Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michel Clouscard et le capitalisme de la séduction

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’élégance et la rigueur de l’esprit face à l’abysse sans fond de l’absence de pensée...

     

    • #313266

      Bravo, tu as résumé en une phrase la quintessence de cette vidéo...
      Tu ferais un bon, publicitaire ;-).... ( je te taquine )
      Merci à E&R pour ce partage. ça donne vraiment envie d’ acheter les livres. Peut on me dire si le réapprovisionnement est pour bientôt .
      Encore merci.


    • #313460

      Séguéla est un de ces sophistes dont parlait Clouscard.
      Un Con-Bandit de la pub qui, seul point rédempteur, ne se cache pas d’être un fan et un promoteur du système. Et en plus il est beauf ("chemise ouverte, chaine en or qui brille").

      Ce qui me fait réfléchir, c’est que j’ai longtemps ressorti les arguments que Séguéla sort à Clouscard dans la deuxième video (presque mot à mot). Presque tous mes proches et nombre d’amis sont dans cette dialectique.


  • Effectivement on sent du soral avec plus de retenue ( sûrement à cause de l’époque qui n’était pas aussi alarmiste qu’aujourd’hui ) mais qualitativement on est clairement dans la même veine. Très bonne exemple de sociologie contre du sophisme. On constate de manière évidente qu’un discourt fait appel à l’intelligence et à la raison et que l’autre est dans l’émotionnel et le sentimentalisme. Il serait intéressant de savoir ce que Clouscard pensait du judaïsme.


  • c’est marrant de voir que les gens les plus sages se font toujours écrasés par des argumentations minables. c’est bien simple, plus elles sont minables plus elles déstabilisent.
    Vraiment dommage.

     

  • #313176

    il n’avait pas la rolex et il était très con déjà hhh donc la cause n’est pas la rolex hhh


  • #313228
    le 26/01/2013 par Algol De Persée
    Michel Clouscard et le capitalisme de la séduction

    J.SEGALA - "(...)camps de concentration de la honte(...)"
    M.CLOUSCARD - "Nous y voilà" (sourire)

    Le point godwin, l’ultime arme du sophiste pour convaincre lorsque il est en position délicate ! La réponse de Segala est vraiment une illustration de l’explication de Clouscard sur le sophisme quelques minutes plus tôt.

     

    • #313365
      le 26/01/2013 par Mouton révolté
      Michel Clouscard et le capitalisme de la séduction

      J’ai tilté sur le même point : il n’a rien d’intelligent et de constructif pour répondre alors il fait passer son interlocuteur pour un NaZi ! Plus ça change et plus c’est pareil...


  • #313236

    MDR Jacques Seguela qui gémit comme une garce qui viens de se faire surprendre, on voit clairement le creux de sa réflexion (c’est donc ça un vrai sophiste lol) face à Clouscard, il n’est qu’un publiciste, un agent du système shooté aux rêves, en plein déni de réalité, grâce à sa rolex et sa coke au cola.


  • #313245

    "le philosophe ne peut rien contre le sophiste"

    Tout est dit... Le sérieux, l’honnêteté intellectuelle, la philosophie sont mort....

     

    • #313600

      N’est pas Socrate qui veut. Les philosophes d’aujourd’hui écrivent beaucoup et parlent peu, ceux d’autrefois (grecs et romains) parlaient beaucoup et écrivaient peu. Ils n’avaient donc pas peur d’affronter les sophistes, à l’origine autres philosophes redoutables eux aussi.


  • #313259

    Observer l’argumentaire de Seguela à partir de 6’45" sur la seconde vidéo et la réaction de Clouscard. "Nous y voilà" et sourire ...


  • #313269

    "...au lieu de le conditionner comme VOUS vers les CAMPS DE CONCENTRATION de la honte..." le mot est lâché, après ça c’est foutu, d’un coté Ségéla = liberté, plaisir, ouverture d’esprit de l’autre Clouscard = Nazi, maintenant il y a conspirationnisme et complotisme en plus pour discréditer des gens et leur pensées...


  • Dans un monde régi par l’économie basée sur les ressources, la publicité et le marketing n’existeraient évidemment pas. En 1982, il était déjà possible depuis environ un siècle d’abolir le système monétaire. Le système monétaire corrompt les gens en profondeur. Jacques Segala ne serait jamais devenu le monstre qu’il est devenu s’il était né dans un monde régi par l’économie basée sur les ressources.


  • #313324

    Eh oui 30 ans... T’imagines dans 30 ans ... ?


  • #313331

    Merci à ER pour cet entretien ! je découvre Michel Clouscard avec cet émission, je vais le bouquiner un peu !

    on se rend compte aussi de ce que c’est qu’un pur sophiste

    et surtout que les arguments n’ont pas changé :
    Partie 2 à 6:45 : "les CAMPS DE CONCENTRATION de la honte" (ça c’est du concept) hahaha


  • #313335

    Ce qui est très significatif, en définitive, c’est que Séguéla, sans peut-être s’en rendre compte, sert d’exemple, jusqu’à la caricature, de ce que développe Michel Clouscard, quelques instants auparavant.
    Cela dit, leçon de lucidité de la part d’un penseur trop méconnu. A l’inverse d’un autre Michel, le dénommé Onfray, l’athée utile du système, qui manifestement n’a pas compris l’enseignement de Clouscard :
    /video/xvh211_michel-onfray-donne-son-avis-sur-michel-clouscard-et-le-liberalisme-libertaire_news#.UQO6Bh12Q-8
    Dans cette vidéo, Onfray ose affirmer qu’il se sent plus proche d’un Pasolini, sans avoir vraiment saisi que son athéisme hédoniste est précisément condamné par l’artiste italien. Sorti d’Epicure, des matérialiste et des libertins... il ne reste plus grand chose !

     

    • #313419

      Le lien complet plz ?


    • #313553

      @ layeyally
      Tape simplement Michel Clouscard, Michel Onfray sur Google, et tu tombes sur la vidéo.

      Je rajoute qu’Onfray, le faussaire, a fait l’éloge d’un capitalisme libertaire dans Le Point, à la grande joie de F-O Gisbert (je n’ai pas les références exactes) ! Il a commis il y a quelques années le concept "Nietzschisme de gauche" (ça ne veux rien dire pour qui a un peu lu Nietzsche). Dernièrement, Il a même écrit que Camus avait été socialiste, et même un socialiste libertaire ! Du grand n’importe quoi !!!
      Mieux vaut relire Pasolini, Camus, Nietzsche, et bien sûr Clouscard ! Onfray sera oublié...


    • Mais tout le monde sait qu’Onfray (mieux de se taire) est un con !


    • #313740

      Onfray est un imposteur intégral : le parfait ’bling bling’ de la philo.
      Je garde le souvenir d’un vieux bouquin de lui (politique du rebelle) dans lequel il faisait l’apologie du ’moi’, vaste délire solipsiste truffé de conneries, de références bidons (Onfray parlant de Mandelbrot et pas capable de se rappeler son prénom (au lieu de Benoît, il avait sorti n’importe quoi de son chapeau). En fin d’ouvrage, la bibliographie gigantesque laissait à penser qu’il avait tout lu (ahahah... mon œil, ouais... à peine survolé, ou même pas du tout...).
      Baratin + esbroufe + manque de sérieux et d’honnêteté intellectuelle + poseur qui prend des attitudes d’intello et soigne les vaguelettes de ses cheveux, ça ne vous rappelle rien ??? allez.... un effort .....
      Oui, il me semble bien que ’politique du rebelle’ était édité par notre bien aimé BHL !
      Alors, voilà... je vous laisse vous jeter sur ce savoureux ouvrage.
      :p


  • #313359

    Tiens tiens tiens... ça me rappel une chronique de Desproges tout ça !
    https://www.youtube.com/watch?v=5uN...


  • J’ai quand même l’impression que Clouscard capitule un peu en prétextant l’incapacité de dialoguer avec un sophiste . Il y avait quand même moyen de lui rentrer dedans en mettant en évidence sa bêtise et sa superficialité. Séguela est d’ailleurs tellement persuadé de lui avoir cloué le bec qu’il a mis la vidéo sur son site .

     

    • #313479

      Notre époque ne fonctionne que sur le sophisme quotidien, l’honnêteté intellectuelle, le bon sens ou le simple exercice d’une remise en question saine et curieuse sont autans d’attitudes "loufoques !".
      Le sophisme est l’alibi de la posture, cette posture est une coquille qui se retourne nombrilistement sur elle même comme celle de l’escargot, à l’intérieur c’est mou et gluant !


    • #313495

      Oui il capitule un peu ou plutôt il ne nous donne pas la démonstration de cette incapacité... sinon il a raison !
      On ne peut pas s’attaquer au sophiste tout comme il est impossible de s’attaquer à un pervers narcissique, les apparences seront contre vous et la foule vous lyncheras !!


    • #313520

      Mentalement, voici une vidéo qui symbolise parfaitement le désarroi et l’impuissance que l’on ressent face a un sophiste !! la solitude !!! http://www.dailymotion.com/video/xq...


    • #313586
      le 26/01/2013 par Algol de Persée
      Michel Clouscard et le capitalisme de la séduction

      Il lui serai même rentré dedans je pense que la majorité des gens sont cons et auraient été convaincu par Seguala. Ces gens là emploient toujours les même thèmes pour décrédibiliser les honnêtes homme au sein du public dans le débat : "le rêve", "la liberté", "la condition de la femme", "vos idées obscurantistes", "le moyen age","sans la télé vous existerez pas" etc, Mélanchon ou Cohn Bendit sont de parfaits exemples. Il y a un livre de Schopenauer, L’Art d’avoir toujours raison, qui se lit très vite, et qui explique bien tout ce pilpoul.


  • #313413

    J’adore son accent, nous sommes même passé à la mondialisation de l’accent. Tout le monde s’exprime pareil, Dommage !!!

     

    • @Layeyally

      Belle remarque ! Nous vivons dans un monde où le conformisme mondialiste bas son plein ; au détriment non seulement des valeurs étiques et civilisationnelles, mais aussi de caractère naturel du genre humain. Bref c’est la standardisation à l’échelle mondiale.


  • Bonjour à tout le monde

    Je crois "qu’il faut rendre à César ce qui est à César", en regardant ce vidéo , en observant ce monsieur Michel CLOUSCARD parler, on reconnaît toute suite Alain SORAL dans ce monsieur. Ô quelle âme éclairé, marginalisé, hier comme comme aujourd’hui. Merci à E&R de nous faire connaître ces grands esprits.


  • Il nous manque Michel Clouscard, il y aurai tellement à dire encore aujourd’hui.Tellement peu de matérialistes ont un niveau d’analyse aussi fin et subtil. Je ne parle pas de Soral, qui a une très bonne base d’influence Clouscard mais qui a aussi apporté un autre domaine de réflexion.

    Son bouquin critique du libéralisme-libertaire est une énorme quenelle adressée à la société de mai 68. Mais pas très facile d’accès sur certains passages, enfin pour moi en tout cas.


  • Merci a Mr Soral qui ma fait connaitre Mr Clouscard,que j’admire énormément pour son travail.... et le concept de libéralisme libertaire.C’est lui aussi qui avait démasqué Cohn-Bendit.


  • #313485

    Le discours de Clouscard me semble tout à fait pertinent, j’ai donc été surpris d’apprendre qu’il avait publiquement pris ses distances avec Alain Soral (http://www.humanite.fr/node/78732). Quelqu’un connaît-il les raisons de cette prise de position, compte tenu de la forte convergence des analyses des deux hommes et de l’évidente intelligence de Clouscard ?

     

    • #313582

      Certainement une affaire de divergence politique. Cf la fin de l’article.


    • #313605

      Le texte est clair, pas conséquent jusqu’au bout, pas aussi courageux et pas aussi pertinent que Soral, l’ami Clouscard. Soral le cite par élégance, mais l’élève dépassera toujours le maître, en cela que l’un viellit et que l’autre accumule un bagage de plus au fil du temps.

      Soral s’est opposé à la mascarade dans son entièreté, Clouscard, universitaire, n’a jamais osé aller jusqu’au bout.


    • #313635

      En 2007, dans les deux années précédant son décès, Michel Clouscard extrêmement affaibli par de graves problèmes de santé, a subi les fortes influences et pressions d’un groupe proche du PS, qui l’incita fortement à se démarquer d’Alain Soral, alors qu’il reconnaissait en celui-ci un des rares esprits novateurs qui comprenait, reprenait et diffusait l’essentiel de sa pensée, de ses thèses et de ses concepts.
      Ce faisant, pour la fausse gauche, il s’agissait de récupérer Clouscard, alors qu’il était radicalement critique des socio-démocrates (donc du PS et du PC) liberaux-libertaires et, ce faisant, d’une pierre deux coup, de contribuer à marginaliser et diaboliser médiatiquement Alain Soral.


    • la réponse est dans ton article je pense....Clouscard ne voulait peut être pas être assimiler a Soral pour son penchant pour le front national a cette époque....C ’est juste une hypothèse de ma part...


    • Clouscard n’a pas adhéré à l’idée que "s’il était vivant, Karl Marx voterait Le Pen"...


    • #315477

      Michel Clouscard, à mon avis n’a rien contre AS, il lui rapproche seulement de s’être trop rapproché au FN.
      D’ailleurs bon nombre d’intellectuels le lui reprochent intérieurement, on sent qu’il y a un mal aise quelque part.
      Michel Clouscard a contesté le fait que AS lui ait dédicacé un des abcdaires.( il me sembel que c’est AS qui a dit ça dans une vidéo. C’est dire que notre AS est une grande gueule mais il a un bon fond.

      Michel Clouscard est un maître il n y a rien à dire, comme PP Pasolini qui a abordé aussi de manière très intelligente le même thème.

      En ce qui me concerne j’ai connu MC et PPP grâce à AS. Ce qui ne m’empèche pas de ne pas être d’accord avec lui quand il critique Nabe, Ramadan ou debenoist.. et même quand il dit s’être tapé la copine de tadeï (avant qu’elle soit la copine de celui-ci) qui ne lui a rien fait et qui était le seul à l’inviter.
      en gros , As se grille lui même après il s’étonne qu’on ne l’invita pas.

      Ce qui m’a interpellé dans cette émission est :
      - Un journaliste de haut niveau
      - un intellectuel qu’on laisse parler de très haut niveau
      - Sans un comique pour parasiter l’émission
      Ça c’était au temps ou la France avait encore un semblant de souveraineté


  • #313492

    Merci à Mouton révolté pour la sélection des passages clés mais le débat est encore plus intéressant en visionnant la totalité de l’émission http://archive.org/details/ApostrophesImagesDeMarque

     

  • #313548

    Clouscard est un authentique représentant de la philosophie marxiste bien comprise. Pas surprenant que des minables comme Seguala s’acharne sur lui, car les pire ennemis du sophisme c’est la sagesse et le Logos , c’est pour ça que les gens qui considèrent le marxisme comme une forme de satanisme/sionisme/complot me font vraiment marrer....


  • #313587

    Le but de la publicité est de vous manipuler pour vous amener à dépenser votre argent. La publicité s’adresse à des individus définis essentiellement comme des consommateurs et qui ne peuvent trouver leur épanouissement que dans l’acte d’achat. Elle vise à faire en sorte que leur décision d’achat dépende le moins possible de leur raison et principalement de leur inconscient, l’acte d’achat étant un acte à visée quasi-thérapeutique destiné à améliorer le bien-être du consommateur, à apaiser la cause de son mal-être que la publicité contribue d’ailleurs à faire naître ou activer en générant un sentiment diffus de frustration. Il y a manipulation évidente du consommateur mais pas uniquement. Il y a manipulation aussi du commanditaire, c’est-à-dire de celui qui voudrait bien vous faire acheter son produit ou son service même et surtout si vous n’en avez pas besoin. Car le publicitaire l’a convaincu que sans un plan de communication adapté il ne réussira pas à atteindre son objectif (autre terme pour désigner le rêve d’enrichissement de l’entrepreneur) . Les grands bénéficiaires de la publicité sont les publicitaires eux-mêmes qui font donc profession de grands manipulateurs capables de faire en sorte que les rêves des producteurs et des consommateurs se réalisent. En d’autres termes ce sont des escrocs qui mettent leur talent au service de la cupidité capitaliste et se servent grassement au passage. Monsieur Séguéla a étendu le champ de ses activités corruptrices à celui de la politique et a même réussi à faire penser au monde français de la politique que l’élection d’un président de la république ne pouvait plus désormais être acquise sans le recours aux services des publicitaires, sans grande campagne de communication fort coûteuse. C’est peut-être pour cela que dans cette logique de mutation de l’électeur en consommateur de rêve que nos deux derniers présidents se montrent particulièrement attentifs à leur apparence et à celle de leurs compagnes et que beaucoup des politiciens ambitieux font chambre commune avec la presse. La politique est plus que jamais une entreprise de tromperie.

     

    • #314388

      "La politique est plus que jamais une entreprise de tromperie."

      Très intéressant que ce tu développe là Erdoval, la publicité aussi, ce qui nous amène à penser à ;
      1) Est-ce que la publicité est de la politique ???
      2) Est-ce que la politique est la publicité ???
      Mais en aucun cas l’un ou l’autre est de l’art comme s’échine à le prétend Séguéla, l’art n’a aucun rapport avec le gain d’argent, l’art se veut instructif pas mercantile...
      Séguéla fait parti de se système, se système abêtissant, un pion mise en place pour abrutir les générations à venir, et d’éteindre à jamais la cohérence intellectuel, éteindre à jamais le logos cohérent


  • #314363

    Séguéla :
    "Je le conditionne vers le plaisir de vivre, je le conditionne vers la vie, au lieu de le conditionner comme vous vers les camps de concentration de la honte !"
    Clouscard :
    " Ah, nous y voilà !"

    Pas dupe le Clouscard.


  • #314378

    http://www.youtube.com/watch?v=NK7p...
    Celle là des inconnus ressemble beaucozp à l’argumentaire de Séguéla.


  • La consommation est devenu la morale de notre monde. Elle est en train de détruire les bases de l’être humain, c’est à dire l’équilibre que la pensée européenne, depuis les Grecs, a maintenu entre les racines mythologiques et le monde du logos. "Comme la société du Moyen Âge s’équilibre sur Dieu et sur le diable, ainsi la notre s’équilibre sur la consommation et sur sa dénonciation."

    La société de consommation de Jean Beaudrillard.


  • #314812

    sur Glouscard, un film prometteur :

    http://www.blueman.name/Des_Videos_...


  • L’insupportable Séguéla, son arrogance et sa sale gueule...

    "Face au sophiste, je suis désarmé".

    On en est encore là, 30 ans après, avec les Séguéla d’aujourd’hui.


  • merci a E/R de nous faire redecouvrir les classiques. le philosophe surpuissant, mais impuissant contre le sophiste, c est toujours la meme histoire depuis des milliers d’annees. c’est deprimant, c’est toujours les memes qui nous baratinent avec du faux reve et des slogans bidons.


Afficher les commentaires suivants