Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Max Gallo est mort

Historien contre la repentance, politicien passé de Staline à Sarkozy

L’académicien s’est éteint mardi 18 juillet, à l’âge de 85 ans. Véritable passionné de l’histoire de France, il aura publié plus de cent livres, et participé activement à la vie politique et intellectuelle française.

 

[...]

Au seuil de sa carrière, Max Gallo s’intéresse à la politique ; fervent communiste, il s’éloigne du parti après la mort de Staline. Il qualifie ses premiers romans de « politique-fiction », édités sous le pseudonyme de Max Laughman (L’Italie de Mussolini en 1964, Gauchisme, réformisme et révolution en 1968, Le Cortège des vainqueurs en 1972). L’écrivain ne fait pas que disserter : il s’investit, et est candidat aux élections municipales de Nice pour le Parti socialiste. Ayant échoué, il devient secrétaire d’État et porte-parole du gouvernement en 1983, mais finit par s’éloigner de la gauche. Dans la foulée, il s’exprime à travers une tribune, Le silence des intellectuels (Le Monde), afin de dénoncer l’inactivité des érudits. Il décide d’agir, et fonde le Mouvement des citoyens avec Jean-Pierre Chevènement.

Il développe l’idée d’une crise nationale qui commence à la fin de la Première Guerre mondiale. Dans ce sens, il écrit Fier d’être français, ou L’âme de la France, histoire de la nation, des origines à nos jours, pour dénoncer la notion de repentance historique qui se développe dans les années 2000. « Je n’appartiens pas à la France de la repentance... j’appartiens à une France fière d’être elle-même. »

En 2005 il rejoint le groupe d’historiens qui refuse une réécriture du passé à l’aune des lois mémorielles. Pour lui, la loi doit être séparée de l’histoire. Il conteste la position de Jacques Chirac à propos de la responsabilité de l’État français dans la Shoah, ainsi que la loi Taubira qui reconnait les traites et esclavages comme crime contre l’humanité. Basculant à droite, Max Gallo rédige plusieurs discours de Nicolas Sarkozy, comme celui à la mémoire du poilu de 1914, Lazare Ponticelli.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Se passionner pour l’histoire avec Kontre Kulture :

À propos de Max Gallo, relire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1769452
    le 19/07/2017 par philouie
    Max Gallo est mort

    Max Gallo a écrit une biographie de Jaures et parle évidement du discours de 93 quand Jaures s’insurge contre les nouvelles lois entravant la liberté syndicale aux motifs d’attentats anarchistes et parle donc de l’affaire de Carmeau et du citoyen pyromane, fomenteur d’attentat et qui avait dans sa valise deux cartes de visite. Gallo oublie de parler d’une d’elles : celle du Conte de Rothschild. Étonnant ?

     

    • #1769511
      le 19/07/2017 par noel
      Max Gallo est mort

      Ce n’était pas un conte, hélas mais un Comte !

      S’agissat-il du troisième enfant de Marguerite de Rothschild, Louis-René, comte de Gramont (1883-1963) ?


    • #1769535
      le 19/07/2017 par ladko
      Max Gallo est mort

      N’était-ce pas lui, le "nègre" de Martin Gray ?


    • #1769595
      le 19/07/2017 par philouie
      Max Gallo est mort

      Baron en fait. Pas comte.
      Edmond James de Rothschild 1845-1934
      Banquier et philanthrope.


    • #1769639
      le 20/07/2017 par manou17
      Max Gallo est mort

      Pour un Rothschild, j’aurais dit un Compte !


  • #1769471
    le 19/07/2017 par Jean Bonbeurre
    Max Gallo est mort

    Max Gallo à co écrit un livre qui à connu un succès énorme : au nom de tous les miens qui est ...considèré par Anne Kling (cfr son, livre "Menteurs et affabulateurs de la shoa") et pas mal d’autres historiens comme un faux. Il a d’ailleur lui meme reconnu que le passage sur les chambre à air est inventé car il fallait un passage fort pour frapper le public.


  • #1769484
    le 19/07/2017 par TRUMPJR
    Max Gallo est mort

    Passer de Staline à Sarkozy ça me semble plus raisonnable que l’inverse.


  • #1769487
    le 19/07/2017 par Eric
    Max Gallo est mort

    Max Gallo m’a toujours fait l’impression d’être à l’histoire ce que Guaino est à la politique, à savoir un beau gâchis. Ce n’est peut-être qu’une impression, ne les connaissant pas suffisamment l’un et l’autre.


  • #1769538
    le 19/07/2017 par Brebis_garée
    Max Gallo est mort

    J’avais beaucoup aimé les biographies de Jules Cesar et celle de Louis XIV qu’il avait écrit. C’est des bons bouquins et je n’en connais pas plus sur le personnage.

    Quoi qu’il en soit, RIP.


  • #1769539
    le 19/07/2017 par Jean-Live
    Max Gallo est mort

    Max Gallo qui en fait tjrs trop... parole de jockey a commis une faute professionnelle grave avec la bio de Martin GRAY.
    On ne va pas cracher sur sa tombe aujourd’hui, mais ce gars n’est pas fiable.
    Je n’aime pas ses livres en général, ceux que j’ai lus évidemment.
    Ils ne sont que remise en place même pas en forme du travail des documentalistes.
    Populaires certes, accessibles mais superficiels.


  • #1769544
    le 19/07/2017 par Eric
    Max Gallo est mort

    Max Gallo m’a toujours fait l’impression d’être à l’histoire ce que Guaino est à la politique, à savoir un beau gâchis. Ce n’est peut-être qu’une impression, ne les connaissant pas suffisamment l’un comme l’autre.


  • #1769597
    le 19/07/2017 par Minidje
    Max Gallo est mort

    J’ai uniquement lu 1939-1940, 1941, 1942, 1943 et 1944-1955...

    il nous raconte la guerre d’une manière bien plus objectives que l’éducation nationale.

    j’ai apprécié le lire. Je prie pour lui, son ame et sa famille. Qu’il repose en paix.


  • #1769599
    le 19/07/2017 par Léon
    Max Gallo est mort

    Un polygraphe chèvre et chou, sans ennemi .


  • #1769602
    le 19/07/2017 par Michel
    Max Gallo est mort

    Style bâtard, mi-romancier, mi-historien, en fait ni l’un ni l’autre .

     

    • #1770936
      le 22/07/2017 par dominique Ottavi
      Max Gallo est mort

      L"Université ne l’aimait pas, et c’était réciproque.Il n’a jamais prétendu être un historien au sens universitaire. L’Université ne l’aimait pas, et c’était réciproque. Il voulait être un vulgarisateur, un "passeur" C’était avant tout un passionné. Paix à son âme, et merci pour les combats qu’il a livrés, souvent seul.


  • #1769619
    le 20/07/2017 par trafapa
    Max Gallo est mort

    il faisait partie de ces "historiens" chargés d’écrire l’Histoire officielle . Avoir soutenu la mitte puis le nabot , n’est pas un titre de gloire . Bon , on ne dira pas trop de mal , il a , semble-t-il, mieux fini que commencé son parcours .


  • #1769627
    le 20/07/2017 par politik
    Max Gallo est mort

    Socialiste, Opportuniste, il soutient lors de son existence Mitterand, puis plus tard Sarkozy. Que peut-on souhaiter à cet individu ? L’enfer de ses contradictions, tout simplement.

     

    • #1769731
      le 20/07/2017 par kayaM
      Max Gallo est mort

      Le temps passe aussi, et quand on prend position on encourt les reproches, donc voilà.
      Ce n’est pas le seul dans ce cas, et est-ce qu’il y a vraiment une contradiction insoluble ou pas ?, ça mériterait de creuser le sujet.


  • #1769655
    le 20/07/2017 par matrix le gaulois
    Max Gallo est mort

    Ce n’est qu’à la fin que l’on découvre le talent et les qualités d’un individu. Pour une fois, je ne reprendrais pas deux fois des moules. Paix à son âme. Amen.


  • #1769750
    le 20/07/2017 par Gaulois du nord
    Max Gallo est mort

    J’ai découvert mon goût pour l’Histoire de France grâce à ses magnifiques sagas de Napoléon et De Gaulle. Et c’est grâce à c’est 2 immenses personnages que je me suis découvert une âme patriotique et un amour de la France charnelle !

    On peut penser ce qu’on veut de la jeunesse communiste de Max Gallo, ou de ses accointances avec Mitterand et Sarkozy. Mais c’était un vrai patriote qui aimait la France charnelle et la prenait dans son entièreté, du Baptême de Clovis jusqu’à De Gaulle, sans la fractionner et la diviser par pur dogmatisme idéologique comme c’est d’usage aujourd’hui, tous bords politiques confondus !

    Je prie pour qu’il repose en paix auprès du seigneur !

     

    • #1770931
      le 22/07/2017 par dominique Ottavi
      Max Gallo est mort

      Gallo est un des premiers, à gauche, à avoir remis en cause l’héritagede 68 et la haine du passé français. En délicatesse avec le PS et son conformisme idéologique, il avait fini par créer le MDC avec Chevènement. Respect à sa lucidité et son courage, dans un milieu (les intellos de gauche) où ces qualités sont plutôt rares.


  • #1769759
    le 20/07/2017 par saint glinglin
    Max Gallo est mort

    Franchement la mort de Romero me touche plus.


  • #1769958
    le 20/07/2017 par ursus
    Max Gallo est mort

    Décidément, beaucoup confondent l’homme et son oeuvre (quel que soit l’homme)... L’homme ne regarde que lui-même et ses proches et n’a, de ce fait, que peu d’intérêt. Son oeuvre, elle, est le véritable message à la postérité.
    Qu’avez-vous fait, vous tous ?

     

    • #1770732
      le 22/07/2017 par Maddybreizh
      Max Gallo est mort

      Tu as tord La question principale et qui passionne les foules
      "si un sioniste ou si un antisioniste"
      tout le reste c est de la branlette...


Commentaires suivants