Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Manuel Valls annonce sa candidature pour 2017 et démissionne de son poste de Premier ministre

Manuel Valls a annoncé ce lundi soir qu’il était « candidat à la présidence de la République », avec la volonté de « réconcilier » la gauche, et qu’il quitterait dès mardi son poste de Premier ministre, quatre jours après le renoncement du chef de l’État à briguer un second mandat.

« Oui, je suis candidat à la présidence de la République », a annoncé Manuel Valls depuis la mairie d’Évry, son fief électoral dans l’Essonne, devant un public métissé à l’image de sa ville. « J’ai cette force en moi, cette volonté de servir mon pays, c’est au-delà des mots, c’est une conviction totale, je veux tout donner pour la France », a-t-il ajouté.

« Ma candidature est celle de la réconciliation », « je veux rassembler » la gauche, a-t-il aussi lancé, derrière un pupitre sur lequel était écrit son tout nouveau slogan : « Faire gagner tout ce qui nous rassemble ». « Le sens de l’Etat me fait considérer que je ne peux plus être Premier ministre », a aussi dit le Premier ministre qui était arrivé au bras de son épouse Anne Gravoin.

Cette intervention avait été annoncée dès les premières heures de la journée, son entourage confirmant que Manuel Valls ferait bien part de sa candidature à la primaire initiée par le PS, ce qui ne faisait plus de doute depuis l’annonce du président.

Auparavant, le futur ex-Premier ministre de 54 ans avait retrouvé François Hollande à l’Élysée à 13H00 pour le traditionnel déjeuner entre les deux têtes de l’exécutif, quatre jours après le renoncement présidentiel.

Lire la suite de l’article sur rtl.be

Pour comprendre les enjeux politiques de ces prochains mois :

 

Bien préparer l’élection de 2017 avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

98 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants