Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Migrants : la République tchèque va-t-elle quitter l’UE ?

La Commission européenne veut mettre au pas les pays refusant l’"accueil"

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle allait lancer des procédures légales contre la Hongrie, la Pologne et la République tchèque en raison de leur refus d’accueillir les demandeurs d’asile arrivés par l’Italie et la Grèce. En ce moment, du 12 au 15 juin, le Parlement européen siège en session plénière.

 

Le député européen tchèque Petr Mach, du Parti des citoyens libres, y a exprimé le refus de son pays de se soumettre à ce diktat :

Lorsque nous sommes entrés dans l’UE et que Bruxelles nous a imposé des quotas sur le nombre autorisé de vaches, nous en avons ri. Lorsque nous avons intégré l’Union européenne et qu’ils ont fait augmenter le prix des bananes à l’aide de quotas d’importation, nous avons haussé les épaules. Lorsque l’UE a instauré des quotas sur la fabrication du sucre, et que nous avons dû fermer nos usines sucrières, nous avons été excédés. Lorsque vous avez mis en place des quotas sur les migrants, nous avons commencé à avoir peur pour notre propre sécurité et pour la sécurité de nos enfants. L’Union européenne, à travers la Commission européenne, menace aujourd’hui notre pays et exige des sanctions et des amendes à notre égard. Si nous acceptons des subventions, il nous faudrait selon elle prendre également des migrants. Or, nous possédons nos propres lois en matière d’attribution de l’asile. Et nos lois et nos institutions doivent avoir la priorité face à des décisions de l’Union européenne. Vous pouvez nous menacer avec des sanctions ; vous pouvez prendre nos subventions ; vous pouvez déposer plainte contre nous, mais la sécurité est pour nous prioritaire et nous ne l’échangerons jamais contre vos euros.

L’ancien président tchèque, Václav Klaus, a même estimé que son pays devait se préparer à quitter l’UE.

L’ancien dirigeant ne souhaite pas permettre à ce que la République tchèque devienne une société multiculturelle qui abriterait des communautés qui ne parviennent pas à s’adapter à la société.

L’UE et l’arnaque de la « crise migratoire »,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qui aurait pu croire il y a 28 ans que la Tchéquie, la Hongrie, la Pologne, deviendraient des modèles d’indépendance ?...

     

  • Le sauvetage des nations européennes viendront elles des pays de l’Est qui vont détruire les prédateurs nomades de la BCI et de la FED en sortant de l’UE et de l’ euro, ceux là mêmes qui tuent l’Europe chrétienne à petits feux !??


  • #1745407

    "L’ancien président tchèque, Václav Klaus, a même estimé que son pays devait se préparer à quitter l’UE."

    Peut-etre une possibilité plus réelle de voir l’UE voler en éclat que de compter sur des processus électoraux bidonnés.

    "mais la sécurité est pour nous prioritaire et nous ne l’échangerons jamais contre vos euros."

    Ils ont bien de la chance les tchèques d’etre représentés par de tels homme.


  • #1745415

    Le pire étant plus ou moins parti de là il est bon de voir que le meilleur en surgisse !


  • Le bon sens. S’ils pouvaient quitter l’UE, allez-y, nos imbéciles de compatriotes français ont refusé de voter pour quelqu’un qui voulait sortir de l’UE (Asselineau au hasard) et ont mis au pouvoir un Macron, un fanatique pro-UE.

    Quittez l’UE. Amorcez la pompe !!!!!! La République Tchèque, un peuple ne voulant pas se laisser envahir ni asservir. SORTEZ de l’UE !!!


  • #1745592

    Les tchèques doivent tenir et ne pas se laisser influencer par les satanistes de Bruxelles. Leur avenir leur appartient, s’ils fléchissent ils subiront le même sort que nous.


  • Génial ! Libres ils nous montrent la voie.
    Soumis nous sommes.
    L’euro, de toutes façons, va disparaître.


  • Les gangsters de Bruxelles seront près aux pires magouilles pour ne pas voir filer vers la liberté leurs poules aux oeufs d’or que sont les 28 vaches à lait de l’UE pour ne pas finir en prison !!


  • Dieu merci, il y a encore sur cette planète, des gens qui en ont.

    Si ça pouvait être contagieux et nous réveiller...


  • LaTchéquie (l’ancienne Bohême) et la Hongrie sont encore des pays aux traditions et au paysage préservés, en partie grâce au particularisme de leurs langues difficiles et rares. La Pologne est bien placée pour savoir ce que c’est qu’une invasion étrangère.
    Accepter des migrants en masse revient à tuer le pays. Une telle invasion qui se masque derrière une grimace humanitaire balaie tout sur son passage et l’herbe ne repousse pas.
    Hongrie et Tchéquie ont des souvenirs moins subconscients qu’à l’Ouest des Huns et autres barbares. Ceux-ci toutefois y allaient franco, sans déguisement, sans prétexte ; et ne gagnaient qu’en force, en faisant une vraie guerre.
    Les armées de mendigots envoyées par Soros sont des armées virales. A terme, rien ne leur résiste. Instruction, langue (écouter-lire le colboc ou novlangue popularisée par Fabienne), christianisme, armée, commerce, urbanisme et urbanité, paysage, forêt, chant, danse, amour et amitié, nourriture, tout s’enlaidit, perd son sens, se fissure, croît en tumeur, se délite ou se dilue.
    Mais notons aussi que, parmi les trois pays cités, au moins deux sont très mafieux (et qui dit mafia dit...) et que la Tchéquie est une plaque tournante du trafic d’armes.
    Il se pourrait que l’UE tolère une scission de l’Europe entre pays de moindre importance économique à privilège no-migreurs - pour y installer ou y garder des bases militaires US ou pour assurer tranquillité, confort, bel environnement et non-concurrence à des trafiquants bien installés - et pays plus importants à fatalité no-borders (France, RU, Allemagne, Italie, Espagne) pour mieux les exploiter/dépouiller, et dont le conglomérat formerait l’UERSS à la macron, grand corps malade (mourant ?) à disposition des vautours.
    C’est un peu ce qui se passe dans les grandes villes : quartiers agréables pour les mafieux d’en haut, quartiers envahis pour le citadin ordinaire.
    Notre France finirait ainsi sacrifiée (dans les vues sorosiennes), tout comme la ville de Saint-Denis.


  • Vive la République tchèque !!


  • Si de telles positions pouvaient apporter un peu de raison aux 200 ASOS et collectifs pro migrants français , qui ont demandé une réunion d’urgence au président de la république , pour faciliter leur " travail " auprès de ces envahisseurs ? ...
    Ces traîtres à la patrie , que les gouvernements successifs rétribuent avec l’argent des contribuables , devraient passer en justice , en temps ordinaires . Il ont été formés par les valets du mondialisme pour créer le chaos , mais ça , la plupart d’entre eux ne l’ont même pas compris . C’est grave , et entrave , comme il se doit , la résistance d’où qu’elle vienne .
    La véritable dictature est ... en marche !


Commentaires suivants