Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mort "probable" de Rachid Kassim, "inspirateur" des attentats en France

Histoire de "l’idiot du village" devenu "planificateur" pour Daech

Il sera désormais difficile de remonter plus haut : un par un, les inspirateurs, responsables et autres commanditaires des attentats de France (2015-2016) sont éliminés par des frappes de la Coalition. On ne met plus de guillemets, tant ces informations sont à prendre avec des pincettes. Le schéma général étant un attentat djihadiste, comme celui du 11 septembre 2001, un organisateur-inspirateur désigné à toute vitesse, avant même l’enquête officielle, pourchassé puis liquidé par un commando ou un bombardement. C’est ainsi qu’il faut comprendre toute la séquence attentat-information-élimination. Et le diable rentre dans sa boite. Les familles des victimes sont priées de croire cette communication. Ou cette légende.

 

Ceux qui croient les versions officielles pourront imaginer un lieu, en Irak ou en Syrie, occupé par ceux qui ont coordonné des attentats sur le sol français, via téléphone ou messagerie cryptée (Telegram), repéré par nos services de renseignement - les mêmes qui n’ont pas été capables d’empêcher les attentats - puis bombardé par un Rafale français ou un Predator US. Rachid Kassim était ou est considéré comme l’inspirateur numéro un des attentats en France : ceux perpétrés par Larossi Abdalla, qui a tué le couple de policiers le 13 juin à Magnanville, puis à Kemichee et Petitjean, les assassins du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016... Tous ont été aussitôt abattus par les forces de l’ordre. Il n’y a donc plus d’exécutants, et plus de commanditaire(s). C’est le Pentagone qui a, vendredi 10 février, annoncé la nouvelle.

Alors, que reste-t-il aux enquêtes sur ces attentats, et là on pense aux familles des victimes ? Si le rapport d’enquête parlementaire dirigé par le député LR Fenech a détaillé la chronologie des événements, minute par minute, l’impression est que ces tueries ont surgi presque de nulle part, organisées de loin (Belgique) ou de très loin (Syrie, Irak) par des djihadistes qui étaient pourtant suivis par la DGSE, et dont les fiches indiquent qu’ils n’avaient pas toujours le niveau intellectuel et militaire pour organiser des opérations de guerre en pays étranger...

On se contentera alors de la théorie de Gilles Kepel, qui propose un complot islamiste mondial, déclenché en 2005 par la publication de textes sur l’Internet appelant au djihad dans les pays occidentaux, au cœur de l’ennemi infidèle...

Le mensuel Lyon Capitale d’octobre 2016 fait le portrait de Rachid Kassim, natif de Roanne. Selon un responsable du MEMRI (une officine israélienne !) interrogé par le magazine, Kassim possède une chaîne avec 320 abonnés sur Telegram. Pour bien mesurer le changement de niveau, voici ce que l’on apprend de la jeunesse du « planificateur » en chef :

Adolescent, il se fait plus solitaire. Il abandonne ses études et se met au karaté avec une telle fougue qu’il lui arrive de se promener dans les rues en kimono. « Il n’avait pas l’air méchant, il passait juste un peu pour l’idiot du village », se rappelle un ancien habitant.

Des cas sociaux ou des repris de justice à la jeunesse déstructurée transformés en chefs de guerre introuvables après être passés par la case prison en France, qui réussissent à passer à travers toutes les mailles du filet de la surveillance de centaines de professionnels, pour organiser avec soin des actions meurtrières à des milliers de kilomètres, sans manquer d’argent ni de matériel, ni d’un magazine papier qui vante leurs exploits... Avec une autre enfance, ces organisateurs-nés auraient peut-être pu faire Polytechnique, ou une grande carrière militaire.

La construction d’un ennemi terroriste par l’oligarchie,
à lire sur Kontre Kulture Musique

 

À propos du terrorisme « islamiste » en France, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pas un seul media pour s’offusquer de l’utilisation d’assassinats ciblés.
    Évidemment que tout cela est du "story telling", et que je ne soutiens pas le terrorisme (au cas ou, un esprit tordu prendrais ce message comme tel) mais ce qu’il me fait flipper c’est qu’il suffit de se faire attribuer l’étiquette "terroriste", et le pouvoir peux vous faire assassiner sans enquête, sans procès, et en toute impunité surtout du fait qu’il n’y a aucune définition de "terroriste". Cela pourrais très bien être utilisé contre des ennemis politiques.
    Elle est belle la démocratie et l’état de droit.

     

  • Il faut rappeler que Bernard Bajolet, le faux jeton patron de la DGSE, a refusé catégoriquement de livrer le nom du commanditaire du massacre du 13 novembre 2015 à un juge d’instruction, soi-disant "pour protéger les sources" . Les parents des victimes apprécieront... Il est possible qu’un drone US élimine un type en Syrie ou ailleurs, qui sera présenté comme l’organisateur dudit massacre . Ainsi le véritable commanditaire pourra-t-il continuer à couler des jours heureux dans une petite station balnéaire d’Israël...


  • En tous cas il savait bien se maquiller

     

  • ils ne l’ont pas ramené leur "asset" ?


  • R.kassim , n’est pas un "chef de guerre" , c’est un truand , un chef de bande , à la tete d’un ramassis de malfrats , la preuve en est que c’est la prison qui lui servit d’université , et en dehors des régimes totalitaires ceux qui en sortent font rarement de belles carrières : n’est pas soljenytsine qui veut. Quant à envisager une enfance différenteconduisant à l’école Polytechnique pour l’épanouissement de ces qualités d’organisateur ...détrompez vous , il y a chez les polytechniciens le meme pourcentage d’idiots, d’inadaptés, de crados, de types dangereux et irrécupérables que dans le reste de la société ( il suffit de voir et écouter ceux que l’on nous sert sur les plateaux télé, et dans les boites du CAC ou la politique ). Pour ce qui est d’une carrière militaire ....Kassim aurait du commencer par perdre une cinquantaine de kilogs. Ca , meme avec une enfance malheureuse , c’était possible .


  • .... encore un beau spécimen de timbré. Son père vient de tomber pour apologie de terrorisme. On en n’a pas fini avec cette famille.


  • #1663592

    En tout cas, Trump vise mieux qu’Obama.