Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mordechaï Vanunu est toujours « israélien »

La Cour suprême d’Israël a rejeté, le 6 juin 2012, le recours introduit par Mordechaï Vanunu pour l’annulation de sa nationalité israélienne. La Cour a estimé que la demande n’avait pas été déposée selon la procédure adéquate. Il aura fallu une année au système judiciaire israélien pour informer le demandeur et ses avocats qu’il n’avaient pas usé des « canaux appropriés ».

M. Vanunu est le premier citoyen israélien à demander de bénéficier de la nouvelle loi dite de « révocation de citoyenneté israélienne ». Celle-ci autorise les tribunaux à libérer des Israéliens de leur citoyenneté s’ils ont été condamnés pour « espionnage » ou « trahison ».

Alors ingénieur au centre de Dimona, Mordechaï Vanunu est l’homme qui révéla en 1986 l’existence du programme nucléaire militaire israélien. Il avait à l’époque permit de confondre l’État Israélien dont les dirigeant déclaraient publiquement qu’il souhaitait un Proche-Orient « libre du nucléaire ». Enlevé en Europe par le Mossad après avoir parlé avec des journalistes, il fut jugé à huis clos et emprisonné pendant dix-huit ans.

« J’ai été maintenu au secret, dix-huit années durant, dont onze années et demie en isolement total. La première année, ils ont mis des caméras dans ma cellule. Ils ont laissé la lumière allumée trois années d’affilée. Leurs espions me battaient sans cesse, ils m’empêchaient de dormir. J’ai été soumis à un traitement barbare ; ils ont tenté de me briser. Mon objectif était de tenir, de survivre. Et j’ai réussi. » [1]

En 1999, Trente-six membres de la Chambre des représentants US avaient signé un appel pour sa libération déclarant qu’il était de leur devoir « de se mobiliser pour des hommes et des femmes tel que Mordechai Vanunu parce qu’ils osent exprimer une vision plus intelligente pour l’humanité ».

Depuis sa « libération », Vanunu est soumis à plusieurs restrictions majeures de sa liberté d’expression et de déplacement. En 2007 il a été condamné à 6 mois de prison de prison ferme et 6 mois avec sursis pour avoir brisé sa « promesse de silence ». Il lui est en effet interdit de quitter le territoire et de parler à des « étrangers » sans l’accord de l’armée. [2]

Profondément scandalisé par le comportement de l’État « juif », Vanunu s’est converti au christianisme et à demandé à être déchu de la nationalité israélienne.

« J’ai été en prison, j’ai été libéré, et même maintenant après 26 ans, on ne me laisse toujours pas partir. Je veux que l’on annule ma nationalité pour que je puisse commencer ma vie », a-t-il affirmé après la décision de la cour.

[1] « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid », par Silvia Cattori, Réseau Voltaire, 14 octobre 2005.

[2] « Israël : Mordechaï Vanunu condamné pour avoir pris la parole », par Osama Lofty, Réseau Voltaire, 3 juillet 2007.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #172291

    La meilleure solution pour lui serait de s’enfuir et de réclamer l’asile politique en Iran, en Chine ou au Venezuela par exemple...

    Et si en plus après il se fait naturaliser ce sera une belle quenelle pour les fascistes de Tel-Aviv.

     

  • #172310

    Sur l’affaire Vanunu/Dimona, voir l’ouvrage de Thomas Gordon sur le mossad.


  • #172364

    Voilà un homme qui devrait être proposé pour le prix Nobel de la Paix... Bon évidemment c’est pas gagné.

    A Oslo la tendance c’est plutôt Kissinger, Wiesel ou Obama... Incroyable inversion des valeurs...

     

  • « Enlevé en Europe par le Mossad après avoir parlé avec des journalistes, il fut jugé à huis clos et emprisonné pendant dix-huit ans. »

    Décidément, les juifs, dès qu’ils ont un problème, ils envoient le mossad pour enlever la cible à abbattre.

    Dire qu’ils faisaient tout un fromage lorsque les USA voulaient extrader Polanski ! Et sans succès encore.


  • #172460

    "la seule démocratie de la région" disent-ils.


  • #172476

    « J’ai été maintenu au secret, dix-huit années durant, dont onze années et demie en isolement total. La première année, ils ont mis des caméras dans ma cellule. Ils ont laissé la lumière allumée trois années d’affilée. Leurs espions me battaient sans cesse, ils m’empêchaient de dormir. J’ai été soumis à un traitement barbare ; ils ont tenté de me briser. Mon objectif était de tenir, de survivre. Et j’ai réussi. »
    .

    Il a vraiment survécu à ça !!??...et sans devenir fou ?...hum...

     

  • #172500

    Respect,
    18 ans en prison, 3 ans lumière allumé dont 11 ans à l’isolement total ! torture psychologique qu’on ne peut imaginer avant de l’avoir vécu à mon avis... sans parler des tortures physiques qu’il a dû endurer. Chapeau bas, il est resté en vie, il a parler. Il fait parti des grands hommes dans cette lutte.


  • #172707
    le 20/06/2012 par franchouaillard muslim
    Mordechaï Vanunu est toujours « israélien »

    Eh oui le plus grand resistant et martyr avant les palestiniens de l’empire judéo-sioniste protestant n’est pas un goy mais un membre de la communauté ça change la done


  • Il peut se cacher ou il veut, le Mossad le retrouverait au fin fond des steppes mongoliennes...