Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ne dites pas Epstein

En Grande-Bretagne, on nous conseille de ne pas prononcer le phonème construit par les lettres suivantes : R.O.T.H.S.C.H.I.L.D. car ce mot et la puissance mondiale qui lui est associée pourraient avoir des répercussions négatives et erronées sur les juifs et pourraient aussi blesser leurs sentiments. Je suppose que c’est une demande raisonnable étant donné que nous aimerions tous vivre dans un monde tolérant où tout le monde aime et respecte tout le monde.

 

Mais les règles sont devenues un peu plus compliquées cette semaine avec l’arrestation hier du criminel sexuel Jeffrey Epstein. Inutile de dire qu’Epstein est un nom juif et que les activités de trafic sexuel de mineures et le pouvoir associé aux activités d’Epstein pourraient avoir, potentiellement et à tort, des répercussions négatives sur les juifs.

Je suggère que les gens bien intentionnés du monde ne prononcent plus jamais le son produit par les lettres suivantes : E.P.S.T.E.I.N., pour éviter la possibilité d’offenser les juifs ou de les présenter sous un mauvais jour. La liste se poursuit avec : W.E.I.N.S.T.E.I.N., un mot qui devrait aussi être éradiqué de votre lexique. Cependant, vous n’avez pas besoin de supprimer tous les « stein ». Vous êtes plus que bienvenu pour faire référence à Albert Einstein et le louer en tant que juif. De même, n’hésitez pas à faire l’éloge du génie cinématographique Sergeï Eisenstein et, ce faisant, faites référence à son origine ethnique

Lord Janner qui a été accusé d’être un « pédocriminel en série » peut également être une figure problématique pour les juifs britanniques en tant qu’ancien président du BOD (Bureau des députés des juifs britanniques), un organisme qui prétend « représenter les juifs britanniques ». Janner a également fondé l’Holocaust Memorial Trust et, à l’époque, il aurait infligé le traumatisme ultime à des enfants britanniques innocents. Les goys ne devraient jamais produire le phonème créé par les lettres suivantes : J.A.N.N.E.R.

Par mesure de précaution, je suggère que nous supprimions le mot « green » (vert) de la langue anglaise et, par mesure de protection supplémentaire, nous devrions probablement aussi supprimer cette couleur du spectre lumineux, car le son pourrait évoquer des pensées désagréables au sujet de sir Philip Green qui ne se souciait pas vraiment des retraités et qui est associé à des allégations de racisme et de sexisme.

Pendant ce temps, les goys en général et les Britanniques en particulier ne devraient pas être contrariés par ces mesures de précaution prophylactiques, ces règles ne leur interdisant pas de spéculer sur le Prince Andrew et sa relation présumée avec E.P.S.T.E.I.N. au prétexte que cela ne ferait que calomnier la famille royale. Heureusement, les Britanniques ont toujours le droit de cancaner au sujet des prétendus écarts et déviations sexuels de leur propre aristocratie.

Gilad Atzmon

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Gilad Atzmon en conférence illustrée, sur E&R :

 
 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2237149
    Le 11 juillet à 18:37 par pute et chômeur
    Ne dites pas Epstein

    C’est bien pour ça que les journaputes prononcent Weinstine et Epstine ! Ca ressemble à Poutine ou Eltsine !

     

    Répondre à ce message

  • #2237152
    Le 11 juillet à 18:42 par Sedetiam
    Ne dites pas Epstein

    Ah le fameux peuple, rare notion polysémique, mais qui, pour certains, signifie puis les instruits à démontrer qu’il n’y en a qu’un, choisi : ce que le « stein » yiddish tend à infirmer, puisqu’il n’y a pas moins sémitique que la langue allemande ; aussi, ne leur jetons pas la première pierre.
    C’est comme si les auto-stoppeurs ou pire, les suceurs de roues, venaient à se prendre pour pilotes, constructeurs ou patrons d’écuries...

     

    Répondre à ce message

  • #2237198
    Le 11 juillet à 20:01 par JP
    Ne dites pas Epstein

    Cet hiver, le Miami Herald avait publié une énorme enquête :
    https://www.miamiherald.com/news/lo... (il y a cinq ou six pages, suivre le menu déroulant en en-tête)
    C’est très détaillé, et très long. J’ai aussi trouvé une synthèse chronologique de l’activité judiciaire en fin d’un article du Daily Mail, pour ceux qui n’ont pas une ou deux heures disponibles :
    https://www.dailymail.co.uk/news/ar...

    Il en ressort l’impression que du coté des procureurs, il y a eu corruption à tous les étages (par exemple, l’un d’entre eux démissionne pour reprendre son métier d’avocat. Le jour suivant, il était embauché par Epstein...).

    Cela explique assez bien un détail surprenant de l’enquête actuelle : Elle n’est pas conduite par une section spécialisée dans les mœurs ou les crimes sexuels, mais par une section spécialisée dans la corruption publique.

    Ça démarre assez fort, comme si chaque corrompu ne pouvait sauver sa peau qu’en balanncant sur les autres. Un des procureurs qui semble le plus mouillé, Barry Krischner, vient d’être accusé par Acosta d’avoir constamment cherché à acquitter Epstein. Les policiers de palm Beach confirment. Ce Krischner a immédiatement rétorqué que ce serait Acosta qui avait arbitrairement enlevé 53 pages du dossier d’accusation, ce qui aurait réduit le dossier à seulement deux victimes au lieu des dizaines dument répertoriées.

    Il est difficile de prédire jusqu’à quel point sera prouvée l’existence d’un réseau pédophile au service des puissants. Par contre, toutes les conditions semblent réunies pour le développement d’un énorme scandale de corruption judiciaire, et la mise en cause des avocats américains les plus célèbres (par exemple, on retrouve au service d’Epstein, non seulement le démocrate Dershowitz, mais aussi ce Républicain Kenneth Starr qui avait persécuté le Bill Clinton, en tant que Procureur Spécial, lors de l’affaire Lewinsky).

     

    Répondre à ce message

    • #2238154
      Le 13 juillet à 00:39 par Le Malicieux
      Ne dites pas Epstein

      ....Trump vient de dégommer Acosta...

       
  • #2237274
    Le 11 juillet à 21:42 par Anti ces Mythes & Fariboles
    Ne dites pas Epstein

    t’as oublié Michel P.O.L.A.C et plein d’autres Gilad

     

    Répondre à ce message

  • #2237320
    Le 11 juillet à 22:58 par ledaron
    Ne dites pas Epstein

    Que peut nous dire le premier de la classe, Eric Z. sur la propension de ces hommes à user et abuser des humains ? Va t-il nous faire une analyse éthno-sociologique comme il le fit au sujet des personnes qui peuples les prisons françaises ?

     

    Répondre à ce message

    • #2237358
      Le 12 juillet à 02:04 par Juliette
      Ne dites pas Epstein

      Très bonne question !

       
    • #2237378
      Le 12 juillet à 06:49 par Sedetiam
      Ne dites pas Epstein

      Heureusement qu’il se trouve parfois une lumière ou l’autre pour surgir hors de la nuit...

      « ... Qui signe d’un Z qui veut dire Soros♪
      Soros, Soros, renard rusé qui fait sa loi... ♫♬ »

       
    • #2238394
      Le 13 juillet à 13:31 par Pelagia
      Ne dites pas Epstein

      À ledaron : très juste. Ça pourrais faire réfléchir les admirateurs de ce bon vieux Éric Z... mais malheureusement, lobotomisés comme ils sont, la majorité parmi eux ne vient jamais ici chez É&R.

      À Sedetiam : c’est hier que j’ai lu ta chansonnette… et je m’esclaffe encore ! Merci de cette délicieuse note d’humour.

       
  • #2237550
    Le 12 juillet à 12:56 par achem
    Ne dites pas Epstein

    Les 4 affaires de moeurs les plus graves ( à notre connaissance et à ce jour ) des 20 dernières années : Savile, Weinstein, Epstein et les gangs de pakos au royaume-uni.
    On n’a pas de statistique sur les délits et crimes sexuels commis par des migrants. C’est interdit parce que "vous comprenez...". Ouais, d’accord, on a bien compris.

    Pas d’amalgame ! Vive les mélanges ! Vive la diversité !

     

    Répondre à ce message

  • #2237619
    Le 12 juillet à 14:18 par Alençon
    Ne dites pas Epstein

    déjà que depuis 1an on se force à dire albert Enstine..pour coller à la mode !

     

    Répondre à ce message

  • #2238353
    Le 13 juillet à 12:55 par Marionx
    Ne dites pas Epstein

    Voilà qui a de la hauteur :-)

     

    Répondre à ce message

  • #2238371
    Le 13 juillet à 13:13 par Nimbus
    Ne dites pas Epstein

    Il faut désormais prononcer Épstine ou à la la rigueur, Ipstine, comme beaucoup de journaleux fayot au possibles disaient Wistine.....

     

    Répondre à ce message

  • #2239239
    Le 14 juillet à 18:33 par Alias
    Ne dites pas Epstein

    Oui, ne prononcez pas STEIN mais STIIIN ou STEEN, comme le firent de très bonheur nos journalistes aux ordres dès l’affaire Weinstein...heu non, Weinsteen, pour nous faire croire à des noms hollandais !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents