Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mondial à pétanque de Marseille : des Nordistes reçoivent des menaces de mort

Une triplette venue de Marchiennes (Nord) a vécu une drôle d’histoire au Mondial à pétanque à Marseille, selon France 3 Provence-Alpes. Une équipe les a menacés de mort s’ils ne les laissaient pas gagner. Ils ont laissé tomber et ont préféré rentrer chez eux, sans que l’organisation ne réagisse...

Le Mondial à pétanque, c’est la plus grosse compétition internationale du genre. Le genre de rendez-vous que les joueurs de boules rêvent d’honorer. Pour des Nordistes encore plus. Pour trois joueurs de Marchiennes, le rêve a viré au cauchemar ce lundi matin à Marseille.

Dimanche, cette triplette de passionnés avaient gagné leurs 3 premières parties. Le lendemain, ils affrontent une triplette originaire de villes proches de Marseille (Vitrolles et Marignane). Et tout se passe bien. Ils mènent 11 à 6. Il sont à deux points de la victoire quand leurs adversaires haussent le ton : "Même si vous arrivez à treize, vous aurez perdu. (...) Je vais marquer que j’ai gagné. Si l’un de vous la ramène, vous êtes morts". Puis un peu plus tard : "Si vous dites quelque chose, je vous arrache la tête".

L’un des joueurs de la triplette de Vitrolles jette alors la casquette du pointeur nordiste puis va à la table d’arbitrage pour valider le jeu. Il annonce son équipe gagnante au mépris de toutes les règles comme le raconte Anthony Laruelle, un des joueurs nordistes, dans cette vidéo :

 

 

Et l’organisation, qu’en dit-elle ? "C’est un incident qui se produit assez souvent dans la pétanque", explique Patricia Jeanjean, présidente du comité bouliste des Bouches-du-Rhône. Affaire classée. De quoi écoeurer les joueurs de Marchiennes qui décident alors de renoncer pour éviter les problèmes. Ils ont repris le train pour Lille. La triplette "gagnante" a, elle, perdu lors du tour suivant.

Voir aussi, sur E&R :

Un face-à-face dans l’honneur : la boxe française avec Alain Soral, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Prenez un peu de temps pour regarder une partie de pétanque. Vous allez vous apercevoir rapidement de ce que dégage l’être humain de plus puant. Arrogance, orgueil, médisance, mauvaise foi......

     

  • Ils auraient du se souvenir qu’étymologiquement "racaille" et "canaille" sont des mots d’origine méridionale...

     

    • C’est plutôt habituel dès qu’il y a enjeux, surtout quand le gagnant touche la mise, de l’argent.
      Je me souviens, spectateur, avoir vu une bagarre terrible (une boule de pétanque pèse 700 gramme en moyenne) lors de petits concours du samedi soir (66 - Espira-de-L’agly) avec des gitans tricheurs parce que très médiocres (2 grammes de sang dans l’alcool). Ce jour là, ils sont tombés sur de coriaces boxeurs qui distribuaient les pains boule en main. Ce fût un désastre pour l’image de ce sport plutôt tranquille. D’après les témoignages, ce n’était pas la première fois et certainement la dernière.


    • qui distribuaient les pains boule en main.

      Mort de rire. Déboisage des chicots.

      En même temps, qui fait le malin tombe dans le ravin !


  • Le sport, la compétition, c’est pour les primates.
    Il y a une façon de se maintenir en forme ou de se préparer à se battre avec noblesse et courage qui sont légitimes. Mais il y a une mentalité de meute qui cultive les plus bas instincts, l’individualisme, le mauvais esprit, la triche et la violence comme exutoire. Cela est vraiment le bas du bas des possibilités humaines.

     

    • Très vrai et j’ajouterai que tout cela se déroule sous la coupole schizophrène de pseudo collectivité, de valeurs de dépassement de soi et synonyme de caractère mais je n’y vois que manipulation car je suis persuadé que si le foot (exemple le plus flagrant) n’avait pas été institutionnalisé au même titre que la lutte contre le racisme ; beaucoup de jeunes, au lieu de courir après la balle, seraient maintenant beaucoup plus lucides, moins cons et plus créatifs. Le sport comme institution ne vaut pas mieux que sos racisme ou le rap ; il créé des canaux artificiels qui drainent et formatent une jeunesse sans vrais repères et en fait des ânes dociles qui, en dehors de taper la balle ne parlent que cul, grosse voitures et pognon, sans parler de toutes ces substances chimiques qui feraient danser un ballet à un éléphant.
      9 x sur 10 un sportif est un abrutit fini, sur-spécialisé dans sa discipline mais profondément con pour le reste ; des idiots utiles à fonction cirque et ramasse pognon. Quelqu’un qui à vraiment du caractère et qui se dépasse n’est pas celui qui sur 100 arrive le premier mais celui qui à les couilles et l’intelligence de dire aux 99 autres qu’ils ne sont pas dans la bonne course et refuse de suivre.


    • J’ai du mal à suivre le raisonnement jusqu’au bout : comment la "meute" peut mener à "l’individualisme" ?


    • Merci de la question. Je tente d’y répondre. C’est vrai que je fais des raccourcis qui me semblent évident. Comme quoi ...
      La meute encourage le tempérament suiveur(moutonnier). L’individualisme (nombriliste et infantile) est aussi là encouragé car c’est l’inverse de la responsabilité et donc facile à contrôler ("du pain et des jeux") . Le chacun pour soi qui permet à ceux qui dirigent de maintenir la personne (multiple dans ses différents aspects) dans une faiblesse aveugle.
      Celui qui ouvre les yeux tient enfin compte de lui-même (ne se laisse plus manipuler) avec noblesse ; il devient un in-dividu (non divisé). Il peut donc aussi tenir réellement compte de l’autre différent de lui mais méritant le même respect à l’identique. Un tel individu est "dangereux" (pour la meute) car il n’est ni suiveur, ni isolé dans son infantilisme. Mais il est bénéfique pour la tribu composée de gens individués.


    • Ad Honores, Je pense qu’il / elle a voulu dire que dans les sports, l’esprit de parade et d’exhibitionnisme face aux foules (la meute) n’a d’autre but que celui de flatter l’ego et d’hypertrophier les penchants narcissiques (individualisme).

      Ah, le bon François se perd...


  • Moi je joue avec mes petits enfants de 6 et 10 ans et ça se passe toujours bien, enfin presque.

    ..Non, sans rire, la nature de l’homo-sapiens ne changera jamais. Vive Néandertal ! s’il en reste encore (bien planqués) parmi nous...


  • #888377

    Témoignage ordinaire du quotidien de la "France" de 2014...


  • Quelle fiotte, il se trouve que j’y suis passé ce jour là, sauf erreur de ma part j’ai pas vraiment vu de racaille repris de justice...Tout au plus le marseillais de base...qui cède quand tu montes un peu le ton.

    Belle France qu’on voit ici, si demain la guerre éclate, n’allez pas vous cachez chez lui, il vous troc pour un paquet de pâte direct !

     

    • ... dit le valeureux combattant rompu a l’épreuve du feu


    • Faut juste que tu nous dises comment tu arrives à discerner du citoyen respectueux une "racaille repris de justice".
      Parce qu’un don pareil faut l’exploiter ;-)


    • C’est bien , tu es très fort et très courageux avec ta remarque planqué derrière ton écran


    • Chô AstiKo > Pas de chance, contrairement a ce que tu penses j’ai déjà eu affaire a de la pure racaille ainsi qu’a des menaces de toutes sortes et des altercations physique ou j’ai parfois été en infériorité numérique.

      T’auras essayé quand même.

      Et comme MOI je suis de marseille, je le redit, 99 % des pseudos grosses têtes c’est du flan, tu hausses le ton et tout rentre dans l’ordre, le type est jeune et c’est ce qui m’inquiète. En plus il n’habite même pas ici....

      ps : J’y suis allé et c’était tout sauf un regroupement de caillera...

      Jimich > C’est clair que c’est à exploiter !! :D

      J’ai déjà eu des personnes qui croyaient m’intimider en disant qu’elles étaient des quartiers nord ou qui ont menacés de foutre le feu à la baraque ou de revenir à 10 blablabla ...Jamais cédé parce que j’ai toujours défendu mes positions...


  • Quelle misère !
    Et pour gagner quoi en plus ?
    Minables !


  • C’était l’équipe de Malek Bouti ?



  • "Même si vous arrivez à treize, vous aurez perdu. (...) Je vais marquer que j’ai gagné. Si l’un de vous la ramène, vous êtes morts". Puis un peu plus tard : "Si vous dites quelque chose, je vous arrache la tête".



    des crocodiles : grandes gueules petits bras.


  • Je crains malheureusement que cela soit valable dans tous les domaines, sports, éducation nationale, entreprises, familles, rapports humains......... journalisme, etc ....
    La violence se manifeste, de façons différentes, à des degrés divers...
    Là nous assistons à une agressivité et à des menaces directes, mais la fureur peut agir de façon plus obscure. Les intimidations nombreuses peuvent nuire à l’état de santé, au travail et à l’ évolution....
    Tout est bon pour exprimer son mécontentement, pour nuire à l’autre, on règle ses comptes
    quels qu’ils soient, sans maîtrise, sans respect,.....
    Dieu, c’est moi !.... le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, toi, tu n’es que du menin fretin

    Certains parlent de racaille, mais cette racaille se retrouve aussi dans les milieux des cols blancs....


  • Il ne vaut mieux pas crever pour de la pétanque mais n’oubliez pas que les Marseillais ont aussi beaucoup de bouches.


  • Bonjour,
    Marseillais et connaissant ce concours de pétanque, je souhaite dire bravo à cette équipe du Nord qui n’a pas cédé à la bêtise de la violence, ils sont rentrés chez-eux dignes !

    Concernant les abrutis qui menacent pour gagner, il y en a partout oui, mais certains jours je me dis qu’ici on les collectionne, surtout dans un championnat de pétanque avec récompense à la clé.

    Il y a eu connivence entre l’équipe mauvaise perdante et le juge, forcément !

    C’est un exemple type de corruption et de connivences, digne d’un agissement mafieux que l’on connaît bien à Marseille, la pétanque n’est pas le seul domaine touché par ce type de comportement.

    La direction du championnat ne dis rien... Omerta classique !!!

    Voir ceci me fais honte. J’ai honte pour ma ville, du manque de réaction des personnes et d’un esprit de justice trop souvent absent.

    Quand vous voyez de l’injustice, on vous répond : "Oui et alors... C’est comme ça..."

    Bref, au nom des personnes sensées et sensibles à Marseille (oui il en reste un peu) je présente mes excuses en tant que marseillais, à cette équipe du Nord.

    En leur souhaitant de revenir, sous un soleil plus accueillant... Pour une victoire.

     

    • @mercure...........Marseillais également je me joindrais si tu le permets à l’intégralité de ton message, analyse comprise...car c’est bien cet esprit mesquin, ce côté ruffian qui m’ont souvent fait vomir cette ville, immagine, tu mélanges çà avec du mondialisme boboïsé, çà donne une espèce de merdasse immangeable et invivable...d’autant plus que le côté bon enfant et de gentille mauvaise foi que j’ai connu il y a 3 ou 4 décennies a été depuis décrété ringard .


    • @ Mercure

      Je suis également marseillais, du coup, je me permet de corriger l’erreur que tu as faite en écrivant, je cite, "on vous répond : Oui et alors... C’est comme ça...". La réponse marseillaise aurait plutôt été "oh ça va tranquille, oh" (avec l’accent).

      Outre mon interrogation quant au bien fondé de cet article sur ER (au vu de la riche actualité de ces derniers jours), je ne peux m’empêcher de sourire. Y a pas de doute, on est bien à Marseille.
      Je suis d’accord sur l’intégralité de ton message sinon.


  • La menace de mort comme coup de pression ordinaire : sûr que ça décale le barème de la cordialité.

    Quand la sauvagerie apparait même dans une activité d’apéro, on est pas loin de la fin des temps.

    C’est quoi l’étape suivante : un coup de couteau suite à une embrouille au chifoumi ?

    ps : la sauvagerie existe déjà (balafre pour regard mal interprété) mais elle n’apparaissait pas dans des activités sociales, présupposant une relative bienveillance (relative : c’est pour le tonton casse couille qui met la mauvaise ambiance au repas de famille).


  • juste 3 cons qui faisaient les grandes gueules pour gagner d’un côté et de l’autre 3 mecs pas très courageux. la preuve les autres ont perdus au tour suivant, ils aboient mais ils mordent pas.


  • @Zéklon B

    Vive la Mondialisation !
    Même pour une compétition de boules, nous ne sommes plus en sécurité !


  • Peuchère, ça devient une habitude. Tous les ans, dans mon petit village d’Auvergne, nous organisons un concours de pétanque. Jamais nous n’avions eu de souci ; ambiance printanière, bonne humeur. Cette année, une bande de gitans venus d’on ne sait où s’est incrustée. ça a rapidement commencé à dégénérer. Plusieurs équipes ont préféré abandonner, par peur et suite à des menaces. Si bien qu’il a été décidé de ne plus organiser cette de manifestation.


  • l’argent divise toujours ....

    le corbeau


  • Pourquoi ce type de comportement de brute, de harcelement, de triche, semble bien plus rependu dans le sud, je me suis toujours demande pourquoi ?
    Pourquoi depuis longtemps, le crime, les meurtres, les arangements mafieux sont toujours tres present dans le sud ?

     

    • et bien moi, je dis qu’ en Europe, y a un nord et un sud.., et que les nordistes sont d’une autre trempe que ces petites tapettes du sud qui jouent aux boules - quand ça en vaudra la peine, les nordistes rappelleront à ces minables que c’est le nord qui a fait la France (Charlemagne, Godefroid de Bouillon, De gaulle...). Napoléon ? Une exception !
      Valdo le communiste belge - sans peurs et sans reproches...


  • Je t’arrache la tête. On sent toute la prose moderne chez ces abrutis gavés de film d’horreur genre "saw" ou ces trucs à la con.

    Il y a 30 ou 40, dans la même situation je ne suis même pas sur qu’ils auraient tenté : "tu dis quelque chose, je te met le cochonnet dans le cul".


  • Je vis en région Nord Pas-de-Calais. Et je ne suis pas étonné qu’une équipe du Nord abandonne de la sorte. Ce eusse été une équipe du Pas-de-Calais, les choses auraient été différentes.

    Comprenez bien, les gens du Pas-de-Calais ont une grande affinité culturelle avec les Marseillais. Néanmoins, nous avons l’habitude de répondre de façon couillu aux menaces.

    Pour information, la région Nord Pas-de-Calais est composé du département du Nord et du département du Pas-De-Calais. Et, il y a une grande divergence culturelle entre ces deux départements.

    Bonne soirée

     

  • Ah d’accord, c’est assez sport cette ville


  • C’est le sud est de la France. Tout est normal (entendez pourri...).


  • Ouhlala, franchement ça craint chez vous ! Venez faire un stage de courtoisie en Belgique, non mais sérieux, quelle honte ! Votre âme s’assombrit, votre humeur s’encrasse, la petite saloperie est votre compagne et de jour en jour l’ombre gagne du terrain, il y a comme de la brume brune qui plane dans ce soi disant merveilleux sud.
    Pagnol se retourne dans sa tombe mec !


  • La société française se tiers-mondise.

    Eloge de l’individualisme, du voyou, du matérialisme, de la consommation, de la compétition, de la gagne.

    Dans un contexte radicalement opposé. Formatage et uniformisation, dévirilisation, précarité de l’emploi, paupérisation, oisiveté, solitude.

    Pas etonnant que 3 beaufs de Vitrolles en viennent à penser que l’issue d’une partie de pétanque de village puisse boulverser leur intégrité psychique. Dans un monde où des beaufs encore plus beaufs empochent un million à la télé pour avoir répondu à 6 questions niveau CM2.

    Y a de quoi être frustré.


Afficher les commentaires suivants