Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Microsoft remplace des journalistes par de l’intelligence artificielle

Putes et chômeurs

Ce jeudi 28 mai, 27 journalistes ont été limogés au Royaume-Uni, à la suite de la décision de Microsoft de les remplacer par des programmes d’intelligence artificielle, selon des informations du média britannique The Guardian.

 

En charge d’actualiser la page d’accueil sur le site d’actualités de MSN et le navigateur Edge, les journalistes ont appris qu’ils n’étaient plus utiles, puisque des robots sont désormais en capacité de réaliser leur travail.

[…] « J’ai passé mon temps à lire des articles sur la façon dont l’automatisation et l’intelligence artificielle allaient prendre nos jobs, et maintenant j’y suis, l’intelligence artificielle m’a piqué mon travail », a commenté l’un des journalistes licenciés, avec sarcasme.

Les journalistes étaient chargés de sélectionner des articles parus dans les médias et assurer des missions d’édition et de curation. […]

[…]

De nombreuses entreprises de la tech expérimentent aujourd’hui l’intelligence artificielle pour l’écriture automatique d’articles.

Lire l’intégralité de l’article sur cnews.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Microsoft remplace les journalistes par de la "soumission artificielle" sera plus approprié.
    Aucune différence, dans les 2 cas , ce sont des robots qui débitent machinalement ce pour quoi ils ont été programmés.


  • L’intelligence chez eux est certes artificielle , mais la connerie est bien réelle !!!


  • l’intelligence artificielle pourrait remplacer cnews, cependant rien n’empêche les journaleux de se reconvertir dans autre chose (création d’entreprise).


  • Ceux sont les GG de l’espace !


  • Putes et chômeurs


  • Alors là, cela en fera sourire certains mais... il y a une réflexion profonde là dessous, qui m’apparaît : l’avenir de certains métiers comme le journalisme sera-t-il dans la dissidence ? Puisque la news le dit d’elle-même : les journalistes mainstream sont plus que remplaçables.


  • L’IA pourra difficilement faire pire que les journalistes à la botte. Ceux qui veulent vivre de l’information et de la réinformation doivent rejoindre Internet et les réseaux sociaux.
    C’est des gens comme Crèvecoeur qui serait heureux que son travail d’information soit relégué à des journalistes pour faire ce qu’il aime vraiment, la formation !
    Le boulot ne manque pas !!!


  • (Preum’s !?) Une occasion peut-être d’avoir enfin de la véritable intelligence dans les journaux, fut-elle artificielle.


  • c’est bien pratique pour les dominants cette histoire artificielle d’intelligence. cela permettra dans certains scandales de fakes news de rejetter la faute (des mois aprés ...la parution des articles) sur l’algoritmie .
    les mecs c’est des putains de rapaces . ils sont milliardaires et continuent méme à licencier le peut de journalopes à leurs ordres , et tout cela par la faute des journalopes qui ont traités pendant plus d’une dizaine d’années les vrais journalistes de fabriquants de fakes news.

    lolo alexandre et son monde des calculettes efficaces pour faire advenir son modéle de sociétée aseptisée et pouponnée par des robots programmés par la mentalitée lolo alexandre , ça va donner une idiocratie bien au delà de ’original.

    le royaume de l’absurde empli d’intellos binaires froids et secs , hystériques se mesurant dans tout les domaines avec leurs logiciels en guise d’oracles.

    une planétes de pauvres gars flippés et de femmes robots , un enfer d’imbéciles s’extasiant sur des machines qui vont de plus en plus rapidement vers l’abime de l’abstraction stérile .


  • En même temps...le journalisme ça fait un petit moment qu’il est mort. C’est l’histoire d’un journaliste qui traite l’ouvrier remplacé par un migrant par cher de fasciste et de complotiste mais qui se retrouve lourdé par une machine ah ah ah !


  • Quand on voit le niveau du journalisme actuel et le règne du politiquement correct, c’est somme toute logique...


  • A force de ne plus avoir d’empathie, d’avis à donner, de positions à prendre, de travail indépendant à faire, de simplement se faire porteur de consignes préparées par la hiérarchie, que reste-t-il vraiment à faire pour les journalistes ? C’est une suite plus que logique.

    J’attends avec impatience le jour où ce sera le tour des hommes politiques, des médecins, des enseignants, des policiers, des prêcheurs de toutes les religions, bref, là où il devrait y avoir de l’humain et où il n’y en a pratiquement plus, à force de sanctionner pour trop d’humanité. C’est une boite de Pandore qui vient de s’ouvrir.


  • Le monde d’après , c’est maintenant .Après les journalistes , c’est le citoyen lambda qui va se voir peu a peu remplacer par les robots.. Il suffit de se rendre sur la page MSN pour constater la grossière orientation des articles, le parti pris et les messages subliminaux qui s’y nichent pour comprendre la manipulation dont nous sommes l’objet . MSN c’est ’le Monde’ et ’Voici’ en version automatisée. Au journal l’Express on bosse sur la récurrence des épidémies en Afrique , histoire sans doute de nous préparer à la 2ème vague du Covid19 pour l’automne ? en attendant les éloges du vaccin miraculeux dont la sortie devrait selon toute probabilité coincider avec le retour du Covid...
    https://www.lexpress.fr/actualite/m...

     

  • ’’sélectionner des articles parus dans les médias et assurer des missions d’édition et de curation.’’
    ...comme au temps de Goebbels en fait. Un ’’travail’’ de cons obligés de devenir des salauds pour survivre. Des salauds en missions de ’’curation’’, et pour le coup les voilà curés, comme on cure les égouts de ce qu’ils contiennent de rats et autres immondices. Ce qu’on nomme la justice immanente ; d’ailleurs même artificielle l’intelligence c’est mieux que rien. Il y a fort à parier qu’il doit y avoir force bonniches dans ce premier lot, elles pourront toujours se mettre au tapin, cela ne les changera pas beaucoup.


  • Si les journalistes sont des putes du système auxquelles on ne demande aucune initiative ou créativité personnelle, pourquoi s’en embarasser si une machine dotée de la même obéissance mécanique peut faire le même travail beaucoup plus rapidement.


  • beaucoup n’ont pas encore réalisé que l’IA aura sur les professions intellectuelles le meme impact qu’a eu la robotisation sur les professions manuelles.
    Survivront certains trucs particuliers, par ex. les profs de piano à domicile comme ont survécu les plombiers chauffagistes, tandis que beaucoup seront virés ou réduit à l’état d’OS. Par exemple les médecins (la plupart que je connais n’ont pas encore compris que le métier était mort à l’échelle de moins d’une génération) : le médecin dira bonjour, prendra le poul, et la machine posera le diagnostique (c’était déjà partiellement le cas aux Etats-Unis).

     

    • Ça n’est pas plus mal, ça fera ouvrir les yeux des gens qui croient à la réussite de "faire des études", ce qui consiste en fait aujourd’hui à se donner beaucoup de mal pour être au mieux un misérable salarié, au pire un chômeur éternel. Marre des boomeurs donneurs de leçon qui, en leurs 30 glorieuses, pouvaient effectivement se contenter de traverser la rue pour trouver du boulot.


  • l’intelligence réel ,c’est déjà une chose qu’ils ne connaissent pas aujourd’hui dans le journalisme mainstream .Et ne parlons même pas d’’intégrité ,qui n’existe même plus .


  • C’est une super nouvelle car ces journalistes font partie de ceux qui ont survendu le système pour toucher leur salaire de privilégié (par rapport à leu potentiel). Il faut demander à Duhamel et Bourdin les insulteurs du Pr Raoult pour savoir ce qu’ils en pensent.


  • #2475646

    Ils vont donc devenir putes ET chômeurs ! Ils peuvent en effet tout à fait être remplacés par un robot programmé par leurs maitres pour faire le même travail !

     

  • L’A.I. ne pouvant que relayer les idées des autres, il faudra encore quelques humains au sommet de la pyramide pour produire le contenu de base. ça sera le job de Zemmour en fin de carrière, et celui des Zemmour de demain.

    Bonne chance à ces journalistes virés, dans leur futur boulot de creuseur de chiottes.


  • Laziza va serrer les fesses parce qu’avec lui l’intelligence artificielle n’a pas besoin de dépasser la puissance d’un TO7 vu le champ lexical employé : raciss, antismit, antisioniss, antifam, estrem drouat, facho, lajustissanou, xénofob, matcho...

     

  • En même temps, les gens qui s’informaient sur ces sites étaient déjà des robots (encore plus limités et prévisibles que les lecteurs des journaux papier).


  • "Ils nous prennent notre travail" , on a déjà entendu cette phrase quand il s’agit de femmes ou de migrants mais bizzarement on tombe toujours dans la catégorie l’antiféminisme /racisme mais là ça va, ce sont des robots donc on peut balancer.

    Ces "iaphobes" vont finir par comprendre que leur maitres ne les ont pas inclus dans leur plans et que leur servir la soupe ne les protègera pas dans le futur, c’est ça le progrès.


  • Si ça arrive en France, ça ne pourra pas être pire que la médiocrité actuelle des non-chômeurs stipendiés de nos mainstreams !

    Et comme ç, beaucoup n’auront plus de regrets à ne plus lire ces pauvres journaux déjà merdiques !

    Vas-y Billou, vaccine-nous des journalopes inutiles.....LOL !


  • Mérité , à force de soumission voila que maintenant un journaliste c’est une pute ET un chomeur .


  • Ça ne peut pas être pire que ce que faisaient les journalistes humains. Et vlan


  • Il est vrai que si les journalistes ne sont que des perroquets qui font un peu de sélection politiquement correcte, des robots peuvent faire ce travail.

     

  • Il y a déjà beaucoup plus d’informations pertinentes dans des commentaires lambda que dans les piges de journaputes, c’est dire que maintenant c’est le peuple lui-même qui fait quasiment l’info ou lanceurs d’alerte. Ceci confirme que les journaputes ne servaient à rien sinon à reproduire et répandre du faux ce que les robots savent mieux faire à partir de données fausses et orientées. Aucune créativité chez un robot que du travail mort. Le système capitaliste se tire une balle dans le pied .


  • Notez que plus personne n’utilise msn ou edge, donc ça se comprends, quelque shit job en moins. L’inventeur de Siri, un français le dit lui-même, l’AI est bidon, tous ceux qui y croient sont des gens mal informés et ignorants.

     

    • L’IA est en passe de monter au statut de dogme, à savoir que "tout ce qui est informatisé ne commet pas d’erreur", ce qui est vrai en partie, et que par conséquent, tout doit être légué à la machine.
      Le seul problème avec cette assomption c’est que si l’informatique ne fait pas d’erreur, elle est et restera toujours soumise à un amont humain qui lui est tout sauf parfait. Je ne compte plus le nombre de fois où dans une discussion on m’a balancé que "C’est bien, c’est informatisé, ça évitera les erreurs et c’est tant mieux".

      La réalité c’est que les systèmes informatisés suppriment tout simplement la clause morale de toute tâche, tout se résumera à un clic et un message de confirmation, sous prétexte que tous les paramètres et risques "ont été évalués et jugés par une IA avec une capacité de calcul qu’aucun groupe humain ne saurait égaler".

      Petit détail technique tout de même, l’IA n’est rien d’autre qu’un programme, certes complexe, qui d’une manière où d’un autre reproduira les tares de ses développeurs.

      Ultime égalitarisme à soi même où l’homme se croyant parfait pense qu’il peut créer le parfait, d’où le dogme justement.


    • Peu importe, l’important , c’est l’idéologie développé, c’est l’A. I qui a supprimé cette vidéo hier https://www.egaliteetreconciliation... ,puis rétablie après plainte.
      L’ I. A l’a supprimé parce qu’il y avait un passage de soral à c’est mon choix. Donc si le programateur decide que toute dissidence doit disparaître, les pensées non autorisées disparaîtront.


  • Faut qu’ils apprennent à programmer...
    "Learn to code", comme aux USA


  • Est-ce qu’ils vont programmer les robots pour mettre une tarte aux petits tripoteurs de salle de réaction ?


  • #2475836

    Pourquoi il fait un doigt d’honneur le robot ? Il veut signifier aux journaleux qu’ils deviendront pure ET chômeurs et qu’ils vont l’avoir dans le cul ?


  • La prose des gros médias lors du confinement l’a définitivement discréditée à mes yeux ; je ne peux plus lire quoi que ce soit qui vienne de ces journaux vendus. Si plus tard internet n’est plus accessible, il faudra revenir à l’info papier et le bouche à oreille, peut-être le morse et les messages de fumée.
    Non, les lire c’est se mettre en colère ou en chagrin. Des humains nous prennent pour des machines à cliquer wiwi sur des portables, ou des animaux.
    Un robot aurait fait mieux ou pareil, je pense. Un robot, on ne lui en veut pas. Un robot ça coûte moins cher, un robot ça se casse en mille morceaux.
    Et pareil pour la police. Un robocop peut fort bien remplacer un verbalisateur de promenades ou de non-masque, après tout. Le métier de policier, ce n’est pas ça messieurs de la police.


  • Avec les journaloppes c’est trop couteux, salaire, risque de tourner la veste, garde du cops si besoin etc... tandis qu’un robot, rien de tous cela et, en plus, pas de lapsus.


  • Comme ces putes ne servent à rien d’autres que d’être des outils de transmission de la propagande officielle, sans aucune forme d’indépendance, d’esprit critique...leur humanité est donc totalement inutile et peuvent être remplacé par des machines.


  • Ah oui ! Si même les "journaputes" émargent au chômage, cela ne va pas faciliter la distinction avec ce qu’il reste de journalistes, au sens exact du terme...


  • #2475954

    Un robot saura au moins ce qu’est le Bildenberg ! Et il aura l’air moins con que J-J Bourrin et Yves Calva !


  • Et si on remplaçait tous les trou du cul de l’assemblée nationale et du sénat par des robots ? Ils nous coûteraient moins cher ! Par pour, contre Sibeth pas possible ! Une intelligence artificielle ne sera jamais si bête (pardon Sibeth) !
    Sinon, on peut programmer un robot qui morde ? ça peut être utile pour pondre des lois contre la Haine...


  • Excellent ! C’est comme pour l’industrie automobile ou autre, et leurs grands principes ; qui consistent à licencier leurs clients et à payer les machines, après quoi il ne reste plus qu’à construire des robots qui achètent les voitures ou le reste, et le tour est joué...L’étape suivante, consiste à jeter la production directement en bout de chaîne de fabrication afin de recyclage immédiat pour alimenter la production en boucle. Pendant ce temps-là, assise au soleil entre les deux équateurs, l’humanité accumulera les 12 KW d’énergie nécessaire au quotidien à chacun des 7 milliards d’individus qui la composent et roule ma poule. 1 litre de flotte et une couverture pour la nuit, et on attend le lendemain. Il n’y a pas de problème il n’y a que des solutions, les ’’libéraux’’ (forme supérieure d’intelligence) sont là pour ça. Merci qui !?

     

  • "Les journalistes étaient chargés de sélectionner des articles parus dans les médias et assurer des missions d’édition et de curation."

    La description de tâche avait déjà beaucoup changé, si ils en étaient restés au travail d’enquête (et non pas d’investigation...), ils seraient pas remplacés... ils seraient par contre sûrement déjà au chomâge


Commentaires suivants