Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Nazis", "collabos", "sale race" : les journalistes pris pour cible dans les meetings de François Fillon

Depuis les révélations du Canard enchaîné, la presse est souvent prise à partie dans les meetings du candidat de la droite. Interrogés par franceinfo, des reporters racontent une ambiance particulière, un climat « hostile », qui rend leur travail compliqué.

 

Jeudi 2 mars, à Nîmes (Gard). Ce jour-là, la crise politique bat son plein. Qu’importe, 3 500 militants gonflés à bloc sont venus écouter François Fillon, qui vient pourtant de vivre une journée très difficile, rythmée par les défections au sein de son camp. Le carré presse est au milieu de la foule et Ellen Salvi, journaliste à Mediapart en charge de la droite, va vivre un moment « étonnant » : « Il y a eu une vague de sifflets contre les journalistes. »

« J’ai vu des hommes qui ont l’âge de mon grand-père se lever et me faire des doigts d’honneur, puis mettre leurs doigts dans la bouche pour mimer un vomissement » (Ellen Salvi à franceinfo)

Ce comportement, s’il n’est pas majoritaire, témoigne néanmoins du climat qui règne désormais dans les meetings du candidat de la droite. Une ambiance en tout lieu opposée à celle qui existait lors de la primaire. D’affables et courtois, certains militants sont devenus hostiles, méfiants voire agressifs à l’encontre des journalistes. Franceinfo a donné la parole à ces reporters politiques afin qu’ils racontent leurs conditions de travail.

 

 

De l’agressivité chez les militants (et chez un élu)

Tous ont en mémoire certaines anecdotes particulièrement marquantes. Pour Aurélie Herbemont, du service politique d’Europe 1, c’était au Salon de l’agriculture, mercredi 1er mars. Alors que François Fillon a annulé sa venue, puis tenu une conférence de presse pour dénoncer sa probable mise en examen, le candidat a finalement décidé d’arpenter les allées du parc des expositions dans l’après-midi. Les micros et les caméras sont en nombre, les militants LR et les opposants « anti-Fillon » aussi. « C’était la bousculade », se souvient celle qui couvre la droite depuis 2010. « J’ai alors vu un monsieur avec sa petite fille et je lui ai dit de faire attention, sinon ils allaient se faire bousculer. »

« Et ce monsieur, qui est un soutien de Fillon, me regarde et me dit : “Collabo” » (Aurélie Herbemont à franceinfo)

« Les sifflets à la rigueur, je m’en fiche, mais me faire traiter de “collabo”, c’est très agressif. Ça m’a blessée. Il faut alors ravaler sa colère et aller voir quelqu’un d’autre », explique cette journaliste aguerrie, qui tient à souligner que ces comportements sont minoritaires. Jérémy Trottin, journaliste à BFMTV, a lui aussi été confronté à l’hostilité des militants fillonistes lors du Salon de l’agriculture. « C’était horrible. C’était des insultes contre la chaîne », relate-t-il. Mais le reporter a également dû faire face à un élu très agressif.

 

 

« C’était au moment où Fillon est arrivé. Un homme m’a attrapé, tordu le bras puis a voulu prendre mon micro avant de finalement me pousser. J’ai découvert après qu’il avait déjeuné avec Fillon à midi », raconte-t-il. « C’était assez dur, très violent. » L’élu en question l’a finalement appelé le lendemain pour s’excuser et a reconnu qu’il n’aurait pas dû avoir ce comportement. Au meeting de Poitiers (Vienne), jeudi 9 février, Ellen Salvi a elle aussi été confrontée aux insultes : « C’était hyper violent, il était impossible de questionner qui que ce soit. La seule personne avec laquelle j’ai réussi à échanger m’a traitée de “nazie”. Les autres m’ont dit : “vous êtes une sale race, c’est de votre faute tout ça”. »

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

 

Au meeting de Fillon à Orléans :

 

Sur les enjeux de l’élection de 2017, chez Kontre Kulture :

Le retour de Fillon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Fillon est le meilleur exemple s’il en est que tout le système démocratique n’est qu’une mascarade. Un spectacle pour être lobotomisé.


  • Pauvres journalistes innocents et honnêtes...
    France info ,qui distingue le Vrai du Faux !
    Macron Info ,c’est Vrai ,France Info c’est Faux ,
    dit ce peuple vulgaire et "facho" qui se révolte !
    Ah ,ces "miasmes" qui ressortent à nouveau ...


  • La plupart des journalistes sont effectivement considérés par le peuple français comme des collabos du pouvoir traître à la France qu’ils détestent d’ailleurs.
    les journalistes se plaignent des conséquences ( dont ils sont co-responsables ) dont ils chérissent les causes.
    C’est bien fait pour vous !
    A.S. à raison : pute ou chômeur, il faut choisir.
    Nous, on a choisit la nation, la France, la souveraineté. Ce que les journalistes denonçent comme du fascisme.


  • La violence est hélas la dernière arme contre les abus de pouvoir. Traiter un journaliste de "collabo" peut paraître excessif, mais la collaboration avait ses idiots utiles pétris de conformisme.

     

    • C’est votre mansuétude qui est excessive !

      La propagandastaffel travaille pour ceux qui les nourrissent : la komandantur.

      Qui paye paye Bourdin qui proteste de son indépendance ?
      B.F.M.
      A qui appartient B.F.M. ?
      Drahi
      Qui est Drahi ?
      Israélien vivant en Suisse ayant renoncé à la nationalité française ayant acheté ses medias avec des prêts bancaires anglosaxons : 50 Mds€.
      Bourdin est payé par Drahi agent de Tel-Aviv.


    • Vous pensez sérieusement que notre caste actuelle collabore moins que ne le faisaient les journalistes de radio Paris et de je suis partout ? Personnellement j’ai des doutes...


  • Ce genre de remarques viennent de gens qui lorsqu’on leur fait remarquer que le FN est traité de la même manière depuis des décennies vont tout simplement féliciter les médias.


  • Pauvres journalistes... Eux aussi ont beaucoup souffert !

     

  • D’habitude c’est eux qui méprisent le peuple et l’insulte, ils ont ce qu’ils méritent.


  • Comme disait Soral dans une vidéo :

    "on arrive à un stade où les politiques comprennent qu’ils ne peuvent plus profiter tranquillement de l’argent & des honneurs obtenus grâce à leurs trahisons du peuple...."

    C’est maintenant pareil pour les journalistes.


  • Ce qui est fou (pas étonnant hein mais fou), c’est que tout l’article ne donne la parole qu’aux "journalistes", jamais aux méchants militants qui en veulent à la presse, forcément de manière totalement irraisonnée (ben oui, la presse française est garante de nos libertés fondamentales et de la démocratie quand même hein, c’est eux les gentils...).

    On a donc des "journalistes" qui, pour rendre compte de la réalité (c’est sensé être leur métier quand même), font salon, restent bien entre eux pour éviter de se confronter au réel (ba oui, le réel, ça peut faire mal, sinon physiquement, au moins à l’égo).


  • fillon s’y connais très bien en collaboration, vu qu’ il a été collaborateur de sarkozy pendant cinq ans, et un très bon, bien servile.


  • La persécution politico-merdiatico-judiciaire que subit Fillon depuis des semaines, JMLP la subit depuis des décennies, et ça continue avec MLP. Ou comment orchestrer des pseudo-scandales, à quelques jours des élections, entretenus en permanence par les relais de l’Elysée et Drahi&co. Ironie du sort, il s’agit fortuitement des deux principaux candidats face à Macron, lui-même fabriqué de toutes pièces. Mais non c’est pas comme si ça se voyait. En espérant que les électeurs seront suffisamment lucides pour ne pas concrétiser le pari de l’oligarchie.

    Aussi le premier parti de France (à coup sûr remboursé par l’Etat, donc aucun risque pour les banques) peine à trouver les financements pour la campagne... Macron-Rothschild tout juste débarqué et novice en politique, avec un bilan ministériel catastrophique, trouve par magie tous les financements nécessaires (les autres candidats du "système" idem) et sans aucun programme digne de ce nom, et c’est le chouchou des journalopes. Patrimoine ? Etc. Circulez.

    MLP et les cadres du FN font bien de rappeler lors des interviews le traitement attribué au poulain oligarchique par les merdias. Ces derniers tentant de laisser croire à la neutralité absolue quels que soient les candidats. Leur parti pris est pourtant si flagrant, ou les directives hiérarchiques, bon gré mal gré. Qu’ils ne s’étonnent pas si leur audience fond comme neige au Soleil, ou si certains Français ne les apprécient guère. Action réaction.


  • Juste retour du concret pour les merdias dominants : collabos, menteurs, manipulateurs.
    Personne ne plaindra les petits kapos des médias mainstream, ce n’est qu’un début.


  • Incroyable !

    Ces journalistes qui sont censés avoir quelques neurones en état de fonctionnement, plutôt que d’en rabattre un peu pour se faire "oublier" un moment sont encore dans le déni.
    C’est une démonstration éblouissante de leur malhonnêteté pathologique.

    Il faudra bien, à un certain moment, faire un peu de ménage, on n’en peut plus !
    La réaction des militants, quel que soit le vocabulaire, me parait plutôt saine, que ça titille l’égo des "victimes", aucune importance, au contraire.
    Ça risque de mettre un peu la puce à l’oreille de ceux qui n’ont pas encore pris bien conscience du rôle délétère de tous ces verbeux qui commencent à paniquer pour leur position.

    Que ça continue.

     

    • Oui Pouet,
      il faudra faire le ménage, et il a déjà commencé.

      La définition d’un bourreau ce pourrait être : quelqu’un de très surpris quand son souffre douleur se rebiffe car il n’avait pas été habitué à cela.

      Les journalistes tentent de se remonter le moral en faisant assaut de vocabulaire et de formules, mais comme le dit Slobodan Despot :



      "Ils s’attribuent à la fois une haute capacité de discernement, une mission de « vigilance citoyenne » et une position critique vis-à-vis du pouvoir. Dans le langage ras-du-sol des services, ce sont de parfaits idiots utiles.

      L’idiot utile est celui qui croit qu’il ne croit pas ce qu’il croit, mais qui le sait malgré tout.
      Il croit que sa subjectivité n’y est pour rien. Que sa connaissance ne lui vient pas par un quelconque canal d’influence ou d’endoctrinement. Mais que sa connaissance vient de la vérité des choses elle-même. Sans filtre. Sans intermédiaire. Sans diable ni système.

      Le Système, selon eux, n’existe pas. Ou, s’il existe, il n’a ni malice ni intention particulière. Il fait partie du paysage comme le climat ou la course des astres, et obéit aux décrets des institutions comme la charrue au laboureur. "



    • C’est tout à fait ça.

      J’avais des idées de ce genre, mais je ne voulait pas faire un post de trois heures.
      De plus, j’image que nombre des assidus du site a de manière plus ou moins consciente ce genre de chose au fond du crâne.
      Et, il a certainement formulé les choses mieux que j’aurais pu le faire.

      Merci.


  • Il a fallu que les citoyens expriment leur dégoût devant la propagande pour que ces journalistes idiots utiles commencent seulement à prendre conscience du résultat affligeant de leur travail de sape !
    Le travail d’un journaliste est d’informer et non de collaborer dans la désinformation. Seulement quand ils verront la liste des fausses informations qu’ils ont divulguées...ils connaîtront la honte !
    La vérité, c’est maintenant...Decodex devient Recodex.


  • La plupart des journalistes travaillent pour Macron, c’est à dire en fait pour Drahi - qui les paie .


  • Je vous encourage vivement à lire :"La langue des Médias" de Ingrid Riocreux, c’est un livre formidable qui nous montre toutes les subtilités, conscientes ou non, des journaliste pour influencer l’opinion, à travers, la syntaxe, la grammaire et les effets de langages.Et la façon qu’on les journalistes de croire qu’ils sont toujours défenseurs d’un certain ordre moral et donc du bien.

     

    • Absolument juste. Indispensable parce que précis ET mesuré.


    • La manipulation va jusqu’aux couleurs s’agissant des graphiques lors des "sondages" ou élections. Vous remarquerez que les couleurs attribuées la plupart du temps au FN pour rendre des résultats (quand à côté c’est vert clair, rose/rouge ou bleu) sont très sombres, brun foncé. C’est un détail parmi d’autres et ça joue sur l’inconscient. Et l’expérience de Asch prend toute son essence dans la mise en oeuvre de la diabolisation, s’étalant sur des décennies, à l’encontre du FN, au profit de félons arrivistes aux ordres ayant (quasi ?) détruit la France, et qui osent prétendre vouloir recommencer.

      Dans un autre registre, sur un plan international, concernant le Kosovo, l’Irak, la Libye, la Syrie, etc etc etc, les merdias ont menti et menti et menti (une myriade de preuves à l’appui, à présent les archives sont éternelles via l’internet). Botul omniprésent en tête, toujours lui, avec l’étendard de la guerre sans l’aimer. Le tout en conscience, car un enfant de 10 ans est capable de comprendre les problématiques, à condition de lui expliquer convenablement les tenants et aboutissants.

      Merdias, journalopes, si vous lisez ces lignes, vous êtes a fortiori COMPLICES du massacre de millions d’êtres humains à travers le Monde, ou du chaos généralisé dans certaines régions du Monde, au bénéfice d’une poignée de psychopathes sans limite. Car militant à chaque fois pour la propagande impérialiste et dénigrant tout contestataire à cet axiome, le ridiculisant, ad hominem en général, comme d’hab quoi, sans les arguments (idem pour le Brexit, Trump, etc).

      Par conséquent, merdias, si vous sentez le vent tourner, rien de plus normal. Désormais votre propagande, quel que soit le sujet, pue la merde à des km. Du goudron et des plumes, pour commencer, et il n’est jamais trop tard pour la repentance ou le mea culpa.


    • +1 le cadavre médiatique commence à cocoter sévère
      Vont devoir tirer sur la foule d ici peut pour rétablir l ordre mais bien sur comme d habitude un snipper qui tire sur la police pour qu elle réplique façon bataclan sur le peuple ou alors la nouvelle tendance c est attentats terroristes multiples histoire de faire un couvre feu pour les gueux


  • Les journalistes ont ce qu’ils méritent, ce sont en effet les collabos de l’oligarchie mondialiste. Et ils peuvent pleurnicher, cela ne nous fera pas verser une larme.


  • Ils parlent d’hyper violence ? Et quand eux se permettent des comportements plus que méprisant avec Marine Le Pen ou dans des commentaires rapport à Trump, président des US on se souvient ? Et quand ils dénoncent "l’extrême droite fasciste" chez EeR ou chez tel ou tel opposant au système ? Est-ce violent ? Avec la Syrie,et son président ? Non juste normal et très inconscient de leur part - en grande partie - mais extrêmement agressif pourtant, voire criminel vu leur responsabilité de fait.
    "Ce n’est pas pareil" diront-ils, eux c’est pour la bonne cause, pour la liberté. . Aveugles qu’ils sont de ce que leurs comportements donneur de leçon fabriquent à leur insu. Ils se sentent cette fois victimes mais ne se remettent pas en question. Pas encore tout du moins parce que cela risque hélas d’être bien pire tôt ou tard s’ils continuent à ne pas voir la vérité en face.

     

  • c’est amusant...ils ne posent pas des questions à n’importe qui...soit des personnes d’un certain age, soit une personne obèse ...pour expliquer que fillon incarne une France moche et grabataire...peut etre pour humilier le Français de souche aussi...


  • Ils récoltent ce qu’ils sèment ,par leur désinformation et leur partialité .
    BFM n’ a pas le droit de se plaindre avec tout ce qu’il représente . Bosser pour cette chaine poubelle oui ca s’apparente a de la collaboration .


  • Allez fillon un effort, demande a tes sympatisants de voter FN si tu te fait battre !


  • J’ai plutôt tendance à tendre la main à l’oppressé mais là, je vais faire exception...


  • Les agents de propagande, les menteurs, les manipulateurs, qui sur ordre de l’oligarchie, ont définitivement plombé la campagne Fillon, et privé la droite de la victoire qui aurait du lui revenir, ne serait-ce qu’au titre de l’alternance, et qui de ce fait ont remis en cause la démocratie au travers d’une véritable campagne de calomnies, font mine de s’étonner de se faire houspiller par les français.

    Les journalistes sont résolument contre le peuple.


  • Comme ça, vous avez le choix :
    vous croyez les journalistes, Macron ; Vous les croyez plus, Fillon.
    Eh, pas con Jean Pierre !


  • Filon devrait se désister en faveur de Marine, ça ça aurait du panache le reste n est que gesticulation et mesquineries


Commentaires suivants