Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Mur des cons" : l’affreuse Françoise Martres condamnée pour injure contre le père d’Anne-Lorraine

« Une vidéo filmée discrètement par un journaliste de France 3 de passage avait révélé que des dizaines de photos de politiques, essentiellement de droite, magistrats ou journalistes, y étaient accrochées sur un "Mur des cons". » (Source : Le Figaro)

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire du « mur des cons », il s’agit d’un mur de bureau jonché de photos de plaignants ou de personnalités qui faisaient l’objet de moqueries de la part du Syndicat de la magistrature, très marqué à gauche, et présidé à l’époque (2013) par l’affreuse Françoise Martres. Pourquoi affreuse ?

 

 

Affreux est employé ici avec une connotation morale et non physique. Parmi les victimes du mépris du SM et de Martres, on trouvait majoritairement des personnalités de droite, qu’elle soit classique ou nationale. Au milieu de la bande à Sarkozy (Hortefeux, Woerth, Balkany) étaient épinglés des Ménard, Soral, Zemmour, plus un homme, Philippe Schmitt, général et père d’Anne-Lorraine, une jeune femme catholique qui avait été violée et assassinée dans un RER le 25 novembre 2007.

 

 

Que l’affreuse Martres se moque ou injurie des personnalités de droite ou prétendument d’extrême droite est une chose, mais qu’elle ose salir la mémoire d’une jeune fille qui a lutté pour son honneur et sa vie est une autre chose, et bien plus grave. Comment peut-on, alors qu’on représente la Justice, tomber aussi bas dans l’abjection, le mépris des victimes ?

C’est hélas le résumé de toute la philosophie de cette engeance qui a travaillé contre la France pendant un demi-siècle, le SM ayant été fondé dans la foulée de Mai 68 pour lutter contre la justice de droite de De Gaulle, un autre général. Condamner le nationalisme au nom de l’antiracisme, selon les principes trotskistes, c’est ce que prônait et prône toujours ce syndicat partisan. On a vu le résultat : plus aucun Français lucide ne croit en cette justice.

L’affreuse Martres a été reconnue coupable d’injure mais seulement à l’encontre du père d’Anne-Lorraine, les autres vilains ayant vu leurs plaintes déboutées pour des motifs techniques qui rendent la justice incompréhensible au peuple. L’affreuse Martres a bien commis une injure publique, mais pour des raisons de pure forme, elle a été relaxée en ce qui concerne les poursuites des politiques. Plainte « incomplète » pour Ménard et le RN.

Les élus, eux, ont aussi été déboutés parce que « le tribunal n’a pu déterminer si l’injure était dirigée contre eux en raison de leurs fonctions ou si elle visait leurs personnes privées ». Pour finir, « les tardives constitutions de partie civile de Nadine Morano, Dieudonné, Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan ont été déclarées irrecevables » (Le Figaro).

L’affreuse Martres devra payer 500 euros d’amende avec sursis (merci la juge !), 5 000 euros de dommages et intérêts et 10 000 au titre de frais de justice au bénéfice du père d’Anne-Lorraine. Mais aucun argent ne rachètera l’ignominie.

On savait que la Justice était pauvre, volontairement appauvrie par des élites politico-économiques qui ne veulent pas qu’on fouille dans leurs petites affaires de corruption, on sait maintenant que cette Justice, et à son plus haut niveau, était pourrie de l’intérieur. Et on ne parle pas des réseaux francs-maçons qui la tiennent ! Si vous voyez un autre qualificatif que « pourri », merci de nous en faire part, on effectuera le remplacement.

Et maintenant la réaction de Katia Dubreuil, la nouvelle présidente de ce syndicat partial, et donc in-juste par définition :

« Ce jugement nous paraît très contestable, y compris au regard de la jurisprudence. En 2012, Brice Hortefeux avait été relaxé en cassation du délit d’injures publiques pour ses propos sur les Arabes, au motif justement qu’on ne pouvait pas considérer qu’ils étaient publics, malgré la présence de journalistes. Là, le tribunal a estimé exactement le contraire… »

En période d’agitation politique, on ne peut pas exclure que la partie lucide et sensible du peuple de France qu’on appelle Gilets jaunes aurait peut-être vu d’un très mauvais œil, celui que les tirs de la police de Castaner lui ont laissé, la relaxe totale de l’affreuse Martres...

 

Alain Soral juge le mur des cons, sur E&R :

 

Justice et liberté d’expression, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’existence même de ce mur des cons qu’un bel euphémisme qualifierait de "potache" révèle bien que le côté militant politique de ces magistrats prend évidemment le dessus sur la vertu d’ impartialité qui devrait les habiter, surtout dans une société et un milieu où le politiquement correct domine.

     

  • Devenues crassement incultes, les divers starlettes médiatico-politiques ignorent qu’à l’époque de la démocratie grecque, lors des procès, l’on s’insultait pendant les débats au tribunal, pour tout simplement discréditer les arguments de l’opposant. Cette façon de faire ne choquait personne et faisait partie du jeu...
    Les grecs, s’ils voyaient notre pathétique justice guignolesque, partisane et aseptisée au profit d’un clan, seraient ahuris, voire scandalisés.


  • La "justice" du ministère est passée ; soit . Reste la Justice des hommes , à venir .


  • Affaire qui date de 2012 !!! Nous sommes en 2019 !!!

    Cette "Justice" : quelle efficacité, quelle réactivité !!


  • 500 euros avec sursis !
    Peut-être, sans doute, le magistrat (la magistrate ?) ayant produit ce prétendu jugement qui ridiculise encore un peu plus l’institution judiciaire, appartient-il également au syndicat de la magistrature ! Expliquant en cela cette mansuétude plus que suspecte !
    Encore un domaine dans lequel il va falloir donner un bon coup de balai, en redéfinissant des règles qui permettent l’indépendance tout en imposant un minimum de devoirs aux juges, pour qu’enfin la réalité rejoigne les prétentions de cette institution qui prétend rendre la justice au nom du peuple français !


  • Le fait qu’un tel comportement provienne d’un magistrat, ça ne devrait pas être une circonstance aggravante ? Ah, pardon. 500 euros d’amende c’est déjà un montant aggravé ! Excusez-moi.
    Quant à ces politiciens pusillanimes qui ont tardé à se constituer partie-civile, contre d’ autres citoyens ils sont bien plus rapides à réagir.
    Quant au jugement qui a eu du mal à définir si les injures étaient ad personam ou ad hominem cela sous-entend-il que les unes seraient plus acceptables que les autres et donc moins condamnables ?
    Relire Schopenhauer.
    Quant à Mme Katia Dubreuil qui considère que le jugement (de ses paires) PARAÎT contestable ! Le jugement EST ou N’EST PAS contestable, c’est pour cela qu’il y a l’Appel. Mais peut-être a-t-elle l’habitude de juger sur les apparences. En ce qui concerne la comparaison avec les propos de M. Hortefeux, je suppose qu’elle ne voit pas la différence qu’il peut y avoir entre un unique propos tenu en privé en quelques secondes et un tableau d’affichage privé exposé pendant des mois (voire des années s’il n’avait pas été découvert) et "s’enrichissant" tous les jours de nouvelles victimes. (délit continu).


  • La plupart des dissidents préfèrent attendre des miracles, plutôt que d’aller à la recherche d’exactitudes...

    Mais bon, si certains illuminés proclament solennellement qu’un certificat de baptême suffirait au prochaine élections...  :-/

     

    • Parlons -en :

      J’ai connu la magistrature d’avant l’E.N.M. et celle d’aujourd’hui formée au "séminaire" de l’E.N.M.

      Le jour et la nuit
      Le paradis et l’enfer.

      Les premièrs croyaient , comme Pompidou, allaient à la messe le dimanche, connaissaient comme lui l’Ancien et le Nouveau testament par coeur, les avaient lus et médités, quand ils s’adressaient à vous au prétoire, ils savaient s’adresser à un Fils de Dieu. Ils étaient bi lingues Français/latin !

      Et je peux vous dire que ça avait de la tenue.

      Pensez-vous que Pompidou ou De Gaulle étaient des cons, plus cons que Martres ?

      Les seconds, comme vous, à la différence de Pompidou et comme Giscard, prenaient Marianne pour Dieu et eux mêmes pour des papes. Leur théologie est celle des loges, et donc à leurs yeux nous sommes des ignorants.

      Aucune tenue au prétoire : aucune logique, aucun esprit, aucune politesse, aucune culture, aucune hauteur, chez eux tout est convenu, le plat pays. Demandez à Soral je suis sûr qu’il ne me démentira pas.

      Dames pipi du droit.

      Pensez-vous que Giscard nous a mieux servis que Pompidou ou De Gaulle ?

      Vous, vous me dites : les premiers c’est Mickey et les seconds peut-être des salauds mais au moins, ils sont intelligents.

      Vous êtes sûrs, ou vous parlez de vous ?

      Même si c’était vrai, je préfèrerais être jugé par un con bien intentionné que par un pervers intelligent.

      Mais les choses ne se présentent jamais ainsi : les cons sont toujours du côté de leur raison qui se réduit à leurs vices , et les intelligents toujours du côté de la Foi qu’ils illustrent par leur vertu.

      Je suis très interessé à avoir des gouvernants et des juges justes donc qui croient, car la crainte de Dieu est le début de leur Sagesse.

      Et leur Sagesse notre sauvegarde.

      J’ai connu les deux, avant et après l’ENM, et à votre sarcasme, je vous réponds donc, en connaissance de cause : vous voyez bien que votre apostasie vous a rendu idiot et aveugle.

      Que l’illuminé de Marianne ce n’est que vous et votre sorcière de Martres, les flans ratés de Dieu.

      Vous êtes comme Martres et l’ENM : vous haissez Dieu parce qu’Il vous rappelle que vous ne valez pas mieux et plutôt moins que ceux que vous méprisez c’est-à- dire tous ceux qui ne sont pas vous.

      Vous devriez inverser votre proposition : puisque vous êtes le Fils de Dieu, ce n’est pas possible que votre Père soit un con.
      Et donc, vos frères non plus.


  • La jeune fille, Anne-Lorraine, a été violée par qui ?

    Et la nouvelle présidente du syndicat qui ressort l’affaire hortefeux

    pour défendre l’indéfendable. Ce syndicat aurait du être dissout.

    La justice devrait être impartial et apolitique.

     

  • l’ irresponsabilité professionnelle des fonctionnaires se transforme vite en irresponsabilité morale et sentiment d’ être intouchable...surtout dans la justice !
    il faut voir ou revoir l’ audition du juge Burgot par une commission parlementaire, pour s’ en convaincre et tomber de sa chaise....ces gens ont une indifférence pour les souffrances et les morts qu’ils provoquent, c’ est hallucinant .


  • Je suis prêt à parier qu’on va la retrouver promue comme présidente d’un bidule européen inutile mais avec une super rémunération.


  • On note immédiatement la douceur des traits,reflet de la bonté de l’âme. Toujours surprenant de constater qu’encore aujourd’hui, des gens bien puissent accéder à des postes de pouvoir.

    Bien sûr, je peut me tromper.


  • Pourquoi l’armée d’occupation sanctionnerait-elle ses sbires ? Ils seront récompensés à hauteur de leur soumission (tout en considérant que leur lâcheté ne se rémunèrera que très médiocrement, au regard des torrents de milliards des "élites" -zélotes ?!- auto-proclamées).


  • Passons outre les détails techniques du droit - mis à part bien sur le cas du père d’Anne-Lorraine. Dans ce cas, l’injure est caractérisée. Passons aussi sur l’insulte gratuite envers les hommes de "droite" ou d’"extrême droite" ; on n’est plus à ca près.

    Non l’essentiel à retenir, c’est que le problème du SM ne sera pas à régler devant un tribunal, mais bien par une purge administrative quand les patriotes seront au pouvoir ! Sans oublier bien sur le quai d’Orsay, l’Education dite nationale etc


  • Pour ce genre de personnage anonyme, surpuissant et intouchable ; le pire est probablement qu´on la reconnaisse dans la rue.


  • Incompréhension : que des « Frangins » se soient soutenus au mépris de la Justice du peuple, on entend bien et Éric de Montgolfier sur la Côte d’Azu en a bien expliqué certains rouages : en voici donc un qui prouve que « pas tous » pourris.
    Autre cas, le Grand Manitou du G.O.D.F. de 2000 à 2003, BAUER A. qui bouffe au ratelier de droite (l’auteur de casse-toi pauv’con) comme de gauche (son pactisé de Tolbiac, Manu la tremblotte), est lui aussi épinglé sur ledit mur.
    Autre point :



    « Condamner le nationalisme au nom de l’antiracisme, selon les principes trotskistes, c’est ce que prônait et prône toujours ce syndicat partisan. »




    Quelqu’un aurait-il un lien ou le renvoi vers un ouvrage de l’as du piolet ou pourriez-vous, même, traiter du sujet spécifiquement en ces pages ? Car il me semblait que le gonze était contre ce qu’il appelait la nomenklatura (comme il en est d’autre d’être contre l’etablishment), à la nuance près que ce dernier est d’ordre « privé » cependant que la nomenklatura détient les ficelles des pouvoirs publics (supposément la Justice, donc).
    Aussi quel est le phénomène qui ferait que ses gus (de la nomenklatura) useraient de principes trotskistes qui in fine, s’avèreraient devoir se retourner contre eux : à moins, qu’à essayer de comprendre les faux-culs, un truc ne méchappe...
    Merci.


  • Quelle indécence d’afficher des parents de victime sur ce mur, des parents de gosses violés et tués, rarement vu quelque chose d’aussi indécent dans ce bas monde, et ce sont ces gens qui nous jugent et nous condamnent.

    La magistrature française est une honte, manque cruel d’impartialité, chiens de garde du gouvernement en contradiction totale avec le principe pourtant constitutionnel de séparations des pouvoirs.
    Et pourtant, que leur concours d’entrée sélectif, pour avoir un Master 2 en Droit, je me rends compte que tous ceux qui y postulent sont le plus souvent le genre bobo de gauche, le problème est donc loin d’etre résolu...


  • Brève description du magistrat "made in ENM".
    Pris individuellement, les magistrats sont souvent (mais pas toujours) des gens agréables, courtois, spirituels, intéressants, cultivés, pourvus d’un idéal altruiste (en apparence).
    Gare ! Méfiance ! Le magistrat français est l’archétype du produit culturel défectueux, l’incarnation vivante de la tromperie sur la marchandise, la source la plus fiable qui soit de déceptions stérilisantes graves, une manufacture vivante et autonome de déconvenues catastrophiques, de blocages ruineux, car il est intrinsèquement pervers, programmé en profondeur, neurologiquement câblé à vie par l’ENM ou par les effets ENM induits sur les rares filières parallèles.
    Le magistrat ENM se mue en soldat de l’Apocalypse sitôt qu’il revêt son armure, sa robe noire, le préservant du bon sens commun, lui conférant le permis 007 de tuer la Foi et l’Espérance, assorti de l’impunité terrestre, et d’un salaire indécent (comparativement au reste de la population).
    « Nettoyer efficacement le nid de vipère que constitue la Justice française, passe en premier par la DISPARITION complète et définitive du présent monopole de fait détenu par l’ENM ».


Commentaires suivants