les passants croisés sur la route.

À l’instar de nombreux pèlerins, la jeune femme a toutefois pérégriné ces deux dernières années à la Pentecôte, mais sous une forme plus confidentielle en raison des mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Près de 400 « micro-pèlerinages de Chartres » se sont ainsi déroulés localement à travers la France et à l’étranger en 2020 et en 2021. « La première année nous avons organisé une journée missionnaire et l’année suivante deux journées de marche et d’évangélisation, mais cela n’a rien à voir avec la façon dont nous faisons le pèlerinage habituellement », commente-t-elle.

« Je constate en effet un enthousiasme et une impatience spirituelle. C’est le bon fruit de ces deux dernières années qui ont approfondi le désir et le besoin de faire ce pèlerinage », déclare l’abbé Alexis Garnier, aumônier général de Notre-Dame de Chrétienté.

De son côté, le président de l’association, Jean de Tauriers se félicite du nombre d’inscriptions enregistrées cette année :

« La participation ne faiblit pas, nous allons dépasser la barre des 14 000 inscrits atteinte en 2019. Les gens sont très mobilisés. Il y aura sans doute un peu moins d’étrangers en raison des contraintes sanitaires. Nous n’aurons pas notamment de pèlerins en provenance du Japon et de la Nouvelle Zélande cette année, mais une cinquantaine de nouveaux chapitres ont vu le jour dont un chapitre de l’île de Malte, un chapitre de l’association SOS calvaires, un autre soutenu par Navis Fidelis, le site de rencontres catholique. Des réfugiés ukrainiens marcheront également avec nous ».

[...]

Un message vidéo adressé au pape François

Le motu proprio Traditionis custodes du 16 juillet 2021, restreignant la célébration du rite tridentin, n’a semble-t-il pas freiné les fidèles. Au contraire.

« Beaucoup de pèlerins perçoivent l’importance de cet acte de foi et de prière qui est aussi une protestation d’amour filial inséparablement envers la tradition et envers l’Église catholique, note l’abbé Garnier. Ce n’est pas une manifestation mais un acte de foi public, un petit reflet de ce qu’est l’Église catholique dans son unité et sa diversité ».

Dans cet esprit, Jean de Tauriers a enregistré une courte vidéo de présentation du pèlerinage à destination du pape dans laquelle il explique l’ADN de Notre-Dame de Chrétienté, ainsi que la manière dont les catholiques vivent les contraintes imposées par le motu proprio Traditionis custodes. Elle sera présentée aux pèlerins le jour du départ après la messe de lancement du pèlerinage.

Lire l’article entier sur famillechretienne.fr

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • « Je suis toujours bienveillant quand le pape ouvre la bouche »…ah ah ah moi c’est l’inverse ! Je suis catholique pratiquante depuis ma naissance et j’ai été élevée dans la bien pensance de Vatican 2. Au fil des années j’ai compris que la tradition nourrissait bien plus mon âme, et que bizarrement, les prêtres qui la transmettent, sont de bien plus saints hommes que ceux des diocèses contemporains. Carriérisme, mollesse intellectuelle, absence de formation et contradictions permanentes : voilà ce que nous sert l’Eglise nouvelle, sous couvert d’être « gentils et charitables ».
    l’Enfer est pavé de bonnes intentions comme on dit.
    arrêtez d’être soumis frères catholiques !

     

    Répondre à ce message

  • Quand deux papes sont en vie, il y a deux mots pour les désigner : « pape » pour le premier et « antipape » pour le second. On dira donc « l’antipape François ». Benoit XVI est toujours en vie, c’est le seul « pape » et l’auteur du motu proprio.

     

    Répondre à ce message

  • Les traditionnalistes ont célébrés des messes en plein air pendant le confinement en 2020 : Nantes, Rouen, Clermont-Ferrand...
    Darmanin avait indiqué alors "qu’il ne souhaitait pas envoyer les policiers et les gendarmes verbaliser des croyants devant une église”, mais que s’il s’agissait “d’un acte répété et qui est manifestement contraire aux lois de la République”, il devrait se résoudre à le faire.
    Civitas avait aussi eu gain de cause devant le Conseil d’état pour autoriser des messes pendant le confinement (18 mai 2020)
    Ensuite en début 2021, les franc-maçons et les LREM à la manoeuvre requierent des députés une "neutralité" pour les cérémonies religieuses et certains appelent à une répression contre les messes en latin .
    Le 16 Juillet 2021, le pape leur obéit et interdit la messe en latin dans le monde entier et le 18 décembre 2021, le pape interdit aussi de donner les sacrements en latin.

     

    Répondre à ce message

  • Pour info, des mères de prêtres traditionnalistes ont effectué une marche à pied de Paris à Rome cette année pour apporter au pape les 2500 lettres écrites par des fidèles du rite latin. Le sac à dos contenant les lettres a été remis au pape le 4 mai 2022.

     

    Répondre à ce message

  • Je ne suis pas chrétien. Je remarque beaucoup de colère envers Rome de la part de catholiques si disant authentiques, je fais cette distinction sans le moindre préjugé.
    Si François ou l église romaine est si corrompue, pourquoi les catholiques français continuent leur dévotion à ce qu ils prétendent l allié de Satan.
    Qu ils fassent un schisme en imposant un pape à Avignon, comme jadis...ça serait plus parlant aux jeunes et autres chrétiens que de s en plaindre de ce pape ou du prochain,tout en continuant à lui embrasser la main.
    Étant français musulman, il me tarde de chasser tout cet athéisme d État organisé pour la destruction de nos familles et autre mode de vie indispensable à l épanouissement perso et collectif.
    La chrétienté, mode de religiosité français pourrait remettre les pendules à l heure, à une condition, se démarquer de Rome.

     

    Répondre à ce message

    • Le diabole est celui qui divise. Donc pas de schisme. Faire le dos rond le temps fera sonoe œuvre, la vérité triomphera. Cette époque que nous vivons a été annoncée. Il faut tenir jusqu à la révélation, soit l apocalypse.

       
    • @Jeanjeanne
      Libre à vous..., en attendant vous n’avez ni la vérité catholique, et encore moins l’union des chrétiens.
      Comment peut on se dire de la foi du Christ, tout en embrassant l’actuelle doctrine mondialiste de Rome.
      Les mollahs iraniens ont compris la nuisance de ce monde globalisé sous le dictat des Us et des financiers, apparemment ils étaient en avance. Inversement, les saouds ont embrassé cette calomnie humanitaire, on voit leur soumission à la frivolité et ce malgré qu’ils soient les gardiens des lieux sacrés en islam, des pervers. .
      Dites moi quel sacrilège commettriez vous en reniant ce pape, tout en prônant un rapprochement avec l’église orthodoxe ?
      Parfois, j’ai beaucoup de mal.., c’est est vrai je ne suis pas chrétien..., avec tout mon respect.

       
    • ce débat illustre parfaitement l’impasse epistémologique où en est rendue l’Eglise catholique.
      l’évèque bisounours qui ne voit pas le totalitarisme de ce décrèt et qui parle de communion alors qu’il demande en fait une soumission à une réforme dont on attend toujours une justification théologique car, bien sûr, ce brave homme veut ignorer les raisons purement politiques de Vatican II
      QUELLE EST la justification théologique de Vatican II, qui refonde totalement la théologie et le rituel catholiques si ce n’est le dogme de l’infaillibilité papale (inventé lui aussifort recemment du reste, soit en 1870 et ça s’appelait déjà Vatican I). et cet évèque nous demande de nous méfier du relativisme (alors qu’il accepte de jongler avec des rituels) et refuse la cohabitation alors que l’oecuménisme est la base de Vatican II. comme quoi un catholique traditionaliste est moins considéré que n’importe qui en dehors de l’Eglise, par exemple un protestant.
      ces élites catholiques sont pitoyables,
      j’ai été le témoin du traumatisme de la nouvelle messe, une singerie qui ressemblait plus à une comédie musicale (Hair) qu’à un rituel religieux. j’avais un peu moins de 18 ans à l’époque et j’ai assisté à la désertification des églises le dimanche Je ne sais pas si c’était lié mais cela a coïncidé. d’ailleurs à l’époque (j’étais dans un collège Oratorien (Juilly), les élèves se moquaient ouvertement de ce pastiche vulgaire de la messe. Quant à nos enseignants, ils faisaient le dos rond, pensant à une mode qui n’aurait qu’un temps, du coup on a recommencé avec le rite latin après quelques mois de rigolade dû à la pauvreté des nouvaux textes chantés).

       
    • Il faut mettre cette colère en parallèle avec la sainte colère de Jésus contre les Pharisiens et contre les marchands du Temple : il ne s’agit pas de remettre en cause les principes, et encore moins l’Église qui est Une, Sainte, Catholique et Apostolique... et romaine, quoi qu’on en dise. C’est le grand mystère de notre temps où ceux qui sont le plus soumis et les plus obéissants à la Rome éternelle sont en même temps les plus rebelles et les plus critiques à l’égard de la Rome officielle... en réalité des fauteurs de trouble et d’erreur qui ont mystérieusement reçu les charges d’autorité dans cette institution qu’on ne peut pas remettre en question sans remettre en question toute notre Foi.
      Vous ne pouvez pas être français et musulman, sauf par le jeu de mensonge issu de la révolution dite française : la France est catholique. Si vous l’aimez, et d’ailleurs si vous aimez Dieu et désirez le servir, vous viendrez au catholicisme qui vous apportera l’intimité authentique avec Dieu grâce au baptême qui nous lave de la faute originelle d’Adam et Eve, et qui vous apportera surtout la conscience et le rejet du péché par la pratique régulière de la confession

       
    • Quel schisme ?? Le Vatican est occupé par des traitres et des imposteurs qui se font passer pour des catholiques, il n’est donc pas question de faire schisme avec eux, mais de demeurer authentiquement et intégralement catholique et d’envoyer ces cochons se faire voir chez les franc-mac.

       
  • Je n’ai jamais caché mon anti cléricalisme. Sans nécessairement "bouffer" du curé,que je considère comme des parasites entre ma foi et Dieu, je ne les ai jamais portés dans on cœur. Ça doit être à cause de ce gros vicaire, le front dégoulinant de sueur, en permanence, et qui piquait des crises de nerfs homériques, durant les leçons de catéchisme. À sa décharge et malgré un physique aussi répugnant que son caractère, aucun de mes camarades enfants-de-choeur, ne s’est jamais plaint de quelque geste déplacé. Je dois préciser, que le cas échéant, je ne vois pas lequel d’entre nous, caractère trempé, d’époque oblige, ne lui aurait pas filé un grand coup de pied, à cet endroit qui calme net, les ardeurs les plus libidineuses.
    Son visage couperose et sa respiration lourde le rendaient plutôt antipathique. Pour autant, le faciès si ingrat, de ce cureton, ne m’a jamais inspiré ce sentiment de voir le Diable, comme quand je vois la tronche méphistophélique de Bergoglio. Désolé, hein...

     

    Répondre à ce message


    • Pour autant, le faciès si ingrat, de ce cureton, ne m’a jamais inspiré ce sentiment de voir le Diable



      Qui sait, peut-être que pour "voir le diable", il faudrait que tu te contemples un peu plus.
      genre juste après avoir pondu ce petit tas peu original et pompé à d’autres (couperosé gnagnagna, gros curé avec visage tout rouge, nan sérieusement ?).
      Faudrait pas mal me comprendre Je ne suis pas en train de faire trop de cas de ta diatribe... son genre très usé, déjà ringard, lu mille fois, pas bien méchant. Trop délavé. trop impersonnel.
      Non, mais tout de même : essaie, juste une fois. Après ton petit plaisir dérisoire... derrière ton faciès... ton sourire indiscernable, satisfait... derrière tout ça, un peu caché.. il est là, avec toi. tranquillement, sans chaleur.

      T’en fais pas, c’est assez banal, le mal est partout, dès qu’on se laisse un peu trop aller.
      Le goût du beau, de la grâce, par contre, ça c’est plus rare. ça demande de savoir se tenir un peu. et ça mérite qu’on y porte un peu plus notre regard, non ? Genre quand ton gros curé aux colères "homériques" (sic), il lève l’hostie, en plein silence eucharistique (là tu la vois plus sa gueule de cochonaille, ya plus besoin, il s’efface), et ben ça sauve tout. Parce qu’il est prêtre, et qu’il a reçu ce pouvoir, tout dégoûtant qu’il puisse sembler à d’autres créatures (très pures, elles, on n’en doute pas..). C’est comme ça. Le Christ se rend à sa voix, et se fait présent, pour tout revivre (passion, mort, résurrection et ascension). Tous les dimanches. Même quand le curé est rouge !
      Alors merci Seigneur pour ta Sainte Eglise et tes curés à gros ventre qui respirent fort. Louée soit ta surnature dans leur nature, pour les siècles des siècles.

       
  • Merci Mgr. Lefèbvre... Deo Gratias.
    Vive La Tradition !

     

    Répondre à ce message

  • #2969916

    ...ainsi que la manière dont les catholiques vivent les contraintes imposées par le motu proprio Traditionis custodes. "

    Je suis Orthodoxe Chrétienne, je vous salue cordialement et je vous encourage chaleureusement à continuer votre résistence.
    Vous, pèlerins de Chartres, vous êtes aujourd’hui la couronne du Christ.

    Merci pour votre Foi , Courage et Persévérance. Merci d’être fidèles au Christ.

     

    Répondre à ce message

  • Comme toute organisation, groupe, mouvement la tradition est infiltré, la banque a fait plié le Vatican, donc la frat’....
    La frat’ a des structures, des écoles, des bâtiments, elle a donc des factures, des biens immobiliers, une comptabilité...la banque a donc comme sur tout le monde une emprise
    Si demain la banque veut faire plier la frat’, elle pliera
    La frat’ est déjà infiltré de toute part
    Et c’est pas les preuves qui manquent
    Elle est tenue , et comme on dit le poisson pourrit toujours par la tête

     

    Répondre à ce message

  • Derrière la fraternité, comme derrière chaque nation, derrière chaque lobbies, derrière chaque entreprise, parti politique, mouvement....il y a un compte en banque, donc un banquier
    C’est rigolo d’avoir toujours besoin d’un maître au bout de la laisse qui vous tient
    L’homme demande lui-même d’être entravé, il demande lui-même d’être dirigé, il est perdu sans un maître
    Servitude volontaire
    Il a besoin de marques, d’étiquettes, de cartes, de partis, de chefs....
    Il est incapable de vivre par lui-même
    On est des moutons
    Quand c’est pas un président, quand c’est pas un militaire, quand c’est pas un curé, c’est un flic, un roi, un imam, ou un banquier !!
    Putain libérez vous de vos chaînes

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents