Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

Lors de son passage à l’université de Batna, le 21 février 2013, l’historienne Marion Sigaut a fait la réflexion suivante : « La vérité c’est comme l’eau. Si vous faites le plus petit trou dans une citerne étanche, l’eau va couler un tout petit peu et la citerne se videra à un moment ou à un autre. Si vous voulez étouffer la vérité, il faut donc le faire complètement, mais c’est impossible. »

Marion Sigaut est une spécialiste du XVIIIe siècle. Tout comme l’historien Henri Guillemin, elle soutient que les encyclopédistes ont diabolisé l’Église protectrice du bien commun afin de l’éliminer de la scène politique et d’installer le capitalisme au pouvoir (les conférences de Marion Sigaut et d’Henri Guillemin sont disponibles sur l’Internet). Pour sa part, le professeur Xavier Martin a consacré tout un livre à Voltaire intitulé Voltaire méconnu. Xavier Martin met la lumière sur la violence exercée par l’auteur de Candide au niveau des principes idéologiques. Il s’agit donc de travail de recherche et non de théorie du complot. Mais les propagandistes continuent de diaboliser tous ceux qui recommandent aux gens de consulter ces études scientifiques. Complotistes, réactionnaires, populistes sont autant de termes utilisés pour dénigrer les journalistes honnêtes.

De nos jours, les médias mainstream font le black-out sur le rôle joué par la finance internationale dans la crise mondiale. Par contre, toutes les tribunes sont ouvertes aux promoteurs du projet du gouvernement mondial. Au moment où Jacques Attali est invité sur tous les plateaux de télé, Alain Soral est quasiment interdit aux médias audiovisuels. Normalement, des médias intègres donneraient la parole aux deux penseurs. Jacques Attali prône trois idées principales :
1) la démocratie ne trouvera son accomplissement que lorsqu’elle sera une structure avec un gouvernement mondial, des gouvernements régionaux et des gouvernements locaux ;
2) pour devenir un citoyen exemplaire dans le monde futur qui sera nomade et sans frontières, il faudrait rompre avec tous les enracinements, comme l’attachement à un pays ou à une culture ;
3) Jérusalem serait la meilleure capitale du monde unifié autour d’un gouvernement mondial.

Le livre d’Alain Soral, Comprendre l’empire, vendu à plus de 40 000 exemplaires a été qualifié par plusieurs écrivains de « chef-d’œuvre ». Voici le petit résumé de la quatrième de couverture :

« Cet essai retrace le parcours historique de la domination oligarchique engagée depuis plus de deux siècles en Occident : instrumentalisation de l’humanisme helléno-chrétien, noyautage de la République par les réseaux, exacerbation des antagonismes de classes et manipulation de la démocratie d’opinion. Un long processus initié au XVIIIe siècle par le cartel bancaire qui approche de son épilogue avec le Nouvel Ordre mondial. »

Selon l’auteur, la solution serait une coopération entre les États opposés au gouvernement mondial, tout en respectant l’histoire et la culture de chacun d’entre eux. D’autres penseurs ont réalisé d’excellentes études sur les outils du mondialisme. Les travaux du professeur Pierre Hillard suscitent un véritable débat parmi les universitaires, et c’est plutôt bon signe. Pierre Hillard est professeur en sciences politiques. Il est spécialiste du mondialisme.

À travers ses travaux, il décortique les processus de décomposition des nations et de construction des blocs continentaux, qui mènent droit au gouvernement mondial. Pierre Hilliard n’est plus un prophète méconnu. Ses livres, notamment La Décomposition des nations européennes et La marche irrésistible du Nouvel Ordre mondial ont été édités plusieurs fois. L’éveil des gens sincères qui analysent eux-mêmes ce qu’ils lisent et qui défendent les justes causes, nous donnent l’ultime conviction que l’homme ne sera jamais déshumanisé et que le profit ne passera pas avant le bien commun.

Récemment, il y a eu deux événements qui feront, peut-être, réfléchir ceux qui font gratuitement la promotion du gouvernement mondial. Les funérailles de Margaret Thatcher ont eu lieu le 17 avril 2013. Contrairement aux espérances de l’élite bien organisée, celle qui, pendant longtemps a été qualifiée de « Dame de fer » n’a pas reçu un grand hommage de la part du peuple. Les Londoniens ont tourné le dos au cercueil de Mme Thatcher. Ils ont tourné le dos à celle qui a fermé les puits de charbon et qui a vendu les compagnies nationales aux riches.

Le mercredi 17 avril 2013, les Londoniens ont rejeté, encore une fois à leur manière, le capitalisme libéral. Quelques semaines auparavant, le peuple vénézuélien a fait des adieux grandioses à son président, Hugo Chavez. C’est clair, l’ami du peuple vivra à jamais dans le cœur des braves gens. Nous reprenons ici ce que nous avons écrit du vivant de M. Chavez, le 16 août 2012 sur le journal Le Quotidien d’Oran :

« L’histoire parlera de vous Monsieur Hugo Chavez, elle parlera de vous comme Simón Bolívar, le Libertador (…).

Dans les livres d’histoire, nos enfants liront : ‘‘Alors que les monarchies arabes se sont prosternées devant l’empire anglo-saxon et se sont faites les valets de l’impérialisme, le Venezuela, sous la présidence d’un homme digne de respect, a mené un combat glorieux contre la soumission des peuples’’. »

L’histoire parlera de beaucoup de choses et n’oubliera certainement pas le combat entre le mondialisme et le nationalisme. Le ventre de nos femmes nous donnera raison.

Belhaouari Benkhedda

Retrouvez Alain Soral et Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #413519

    Je ne comprends pas la derniere phrase : "Le ventre de nos femmes nous donnera raison".

    Que veut dire l’auteur ?

     

    • #413570
      le 23/05/2013 par Ivan Durak
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      Les générations futures.


    • #413575
      le 23/05/2013 par antishetan
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      que ceux qui pronent l’avortement , l’anti-Religion ....ne font pas d’enfants a contrario les croyants de tout bords (Chretien , musulman, juifs) font des enfants et permetuent ainsi la vie , la religion et la "culture de vie"
      Les athees font 0 , 1 voir 2 enfants donc bientot ils auront disparu eux et leur "culture de mort".

      Rien a voir je pense avec la declaration de boumediane d’envahir la France avec les enfants de leur demographie


    • #413589

      Bonjour,

      Les enfants à venir, je pense...


    • #413619

      Notre descendance saura reconnaître le juste et saluer Chavez, et reléguer une Tas-de-chair à ce qu’elle n’a jamais cessé d’être : une pourrisseuse pour ses maîtres.


    • #413757

      Reference au discours du president algerien Bouemdiene en 1974 a l’ONU : "" Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire "

      Phrase a priori hostile, en particulier aujourd’hui a la vue de l’immigration de masse en France, mais qui prenait un sens volontairement provocateur de la part des tiers-mondistes, car l’Algerie appelait a une cooperation des pays du tiers monde, une decolonisation des ressources naturelles par les pays industrialises...

      Le president Boumediene ajouta : " cette situation, nous ne devons pas la changer, ni dans quatre ans, ni dans cinq, ni peut-être dans dix ! Ce qui nous importe c’ est de ne pas considérer l’ emigration dans les pays européens comme un problème banal ( ...) . J’ estime que nombre de nos concitoyens qui ont émigré reviendront dès qu’ ils pourront jouir de conditions de travail décentes dans notre pays. "

      Une position nationaliste et humaniste (pour ne pas dire socialiste) qui n’a pas ete completement abandonee par l’Algerie et qui aujourd’hui s’incrit dans le chavisme.

      D’ou cette reference en fin d’article


    • #413837

      @ antishetan

      D’accord avec toi , mais tu oublies qu’un Européen en règle général ne fait pas plus d’enfants que ses moyens ne le lui permettent. Et la qualité de vie des enfants est importante.
      C’est l’un des facteurs qui nous différencie du continent africain.

      Amicalement


  • #413527
    le 23/05/2013 par V.Martin
    Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

    Superbe ce texte ! La fin est particulièrement émouvante.


  • #413556

    Thatcher égérie du nouvel ordre mondial ?
    Faut-il rappeler ce que Thatcher pensait et disait de l’union Européenne ?

    Cet article est très manichéen. Chavez n’est pas la solution et Thatcher non plus, en revanche ces deux personnages important historiquement ont apportés quelque chose d’intéressant.

    Chavez a su préserver son pays des prédateurs en tout genre dans les années 2000.

    Thatcher a défendu des idées libérales à une époque ou le communisme était une véritable menace pour l’Europe.

    Bref ces deux personnages ont su s’opposer aux menaces de leur époque avec un point commun, le goût de l’indépendance de leur pays.

     

    • #413660
      le 23/05/2013 par totavitch
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      certes, mais la mère Thatcher reste une marionnette de l’empire pas Chavez ( honneur à lui)


    • #413732
      le 23/05/2013 par Blue Peter
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      D’ailleurs, Thatcher nous défendait tellement du communisme qu’elle a fait l’apologie des Khmers rouges pendant qu’elle détruisait l’état de providence.


    • #413743

      Je suis désolé mais Thatcher et Chavez ne sont pas comparables. Chavez, socialiste, aurait à coup sûr été ennemi de Thatcher. Chavez était ennemi de l’empire, Thatcher un puissant allié.

      Curieux de trouver ça sur ER.

      Les Vénézueliens ont pleuré Chavez.

      Les Anglais n’ont pas pleuré Thatcher.

      Chercher l’erreur.

      Ah et puis Thatcher c’est :

      2 Allemagnes(!)--->Allemagne unifiée--->nazisme automatique.

      En bonne chimiste qu’elle était, c’était sa "réaction chimique" fétiche.

      Cela signifie en gros que les Allemands sont :

      - soit des réactifs
      - soit des produits chimiques.

      Inutile de vous dire que les Allemands ne l’appréciaient pas beaucoup non plus.

      Question indépendance d’esprit on fait mieux. "Quand même !"

      Hervé


    • #413765

      Thatcher a entamer la politique de desindustrialisation (desindustrialisation qui se faisait deja par les forces du marche international), en particulier avec les mines et le textile, et qui s’est poursuivi par les constructeur automobiles notamment...

      Cette politique de desindustrialisation avait pour but de re-orienter l’economie britannique vers les services (le tertiaire) et mettant le paquet sur les services financiers de la city a londres, et c’est ce qui a amene cette generation de golden boys britannique (qui aujourd’hui encore laissent des pourboire de 7000 euros dans les clubs londoniens pour feter leurs megabonus) et qui est le tremplin des financiers US vers l’europe.


    • #413827

      Tu racontes vraiment n’importe quoi toi... thatcher avait une mission, celle de sauver les peuples du communisme ? le communisme soviétique a été une aubaine pour les libéraux ’’milton friedmaniens’’ et les oligarchies dans le monde occidental, c’était l’épouvantail rêvé pour mettre en oeuvre les programmes économiques les plus injustes et justifier les coups d’ état et massacres en Amérique latine notamment. De plus, c’est toi qui a une vision binaire en faisant un parallèle douteux entre Chavez et cet infâme personnage qu’était mme thatcher et dont le peuple anglais a refusé qu’on lui accorda une minute de silence dans les stades.
      Cette mégère n’était pas la championne de la droite qui est vantée sur E et R, alors que Chavez était un champion de la vraie gauche ou s’en rapprochait.


    • #413828

      @ Saturn1

      Naomie Klein:la stratégie du choc

      Le communisme ? Un danger fin 70 jusqu’à nos jours ?
      Je crois que tu te trompes , sur ce point.Il suffit de voir en France par exemple les années 60 et le libéralisme libertaire mis progressivement en place et institutionnalisé avec mai 68 et l’éviction du général , pour se rendre compte que le communisme n’avait aucune chance de s’imposer.
      La vision socialiste du communisme , là , je te dit oui. Ce fut un idéal détourné et utiliser au détriment du peuple.
      Tous les pays communistes enviait secrètement les pays d’Europe de l’ouest et leur niveau et mode de vie.
      La photo de Yalta devrait te convaincre que le communisme était un outil et non un véritable danger.

      Quand à Thatcher , elle n’était qu’une CEO de l’oligarchie chargée de mettre en place la politique des "Chicago boys" déjà expérimenter en Amérique du sud (Argentine,Chili,Uruguay,etc...) et ne fonctionnant pas.
      Du moins pas pour le peuple:il enrichit les plus riches,et appauvrit tout le reste sans exception.

      Chavez n’est pas la solution ? Il n’y a que l’état ayant à cœur l’intérêt du peuple , qui puisse nous protéger du marché , et des élites oligarchiques.
      Pour cela , il faut obligatoirement un militaire , intègre et patriote aux commandes (Hitler, De Gaulle , Chavez , Poutine...)

      Amicalement


    • #413922
      le 23/05/2013 par Mitch Bucchanon
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      @Saturn

      Le communisme était une menace pour l’Europe de l’ouest dans les années 80 ? Brejnev ou Gorbatchev étaient belliqueux à notre endroit ? ......Ah bon ?! Première nouvelle !

      C’est pas plutôt le bloc Occidental capitaliste qui était dangereux pour le communisme ?!?

      Tatcher avait le goût de l’indépendance pour son pays ? L’indépendance pour les fumiers de la City oui !! Elle méprisait, elle haïssait le prolétariat Britannique !!

      Maggie.....Ils auraient du la balancer directement dans la Tamise ! Ils auraient économisé du temps et de l’argent ! Les Anglais, pour une fois, ont été peu pragmatiques sur ce coup !


  • #413597

    ça redonne un peu d’espoir=)


  • #413641

    A propos de la théorie du complot sur Voltaire, le mieux est de renvoyer les incrédules à sa correspondance :
    http://www.la-pleiade.fr/Auteur/Voltaire

    La Pléiade a édité sa correspondance traduite des éditions Théodore Besterman en treize volumes.


  • #413659
    le 23/05/2013 par D. Kada - Oran
    Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

    « La vérité c’est comme l’eau. Si vous faites le plus petit trou dans une citerne étanche, l’eau va couler un tout petit peu et la citerne se videra à un moment ou à un autre. Si vous voulez étouffer la vérité, il faut donc le faire complètement, mais c’est impossible. »



    J’ai beau essayé de voir un coté subtil dans cette réflexion, mais je n’y arrive pas. Bref ! Je ne comprends pas le lien entre vider complètement une citerne de son eau et étouffer hypothétiquement la Vérité.

    Le Meilleur DK

     

    • #414202
      le 24/05/2013 par Thémistoclès
      Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

      @ le Meilleur des cas,

      La subtilité c’est que aussi grande soit la citerne et aussi petit soit le trou, le résultat sera le même (qu’avec une petite citerne et un grand trou) : La vérité finira tôt ou tard par se faire connaitre.

      Deuxième assertion : "Si vous voulez étouffer la vérité ...", là on précise simplement que quelle que soit l’étanchéité de la citerne, il y aura toujours un trou, même minusculissime !
      C’est là que se trouve le principe de l’Histoire : y a t-il TOUJOURS quelqu’un qui dise ou écrive la vérité  ?
      On peut supposer que non, car tous les actes n’ont pas obligatoirement de témoins loquaces. Mais bien évidemment, les actes les plus importants en ont généralement beaucoup, et si un seul contredit tous les autres, alors, le temps passant, des preuves incontestables ou bien une simple écume viendront recouvrir la "vérité" officielle.
      Le droit romain prescrivait "testus unus, testus nullus" (un seul témoin = pas de témoin) mais le risque physique que prend le témoin unique, aussi bien que les aveux qu’il peut faire sur sa conduite décuplent la force de son témoignage. Les Confessions de Rousseau, ou "L’Honneur perdu de François Mitterrand" de Edern-Hallier en sont des exemples frappants, tout comme les écrivains qui laissent des ouvrages libres de droits (comme le Dr de Sambucy).


  • #413745

    Ils ont tourné le dos à celle qui a fermé les puits de charbon et qui a vendu les compagnies nationales aux riches.



    Ca signifie donc que les Londoniens veulent revenir à la mine...

    Curieux ça aussi.

    Hervé


  • #413748

    Ah et encore ceci :

    la mère Thatcher, c’est aussi la guerre des Malouines. Qu’a dit Hugo Chavez à ce sujet ?

    Hervé.


  • #413779
    le 23/05/2013 par Capricorn One
    Margaret Thatcher part, Hugo Chavez reste

    Je trouve ça incroyable de lire des articles à propos de Soral, de Sigaut, de Pierre Hillard, de Chavez, de Dieudo, du N.O.M, des banques etc. dans mon journal du matin en buvant mon café en bas de chez moi, en sachant que ces noms et ces thématiques sont totalement absentes des médias français.

    Ça ne rate jamais, à chaque fois j’esquisse un petit sourire quand je lis le traitement réservé à des hommes comme Soral dans les colonnes d’El Watan ou du Quotidien d’Oran en pensant à comment les journaux français nous crachent à la gueule à propos de la liberté de la presse en Algérie.

    Pas plus tard que dimanche dernier j’ai pris un café avec Alain de Benoist à Alger (il y venait pour la première fois). Comme vous l’imaginez j’avais plein de questions mais je fus surpris qu’au final c’est lui qui en posa le plus à propos d’ici et de comment les gens pensent et voient le monde depuis l’Algérie, j’ai réalisé le gouffre, l’abîme, qui sépare la mentalité des algériens "de souche" (qui vivent en Algérie) de celle des "maghrébins" de France et de l’image complètement brouillée (banlieues, racailles, islamo-bamboula, idiots utiles du PS etc.) qu’ont de nous les français "de souche".


  • #413916

    BIBI était aux funérailles de la vieille carne sioniste, qui traitait les Irlandais comme les Juifs traitent les Palestiniens .


  • #414154

    Je suis ému par cette magnifique image dans la phrase finale.


Afficher les commentaires suivants