Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur France 2 : l’interview "philosophique"

Où le mondialisme sonne très très creux

L’interview parallèle de Marine Le Pen et Emmanuel Macron menée par Laurent Delahousse sur France 2 a ceci d’original qu’elle permet de comparer directement les réponses des candidats à des questions quasi philosophiques sur le sens de l’engagement en politique. Et de mesurer l’abîme qui sépare la vision et la vocation de la candidate patriote des assertions désincarnées et sans conviction du candidat mondialiste.

 

L’interview de Marine Le Pen :

 

L’interview d’Emmanuel Macron :

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Sur les fondements de la politique, chez Kontre Kulture :

 

Le vide gesticulatoire d’Emmanuel Macron résumé en une vidéo :

 






Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ohlala... comment que Macron il fait trop semblant de réfléchir à 14:00, quand on lui demande de dire 1 mot par président !! Comment qu’on voit trop qu’il a déjà préparé ses réponses !
    Le mauvais acteur !

     

    Répondre à ce message

  • Quoi qu’il en soit ,les Français jouent leur avenir .Qu’ils réfléchissent bien quand il vont mettre leur bulletin dans l’urne ,il ne pourront pas rejouer ,ou alors dans 5 ans et dans quel état . Si les Français étaient visionnaires MLP devrait être élue à 85 % .Je laisse 15% d’idiots ,de nantis , et de haineux égoïstes . Mais comme on est dans une époque de dégénérés ,inchallah !

     

    Répondre à ce message

  • #1716714

    Derrière Macron, sur la gauche, une petite affiche "LIBERTÉ TON NOM"
    ton N.O.M. ? comme ton "Nouvel Ordre Mondial" ?

     

    Répondre à ce message

  • MLP n’est pas exactement une fille de bourgeois. Je dirais une fille de paria, d’ex-mineur, d’ex-soldat.
    Le tort de MLP a pu être, il fut un temps, de vouloir être une fille de bon bourgeois, admise par le gros de la caste.
    Elle est surtout une petite-fille de marin-pêcheur et de femme de marin solitaire. C’est ce que ressent le peuple. C’est ce qui est resté dans ses yeux maritimes, qui sont son meilleur atout physique.
    Baby Macron a une mère assez secrète, présentée comme employée de la sécu (médecin ?) avec un nom portugais ou occitan, bon. Bien brune. Avec laquelle il n’aurait pas eu un contact très proche, lui préférant sa mère-grand dans la petite enfance. Manu a un prénom biblique mixte (ancien et nouveau testament) On se pose des questions, sachant que Rothschild ne promeut plus que des présidents français un peu cousins (par prudence), et ridicules ou improbables autant que possible (par méchanceté).
    Mais chut.
    Question bourgeoisie, Macron a épousé l’héritière d’une des plus grosses fortunes d’Amiens. Alors hein, le château familial de Montretout, c’est du hlm partagé à coté.

     

    Répondre à ce message

  • Macron un zombie diabolique !!!.....manipulé et manipulateur !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1716830

    Toutes les stratégies sont bonnes pour éviter au français de voir comment Macron va se faire retourner par Le Pen.

    " Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen aura bien lieu le 3 mai sur TF1 et France 2

    POLITIQUE - Le dilemme des passionnés de foot et de politique reste entier. Mercredi 3 mai, il faudra bien choisir entre le match Monaco-Juventus, en demi-finale de la Ligue des Champions, et le débat Marine Le Pen-Emmanuel Macron en vue du second tour de l’élection présidentielle. "La date du débat est confirmé", confiait au HuffPost ce mardi 25 avril un proche conseiller de la candidate du Front national."

     

    Répondre à ce message

  • Quel imposteur ce Macron , il était le 1er au 1er tour , tout seul ou
    avec l’aide des médias et des financiers.... ? il n’a aucune honte !

    En plus il fait croire par tous les moyens qu’il est le défenseur de la France
    et des Français , alors qu’il ne défendra que l’Europe et les banquiers .....
    menteur encore.....
    MLP vient de découvrir seulement le peuple que maintenant selon lui
    c’est totalement faux , même son père défendait le peuple contre les
    élites et ça lui valu d’être vilipendé .

    Aussi MLP est née dans un château qu’il répète comme un perroquet
    et lui , il n’est pas né dans une banlieue avec des parents qui gagnaient
    le smic , loin de là , peut-être gagnaient-ils plus que les parents de MLP ,
    mais ils saura cacher la fortune familiale , ces imposteurs de gauche
    faiseur de morale sont toujours les mêmes , sa façon de parler est
    haineuse et injuste , il est vraiment détestable , lui , a gravi les échelons
    au mérite , il se fiche de nous ce bonimenteur avec l’entourage qu’il avait ,
    on va y croire.... ? on voit dans ses yeux , son cynisme , ce type sera
    terrible et sans âme.....il est un vrai danger , il fait peur vraiment !

     

    Répondre à ce message

  • A l’écoute de ces 2 interviews, je ne suis pas très optimiste pour le débat :
    Marine se fait balader pendant au moins 5 mn sur le sujet des "élites" sans être capable de remettre le sens du mot en place, élite = le meilleur, de haute qualité, etc, donc les gens dont on parle ne méritent tout simplement pas ce qualificatif, point barre !
    Elle n’est pas capable non plus de dire que son grand-père était marin-pêcheur, ce qui relativiserait son côté "Montretout". Elle prend un air : je-vous-assure-je-l’aime-la-France, pas du tout à la hauteur des enjeux.
    Lui, il donne l’impression d’être bien dans ses baskets de futur président, habitué du système, il débite, il débite, il débite des conneries technocratiques avec un air très assuré, ça rassure les gens. Il est bien meilleur qu’en meeting, et elle, bien moins bonne ...

     

    Répondre à ce message

    • #1717261

      Christopher Lasch écrivait déjà en 1994 La Révolte des Élites et la trahison de la démocratie.
      Ce ne sont ni Le Pen ni Zemmour qui ont développé le concept d’ "élites" mais un sociologue anar-tory professeur à Harvard.

       
    • Bravo pour votre commentaire très intéressant. En effet, à force de rejeter en bloc son héritage culturel, Marine Le Pen n’arrive pas totalement à se libérer et à toucher la sensibilité des électeurs. Sur le plan de la dialectique, il n’est pas certain qu’elle séduise plus que ce type. En revanche, la seule manière de marquer la différence serait de se montrer humble, d’être capable de se remettre en question, d’être dans la mesure, de prendre de la distance et de ne pas sans arrêt être offensive. Compte tenu de son statut de "challenger", elle doit absolument assumer les aspects positifs de son passé, mettre en valeur son expérience de mère de famille, se montrer pragmatique, mesurée et pédagogue pour toucher le coeur des français en s’exprimant simplement sans colère sur des sujets sensibles pour elle comme l’immigration, l’europe, le terrorisme, le communautarisme, etc. L’autre type doit apparaître comme un petit sarko opportuniste et manipulateur qui se fout totalement de savoir si ses décisions sont justes ou non à partir du moment où elles défendent les intérêts du pouvoir en place (par exemple en matière de politique internationale).

       
  • " [...] et l’état du pays qui était en train de... grossir" dit Emmanuel Macron en plissant la paupière de concentration et en prenant son air le plus sérieux. Plaît-il ? Cela ne veut rien dire, Manu, mais l’important c’est d’essayer. C’est accessoire mais ça m’a fait sourire. Ambigu, car intéressé, comme toujours. Pour le candidat à la présidentielle qui se revendique du réalisme, c’est un comble je trouve, bien que pragmatique voire utilitariste. "Je prends ce qu’on me donne" (à l’origine cette phrase attise plutôt la bienveillance mais quand elle sort de la bouche d’E.M dans ces circonstances ça m’irise le poil) : bah tiens prend cette gifle d’indignation dans ta face de menteur et de démagogue !
    Le gars se prévaut illégitimement de l’argument selon lequel il ne fait pas partie de l’élite politicienne (outre le fait qu’il a été conseiller et ministre de Hollande), ça peut se concevoir mais il a servi les intérêts de l’élite mondiale financière et industrielle (d’un poste plutôt élevé dans la hiérarchie il me semble -après cela en soit n’est pas rédhibitoire, car il faut bien se faire de l’argent) et surtout il est toujours soutenu par elle. Marine Lepen a d’abord été avocate, puis a ambitionné de devenir avocate de la nation française et de son peuple, et est devenue une femme politique. Comme elle le dit, elle a été élue à la tête de son partie, si elle était vraiment incompétente, bien que fille de JMLP, ce n’aurait pas été le cas. Macron est un pure démagogue, au discours flou et inconstant, je pense sincèrement que dans cette campagne, il ment comme il respire. La sincérité dont il se targue injustement n’est que chimère. Il n’apportera pas les changements auxquels le peuple français aspire. Sa vision pour la France n’est que de mieux l’intégrer à la mondialisation, d’où sa volonté de modernisation et de "progrès". Ce n’est que le sbire de l’élite du mondialisme, qui parachèvera, si il est élu, l’achèvement de l’avènement (ça rime avec "ment") du nouvel ordre mondial en France. Mais bon, pensons printemps !

     

    Répondre à ce message

  • Et le debat a montre une Macron creux et une Le Pen insupportable.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents