Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mauritanie : 300 suppressions d’emplois annoncées en raison de la baisse du cours de l’or

La compagnie canadienne Kinross, qui exploite l’or en Mauritanie via sa filiale Tasiast, a annoncé la suppression de 300 emplois dans ce pays, en raison de la baisse du cours de l’or dans le monde, dans un communiqué reçu samedi par l’AFP.

Kinross, comme beaucoup d’entreprises du secteur minier, subit une pression considérable à cause de la baisse des cours de l’or et de la hausse des coûts, affirme l’entreprise dans ce communiqué diffusé par Tasiast Mauritanie, expliquant qu’au 1er janvier 2013, le cours de l’or était de 1 675 dollars (1 268 euros). Actuellement, il se négocie à environ 1 300 dollars (près de 960 euros).

De même source, cette baisse du cours de l’or pousse les compagnies minières à prendre des mesures afin de réduire leurs coûts et préserver les flux de trésorerie, y compris le report de projets d’exploitation minière, des compressions des effectifs et la fermeture de bureaux et Kinross a décidé des compressions des effectifs en Mauritanie et au bureau régional à Las Palmas (îles Canaries, Espagne) qui en dépend.

"Ces réductions auront une incidence sur environ 300 salariés à Tasiast et à nos bureaux administratifs de Nouakchott et de Las Palmas, toutefois, environ 3 000 salariés et sous-traitants demeureront à Tasiast après les réductions, et la société continuera de soutenir un grand éventail d’initiatives d’investissements communautaires, y compris le développement d’une nouvelle école minière", précise la firme canadienne.

En conséquence directe de cette concentration accrue sur la réduction des capitaux et la préservation des liquidités, Kinross n’envisage pas de prendre une décision sur l’opportunité d’agrandir l’usine de Tasiast avant 2015 au plus tôt", poursuit-elle.

La multinationale canadienne avait envisagé une extension de ses activités à partir de 2014 en Mauritanie, en raison de la production record de la mine de Tasiast (située au nord de Nouakchott) et après une étude récente de pré-faisabilité concluante.

Le gonflement de sa production aurifère en 2014 a permis à la société d’engranger un bénéfice de 168 millions USD (plus de 124 millions d’euros) contre 99,6 millions USD (plus de 73,5 millions d’euros) l’année précédente.

D’après le communiqué de la compagnie canadienne, Kinross a pris depuis juillet une série de mesures afin de résoudre les problèmes posés par la baisse des cours de l’or.

Le communiqué évoque des compressions des effectifs au siège social à Toronto (Canada), la fermeture d’un bureau à Vancouver (Canada) et d’un bureau d’exploration au Mexique, ainsi que d’importantes réductions du personnel expatrié à Tasiast.

La mine d’or de Tasiast est présentée comme la troisième au monde par Tasiast Mauritanie. La compagnie a débuté ses opérations commerciales en 2008. Kinross a acquis 100% des parts de la mine d’or de Tasiast en septembre 2010, d’après la filiale.

Sur le rôle de l’or dans l’économie, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les cours de l’or sont manipulés par les banques (les cours de tout en fait, voir l’article du Rolling Stone Magazine du 25 avril, stupéfiant), il a baissé malgré sa valeur refuge, à un point qui le rend peu rentable à extraire. J’ai lu plusieurs fois l’hypothèse que cette baisse artificielle visait à mettre le mines en faillite, pour que les banques puissent les racheter pour une bouchée de pain, avec du papier. Elles auraient alors le monopole extrait, et à extraire. Tout quoi.


  • Il y a quelques mois un courtier en or m’a affirmé - et il n’avait aucun intéret direct à le faire - que c’étaient les américains qui faisaient baisser le cours de l’or pour en racheter à un prix raisonnable afin de restituer aux Allemands leur stock d’or gardé à Fort Knox et qu’ils réclament .

     

    • C’est risqué comme stratégie : la Chine et la Russie voudrait bien se débarrasser du plus de leur dollars possible. Si le cours baisse elles devront acheter plus d’or.
      Je comprend pas que les cours puissent baisser vu la demande actuelle des BRIC et de l’Asie.

      Moi j’ai entendu que si l’or montent trop cela rend le dollars instable (comprendre les détenteurs de bons du trésor réalise que le dollar perd de la valeur et convertissent leurs réserves en or encore plus vite).


  • ca va faire remonter les cours ...


  • Satanus restreint l’achat de l’Or pour empêcher la Chine de convertir ses fonds vérolé en or . Juste un petit sursis avant l’effondrement qui est imminent. Quand aux élites chinoises elles chient sur leur propre peuple depuis la guerre de l’opium. Il faut absolument faire circuler la LISTE de ces OLIGARQUES PSYCHOPATHES et on les entraîne avec nous dans le trou. Il doivent bien comprendre ça. Talmudique, suppos du libéralisme débridé apatride et sans règle... Il faut apprendre à créer du lien social autour de nous et avoir un bon mental. Etre conscient et se défaire de tous les médias complices de ces PAUVRES TYPES CARRIERISTES OU illuminés et de leur chef. Ya environ 8000 fumiers de cet akabi ... Et dans le tas yen a bien quelqu’uns qui sont pas trop mal ... On les attend chez E&R . C’est pas parce qu’on en a croqué de leur libéralisme de merde qu’on va pas vendre chèrement notre peau... Mais sans sénerver, pas de geste malheureux...


  • Qu’est ce qu’ils foutent :
    le projet en Creuse se précise !
    http://www.lesechos.fr/economie-pol...

    Ce sera au plus mécanisé, car donner des SMICs french c’est cheros !