Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

 
 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #720407
    Le 9 février 2014 à 06:56 par Philippe L
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Il est quand même étonnant que Marion oublie que les jacobins (robespierristes) étaient rousseauistes et non voltairiens (les Lumières) comme les Girondins, et qu’elle impute ainsi aux premiers le projet des seconds.
    Il est certain que des choses peuvent nous étonner dans le projet de Lepeletier. Mais il faut se souvenir que nous sommes au XVIIIe siècle et que les gens en question, à l’idéal spartiate, voulaient apporter l’instruction à tous les enfants, riches et pauvres confondus, en faire des patriotes et des êtres à la fois instruits et robustes ! Jetons un oeil sur la situation des enfants au XIXe siècle, qui fut l’application du projet des Lumières et des Girondins ! Jetons un oeil sur ce qu’est devenue l’ "Education nationale" aujourd’hui (les révolutionnaires parlaient d’ "instruction publique") ! Le projet de Lepeletier n’était finalement pas si mal !

     

    Répondre à ce message

  • #720783
    Le 9 février 2014 à 16:01 par Pamfli
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    La balle est maintenant dans le camps des familles qui ne peuvent plus se cacher derrière leur petit doigt : soit elles se contentent du rsa (de l’aumône) avec ses effets indésirables : en gros perte de dignité par abandon de la structure familiale, des anciens, des enfants livrés à eux-mêmes donc à l’état pour en faire ce que nous savons, l’horreur du gender, « Mon ami Rachid » et sa grosse bite qui appartient à ceux qui peuvent payer, aux potes de blancos..., la maltraitance des petits vieux... ; ou bien ils prennent leur destin en main en se relevant les manches.
    Pas simple car nous sommes dans un monde de violence ultime, où la loi qui domine c’est la possession du pognon maintenant la culture, l’intellect sont de réels contre-pouvoirs, merci et courage à E&R.
    Maintenant nous sommes en France et pas en Afrique (voir la démarche héroïque d’un Kémi Séba et le concept de Supra-négritude à travers le panafricanisme).
    Quoi qu’il en soit se battre pour ses gamins, ça me paraît essentiel maintenant chacun fait comme il veut.
    Tout particulièrement merci à Me Sigaut et Me Belghoul, achetez leurs bouquins c’est un bon début pour apprendre à quelle sauce vous risquez d’être mangés.

     

    Répondre à ce message

  • #721221
    Le 9 février 2014 à 21:49 par ripoublicain
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Je ne sais pas qui est l’ignare qui parle au début, mais en France , il n’y a pas d’obligation scolaire , il y a une obligation d’instruction qui peut d’ailleurs etre donné par les parents ou autres ....
    d’autre part , y a pas besoins de retourner au XVIII ème siècle pour trouver des enfants arrachés à leurs parents ( l’association olga spitzer s’en charge tous les jours dans le 94 ( val de marne )

     

    Répondre à ce message

  • #721250
    Le 9 février 2014 à 22:05 par ripoublicain
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Les effets de manches et les gros yeux sur le passé , ça va 6 minutes , ya des centaines de personnes qui sont privées de leurs enfants. sans motif valable..............................................
    ou sont passées tes propositions pour qu’elles reviennent dans leurs familles ( " de gens originales ")

    ferme là , soit humble et engage toi , au lieu de vociférer ta thèse du 18 ème siècle

     

    Répondre à ce message

  • #721297
    Le 9 février 2014 à 22:49 par Quenelle de l’Est
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Je ne suis pas spécialiste pour parler à la place de Madame Sigault

    Mais je vois pleins de commentaires qui remettent en cause les travaux de Madame Sigaut

    Soit il s’agit de trolls, et c’est dommage
    Soit , ils ont une part de raison

    Cependant, il faut garder à l’esprit un point de taille : c’est que actuellement, Madame Sigaut a très peu, voire aucun historien, capables de discuter avec elle, et de faire avancer les connaissances de la France historique réelle. En effet, l’idéologie de la communauté organisée a bien trop pénétré les livres d’Histoire. Et on est en train de fabriquer une future génération d’abrutis abreuvés à connaissance historique sur tablette high-tech samsung.

    Dans une telle situation, forcément, il peut arriver qu’il y ait des imprécisions.
    Cependant, je mets au défi, les historiens d’internet de débattre avec elle, et de lui tenir un discours contradictoire en tête-à-tête. Il n’est pas sûr que ces gens-là feront le poids devant l’éternel retour du concret.

     

    Répondre à ce message

    • #721633
      Le Février 2014 à 09:12 par Philippe L
      Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

      Ce qui est dommage, c’est que Marion qui n’est pas non plus une spécialiste de la Révolution, mette dans le même sac les Jacobins et les Girondins, les déistes et les athées, les généreux et les égoïstes, les démocrates et les oligarques, c’est-à-dire les rousseauistes et les voltairiens (Lumières) que tout apposait, qu’elle attribue aux premiers la philosophie des seconds et qu’elle contribue ainsi à jeter le discrédit sur les révolutionnaires (Robespierre notamment) et à perpétuer les légendes à leur sujet alors qu’il serait temps de les donner en exemple.
      Observons que la "République" actuelle n’a aucun égard pour la première république, pour les Jacobins en général et Robespierre en particulier. Prétendre que les gens qui nous gouvernent sont les héritiers des révolutionnaires et mettent en oeuvre les idées qui étaient les leurs est une imposture ; cela en serait encore une même s’ils s’en réclamaient, comme le fait Mélenchon avec Chavez et aussi Robespierre.
      Pour ma part, j’invite les gens de bonne foi à aller aux sources, à lire, non pas tel ou tel historien, mais l’oeuvre des personnages incriminés. Comme l’a fait Marion avec Voltaire, j’invite à lire, dans l’ordre chronologique, les discours de Robespierre (voir "Robespierre parle aux Français") dont beaucoup sont encore d’actualité et révolutionnaires. J’insiste sur Robespierre car il fut l’homme clé de la Révolution et que l’on ne peut rien comprendre à cette période si l’on se trompe sur son compte.

       
    • #724321
      Le Février 2014 à 09:03 par Marion Sigaut
      Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

      @Philippe, tu finis par devenir exaspérant avec tes commentaires à côté de la plaque.
      Je n’ai mentionné ni les Girondins ni les Jacobins ni Rousseau ni Voltaire, mais mis sur la place publique un système d’éducation que je juge atroce (c’est mon droit le plus strict) et que Robespierre a trouvé génial.
      Si tu pouvais de cesser de la ramener à chaque fois qu’on prononce le nom de Robespierre, ça t’éviterait de m’imputer des dires et des intentions qui n’ont jamais été miens. Je déteste être jugée sur les intentions qu’on me prête et les propos que je n’ai pas tenus.
      Merci.

       
    • #724389
      Le Février 2014 à 10:39 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

      @ Philippe L

      Vos travaux sur Robespierre tentent de le réhabiliter et il est certain que ce révolutionnaire intègre n’est pas le personnage tant décrié. Simplement, dans le contexte qui était le sien avec la période troublée qu’il traversait, son intégrité a conduit à un intégrisme chez ceux qui ne pouvaient comprendre toute la complexité de sa pensée, avec toutes les horreurs de la Terreur en conséquence.
      Pour reprendre une expression en vogue, je crois sincèrement que l’on peut considérer Robespierre comme responsable (de la mauvaise interprétation de sa pensée par d’autres) mais pas coupable car il était un patriote authentique et non corrompu. Le seul procès que l’on peut lui faire est bien celui-ci. Avoir livré sans précaution une pensée trop complexe pour ses contemporains et un absolutisme qui fonctionne sur le papier mais se heurte avec fracas à la réalité. Le pragmatisme en politique est parfois une vertu...
      Je vous invite à lire l’approche faite par Laurent Dingli et concernant ce personnage diabolisé à tort, une certaine mesure y figure, mais il peut aussi se tromper, tout comme moi, l’Histoire n’étant pas une "science" exacte.

       
  • #721927
    Le 10 février 2014 à 14:08 par Filochard
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Il faut lire la Marche Rouge, ça m’a fait penser à l’affaire Dutroux, version moderne !

     

    Répondre à ce message

  • #723040
    Le 12 février 2014 à 11:43 par hannibal
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    "faut pas toucher au pain !faut pas toucher aux enfants ! " "malheur a celui par qui le scandale arrive ! " des slogans qui font mouche !!!

     

    Répondre à ce message

  • #725103

    merci madame pour votre travaille a contre courant
    Que l’on soit d’accord ou pas , c’est agreable de constater que tout le monde ne se contente pas betement de répéter ce qu’il a apris a l’ecole
    Certe il y a quelques raccourcis et aproximations, mais c’est inevitable quand on tente de faire un resumé d’une histoire a laquel on a pas assisté, qui a été déformé par des siecles de propagande et surtout quand elle doit tenir sur une video de quelque minutes
    Comme pour les versions officielles de la Grande Histoire de l’humanité, il convient de garder toujours de la distance par rapport aux recits que l’on vous fourni et si vous avez des objections a apporter, votre travail est le bienvenu

     

    Répondre à ce message

  • #726488
    Le 14 février 2014 à 17:56 par tsutsu
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    @Philippe L

    Pourriez-vous indiquer vos sources lorsque vous dites que : « Robespierre (…) était personnellement hostile, comme la Commission d’instruction publique, à l’idée d’une instruction commune et forcée, pensant qu’il fallait laisser aux parents la liberté d’élever leurs enfants, tout en les stimulant pour les envoyer à l’école. »
    D’autre part, savez-vous s’il a exprimé son opinion concernant ce plan, et s’il en a présenté d’autres à la Convention ?

    Cordialement

     

    Répondre à ce message

  • #727331
    Le 15 février 2014 à 10:35 par olive
    Marion Sigaut sur le plan d’Éducation nationale de Lepelletier

    Si Le Peletier mérite qu’on s’y attarde, le plan d’éducation né de la Révolution est celui de De Daunou. Je vous laisse le découvrir ci-dessous
    http://www.inrp.fr/edition-electron...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents