Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Municipales : Marine Le Pen en mode prédation sur Les Républicains

La présidente du RN a lancé de la maison de la Chimie, à Paris, son offensive pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Son parti, qui intronise 600 candidats, vise, pour ce qui concerne par exemple l’Occitanie, entre 30 et 50 villes, alors qu’il en gère deux aujourd’hui dans cette région. Marine a lancé un appel aux électeurs de droite qui ont été tentés par « le macronisme (...) semeur de désordre, cynique, arrogant, souvent blessant, de plus en plus violent et inefficace ».

 

 

Le parti de droite républicaine, LR, est aujourd’hui fracturé entre les libéraux, qui sont macrono-compatibles, et les nationaux, qui sont lepéno-compatibles. En politique, la moindre faiblesse attire les prédateurs. Le grand mouvement de droite est devenu en un demi-siècle une proie boiteuse, sans chef (ou avec trop de pseudo-chefs), et sans direction politique claire. Les Républicains risquent la même fin que le PS, écartelé puis dépecé entre LFI et les écologistes, qui ne laisseront qu’un noyau dur, le fruit ayant disparu, souvenir du grand parti de gauche qui aura tenu 100 ans.

Marine Le Pen, qui a montré tous les gages possibles de « républicanisme », c’est-à-dire de compatibilité avec les réseaux de pouvoir réels (depuis son voyage à New York devant les représentants de la communauté juive en 2003), dispute aujourd’hui à Jean-Luc Mélenchon la place très désirée d’outsider face à Emmanuel Macron pour une finale en 2022.

L’appel lancé aux électeurs et aux élus LR se fonde sur la trahison de la Macronie, une « trahison » nationale et sociale.

 

 

Pour prendre les villes dont son parti a besoin – car il n’est point de conquête nationale et de caisses pleines sans assise locale forte –, Marine a ouvert les candidatures à des candidats extérieurs au RN, des candidats de la société civile (ou militaire).
Son ex-compagnon Louis Aliot se présente à Perpignan, ville qui étouffe sous les problèmes sociaux et ethniques. Voici un sujet de France Culture sur cette grande cité du Sud-Ouest :

 

 

La main tendue de la présidente du RN se fraye un passage à travers le cordon sanitaire, celui-là même que Chirac avait établi autour du FN dans les années 80 sur « proposition » du lobby sioniste. Dans la bouche de Marine, pour la droite et son union éventuelle, il s’agit d’un « verrou suicidaire ». Mais LR, à l’image du PS, si son score s’est effondré nationalement, reste un parti à ancrage local : lors des dernières municipales en mars 2014, la droite a emporté 572 villes de plus de 10 000 habitants contre 149 à la gauche.

 

La droite molle préférera-t-elle la tombe à l’union ?

Une partie de la droite parlementaire se tournant vers la Macronie, Marine compte sur les trahisons sociales et nationales de cette dernière pour récupérer des déçus du macronisme de droite. D’où la proposition de Thierry Mariani, ex-sarkozyste devenu eurodéputé grâce au RN : « Là où ils sont aujourd’hui, ils sont trahis. Vos idées, c’est ici qu’elles sont aujourd’hui défendues ». Traduction : retour au bercail !

Le message prédateur de Marine passe bien chez les militants de droite de base, moins chez les élus. Entre ce qui reste de l’UMP et le RN, il y a maintenant des passerelles qui permettent de franchir le cordon sanitaire sans trop de dégâts médiatiques : la Droite populaire de Mariani, le Parti chrétien-démocrate de Poisson, et Debout La France de Dupont-Aignan. Devant la menace, le président LR du Sénat, Gérard Larcher, a tenté « une » cordon sanitaire en invoquant la « barrière hermétique » entre la droite nationale et la droite parlementaire et des « valeurs » différentes.

C’est tout l’inverse du discours de Zemmour (mais aussi de Mégret dans les années 90) qui n’a de cesse, depuis Sarkozy (2007-2012), de dénoncer cet interdit (dont il ne donne pas l’origine) et de militer pour cette union des droites qui est en outre majoritaire dans le pays.

 

Une Marine Le Pen systémo-compatible, sur E&R

 






Alerter

100 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2363545

    Une union des droites, étant donnée les diverses significations du mot droite n’a de mon point de vue aucun sens.

    Ce qu’il faut c’est la création d’un parti animant deux valeurs : le national et le social.

    Ni Marine, ni Marion, ni leurs conseillers, Zemmour, Golnadel, Berkoff et consorts ne partagent cette opinion. Il sont donc à écarter de nos aspirations et votes éventuels.

    E&R en tant que site internet et quelques autres, même certains caciques du FN/RN, avec Jeune Nation, l’Action Française, Rivarol, Rébellion,et quelques francs-tireurs sont sur cette ligne.

    Il manque un parti, basé sur ces deux valeurs, nationale et sociale. Tant que le RN gardera le rôle de challenger, la porte est fermée. Mélenchon est sans avenir même si des positions récentes sont sympathiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2363624

    le FN ne veut pas sortir d e l’ europe donc elle joue sur nos tripes pour ses intérêts !
    Et pendant ce temps là aucun parti ne s’oppose au linky instrument de surveillance totale et nuisible à notre santé !
    Tout est magnétique dans l’univers bonnes ou mauvaises ondes le linky très mauvaises ondes !

     

    Répondre à ce message

  • #2363675

    attendons de lire les confessions de foi des listes indépendantes et de s’assurer qu’ielles ne sont pas des listes lrem débadgées

    tout de suite le rn, le rn, le rn, prenons la peine de lire les listes portées par les indépendants, elles sont loins d’être sans interets

    mais une chose est certaine plutot un maire chameau qu’une mairie lrem

    concernant le rn, ce ne sera qu’une question de nécessité, après tout si asselineau est ce qu’il est , ses listes représentent des personnes pas si éloignées de pas mal de nos convictions, il y a matière a négocier

    mais une chose est certaine, les mandats seront imperatifs

     

    Répondre à ce message

  • #2363707

    Lors des élections , le manichéisme n’est pas de mise, il n’y a pas de perfection à espérer mais il y un pire à éviter, celui que nous vivons en ce moment .. c’est pour cette unique raison qu’il FAUT VOTER, non pas pour mais CONTRE.

     

    Répondre à ce message

    • #2364095

      "voter contre", ça fait quelques éléctions qu’on nous la sort celle là et au final ça change quoi ? Moi à un moment j’aimerai bien "voter pour", après tout c’est pour ça qu’on vote, "pour" quelqu’un ou "pour" un programme. Personnellement je ne vote pas "contre", je ne vote plus, point barre.
      "Voter contre", c’est ce qu’on nous oblige à faire, c’est à dire voter, par forcément pour nos convictions mais pour contrer celles des autres...
      Au moins dans l’abstention y’a de la clarté, je ne vote ni pour ni contre, je ne vote pas car personne ne me represente. Et si tous ceux qui ne trouvent pas leur compte dans les programmes des divers prétendants ne votaient pour aucun d’eux (j’ai pas de chiffres mais je parie que ça fait des masses d’élécteurs) et bien au moins il y aurait peut être une prise de conscience... Mais non, il faut voter "contre". Je trouve que c’est une connerie (excusez le terme) sans nom. Si je devais revoter, je voterai pour et non contre mais ce n’est que mon opinion. Pas la meilleure certainement, mais une opinion qui en vaut une autre je pense

       
    • #2364620

      @Tombster



      Au moins dans l’abstention y’a de la clarté, je ne vote ni pour ni contre,




      Si tu t’abstiens de voter contre Macron, c’est comme si tu votais pour lui.

       
  • #2363823

    Pour moi, Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon représentent maintenant deux sous-marins comme l’étaient l’UMPS afin de réaliser du "bon boulot" pour le Pouvoir Profond. Sinon, Mr Asselineau après avoir vivement critiqué l’opération pièce jaune de Brigitte Trogneux Macron, sa bagnole à été complètement dégradé par 4 larbins ?

     

    Répondre à ce message

  • #2363957

    Elle n’est pas indéboulonnable ! Voter pour des candidats FN (RN) est, disons, utile, car ceux qui en viennent à rejoindre ce parti pour y jouer un rôle, ne partagent pas la veulerie de la fille Le Pen, mais veulent en découdre et j’en connais pas mal ..ILS ne sont pas soumis à la K, loin s’en faut et bien au contraire ...

     

    Répondre à ce message

  • #2364625
    Le 14 janvier à 21:09 par Bertrand Dudéclin
    Municipales : Marine Le Pen en mode prédation sur Les Républicains

    Elle racole pour faire venir toute la clique sazkosienne ! La Marine veut récupérer tout le ramassis d’arrivistes de la droite sarkosienne en perdition ! Et les gogos vont veauter de nouveau pour les mêmes !

     

    Répondre à ce message

  • #2364636

    C’est du racolage ça ! C’est pas puni par la loi ?

     

    Répondre à ce message

  • #2364662

    tous a fait d accord avec toi Albert pas un mot ni compassion envers les blessés gilets jaunes et la repression ras le bol ! De tout ce cirque même le patriarche préfère parler de l allongement de la vie pour justifier la réforme des retraite mais ne parle pas de la fraude fiscale n des inégalités ils font partis de la même caste ça fait 40 ans qu ont se fait rouler ils tous mains dans la main

     

    Répondre à ce message

  • #2364853

    Les républicains ? Ils ne sont pas tous passés chez LREM ? Il en reste ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents