Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manque de masques : un gendarme porte plainte contre Édouard Philippe

C’est une première en France. Habituellement, ils sont soumis au mutisme qu’impose leur statut militaire. Pourtant, un gendarme s’est élevé contre l’exécutif au sujet de la pénurie de masques dont sont victimes les forces de l’ordre depuis le début de la crise sanitaire.

 

Beaucoup sont, en effet, forcés de ne pas en porter à cause du manque important. Ce gendarme a donc déposé plainte contre le Premier ministre, comme le relaye RTL ce vendredi 22 mai.

Édouard Philippe n’aurait pas fait son devoir concernant la distribution de masques aux agents en première ligne face au coronavirus. Son avocat, Me Florent Humetz explique même qu’on « leur donne pour instruction de ne pas porter de masques ». Son client a en effet « estimé être exposé et donc décidé de franchir le rubicond », ayant « parfaitement conscience que de s’opposer aux prises de décisions hiérarchiques est un cas unique ». Toutefois, le militaire « croit avant tout en notre justice », déclare son avocat.

 

Les policiers se sentent en danger

En avril dernier, les policiers étaient aussi inquiets de leur sort, relayait Valeurs actuelles. Le syndicat Alliance-Police avait menacé d’exercer « un droit de retrait permanent » et de ne plus remplir leur mission de contrôle, avait déclaré son patron, Fabien Vanhemelryck.

[...]

« Si ce gouvernement est irresponsable et met la santé de nos collègues en danger, on se doit d’être responsable et tout faire pour protéger les policiers. Le président Macron a dit que nous étions en guerre ! Nous aussi, on va déclarer la guerre ! Ainsi, nous appelons solennellement tous nos collègues à ne plus aller au contact des citoyens tant qu’ils n’auront pas à leur disposition le matériel nécessaire pour se protéger », avait clamé le syndicaliste.

Lire l’article entier sur valeursactuelles.com

Le PM sur la sellette :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Toutefois, le militaire « croit avant tout en notre justice », déclare son avocat."

    Il ferait mieux de croire au père Noël, c’est moins nocif.

     

  • Ferment-ils les parcs et jardins pour éviter que les Gilets jaunes s’y fournissent en...projectiles ?
    Ca va être le retour par la voie des airs de nos excédents de Patatov, cafardtov, cacatov !


  • #2469274
    le 23/05/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Manque de masques : un gendarme porte plainte contre Édouard (...)

    le coup des masques, c’est l’arbre qui cache la forêt

    la police a perdu le dialogue avec toute une partie de la population
    elle n’est pas bienvenue, dans les quartiers pauvres
    elle est perçue comme une présence hostile

    n’importe quel uniforme, maintenant, ça devient l’ennemi
    voilà où on en est
    et c’est pas avec ce gouvernement de baltringues, d’escrocs, que ça va s’améliorer

    je rêve d’un monde à la Roger Holeindre
    papy Roger
    on respecte ce qui est respectable
    ça s’impose de soi-même, y’a pas à forcer


  • Vous allez déclarer la guerre en allant prioritairement comme toujours vers vos syndicats corrompus, lesquels feront foirer l’initiative, comme à leur habitude, car telle est leur raison d’être. Bien tenté.


  • La plupart des piétons portent un masque à Paris alors que l’épidémie tire à sa fin, personne n’en portait quand l’épidémie était à son pic ! Bientôt les mères de famille vont lyncher les "sans masque qui mettent en danger la vie des zinfins", ce sera la mode .


  • leur santé n est pas en danger

     

  • Si tu me donnes un masque ,alors j’irais faire chier la population .Sinon je ne contrôlerais plus personne . Putain ,on sent une certaine autorité chez les flics ,ça fait peur ,surtout pour une bonne cause .


  • Tout simplement : bravo et meilleur aboutissement à ce gendarme. Mais "croire en la justice de sa patrie ", là il se trompe. Il est, comme la majorité de nos compatriotes, prisonnier du discours officiel sur ce sujet parmi d’autres sujets.


  • Quand est-ce qu’il y en aura un qui va porter plainte contre la répression aveugle envers la population et le traitement infligé aux citoyens ? On veut bien réprimer, mais avec toutes les protections ! Comme pour les gilets jaunes, à mains nues, face à la "violence légale " !


  • Un gendarme ? Sur 200.000 ?! Quel courage.

     

    • Non ce sont les flics qui sont environ 200 000,les gendarmes je crois sont eux moins de 100 000,enfin c’est vrai que ça fait peu pour le premier corps militaire du pays...


    • @Vincent %

      Moins de 100 000, effectivement. Et beaucoup moins si vous retirez des effectifs les trois quarts des gendarmes adjoints qui sont entrés dans l’institution parce qu’ils ont vu de la lumière (pas la leur, en tous cas !!!). Avec ces bons à rien, cons, sots, mateurs, vous ne ferez pas la révolution car ils sont plus occupés à réfléchir à quelle connerie ils vont faire dans le boulot qu’à se révolter contre le système. Ce gendarme est très courageux mais, comme tous ceux qui ne savent pas où ils mettent les pieds, il prend des risques incalculés s’il est seul.


    • Justement, celui-ci est d’autant plus courageux.
      Parce-qu’étant seul sa carrière est désormais bien compromise, évidemment.


  • Les masques ne servaient pas seulement à protéger les gendarmes de la contagion, mais aussi à protéger le public de la contagion par des gendarmes porteurs.

    Le gouvernement ne peut pas objecter qu’il y avait une incertitude sur l’utilité des masques, et que les scientifiques étaient partagés.

    D’une part l’Académie de médecine s’est officiellement prononcé pour, et elle est l’organe officiel de la science médicale en France.
    L’avis de l’Académie de médecine prévaut sur tout autre, en particulier sur celui du prétendu Conseil scientifique de l’Élysée qui n’a aucune existence ni autorité légale.

    D’autre part il y a la volonté du législateur : il y a des lois et des règlements qui ont ordonné de faire des réserves et de les distribuer, ces lois n’ont pas été exécutées, mais elles sont restées en vigueur jusqu’à aujourd’hui.


  • Il leur fallait bien respecter la distanciation de 5 ananas, enfin de 1 mètre.

    Ça me rappelle M Lallemand au sujet des personnes qui avaient contracté le virus qui "étaient les mêmes que l’on retrouvait que celles qui avaient enfreint le confinement 15 jours avant".
    La remarque appliquée aux policiers qu’il a, d’une manière ou une autre, en un lieu ou un autre, contribué à envoyer en mêlée fermée illustre bien le mépris incroyable que ces haut-fonctionnaires ont pour pour leurs citoyens et plus encore pour leurs ouailles.


  • Est ce que je me trompe ? Mais ce gendarme est assermenté pour mettre en garde à vue toutes ces personnes du gouvernement qui ont mis en danger et menti sur l’existence de masques de protection, au lieu de porter plainte ne devrait il pas faire ce pourquoi il est payé ?
    Car si un tiers met en danger quelqu’un sur un chantier et se blesse grièvement ou meurt la police intervient et enquête.

     

    • @nicolas

      Vous êtes bien aimable, mais savez vous de quoi vous parlez ? Quand on voit que même Trump doit faire face à l’état profond, vous attendez quoi d’un gendarme seul contre la junte élyséenne au pouvoir ? j’espère que votre excuse est le défaut d’informe à Sion ou certaines substances, sinon je ne vois pas......


    • oui vous vous trompez et pas qu’un peu...

      A l’époque les grand mères disaient qu’il fallait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de dire des bêtises, aujourd’hui avec internet il y a de quoi se renseigner avant de poser des questions aussi stupides et surtout dire n’importe quoi ensuite....

      1/ assermenté ne veut pas dire mettre en garde à vue, pour ça il faut être officier de police judiciaire ; or, l’article ne donne pas la qualification de ce gendarme.

      2/ quand bien même il serait officier de police judiciaire, vous pensez que dès qu’une faute ou qu’un délit est commis par un premier ministre dans l’exercice de ses fonctions il finit en garde à vue ???
      Les ministres ne sont pas jugés comme le simple patron de chantier (! !!)

      Visiblement vous ne devez pas être français ni vivre en France pour dire ce genre de chose...

      Si malgré tout l’une ou les deux de ces suppositions est affirmative, c’est très grave pour vous, ça montrerait que vous n’avez aucune connaissance du système dans lequel vous vivez...

      Un peu comme ces jeunes qui se disent français et qui ne connaissent même pas la marseillaise mais qui connaissent tout sur tout sinon....


    • Un gendarme obéit aux ordres qu’on lui a donné. Son rôle n’est pas de faire respecter la loi, d’ailleurs il ne la connait pas la plupart du temps.


  • Il devrait plutôt le remercier, porter un masque plusieurs heures provoque le l’ypoxie et de l’hypercapnie !
    https://youtu.be/7wXeQ4V7pow


  • J’ai bien lu l’article. Il est dit : "Habituellement, ils sont soumis au mutisme qu’impose leur statut militaire".

    Ma question est la suivante : Pourquoi d’après vous, vous devez obeïr ? Parce que si vous n’obéissez plus aux ordres du pouvoir politique "les politiques commenceront à chier dans leurs froc" car comme vous avez les armes vous pouvez prendre le pouvoir et le contrôle du pays en "leur bottant le cul". Mais leur botter l’arrière train ne suffira pas.
    C’est pour cela qu’on vous impose plus qu’à toute autre profession, le mutisme et l’obeïssance. Vous avez été formaté comme cela pendant votre formation.
    Personnellement, si je pense que mon directeur me donne un ordre qui n’est pas judicieux, alors je ne vais pas lui obeïr, et c’est déjà arrivé à quelques reprises. Et il a reconnu qu’il avait eu tord, parce qu’il est honnête au contraire "des raclures politiciennes" Et quand j’ai tord je m’écrase aussi, le problème est que j’ai raison dans ce que je dis sur le sujet actuel.

     

    • "Habituellement, ils sont soumis au mutisme qu’impose leur statut militaire".
      Pourtant ils dépendent du ministère de l’Intérieur, et non de celui des Armées. C’est ce que m’a dit un gendarme, ostensiblement armé, pas plus tard qu’avant-hier.
      Ils sont donc la police, de fait armés contre une populace multiculti dont ils n’ont que faire, pour la contraindre à "la. plage dynamique" (l’errance solitaire, le statut de paria dans son propre pays, la domestication et dénaturation des enfants interdits de jeu).
      Et non pas une force appelée à défendre le pays France contre une agression extérieure anti-France.
      L’ennemi intérieur et extérieur sont autant confondus que la police et l’armée.
      Le gendarme et moi avons toutefois reconnu que sans force de police, le pays serait une foire d’empoigne.


    • « sans force de police, le pays serait une foire d’empoigne »
      Ça serait le retour à la féodalité, organisation naturelle basée sur les liens de sang et d’honneur.
      Le problème des forces dites de l’ordre, qui sont là pour entretenir le désordre de la Révolution, c’est qu’elles font plus de tord que de bien, elles castrent les bons pères de famille français au détriment des malfaiteurs ou des étrangers.


  • On serait mieux avec les gendarmes aux commandes plutôt que ces cancrelats de laquais des Rothchilds. Au moins, on pourrait fabriquer notre propre monnaie sans intêrets.


  • Le PM est suspecté de légèreté sur la question des masques. Le gendarme porte plainte... Aussi nettement exagéré, comment doit-on les appeler ?
    C’est l’art de te refourguer leur muselière en se marchant sur les pieds.


  • Un syndicat de police accuse Castaner d’avoir couvert des agressions intimes

    Le docteur Frey, médecin inspecteur régional, a été placé en garde à vue puis sous contrôle judiciaire pour des agressions intimes. Le syndicat de police Vigi accuse le ministre de l’Intérieur d’avoir été informé de ces agressions, de les avoir couvertes et d’avoir soutenu des sanctions contre un employé ayant dénoncé ce médecin.



  • Toutefois, le militaire « croit avant tout en notre justice »



    Il y en a, on se demande vraiment ce qu’il leur faut pour être déniaisés...


  • #2469566

    "Il croit en la Justice de son pays..."
    C’est pas mignon tout ça... ? On pourrait même s’imaginer un bisounour (celui avec l’arc en ciel sur le ventre). J’ai bien ri car connaissant tres bien le millieu de la Gendarmerie, je peux vous dire que au niveau hiérarchie, ça va pas passer. Carrière foutue.
    La ou c’est moins marrant c’est que c’etait l’année dèrnière qu’il fallait porter plainte contre ce gouvernement qui donnait des ordres anti Francais pendant qu’il passait des lois scélérates.
    C’etait à ce moment là qu’il fallait porter ses couilles.


  • Le 4 décembre 2018 sur Paris, avec mon gilet jaune sur le dos, j’ai été nassé et gazé, visé comme tant d’autres par leurs LBD éborgneurs en joue devant ces psychopathes, par ces messieurs de l’ordre bien au service de l’oligarchie. Alors, qu’est-ce que j’en ai à foutre d’eux désormais ?


  • Le faux débat bidon sur les masques pendant que le système vous fait les poches

    surtout ne changer rien les goy et n’oublier pas de voté macron en 2022 pour que rien ne change surtout !!


  • Tout ça c’est du cinéma comme toujours. Derrière des histoires de sous..


  • C’est Lionel Jospin qui détient les droits d’auteur pour la phrase sur la justice et sa croyance.


  • Une nouvelle étude bidon largement médiatisée mais démontée magistralement par Philippe Douste-Blazy en quelques minutes :
    https://www.facebook.com/1133610036...
    Douste-Blazy fait référence au rédacteur en chef de la revue The Lancet qui affirmait en 2016 : “Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres “. Source : https://criigen.org/un-aveu-choquan...
    The Lancet appartient depuis 1991 au RELX Group ( Reed Elsevier) ayant comme actionnaire principal BlackRock. La messe est dite.


  • Dés la fin mai, mais aussi les 6 - 12 - 16 juin ce seront les actes 1,2,3,4.. post-confinement des GILETS JAUNES !
    Nous serons tous de nouveau sur les routes, dans les rues, les ronds-points,
    où on réouvrira nos propres bars et restaus !


  • Le Régime Pourri a finalement transformé ce pays en un grand corps, autrefois vigoureux, mais désormais épuisé par les parasites, trahit par ses organes, dont chaque fibre de chaque muscle est révoltée. L’homme malade de l’europe, entre en agonie sous la griffe des prédateur transnationaux, de leurs complices, de leurs nervis, de leurs larbins. L’attentat terroriste de la ’’crise sanitaire’’ instrumentalisée, lui a porté un coup funeste, que la trahison amplifie pour traîner le cadavre jusqu’au nid des charognards qui la stipendie. Les maléfiques s’acharnent sur leur victime autant qu’ils le peuvent, en gérant la sortie de crise le plus nuisiblement possible. L’appareil d’état, comme prestataire de service des prédateurs transnationaux, a fait autant de mal que possible. On l’a vu s’acharner infatigablement à optimiser tyranniquement le niveau de nuisance de chacune de ses décisions de chacun de ses actes. Mais il n’est pas impossible les choses aient été poussées tellement loin qu’elles lui échappent.


  • Sur la photographie, la lumière indique clairement où se situe la zone cérébrale déficiente activée. On voit aussi que le patient croit être en ligne directe avec des forces occultes via un téléphone invisible. Tout ceci est imaginaire mais le malade l’ignore. Le mieux est de le ramener à l’asile sans le contredire, pour l’admettre aux soins intensifs, chambre capitonnée, voire camisole. Lui donner de la compagnie pourrait être utile ; par exemple quelqu’un qui se prend pour le président de la république, de manière à donner un semblant de cohérence rassurante dans ces pathologies.


Commentaires suivants