Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

Précurseur du néolibéralisme, européiste, fossoyeur du souverainisme gaulliste

Selon l’AFP, il est décédé « entouré de sa famille », des suites du Covid, dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher, à l’âge de 94 ans.

 

Mais la parenthèse politique qu’il avait incarnée entre 1974 et 1981, devenant le premier président de la Ve République à représenter la famille libérale, a été elle rouverte en 2017 par Emmanuel Macron. L’héritage politique de Giscard est bien vivant.

À la manière de l’actuel président, lorsque Valéry Giscard d’Estaing accède à la fonction suprême en 1974, il renverse les clivages établis. Après 16 ans de gaullisme ininterrompu, et alors que la gauche semble la plus à même de représenter une alternative, c’est un centriste qui emporte le pouvoir. Depuis 1959, l’inspecteur des Finances (comme Emmanuel Macron) s’est habilement installé dans le paysage en devenant incontournable : secrétaire d’État puis ministre à l’Économie sous de Gaulle et Pompidou, ce technocrate s’est forgé une solide réputation d’expert économique. Il est alors à la tête des Républicains indépendants, la composante libérale de la majorité.

Loyal aux présidents, Giscard profite tout de même de son ascension pour prendre petit à petit ses distances avec le pouvoir gaulliste : il critique à mots couverts l’autoritarisme du général de Gaulle, et milite pour un engagement européen plus affirmé. À la mort de Georges Pompidou, en 1974, le ministre de l’Économie et des Finances se lance dans la course à la présidentielle...

Issu de la noblesse de sang - il est le descendant de plusieurs comtes - et de l’aristocratie d’État - son père était inspecteur des Finances -, Valéry Giscard d’Estaing se taille pourtant une image d’homme moderne et dynamique. Jeune (il a alors 48 ans), sportif, bousculant les conventions d’un gaullisme quelque peu poussiéreux, le maire de Chamalières monte une campagne à l’américaine : t-shirt "Giscard à la barre", photos avec sa fille de 13 ans, soutiens de vedettes comme Brigitte Bardot ou Johnny Hallyday… En quelques semaines, il enterre son rival gaulliste Jacques Chaban-Delmas, et l’emporte de peu (424 599 voix d’avance) sur François Mitterrand au second tour.

C’est la victoire de la "France Giscard", libérale et tournée vers l’avenir - elle a intégré les soubresauts de Mai 68 - mais qui reste bourgeoise et relativement sage : elle adhère au "changement sans le risque" prôné par le nouveau président. Le documentariste Raymond Depardon l’immortalise dans son documentaire 1974, une partie de campagne, où l’on voit Giscard tout à la fois haranguer un auditoire de jeunes filles en meeting, et se demander en privé de son accent le plus patricien s’il va l’emporter sur "Mitran".

À son arrivée, Valéry Giscard d’Estaing fait souffler un vent de fraîcheur sur l’Élysée. Poursuivant sur la lancée de sa campagne, le président élu se pose en rupture avec le cérémoniel proto-monarchique de la Ve : il ne porte pas le costume en queue-de-pie lors de son investiture, remonte les Champs-Élysées à pied et se fait tirer le portrait à l’extérieur du palais présidentiel. À l’instar de son lointain successeur jupitérien, Giscard fait de la communication une arme majeure de sa stratégie politique.

Mais il entreprend de vraies réformes, aussi, et le début du septennat est marqué par l’adaptation du politique à la modernisation de la société française : la majorité est abaissée de 21 à 18 ans, le divorce par consentement mutuel est instauré, et surtout, la loi Veil du 17 janvier 1975 légalise l’avortement. Un secrétariat d’État à la Condition féminine est également créé (avec Françoise Giroud à sa tête) tandis que Giscard rompt avec l’autoritarisme du pouvoir gaulliste en annonçant la fin des écoutes téléphoniques et le démantèlement de l’ORTF.

Mais pour ce jeune président libéral, le gros vent arrive. Il ne s’en doute pas, mais il a été élu à l’aube de la crise économique qui fera basculer le monde des Trente Glorieuses à la dépression : le premier choc pétrolier, qui a eu lieu en 1973, fait déferler ses effets sur la France. Le chômage monte, l’inflation aussi, et Giscard d’Estaing doit parer au plus pressé… tout en affrontant une situation politique compliquée. Le président s’appuie sur une majorité bancale à l’Assemblée, formée en grande partie de membres du parti gaulliste qui n’ont pas digéré leur défaite à la présidentielle et la frénésie modernisatrice du nouveau chef de l’État. Et il doit composer avec un Premier ministre impétueux : Jacques Chirac. La cohabitation orageuse entre les deux visages de la droite française prend fin lorsque Chirac claque la porte de Matignon en août 1976. La droite se fracture définitivement entre centristes libéraux (UDF) et gaullistes conservateurs (RPR).

À la place de Chirac, Giscard nomme Raymond Barre, un austère professeur présenté comme "le meilleur économiste de France". C’est le début de cinq années de libéralisme pour combattre la crise : lutte contre l’inflation, rigueur budgétaire et abandon des entreprises qui ne survivent que grâce à l’aide publique, qualifiées de "canards boiteux" par le nouveau Premier ministre. Cette politique échoue : Giscard est le premier président à connaître le chômage de masse. À la fin de son septennat, 1.700.000 personnes cherchent un emploi, contre la moitié en 1974.

La bouffée d’air frais sur la vieille République gaullienne est passée. Valéry Giscard d’Estaing s’est éloigné des Français. La politique économique, de plus en plus néolibérale, n’a pas fait tache d’huile sur les réformes sociétales : la loi "Sécurité et Liberté" de 1981 marque un retour à une ligne répressive. Surtout, l’image de Giscard est écornée par plusieurs scandales, qui exhalent un parfum de fin de règne sur les dernières années de son quinquennat.

Le 30 octobre 1979, le ministre Robert Boulin est retrouvé mort dans un étang à la suite d’une campagne de déstabilisation, sans que le gouvernement ait franchement pris sa défense. Après un attentat antisémite rue Copernic à Paris, le 3 octobre 1980, le président garde le silence. Surtout, Le Canard Enchaîné révèle le 10 octobre 1979 que Valéry Giscard d’Estaing a reçu en cadeau des diamants de la part du dictateur centrafricain Jean-Bedel Bokassa. Autrefois président moderne et dynamique, il est devenu aux yeux d’une partie du public un monarque républicain qui batifole lors de chasses et safaris avec des dictateurs… Pendant deux ans, Giscard revendique de traiter ces révélations sur les "diamants de Bokassa" par le mépris : une morgue qui lui coûtera cher lors de l’élection.

Lire la suite de l’article sur marianne.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

181 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2609471

    Un type insignifiant, méprisant et qui instrumentalisa des peines de morts pour sa propre carrière. Il m’a toujours répugné.

     

  • #2609476

    L’homme du passif, même s’il n’a pas le monopole du beurre...

     

    • #2609554

      Ah, le fameux regroupement familial... Ce type aura été « l’agent du beur ». Non pas en recherchant l’Elite constructive « pour tous », de chaque côté de la mare nostrum, mais en favorisant « l’apport » le plus merdique d’exploités.


  • A part être à l’origine de la loi de 73, il avait au moins 50 éléphants à son tableau de chasse lors de safaris chez son pote Bokassa. Pet à son âme.

     

    • Et les diamants de Bokassa...


    • #2609589

      Mais il n’a pas tué à l’époque les éléphants du PS. Alors un peu de Res « pet ». Il a aussi fait des choses bien. Il jouait de l’accordéon, bouffait chez les gueux, prenait son petit déjeuner avec les éboueurs (déjà noirs)... Pour ces derniers (les éboueurs) c’était une manoeuvre pour les amadouer dit-on. En effet, cette population « témoin » à ceci de commun avec les laitiers de l’époque, celle ou à l’aube, cet aristocrate s’était fait choper (visuellement) dans une bagnole, avec son pote Vadim (pas d’amalgame), entouré de « rires juvéniles »...
      Si « tout le dossier » ressort, même pour sa « mémoire », ben « Au revoir ! »...


  • #2609486

    Un de plus dans la Gehenne !

    On ne dépensera plus les 2 ou 3 millions d’euros annuels pour entretenir ce parasite.

    Jvais reprendre des moules en attendant les suivants !!


  • #2609487
    le 03/12/2020 par aux chiottes la raie publique
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Il est mort du covid entouré de sa famille ? Y’avait plus de lit disponible ? Plus de chloroquine ? Merde...

    La famille Giscard aurait-elle signé un papier stipulant par exemple qu’en cas de mort, on attribue celle-ci à la cause du covid dans le but d’en remettre une couche sur la propagande ? - l’occasion est énorme : tous les médias nationaux et internationaux vont se pencher sur ce fait divers et titrer "GISCARD, MORT DU COVID" !

    lol riez pas, ils y croient, eux !

    Pour la cause du Nouvel ordre, jusqu’au bout. Enfoirés !

     

  • Il est décédé « entouré de sa famille »
    Je constate que la vieille noblesse confère toujours, en 2020, des privilèges par rapport aux gueux qui eux doivent crever en silence et seuls, couillonna-distanciation oblige, dans les ehpad.
    Elle est belle l’égalité fraternité et bla et bla de la "république".

     

    • Sa petite "Mazarine" à lui était-elle également présente ?


    • Sa "noblesse" remonte à 1922, 4 ans avant la naissance de Valery, quand son père Giscard acheta sa particule à la dernière descendante de l’amiral d’Estaing .


    • Aucune noblesse ni chez VGE ni chez sa cruche d epouse . Cote Giscqrd , c est son pere qui a effectivement obtenu du Conseil d Etat la faculte admnistrative et pour l aetat Civil d ajouter " d ’ Estaing " au patronyme Giscard . Auparavant , ils s etaient faits retoquer le nom suivant : " de la Tour Fondue "... Giscard de la Tour Fondue ! Quant a madame , apparentee aux industriels Scneider , son patronyme " Sauvage " s est alourdi d un " de Brantes " au XIX eme siecle par la grace du Saint Siege ( Vaticant ). : " Sauvage de Brantes " Les deux familles ne sont donc aucunnement nobles . C est du pur apparat . L hebdomadaire " Le canard enchaine " l avait relate il y a ... 40 ans !


    • En tout cas, il avait de qui tenir : sauf erreur, son père avait un poste important à la Banque d’Indochine et son grand-oncle Picot était un des signataires des accords Sykes-Picot sur le partage du Moyen-Orient pendant la 1ère GM.


    • @ ladko : Banque d’Indochine dirigée un temps par Bousquet, le financier de Mitterrand. Bousquet porté par les rad-soc Sarraut puis Baylet. Les réseaux français.


  • Les médias disent qu’il est mort du covid .. Lol !


  • "Au revoir !.."
    Les adieux de Giscard au peuple français en direct de l’Elysée est une des meilleures séquences comiques de la télé, bien au-dessus de la célèbre (à l’époque) "caméra invisible".
    Verserai-je une larmichette en la circonstance ? bien sûr que non ! je dirai simplement que les salauds finissent aussi par crever la gueule ouverte.
    Santé !

     

    • #2609540

      du theatre tout ca !

      si il avait voulu rester et empecher mitterand de prendre le pouvoir ,lors du débat en direct il n’avait qu’a balancer a la face de mitterand sa francisque et son amitié avec bousquet.

      il le savait forcement, n’allez pas me faire croire que les services secrets n’aviant pas épluché la vie d’un candidat a lélécion presidentielle.

      si il ne l’avait pas fait c’est juste que la passation de pouvoir était négociée d’avance. il fallait suivre le script.


    • @teletubbie
      Vous ne seriez pas un peu nostalgique du giscardisme, mmh ?..
      Quelle importance, maintenant que la messe est dite !


    • @teletubbie.
      Je pense qu’il savait au sujet de la francisque etc, mais Giscard était tellement bouffi de vanité qu’il était devenu une machine infaillible à faire systématiquement des erreurs fatales, y compris pour lui-même. En fait Giscard était mauvais en tout, sauf en maths quand il avait 18 ans (pour entrer bien placé à l’X). Il se donnait une réputation d’économiste brillant alors qu’il était aussi désastreusement archi-nul dans ce domaine que DSK lui-même qui lui avait pourtant été prof d’économie.
      Bref, parce qu’il n’avait aucun projet viable, ni enthousiasmant, il a dû laisser la place à Mitterrand qui était encore plus mauvais que lui mais qui avait la ruse innée du politicien véreux qui sait mentir à la seconde où c’est payant.
      Mitterrand au moins portait l’utopie socialo-communiste et laissait entrevoir des lendemains qui chantent après le "grand soir".
      Je ne suis pas fier d’avoir voté 2 fois pour Giscard à cette époque. Ce n’est pas Pompidou qui a engagé la France sur la voie du déclin catastrophique. C’est Giscard et ceci dès son arrivée en 1974.


    • @teletubbie
      au nom de l’intérêt national pour ne pas reveiller les plaies de la société. Position des different dirigents jusqu’en 1995.


    • @ PMJLL
      Si Giscard ne parla pas de la Francisque, c’est que peut être...fallait pas trop fouiller de ce coté la chez les Gisacrd ?


  • Photo intéressante "Bonjour, moi c’est brushing - Oui, moi aussi, enchanté, tenez voici ma soeur, Brochette !"

    Ce type a réussi à doubler le chômage en 7 ans, alors que Hitler y a mis fin en 6 ans en partant d’un effectif bien plus nombreux ! Chapeau la République !

     

    • C’est la guerre israélo-arabe de 1973 qui, en multipliant par 4 le prix du pétrole, a entraîné la crise et le chômage en France : c’est la raison de sa défaite en France . Chômage dont on est les SEULS à ne pas être sortis ! Hitler devient chancelier le 30 janvier 1933 . En UN AN, il fait passer le chômage de 6 à 3 millions de chômeurs ! Ce qui explique qu’ils étaient tous pour lui .


    • Hubert... la crise pétrolière est un mythe entretenu par les élites françaises pour accroître le chômage et ainsi peser sur les salaires à la baisse. Avec des centrales nucléaires, la France a été moins impactée que l’Allemagne ou l’Italie...


  • Enfin une bonne nouvelle ! Surtout pour le contribuable qui entretenait ce débris pour un budget d’ancien chef de l’État de 2,5 millions d’euros par an, sans compter ses indemnités et sa rémunération de membre du Conseil constitutionnel. Et bien sûr une protection permanente de ses résidences et de sa personne ! Bon débarras pour ce chantre du regroupement familial et de l’avortement, les deux pilliers du génocide français ! Un jugement sera nécessaire un jour ...


  • #2609500

    “Les dernières années de son quinquennat”
    Il s’agissait d’un septennat a l’époque ... toujours aussi rigoureux les journalistes.
    J’attends avec impatience la meme nouvelle pour BHL, DCB, et Attila, pardon, Attali


  • #2609501
    le 03/12/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    il aura servi jusqu’au bout : "décédé des suites du Covid"


  • c est une erreur

    il n est pas issu de la noblesse de sang !!

    loi de 1973 giscard pompidou rothchild (perte de la souverainté)

    se dit resistant combatant à16 ans (2iem DB) !!!

    cet homme est une caricature de politique certes sympathique pas trés futfut

     

  • Ce qui m’énerve dans ce système c’est que même sans être élu, ils sont engraissés Ad vitam æternam alors qu’ils servent à rien. Déjà même élu, ils ne servent plus à rien et touche trop. Ça tiendrait qu’à moi, ils seraient logés à la même enseigne que tout le monde.


  • 3% de chômage en 1975, incroyable ! Mes parents me parlent des années 70 comme d’une époque bénie sans chômage, ni insécurité, ni sida...
    Giscard pour antipathique qu’il fut, était un homme incontestablement d’une intelligence supérieur ; son débat d’entre deux tours de 1974 est à ce titre un chef d’œuvre...

     

    • #2609560

      Vous portez bien votre pseudo... Ce type a bouffé du mec à la table de l’empereur entre 2 livraisons d’une poignée de diamants (c’est ce qui se disait à l’époque épique de la presse encore un peu libre).


    • #2609595

      "3% de chômage en 1975"

      Ha ha ha ha ha !!!! Mais il avait à peine un an de présidence !!!!!
      Par contre, il a passé la surmultipliée jusqu’à sa fin de mandat, en 1981 = 1,7 million de chômedus, quelle classe !!!!

      Sinon, le troll, vous allez encore nous les briser longtemps avec vos provocations à la mords moi le noeud ?


    • C’est faux. Une intelligence d’énarque, oui. On affirme des éléments de cette nature de manière assez gratuite. On a dit beaucoup la même chose de Fabius. Une fois perdue sa réélection, Giscard n’a rien fait de toute sa vie. Sa réussite c’est d’avoir effectivement fait une campagne à l’américaine, à la manière de Kennedy. De bons conseillers de facture Express, Expansion.
      Un faux noble, un vrai snob, élu par une certaine partie de lecteurs de Jour de France et de l’Aurore. Une certaine droite qui ne sait toujours pas trouvée pour exister en 2020.


    • #2609620

      Sous sa présidence la dette de la France était à zéro, la dette arrive avec Mitterrand.


    • je me faisait justement cette réflexion :
      on finirait par trouver des qualités aux anciens hommes de pouvoir, au regards des actuels.
      Oubliant les caractéristiques indispensables à l’accession aux pouvoir :
      - un égo surdimensionné
      - l’absence de scrupule
      - une ambition démesurée
      en bref des psychopathes !
      une certaine pression morale culturelle, sociétale, devait freiner leurs ardeurs avant.
      mais c’était avant...


  • #2609509

    Un de moins, c’est déjà ça, condoléances pour sa famille, mais depuis de Gaulle il y a encore trop de présidents inutiles


  • On va pas pleurer


  • Comme dirait l’autre, c’est une journée idéale pour reprendre des moules.


  • Ravi qu’il parte pour l’enfer ce monstre ; homme de toutes les concessions à l’oligarchie, partie prenante pour les affaires : IVG, Construction UE, SME, traité de Maastricht et autres saloperies oligarchiques qu’il poussa avec un zèle frénétique.

    Bon vent en enfer.


  • Nous allons faire des économies...

     

    • Il faut d’urgence changer de constitution, ne serait-ce que pour ne pas payer macron jusqu’a la fin de sa vie. Sinon on va entretenir la princesse pendant 50 ans. Un pognon de dingue


    • @fadge
      Je peux me tromper mais il me semble que Macron a déclaré il y a quelque temps qu’il renoncerait à toucher son indemnité d’ex-président.
      Comme quoi, si cela s’avère exact, les fils de pute ont toujours une petite place dans leur âme damnée pour la retenue de bon aloi et le bon sens raisonnable enseigné par leurs aïeux.


    • Rien à voir avec la constitution : il s’agit d’une largesse instaurée par Michel Charasse, ministre des finances de Mitterrand...


  • #2609522

    le gaullisme n’existait déjà plus depuis le départ du général ( Pompidou banque rot. comme macron) et chirac avait déjà savonné la planche de Chaban ,l’un des seul héritiers potentiels à mon humble avis .
    demandez à B.B. ce qu’elle pense de V.G.E.


  • Je retiens quand même une phrase intéressante : "Après un attentat antisémite rue Copernic à Paris, le 3 octobre 1980, le président garde le silence.". Impensable aujourd’hui...

    Le Premier ministre Raymond Barre avait même fait une différence entre les "Israélites" et les "Français innocents". Barre c’est un peu l’inverse de Valls :

    https://www.youtube.com/watch?v=cXn...

     

  • #2609528

    faux noble mythomane ayant acheté une particule, qui faisant visiter "son " chateau a des collegiens montrait un blason gravé sur un mur afirmait "ce sont les armes de ma famille depuis des siècles" Oo

    quand il braconnait l’éléphant en affrique faisait fabriquer des porte-clef avec les poils de la queue et les VENDAIT a ses amis. ce parvenu touchait une rente de president mais était a 100 francs près...

    complice du bétonneur bouygues qui avait eu l’idée du regroupement famillial pour justifier la construcion de ses cages a lapins.

     

    • Pour être juste, ce n’était pas exactement un "faux noble". Un faux noble est quelqu’un qui fait état d’une ascendance "noble" fausse, en général d’ancien régime (on ira pas voir su côté de la noblesse du pape et pourtant..) et qui use de titres de noblesse faux.

      De plus, les faux nobles ne sont plus stigmatisés officiellement sinon dans des procès privés relatifs à l’usurpation d’un nom patronymique et titres et armoiries d’une autre famille, et il y en a) Il n’y a plus comme sous l’ancien régime des juridictions royales pour condamner les "usurpations de noblesse" (qui avaient de grosses incidences fiscales, la noblesse étant une énorme niche fiscale).

      En fait, Giscard est à ranger dans la catégorie des gens dits de "noblesse d’apparence". Ce sont les tiers qui le croient nobles et tout en laissant dire lui ne s’affirmerait pas tel. Mais il en est tout près avec la confusion qu’il a entretenu avec la famille de l’amiral d’Estaing et en achetant le chateau d’Estaing ! Au fond, c’est un usage social de lier les Giscard à la noblesse. Une courtoisie. Il a tout de même fait une assez belle carrière et était académicien.

      Maus parler de fausse noblesse chez un grand bourgeois c’est parler de corde dans la maison d’un pendu..

      De même est un "noble d’apparence" De Gaulle, puisque sa famille de condition bourgeoise et non noble a laissé se détacher le "De" flamand (à traduire par "Le") de son ancien patronyme Degaulle comme Dewinter, Deputte etc). Mais vous voyez les général de Gaulle dire "je suis noble ! je suis noble !" ?

      En fait, Giscard et sa famille étaient surtout des snobs. Mais alors là !


  • Technocrate ? Là est l’erreur ! polytechnicien , certes, mais aussi et surtout agent atlantiste pour la soumission du continent européen à Wall street ! Il a promu la dette eternelle des peuples , voir le livre de rougeyron .....
    Pour moi, pas de perte, ça revient à des économies, il a coûté un pognon de dingues ! Sa famille devra rembourser !

     

    • Espérons le....


    • @David
      Mêmes conclusions. Il nous aura coûté 2,5 millions € par an depuis 38,5 ans soient environ 100 m€ !
      Il aura permis la destruction de la famille, un manque de naissance de 8 millions de Français et la porte ouverte à l’invasion migratoire. On le sait moins mais c’est lui qui a permis la signature des Résolutions de Strasbourg. Oui, il est à l’origine de la Loi Rothschild-VGE-Pompidou sur la Dette. Il a rédigé la Constitution de l’UE et aurait dû la présider (il paraît qu’il a refusé car le montant des honoraires n’étaient pas à son goût). Enfin, il y a un doute sur sa participation à l’attentat du Petit-Clamart. Bref, tous les indices forment un faisceau guidant vers la CIA ! Vous verrez, je ne serai pas surpris qu’il soit inhumé au Panthéon, entre 2 sionistes.
      Ce soir, c’est caviar et Champagne !


    • les Giscard c’est une famille de juristes politicards et affairistes véreux qui s’est vendue (très cher) au colonialisme, à l’européisme puis au mondialisme, on ne parle que de Valery mais le père le frère et les fils c’est pas mal non plus. cette famille c’est un réseau politico financier à elle toute seule, de vrais nuisibles. commencez par le père, Edmond, tout un poème.

      et puis pour la rigolade :

      L’abbé Charles d’Estaing (vers 1595-1661), seigneur de Cheylade, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem. Violent, débauché et cupide, il tente de rétablir des impôts tombés en désuétude depuis plus d’un siècle et provoque une révolte des habitants excédés. Jugé par contumace et condamné par la Cour des Grands jours d’Auvergne à la peine capitale, à la confiscation de ses biens, et à déchéance de sa noblesse. Sa peine est commuée en un engagement dans un régiment servant en Allemagne où il se distingue par son courage et meurt réhabilité en 1661. Bien qu’il n’ait testé qu’en faveur d’une fille bâtarde, certains auteurs ont supposé que l’abbé d’Estaing ait aussi été le père naturel de Joachim d’Estaing, sieur de Réquistat et ancêtre des Giscard d’Estaing


  • Celui qui a vendu la France à la finance 1973 on n oublie pas ! juste avant les accord de Jamaïque 1976


  • Et ben il était temps !!
    Il incarnait tous ce qu’il y a de pire en politique et son héritage monstrueux continuera à détruire la France pendant longtemps après sa mort.
    Je ne doute pas un instant qu’il se sentira comme chez lui... en enfer.
    Maudit soit-il, le libéral-mondialiste qui à vendu son pays et son peuple.


  • #2609533

    « fossoyeur du souverainisme gaulliste »

    lol, de gaulle devait tout a churchuill c’était le porte cotton de la couronne britanique.

     

  • #2609537
    le 03/12/2020 par Que le carnage commence
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Ces dernier mots furent un hurlement atroce de terreur puis un "prouuuuuuut" puis il livra un dernier étron dans son plumard. Là son regard eu un sursaut de goinfrerie scatologique, sa main se dirigea vers l’étron pour s’en barbouiller et en manger, une dernière fois, un quart de demi molle lui vint à cette idée mais la mort l’arracha avant qu’il puisse s’en mettre plein les dents dans un dernier babillage, avant que ça lui procure une dernière éjaculation. (Humour) Qu’il aille en Enfer ce mange merde, ce vieux pisseux pervers, cet imbécile néfaste. Sale connard ! J’ai prié pour qu’il crève, pour qu’il n’arrive plus à faire abstraction de sa culpabilité.

     


  • des suites du Covid, dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher




    Frappe chirurgicale...

     

  • Valéry est parti rejoindre le Valhalla… ou pas.

    Condoléances à la famille. Rien de plus. Ça restera M. Regroupement Familial pour moi.

     

  • "décédé des suites du covid à 94ans" , cool ! il va faire encore remonter l’espérance de vie des covidés qui était de 85 ans soit 3 ans de plus que l’espérance de vie en France. Merci Giscard.


  • Ce matin j’ai entendu l’info en allant aux toilettes.
    Après 30 minutes de dur labeur, j’ai dû tirer 2 fois la chasse.


  • #2609552

    "sur les dernières années de son quinquennat."

    C’est dingue, j’aurais juré qu’il avait fait un septennat.....
    Et sinon, "mort du Covid à 94 ans", plus personne ne meurt de vieillesse dans ce pays, ça aussi c’est dingue.


  • #2609553
    le 03/12/2020 par J’déconne mais chui’ triste
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Super on va enfin avoir un PIB digne de ce nom avec les économie, voir même, rembourser toute notre dette
    Non j’déconne je suis en train de pleurer
    Mais l’humour me détend


  • #2609556

    Selon l’AFP, il est décédé « entouré de sa famille », des suites du Covid



    Ce qui permettra d’en rajouter une couche sur la dangerosité de cette gripette.
    Même en crevant, il fait chier les Français. Même sa mort est un acte de recul de souveraineté du peuple.

    Allez, la note positive, c’est qu’en libérant un peu de l’argent public qu’il ponctionnait tous les jours, on pourra entretenir au moins 10 ou 15 familles de migrants sans papiers. Ouf !

    L’autre note positive, c’est de savoir qu’un jour Macron (qui est juste un VGE en plus jeune) subira le même sort. Et ça, par contre, ça remonte vraiment le moral.

    Ils se considèrent comme des Dieux, pourtant ils ne sont toujours pas immortels.
    Ils arrivent évidemment à prolonger plus que nécessaire la longueur de leur vie de jouisseurs (regardez les Soros, Rotschield, Rockfeller), merci les donneurs d’organes ... mais même avec une longévité prolongée, ils ne sont pas pour autant immortels (si à Facebook ils sont obligés de débourser des milliards pour trouver le secret de l’immortalité, c’est qu’ils ne l’ont pas encore trouvée) et au final, ils seront pour encore longtemps confrontés à la chose la plus égalitaire qui soit : la mort.

     

    • #2610311

      « Ce qui permettra d’en rajouter une couche sur la dangerosité de cette gripette.
      Même en crevant, il fait chier les Français. »
      @Bayinnaung.
      Oui enfin il avait 94 ans soit presque vingt ans de plus que l’espérance de vie d’une personne de sexe masculin...
      Faudrait pas pousser trop vite papy pangolin dans le cercueil tout de même,il y est allé tout seul après nous avoir nui pendant pendant plus d’un demi-siècle !!!


  • #2609563

    Il est mort de vieillesse et c’est tout.
    Vieillesse = baisse dramatique du système immunitaire, afin que l’organisme très usé dégage, se dirige vers une autre incarnation ou devienne pur esprit, ou étoile ou brin d’herbe ou cochon ou patate ou cafard ou torche de douleur, et laisse la place à la jeunesse.
    Pas de quoi en faire tout un pataquès, et nul n’y échappe, et tant mieux.
    Il se promène sur le Styx en ce moment, et voit des tas de choses dont il ne nous dira rien.

     

  • Avril 1976 ,regroupement familial Giscard, Chirac, Paul Dijout ; la plus grande erreur politique de l’après -guerre.


  • #2609569

    Avec ce président , on assiste Au début du déclin ; que ce soit societalement , économiquement , politiquement , la France s’enlise dans le Mondialisme et ses affres , via par exemple l’UE , mais pas seulement , notre homme reprend toutes les courroies soixanthuitardes pour les faire aboutir , et devenir les plaies que nous soignons au quotidien de manière décuplée .
    De gaulle avait préservé , avec les moyens dont il disposait , une certaine indépendance de la France vis à vis du Mondialisme , la porte s’est entr’ouverte avec le rothchildien Pompidou , et définitivement ouverte jusqu’à nos jours avec VGE .


  • VGE (IVG, regroupement familial, vote à 18 ans etc...) s’est fait alpaguer par la grande faucheuse ? Ah...
    "Chérie ? Tu pourras sortir les flûtes s’il te plait ?"


  • Disparition d’un ancien président qui coûte un " Pognon de dingue"

    Lourd héritage qu’il nous laisse à nous, la merdasse, difficile de lui rendre hommage.
    D’ailleurs, qui aurait un lien vers un doc, vidéo ou papier retraçant son parcours ou ses exploits anti France ?

    Merci

     

  • Rest in Hell Valéry


  • J’ai connu la France des années 70, orgueilleuse et sotte. Giscard a bien représenté cette France qui suivait le vent mauvais. Et après lui, le vent fut encore plus mauvais. A ma connaissance, le pauvre Giscard est mort excommunié par l’Eglise...

     

    • C’est ce que les mondialistes anglais appellent en ricanant et avec mépris pour elle la "modernisation" de la France ! Une France "BEUDERNE" gouvernée par des BADERNES. Il a dit "les français doivent être modernes, sauf moi, qui rachète des chateaux à poivrière dans le Cantal. La "modernisation", c’est pour les plouc. Moi je vis en gentilhomme".

      A l’époque on y faisait pas attention. Maintenant chaque fois que j’entends le mot "moderne", je tire mon pistolet.

      Avant Giscard, la France était MIEUX qu’après lui. Il est le moment, le "clinamen" du processus de décadence irréversible d’un pays qui fût tout de même quelque chose de grand. C’était mieux avant, c’est moi qui vous le dit. Tout le monde souriait chantait dans les rues. On était peut-être insouciant mais on avait viré les snobs du gouvernement. Ils sont revenus avec Giscard, premier de classe puant de cauchemard qui a fini par laisser le pays à la gauchiasse (Mitterrand, Hollande) et à la pègre (Sarkozy) ;


  • OUF ! ENFIN ! C’est bien la première fois qu’il me fait plaisir ce malfaisant !


  • 1974= VGE, 2017=choupinet. Sans parler des autres qui ne valent guère mieux. Les français sont cocus depuis des décennies et ils aiment ça. Ça m’arrache les tripes d’avoir payé ce type jusqu’à 94 ans ! Quelle indécence ! J’espère qu’il va se retrouver dans un monde brûlant et sans pitié si vous voyez ce que je veux dire...


  • #2609592

    Libéralisation du divorce, Avortement, regroupement familial...tout pour exterminer les derniers Francais.

    Pas fini : le traité constitutionnel Européen, auquel les Francais ont dit NON par référendum en 2005.

    A la question craignez-vous un brexit puis un Frexit ? il répondit :
    Aucune inquiétude, on a tout fait pour que ce soit impossible, j’ai participé à la rédaction des textes (Maastricht, Lisbonne, etc...)


  • https://www.youtube.com/watch?v=dCN...

    Valéry Giscard d’Estaing - Nous sommes manipulés par les banksters


  • Mort du covid. Un de plus ! A croire que s’ il n’ y avait pas le covid il serait encore en vie.
    Ce sinistre personnage n’ inspire rien de bien plaisant. C’ est sous sa présidence que la France a entamé son déclin. Il a fait instaurer par la loi de 1973 l’obligation des états à emprunter à des banques privées pour servir les intérêts financiers de la mafia bancaire en abusant les français de manière à les endetter de façon définitive et exponentielle.
    Je ne lui souhaite pas la paix de son âme il a abusé de la confiance de millions de citoyens et est donc coupable et responsable de la dette publique.


  • #2609602
    le 03/12/2020 par Le traître dans toute sa splendeur
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Lui, il a vu le début du désastre dont il est coupable (le regroupement familial) et comme une salope qui n’assume pas, il se barre avant la bataille finale.

     

  • Giscard n’était pas issu de la noblesse:le titre de chevalier d’Estaing avait été relevé par son oncle...


  • Ce soir, c’est quenelles en plat de résistance et ananas pour le dessert


  • Rarement la France n’aura connu de pire traître. Créateur de la loi du 3 janvier 73, du regroupement familial et du traité de Lisbonne.

    Bon débarras !

     

  • Ne prends pas tes bottes en caoutchouc Aigle, car là où tu vas il fait très très chaud.


  • «  Décédé […] des suites du COVID.  » Même mort il continue de servir les intérêts de l’oligarchie. S’il restait un tant soit peu d’humanité en lui, puisse le Seigneur avoir pitié de lui.


  • #2609636

    Cet ignoble VGE avait "légalisé" le meurtre d’enfants, entre autres choses. Il a échappé à la justice de ce monde mais pas à celle de Dieu.

    Il est regrettable qu’il ait choisit une telle vie, mais cet impie brûle maintenant en Enfer pour toujours. Sa mort est une bonne nouvelle dans la mesure où il ne pourra plus faire de mal. (pour plus d’info : Monastère de la Très Sainte Famille).


  • #2609640
    le 03/12/2020 par C’est l’Covid !
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Suites du Covid ! Bah bien sûr , évidemment ! ,tout le monde sait que les personnes très âgées meurent maintenant UNIQUEMENT du Covid !. Les autres pathologies n’existent plus ! Giscard décède à 94 ans ; c’est le Covid ! Un personnage hyper connu ,quelle bonne affaire pour la propagande " pro vaccin " ! Un mensonge de plus pour nous préparer , sans opposition, à l’obligation de se faire injecter leur immonde saloperie hyper lucrative !

     

  • Des économies substantielles s’il en fallait, un poids en moins que la republique fera porter par les français.
    Après tout ce qu’il a nous a volé et fait perdre, au moins on le sait, il l’emporte pas au paradis.
    Maintenant qu’il est mort tâchons seulement de l’oublier.


  • Julien dray est bouleversé, lui qui a bâtit sa carrière et sa collection de montres grâce aux idiots utiles d’importation offerts par giscard depuis 76...


  • Oui et devinez quoi ? Il serait mort des suites du COVID. Tout, mais absolument tout, prend une tournure covid. Tiens, je viens de me casser la gueule ce matin dans l’escalier. Je me demande si ce ne serait pas aussi un truc dû au covid.

     

  • Le Covid a bon dos, la victime a 94 et la famille ne s’est probablement pas opposé au diagnostique de la mort ( un geste pour la psychose).. donc mort des suites du Covid c’est indubitable et rédhibitoire, surtout pas mort de vieillesse.
    J’ai l’impression que Marianne a esquivé le principal méfait de Giscard :
    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Allez on glisse un petit "décédé du covid" histoire de manipuler les gens, de rester dans l’ambiance... Bizarre non ? Je ne crois pas avoir lu avant qu’il avait été "contaminé ??


  • Ne pas oublier que par sa femme il etait le beau frère par alliance avec Rothschild et alors qu il était jeune ministre il a joué un rôle trouble dans l’ attentat du Petit Clamart contre De Gaulle


  • #2609661

    VGE bien le bonjour à BOK.Condoléances à marlène.Les éléphants peuvent dormir tranquilles.Les barracudas sans diamant tirent la langue,


  • L’empreinte carbone vient déjà de baisser...^^

    Il ne voulait pas d’honneur à ses funérailles.
    Respectons donc cette dernière volonté.

     

  • Au paradis des accordéonistes, l’entrée se mérite. Même au sommet de la gloire, on reste un parvenu ... Soufflet n’est pas jouer ... Avec le pognon de ceux qui bossent.

     

  • #2609706

    De service au salon d’honneur PAF Orly j’ai vu un petit camion arriver je pose la question au chauffeur :" c’est quoi où allez vous ?. Monsieur l’Agent c’est la vaisselle du Président." Et oui, quant il partait à l’étranger il faisait suivre ses gamelles.
    N’oubliez pas avant de fermer la boîte le nécessaire élyséen de restauration merci.
    Il nous aura coûté un pognon de dingue comme nous coûte aujourd’hui tous ses successeurs.


  • Le gars a presque un siècle et c’est évidemment le covid qui a empêché ce vieillard de traverser le temps. La mort naturelle n’existe plus, c’est fini.


  • IVG
    Regroupement familial
    Loi de 73 donnant le pouvoir aux banques
    Traité sur la constitution européenne
    ...
    Et bien sûr, retraite à nos frais depuis 1981.

    La France a perdu un ennemi.


  • #2609736

    >Issu de la noblesse de sang - il est le descendant de plusieurs comtes - et de l’aristocratie d’État
    Absolument.
    Descendant direct du compte d’ Estaing, premier président de la branche française de la société des Cincinnati (oui comme la ville américaine !), nom dérivé du dicateur romain Lucius Quinctius Cincinnatus.
    Tous les chemins mènent à Rome.

     

  • Le covid a eu au moins un mérite : celui de nous débarrasser de ce traitre. VGE et sa bande sont à l’origine de la loi du 3 janvier 1973 (je renvoie au livre de PY Rougeyron pour les détails - et Pompidou n’y est pour rien là dedans). Sans oublier toutes les saloperies mises en place dans les années 1970 : l’avortement de masse, le regroupement familial jamais contesté sérieusement, la majorité à 18 ans (donc plus de crétins aux urnes), l’endettement infernal de notre pays (Mitterrand n’a pas créé ce problème, il ne l’a qu’amplifié) etc J’en oublie certainement d’autres, beaucoup d’autres.

     

  • Ce qui restait des valeurs catholiques a été liquidé par VGE avec Jacques Chirac. (IVG autorisé,divorce autorisé et adultère autorisé)
    Il est né en Allemagne ,bah tout s’explique !

    Il a un passif mais qui perdure ,il cause des centaines de milliers de morts par an.
    Le Covid ne l’a pas loupé ,Il a du l’attrapé pendant qu’il était à hôpital ,il a du souffert mais pas autant que son passif.

    Bon débarras en 1981


  • Giscard ne doit son élection qu’à la première des innombrables trahisons de Chirac contre son camp : l’appel des 43 destiné à savonner la planche de Chaban Delmas.
    Après il a pris un tel melon qu’il a cru pouvoir s’en tirer tout seul en 81 et là ... nouvelle perfidie de Jack le ripoux mais cette fois au profit de Mitterand.
    C’était un pauvre matheux arrogant sans aucun sens de l’Histoire ni même de la politique mais il ne faut pas tout lui coller sur le dos.
    La gauche était déjà largement aux manettes grâce aux syndicats, médias, "culture" (càd propagande), éducation nationale et il aurait fallu être autrement couillu pour remonter le courant.
    Reconnaissons lui le mérite (sans doute le seul) d’avoir envoyé la légion à Kolwesi pour sauver les européens.

     

  • Les titres de journaux sont absolument exaspérants. Exemple : "Boris Johnson salue le modernisateur de la France"

    Depuis quand un britannique, petit sujet hirsute d’une monarchie médiévale et qui n’a même pas de constitution écrite, avec son parlement désuet et sa chambre des Lords subclaquante que personne n’ose supprimer de peur de ne plus être invité à Epsom, et sa tour de Londres datant de Guillaume le Conquérant (qui parlait français) et ses financiers pirates, peut donner des leçons de "modernisme" au peuple français ? Ce pays archaïque et bloqué incapable de changer les choses chez lui prend des airs supérieurs et dédaigneux pour nous. Qu’il aille se fire foutre avec ses faux évêques anglicans et qu’il leur demande de se "réformer" en virant la reine et ses collègues pédophiles à 80 %. Nous on crève de nous "réformer" sans arrêt.

    Je pense qu’il faut revisiter l’idée d’une grand camp de Boulogne et envisager un bon petit débarquement au pays de la gracious queen. On a pas encore vengé Waterloo. Il est temps.

     

  • Une sangsue en moins !


  • Comme dit le patron dans ce cas là "Pet à son âme "
    Nous n’étions pas au courant de sa covid,bizarre non ?
    Ma belle-sœur enceinte a le rhume du coup covid ou plutôt rhum covidique.Moi j’ai mal au dos jsuis couvreur du coup lumbago covidique.Ma gosse se fait dessus du coup diarrhée covidique.
    Macron et ses collègues s’ils venaient à se faire pendre on pourrait peut-être faire passer ça pour une nouvelle vague....


  • Cela dit, Giscard n’aurait pas largué l’Algérie.

    Il a évité les balles des félons parachutistes et s’est contenté de larguer Djibouti (tombé entre les mains des chinois) et les Nouvelles Hébrides (condominium franco-anglais des plus rigolos et qu’on regrette amèrement, surtout au milieu d’une culture anglo-foldingote) et qui sont tombées sous l’influence des ... australiens, ou des néo zélandais.

    Macron a encore un peu de temps pour larguer la Nouvelle-Calédonie en abandonnant et en laissant crever les quelques courageux fermiers caldoches qui avaient cru bêtement à la mère patrie. J’ai un conseil à leur donner : faites secession, nom de Dieu, prenez d’assaut la préfecture de Nouméa, pliez vos parachute, faites vous droper sur l’Elysée avec shorts godillots et chapeaux de brousse, pour rétablir une saine démocratie à base de taxe sur le nickel ! Quel symbole !

    Cela aurait une sacrée gueule ! Modernisons la France !


  • #2609837

    Une vieille baderne qui haïssait le peuple de France. Bon vent le traître.


  • Ancien membre du Club Bilderberg (en 54 je crois). Tout est dit.


  • C’est pas lui qui a vendu la banque de France ? Ou sous son quinquennat du moins.

     

  • #2609852

    Quel travail d’historien !..Aucun mot sur le PFN , parti d’extrême-droite, et surtout sur certains de ses membres que vous vénérez aujourd’hui : Brigneau et Ratier , qui ont contribué à "l’avènement"de Giscard, et donc indirectement qui ont participé au "nouveau monde"que vous faignez de combattre ! Un peu de logique nous ferait tous du bien...

     

  • #2609861
    le 03/12/2020 par Le GrandRegroupement
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Wikipedia :
    "Volonté de réduire l’immigration
    Fin de l’immigration économique
    La politique de Valéry Giscard d’Estaing en matière d’immigration se caractérise par la fin de la politique d’incitation à l’immigration et par le renforcement du contrôle des entrées et des séjours sur le territoire national.
    Après son élection à la présidence, un secrétariat d’État aux Travailleurs immigrés, confié à André Postel-Vinay, est créé. C’est sous l’impulsion du président de la République que le gouvernement suspend, en juillet 1974, l’immigration des travailleurs et des familles désireuses de rejoindre un de leurs membres en France, à l’exception des ressortissants de la Communauté européenne75. André Postel-Vinay démissionne dès juillet 1974, dénonçant l’absence de politique sociale en faveur des immigrés76.

    Question du regroupement familial
    Alors qu’il est mis un terme à l’immigration économique, le Premier ministre, Jacques Chirac, signe le 29 avril 1976 un décret qui reconnaît en partie le droit au regroupement familial. Cette possibilité est réservée aux seuls travailleurs étrangers séjournant régulièrement sur le territoire français et se voit assortie d’une série de conditions (durée de résidence, ressources, logement, ordre public, santé)77. Les familles algériennes sont par ailleurs automatiquement exclues du dispositif78.

    Le 10 novembre 1977, l’exécutif — qui continue à estimer trop élevé le niveau d’immigration en France — suspend pour trois ans l’application du décret du 29 avril 1976. Dans un contexte de hausse du chômage, le gouvernement décide d’autoriser le regroupement familial seulement à des personnes qui ne demanderont pas l’accès au marché du travail en France79.

    Mais le 8 décembre 1978, saisi par le Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), le Conseil d’État annule, sur la base notamment des alinéas 5 et 10 du préambule de 1946, le décret de 1977 et consacre le « droit de mener une vie familiale normale » en principe général du droit80. Cette décision du Conseil d’État a des conséquences déterminantes sur le long terme et ouvre la voie à une « immigration de peuplement »81. Bien qu’ayant rapidement restreint le droit au regroupement familial, Valéry Giscard d’Estaing confiera en 2018 que cette mesure constitue le « plus grand regret » de sa présidence, déplorant avoir vu « arriver des noyaux familiaux totalement différents » de ceux que la France connaissait jusqu’alors.

     


    • C’est sous l’impulsion du président de la République que le gouvernement suspend, en juillet 1974, l’immigration des travailleurs et des familles désireuses de rejoindre un de leurs membres en France, à l’exception des ressortissants de la Communauté européenne



      avec le brexit, c’est 70% de l’immigration en moins.


  • le proto macron du début des années 70
    porté par une horde de petits cons, qui en 74, arboraient sur leurs tshirt "giscard a la barre"
    https://www.valery-giscarddestaing....

    une nouvelle ère s’ouvrait, celle de la "décrispation", car à cette époque, la société française était crispée, l’OS de chez renault chaque matin se disait, vivement qu’un homme NEUF nous décrispe
    brigitte lahaie en fut chargée

    par contre en face ... que des solutions et des boucs émissaires, aucune dénonciation de la loi de janvier 73, mère de tous les problèmes

    bref, une époque ou , tandis que les proto Gj (cidunati, gerard nicoud, ouvriers de Lip etc ) étaient entaulés, la france entière faisait la queue devant les affiches des ciné porno(s), je m’branle donc j’essuie
    la lutte sociale bouffée par le proto sociétal

    a bien tout analyser, j’ai un dégout pour cette époque


  • la merde colle longtemps mais finit par s’éffacer pour de bon !
    Gloire à Dieu !
    Un poids satanique en moins sur la terre !


  • Au revoir...

     

  • Bonne année 1975


  • il est mort du covid ?............... franchement n’importe quoi

     

  • Sans doute qu’avec Chirac il a fort à se reprocher l’assassinat de son ministre Boulin.
    Aucun des deux n’est d’ailleurs venu a son enterrement.
    Ya bon diamant !

     

    • Boulin est un symbole des basses oeuvres, c’est triste à dire mais c’est un élément au milieu de choses bien plus sales.

      La famille enquête depuis des lustres, et ce qu’ils ont découvert, ils doivent en partie le garder.

      Les gens n’ont pas idée de ce qui se trame derriere les grosses affaires d’État de ce genre.

      Si on se la ferme 40 ans après et même jusqu’a 60, pour certaines autres, ce n’est pas pour rien.

      A ce niveau là il n’existe ni droite ni gauche, on est au dessus enfin en dessous si je puis dire.


  • Il nous aura coûté un pognon de dingue...
    Loi 73 récession économique retraite dorée.
    Je ne vais pas pleurer.


  • Dans l’article de Marianne il est question d’un quiquénat, alors que Giscard a effectué un septénat.

    Je ne sais plus quel homme politique a ironisé lorsqu’en 1973 il a lancé l’emprunt Giscard, en disant "Giscard, quel beau nom ... d’emprunt" pour souligner le peu d’authenticité de son patronyme.


  • Le keum est dead.


  • un pourri mondialisé et traitre à la nation de moins.
    En espérant que le nombre décroisse !


  • Loi de 73 sur la création monétaire en tant que ministre, puis en tant que président responsable de la majorité à 18 ans, du regroupement familial et de l’IVG.

    Bon débarras, et bon séjour en enfer.


  • Il a été hospitalisé à plusieurs reprises depuis un an, suite à des problèmes cardiaques. Il est ressorti de l’hôpital mi-novembre. S’il avait été atteint du Covid, je ne pense pas que l’hôpital l’aurait renvoyé dans sa famille. C’est la famille qui a précisé qu’il était mort du Covid ... parmi les siens. J’attends donc le décès de son épouse qui a 88 ans est une personne à haut risque. Si elle ne décède pas, on nous dira qu’elle s’était fait vacciner !

     

  • Bel hommage de Dieudonné, ce soir, à ce grand président que fut Giscard !!


  • Morvan Duhamel balançait des choses interessante.
    libre journal des lycéens 18/01/2014 radio courtoisie.


  • Il a instauré l’ignominieux regroupement familial dont la France ne se remettra jamais

     

  • Il y a également le décès dans un crash aérien de René Journiac, son monsieur Afrique. Celui-ci aurait eu une liaison avec Catherine Bokassa (l’une des épouses de l’empereur) ce que VGE n’aurait pas supporté, sachant que lui-même en profitait. Ce Giscard, faux noble et vrai bourgeois arriviste, était un vrai "dom juan" qui a profité de son mandat pour exercer un droit de cuissage sur toutes celles qui lui plaisaient (notamment des actrices françaises). Son père, décoré de la Francisque par le Maréchal Pétain, aurait fait partie de la société secrète F1950. Après avoir vainement essayé de relever le nom de "la Tour Fondue", auquel un descendant s’est heureusement opposé, ce parvenu a pu reprendre celui des d’Estaing alors qu’il n’avait aucun lien de parenté. Plus tard, Valéry, rachètera, dans des conditions obscures et pour un prix dérisoire, le château des d’Estaing, et pourra faire le fier dans son domaine. L’Histoire, quant à elle, retiendra que la France aura été, pendant 7 ans, dans les mains d’un bourgeois arriviste, pseudo écrivain et vrai atlantiste.

     

    • Merci de votre commentaire : enfin ne serait-ce qu’une allusion à ce qui a été quand même sa grande occupation : son immense tableau de chasse des "conquêtes féminines"...un bien grand mot pour expliquer qu’il tirait sur tout ce qui passait à sa portée...Chirac était un petit joueur, à côté !

      Remarquable hypocrisie de la famille (on n’en attendait pas moins) et j’en passe...Bayrou hier à la radio, à vomir !

      Voilà qui sont les "Présidents de la Vème. République"...Pauvre Français, les éternels dindons de la farce.


    • Bien dit tout cela, qu’on se souvienne de la pauvre Anne Aymone souhaitant la bonne année aux Français en dame patronesse devant la cheminée "au coin du feu" pendant que son Giscard de mari sautait sur tout ce qui bouge.

      Pitoyable !


  • Moi ce qui me rend triste c’est que les autochtones devenus pauvres, ne puissent s’offrir une bonne bouteille pour marquer le coup. Sinon j’espère que Giscard sera incinéré, ouais ouais, comme les gueux, puisqu’il paraît qu’il est crevé du covid.


  • #2610164

    Belzébuth,Belzébuth,Belzébuth !!!
    Il arrive,il arrive,il arrive !!!
    Il est six heure 0,66 pour ce vieux salopard...


  • " mort du covid " jusqu ’au bout cet homme et sa lignée passée et actuelle aura donné des gages à l ’occupant , à la domination ; " si ça peut rendre très riche " , l ’argent au bout du compte comme seule valeur .


  • Un arriviste sans doute mais de l ’allure , un bon 1.90 au moins et surtout une intelligence tout à fait admirable , une clarté , une logique merveilleuses et toute française dans les propos , exposés , conversations qui ravissait ses interlocuteurs les plus brillants ; et dont il faut bien le dire on a perdu totalement l ’habitude ; quand je pense que certains trouvent le Macron intelligent ! un matheux en plus sorti major de l ’X ce qui lui permettait de mépriser les énarques tels Macron , les Rocard tous archi nuls en math inaptes à une grande école scientifique ( les seules vraies grande écoles ) et devant se contenter de science po , la honte ! . Antipathique et grand bourgeois avec du sang aristocrate il méprisait Chirac , à ses yeux un benêt , un déchet intellectuel ( pas faux) qu ’il accablait de vexations ; certes il a servi les Maîtres de la France forcement sinon pas de carrière et donc le plan des Maîtres : émigration , finance cosmopolite , mondialisme , l ’europe contre les peuples mais ça avait encore un peu de tenue alors c ’était pas l ’horreur Mitterandienne et sa kyrielle de nord africains spéciaux embusqués dans tous les ministères ; on a reproché à Giscard le rapprochement familial mais comment être con à ce point que de croire que nos maghrébins venus en France depuis trente ans alors allaient en repartir un jour ; y a même des archi cons pour y croire encore aujourdhui ! quand à l ’avortement , c ’était bien normal après tout même si par la suite les pervers qui sont nos Maîtres depuis 150 ans n ’avaient pas poursuivi leur oeuvre infâme de destruction de la population , de dénatalité et de dénigrement du français de toutes les manières possibles . Certes aussi , ce personnage avait envoyé trois pauvres types à la guillotine ( dont un jeune de 20 ans ), même chiffre que Pompidou ; mis c ’est loin , très loin du palmarès du Mitterand ministre de la justice de la quatrième excerçant et souvent pas le droit de grâce des condamnés à mort d ’algérie . Donc VGE on va pas regretter lui ses chasses à l ’éléphant , son amour de l ’argent lui qui a tant coûté au contribuable avant de souffler sa chandelle mais c ’est pire depuis !

     

    • #2610730

      Nous lui devons la Dette, la fin de notre souveraineté, l’immigration massive organisée, les premiers vrais pas dans l’UE. Con ou pas con c’est un nuisible et un anti-français et pour cela il devrait être sorti des livres d’Histoire et sa famille devrait rembourser les français et restituer ses nombreux titres et médailles honorifiques ! Tout le reste c’est du blabla


  • Le type et cela ma toujours fait rire ressemblait à Idargos dans Goldorak.

     

  • #2610208

    Le plus calamiteux et malfaisant président de la raie publique ! Ensuite viennent, dans l’ordre de nuisance, Mitterrand, Sarkozy, Macron, Chirac, Hollande ! Les français ont veauté !


  • #2610481

    Giscard d’Estaing : un nom d’emprunt ! Et particulièrement coûteux pour les finances publiques de surcroît. Pour 6,5 milliards de francs emprunté sur 15 ans, l’État dut rembourser (en intérêts et capital) plus de 90 milliards de francs... Et quid de la loi du 3 janvier 1973 ?


  • En regardant les reportages sur ce pauvre Giscard qui a occupé 7 ans de ma jeunesse de son insignifiance politique, j’ai été interloqué. Au fond, le peuple a eu raison de le virer.

    Il faut étudier la biographie d’un bourgeois de droite comme Adolphe Thiers pour s’aperçevoir que tout antipathique que celui-ci pouvait être, il ne transigeait pas lui sur le patriotisme. Lequel était étayé d’une part par une énorme culture et par une éloquence époustouflante.

    Giscard n’avait rien de tout cela : pas de patriotisme ("l’Européen" car être français ne lui suffisait pas. Prétentieux), pas de culture (lecteur de Maupassant, petit maître de second ordre, auteur de livre pornographiques ridicules) et une éloquence nulle (la boule de gomme auvergnate) cheux cheux cheux.

    Il ne sera pas regretté, même par les 10 millions de regroupés familiaux qui nous emmerdent et lui crachent dessus. Premier signe d’intégration à la patrie, cracher sur Giscard.


  • La "grande idée du règne" : changer le ton du bleu du drapeau tricolore. Cette "grande tête molle" trouvait que ce bleu était d’un ton trop violent ! Il l’a fait passer au bleu pâle ! Je vous jure que c’est VRAI ! Vrai, historique, vérifié, pesé, comparé, comme du Faurisson..

    Quelle profondeur dans la pensée politique. Mais faire passer le rouge en rose, c’était déjà pris par la gauchiasse de merde. .

    Le bleu, c’est bleu et le rouge, c’est rouge. Pas pour lui. Macron est bien son digne avorton.

    Crétin. Va au Diable.


  • #2611112
    le 05/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Mort du technocrate mondialiste Valéry Giscard d’Estaing

    Je l’ai croisé il y a 5 ans à son arrivée au Conseil Constitutionnel, des personnes sur le trottoir ont scandé "pendez-le" !


  • #2612290

    Intrinsèquement pervers ! "Le bien qu’il fit, il le fit mal, le mal qu’il fit, il le fit bien."... La trahison des élites ?


  • #2614726

    C’était pourtant quelqu’un qui était supérieurement intelligent, tous les anciens ministres du Général puis de Pompidou le rappellent dans leurs écrits ou souvenirs... malheureusement une intelligence supérieure au service de sa "petite" personne, et au profit des "volapuks intégrés" européistes qui veulent tous une France rabaissée...

    Un beau gâchis !


Commentaires suivants