Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mistral pour la Russie : mise en cale le 1er février en France

La cérémonie de mise en cale sèche du premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) Mistral commandés par la Russie se tiendra aux chantiers navals de Saint-Nazaire, en France, le 1er février, a annoncé un responsable du Groupe unifié de construction navale russe (OSK).

"Une cérémonie officielle de mise en cale du navire se déroulera à Saint-Nazaire le 1er février. Le premier bloc de la coque avant du navire sera mis en cale sèche" en présence du commandant en chef de la Marine russe Victor Tchirkov, a indiqué le responsable.

Il s’agit de la cérémonie officielle, mais les travaux de construction des deux Mistral ont déjà commencé à Saint-Nazaire en novembre 2011 après le versement d’un acompte par la Russie.

La Russie a déjà produit les 30 premiers petits blocs de la poupe du BPC qui seront prochainement envoyés en France. La Russie assurera 20% des travaux de construction du premier navire russe de classe Mistral en France et 40% des travaux pour le second Mistral, selon lui.

Deux autres BPC seront construits en Russie sous licence française. La Russie et la France ont signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe. Le premier navire, baptisé "Sébastopol", sera livré à la Marine russe en 2014 et le second, "Vladivostok", en 2015.

D’une longueur maximale de 210 mètres, d’un déplacement de 22.000 tonnes et d’une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d’air de faible tonnage.

Son pont d’envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20 000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 hommes d’équipage, un commando de 450 hommes.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est une bonne chose pour la France mais je me demande si la Russie n’avait pas les compétences requises pour construire la même chose chez elle. Bizarre

     

    • En effet, ce type de bâtiment ne nécessitant aucune ingénierie particulière, tant pour l’appareil de propulsion que pour la carène, je reste perplexe quand à ce marché. La Marine Russe dispose de bien plus de technologie que n’a jamais disposé la France. A creuser...


    • Peut-être que leur sites sont saturés
      ils fournissent l’Inde et la Chine je crois savoir


    • Si, la Russie à plus que les capacités techniques de produire cette série mais elle est pressée et sous traite une production qui pourrait ralentir ses chantiers prioritaires. On pourrait par contre se poser la question pour la France. Avons nous encore les moyens de produire mieux ? Avec un budget peau de chagrin des commandes retardées et annulées notre marine devient désuète et la qualification du personnel disparait. La Corée du sud, le Japon nous ont depuis longtemps éclipsés en attendant le Brésil.


    • d’accord avec le commentaire précédent (sous traitance pour privilégier d’autres chantiers plus importants), et peut etre que ce qui est important n est pas le resultat, mais les informations qu’on peut tirer de cette commande : en combien de temps est on en mesure de construire ça en France ? ça coûte combien ? de quelle facture est le resultat ? comparaison avec comment les problemes ont été résolus par les ingénieurs russes, etc, ... de façon à mesurer la puissance de production française quand il s’agit d’armement.


    • Je pense que c’est à cause du climat froid de la Russie ? Le temps est plus doux, au bord de la mer, chez nous.salut !


  • M’est avis qu’ils ne les ont pas encore ; ça fera le coup des vedettes de Cherbourg, mais à l’envers.


  • Je suis une fille de la mer. J’aime les beaux navires...


  • Après les exocets des malouines, faut avoir confiance pour acheter du matos français quand t’es pas dans leurs petits papiers.