Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Négrophobie ? Donald Trump remet en cause l’éligibilité de Kamala Harris

Alors que la colistière démocrate du candidat pédophile croulant Joe Biden représente le bien, la douceur, la gentillesse, le sionisme, la noirceur et l’avenir, le candidat du mal, de la méchanceté, du fascisme, du passé, du racisme et du sexisme Donald Trump remet en cause la constitutionnalité de la candidature et donc l’éligibilité de Kamala Harris, la personnalité qui mérite, selon les dires de la presse mainstream française, de devenir la première femme présidente des États-Unis.

 

 

Jusqu’où ira ce méchant Blanc hétérosexuel de plus de 50 ans ? Que fait Delphine Ernotte, qui a réussi deux coups fabuleux durant son premier mandat, nettoyer la télé publique des hommes blancs hétéros de plus de 50 ans (HBH50+) et couler l’économie du service public audiovisuel que plus grand-monde ne regarde à cause de sa propagande imbuvable ?

Trump a la presse de la côte Est et l’industrie de la communication de la côte Ouest contre lui, mais c’est pas une raison pour être agressif, surtout envers une dame sioniste qui travaille de concert avec un pédophile. Il y a des limites à l’amoralité !

 

 

Plus sérieux que les atermoiements antitrumpiens primaires de France 24, une des chaînes du groupe France Télévisions qui marque ainsi son gauchisme, ce qui n’est pas une découverte, on a déterré une petite analyse à contre-courant de Mathieu Bock-Côté, le penseur québécois de droite qui monte du côté du Figaro (ou que Le Figaro fait monter car il correspond à l’entreprise nationale-sioniste en cours en France). Cela s’intitule « Pourquoi Trump peut gagner », c’est payant, donc c’est un florilège.

D’abord, Mathieu (MBC), qui croit à fond au Covid, assène que le virus, ou plutôt la psychose produite par l’axe Gates-OMS et complaisamment relayée par les médias mainstream du monde entier, a fragilisé un président qui n’y a pas vraiment cru.

« Même si la gestion de la pandémie aux États-Unis est très contrastée selon les États, c’est lui qui, dans l’esprit public, est jugé responsable de ce qui passe, avec raison pour un désastre américain. D’une déclaration ubuesque à l’autre, il a contribué à sa propre décrédibilisation, comme s’il n’était pas vraiment parvenu à prendre le Covid au sérieux. À certains moments, il était franchement grotesque et tirait vers le bas la fonction présidentielle en plus de laisser son pays s’enfoncer dans la crise sanitaire. Les rodomontades trumpiennes sur le mode de la virilité surjouée étaient souvent pathétiques. »

On peut ne pas être d’accord avec MBC et penser que Trump a pris l’exacte mesure de l’ingénierie mondialiste qui avait pour but, entre autres, de le dégommer. D’où sa résistance, que MBC qualifie de « rodomontades ». L’avenir donnera raison à Trump sur ce sujet, mais aujourd’hui, c’est la peur qui domine, et qui fausse le jugement.
Ensuite, MBC relativise son jugement, qui part d’un postulat simple : Trump ne peut plus gagner depuis la crise du Covid et la mort de George Floyd, le criminel drogué qui a refusé d’obéir aux injonctions de la police et qui en est mort, comme Adama Traoré. Et justement, il n’est pas certain que l’amalgame entre la communauté noire et la délinquance noire soit bénéfique pour le Parti démocrate, et plus encore pour le peuple américain.

« Désormais, les sondages semblent définitifs. Si on les croit, Trump sera éjecté de la présidence. L’embrasement ayant suivi la mort effrayante de George Floyd l’aurait même achevé. Mais si l’Amérique s’est révoltée avec raison devant cette scène, il n’est pas certain qu’elle se reconnaisse dans la radicalisation de cette protestation, qui a viré à l’émeute et au vandalisme iconoclaste en plus de semer ici et là des foyers d’anarchie comme on l’a vu à Portland. Sur ce terrain, Trump espère rebondir. Il a déjà envoyé ce signal : il fera campagne non seulement contre “Sleepy Joe”, comme il surnomme méchamment Joe Biden, en laissant entendre qu’il est atteint de sénilité, mais contre la gauche radicale qui aurait mis la main sur le Parti démocrate, même si le choix de Kamala Harris comme colistière, qui relève en partie du clientélisme ethnique revendiqué, est censé rassurer l’électorat. »

 

Pascale Clark, avec sa voix crispante qui va plomber encore plus les audiences d’Europe 1, raconte la reconduite de l’Ernotte à la tête de la propagande publique :

 

Et là, on retombe sur le pire de l’idéologie actuelle : l’ernottisme !

« Telle est peut-être la dernière chance de Trump. Car la radicalisation de la gauche américaine est indéniable, comme en témoigne la gauche modérée elle-même, qui s’est récemment soulevée contre la “cancel culture”. Elle trouve son noyau idéologique dans l’université, où s’est imposée la figure de la foule lyncheuse, mais elle n’y est plus confinée. Son univers mental a contaminé tout le pays. La gauche radicale américaine se complaît dans une idéologie qui fait de la haine de l’homme blanc hétérosexuel son principal moteur. Elle fantasme ouvertement sur la mise en minorité des “Blancs”, comme s’il fallait prendre contre eux une revanche historique, ce qui n’est qu’une manifestation parmi d’autres de la névrose raciale américaine qui tend par ailleurs à s’exporter en Europe. »

MBC a retrouvé une citation électoralement désastreuse du pédophile dormant, le surnom mauvais de Joe Biden (qui se réveille en présence de petites filles, le dégueulasse), qui pourrait bien lui revenir dans la gueule...

« On l’oublie mais Biden lui-même, qui a pourtant la réputation d’un centriste, a déjà versé dans cette rhétorique. En 2015, il disait :
“La vague (d’immigrants) continue toujours. Cela ne va pas s’arrêter, et nous ne devrions pas non plus vouloir que cela s’arrête. En fait, c’est l’une des choses dont, je pense, nous pouvons être le plus fiers. (Nous voulons) un flux d’immigration incessant. (…). Des gens comme moi qui étaient de race blanche, d’origine européenne, pour la première fois en 2017 nous serons dans une minorité absolue aux États-Unis d’Amérique. (…) Moins de 50 % de la population américaine, à partir de là, sera de souche européenne blanche. Ce n’est pas une mauvaise chose. C’est la source de notre force.”
Biden se trompait de quelques années. La démographie américaine annonce plutôt ce basculement pour 2043. Chose certaine, plus la campagne se clivera autour de la question identitaire, plus Trump espérera tirer son épingle du jeu. »

Ce calcul démographique fondé sur l’adjonction de minorités agissantes – ou plutôt agressives, voire lyncheuses (féministes, antiracistes ou racialistes noirs, homosexualistes, antifas) – a déjà été utilisé par le parti démocrate en 2016, qui a misé sur tout sauf sur le peuple américain (incluant les ouvriers et les employés), en majorité blanc mais pas que : il y a de plus en plus de Latinos et de Noirs qui se sentent américains avant de se sentir noirs ou latinos. On a vu le résultat. Hillary a fait une crise de nerfs vers 4 heures du matin dans sa suite d’un hôtel new-yorkais à l’annonce des résultats définitifs le 8 novembre 2016.

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le méthode Koué autoappliquée aux plumitifs comme mantra de la doxa du sadocapitalisme subventionneur. Un échange entre pourris qui font le plus de mal possible avec l’argent qu’ils distribuent contre prestation, à des pourris qui postulent qu’on peut en prendre de n’importe qui pour en faire n’importe quoi. Et au sommet de cette pyramide d’immondices le Régime Pourri, avec son appareil d’état corrompu jusqu’à la moelle comme aiguilleur prestataire de service. Les créatures du marais tiennent le haut pavé, mais se voient obligés de mettre sur le marché de leurs turpitudes, des couleuvres et des ficelles de plus en plus grosses pendant qu’ils trouvent de moins en moins de charlatans peu soucieux de laisser leurs sales peaux de vendus dans cette escroquerie, pour les écouler.


  • #2526553

    « Désormais, les sondages semblent définitifs. Si on les croit, Trump sera éjecté de la présidence. »

    ces petits clowns bouffis d’arrogance avaient déjà initialement prévu la non-élection de Donald Trump

    et puis, on a vu leurs tronches chouineuses humiliées lors du résultat qui amena Trump à la présidence
    éh bien, ils n’ont rien appris, ils remettent ça

     

  • C’est le titre d’un prochain film français :
    " Delphine et ses yeux tombants".
    Mais alors, Obama aurait été imposé aux américains ?

     

  • Le 14e amendement porte sur la nationalité (à l’origine "natural born" ne signifie pas "naturalisé", mais né de parents américains (par filiation).
    il interdit aux non-Américains de siéger dans la haute fonction publique. Et il interdit la haute fonction publique à tous les séditieux, tous ceux qui ont soutenu l’ennemi, qu’ils soient des Américains ou pas.
    Obama ne remplissait pas les conditions, à plus d’un titre, pour être sénateur ou potus. Et il fut les deux, grâce au dipstête.
    Kamala Harris est une Hillary number two, la preuve : son repoussant rire chevalin, ou carnassier, ou démoniaque que, dans cet extrait d’interview avec la bien nommée DeGeneres, elle laisse éclater touts crocs découverts, après la blague que voici :
    - Kamala, de ces trois personnes [supposées détestables], dont Trump, laquelle accepteriez-vous de côtoyer dans l’ascenseur ?
    - Faut-il vraiment que l’un de nous deux reste en vie ?

    En bref, je me vois bien l’exécuter.
    https://meaww.com/kamala-harris-on-...


  • Le jour où on connaîtra toute la vérité sur la formation de ces élites politiques, on y croira pas. On a quand même quelques pistes, avec le travail d’Alexandre Lebreton, un livre indispensable. On ne sait souvent rien des parents et de l’enfance de ces gens-là, on sait juste qu’ils émergent mystérieusement pour occuper les plus hautes fonctions politiques.
    La nationalité US de Obama est douteuse.

    Avec Valls naturalisé à 18 ans, la France est petite joueuse. En France c’est plus simple, on met comme président d’authentiques français de souche.

     

  • MBC, grand admirateur des Zemmour, Finkelkraut, Goldnadel et cie, est devenu l’ambassadeur officiel du national sionisme au Québec...,

     

    • L’exportation des "grands intellectuels français contemporains" a commencée, et MBC en est le cheval de Troie.
      Dommage de le voir hurler avec les loups en plein coronabullshit.
      Ils font le ménage dans les médias, trop couteux, et les pions de pseudo journalistes ont tous peur de perdre leur tribunes, ils ne cessent de parler de leur collègues qui ont perdus leur emplois après 20 ans à la radio, etc.
      La purge mondialiste est réelle.


    • Cela est bien malheureux car des jeunes penseurs nationalistes nous n’en avons pas de trop. Voilà d’ailleurs une position qui l’oblige à marcher sur des œufs quand il parle de la minorité anglaise historique au Québec. Combien de fois l’ai-je entendu dire que le projet d’indépendance du Québec doit s’accompagner d’une défense des droits historique de cette minorité.

      Il faut s’avoir que lors de la conquête anglaise de 1760, les Anglais prennent le contrôle du territoire, retourne les élites françaises en France, s’emparent du commerce et dépossèdent les Canadiens de leurs terres et commerces. Il y a 60 000 Canadiens, 300 civils Anglais et 3500 militaires anglais. De peur que la population se joigne à la rébellion dans les 13 colonies anglaise, ils laissent les Canadiens parler français et pratiquer le catholicisme.

      Plus tard, lorsque les juifs immigrent au Québec, ils passent du yiddish à l’anglais comme langue d’usage. Ils comprennent assez vite que les Canadiens sont des nègres blancs d’Amérique dans l’échelle sociale. Ils immigrent en masse au point où dans la première moitié du XXe siècle, le yiddish est la troisième langue parlé à Montréal après le français, langue de la populace, l’anglais qui est la langue des possédants, des marchands et de l’élite, et le yiddish juifs avec qui les anglais font des affaires puisque les juifs adoptent en masse l’anglais et que grâce à leurs contacts New-Yorkais, font de bonne affaires notamment dans l’alcool de contrebande, les bijoux et le "schmata business", la confection de linge. L’amour de l’argent les unis.

      Aujourd’hui le yiddish est mort mais les juifs sont tous devenu anglophones, vivent dans leurs quartiers et tiennent vivantes leurs institutions (Hôpitaux, écoles, etc..)

      Il faut s’avoir que le gros de la « vrai » minorité historique anglophone dont parle MBC à fuit massivement le Québec en 1976 lors de l’élection du Parti Québécois qui avait promis de tenir un référendum sur la souveraineté du Québec une fois élu. Plus de 200 000 familles quittèrent Montréal pour Toronto. Les juifs, qui ont beaucoup de famille à New-York ont préféré rester sans compter qu’ils ne prenaient pas autant à cœur cet affront que les Québécois s’apprêtaient à affliger à l’Empire Britannique.

      Grâce à l’immigration massive que l’on subit depuis 2003, cette communauté anglophone prends de l’expansion. Toujours guidée par des leaders aux patronymes ashkénazes. MBC ne peut l’ignorer.



    • L’exportation des "grands intellectuels français contemporains" a commencée



      la qualité diminue.


  • Ernotte, quel est son réseau ? Seule façon d’expliquer son ascension comme celle de Macron. Avec ses résultats, comment expliquer sa reconduction exceptionnelle ?
    Le gang sioniste ? Lapix-Sadoun est un exemple éloquent.
    A priori, nous pouvons nous attendre à du jamais-vu !
    Bref, une occasion pour jeter sa TV !

     

    • "Ernotte, quel est son réseau ?", faites un peu de recherche généalogique du coté des Brana le nom de sa mère.et vous aurez la réponse, mais même sans avoir à faire une petite investigation du coté Brana vous devriez avoir une petite idée, surtout à ce niveau de responsabilité qui a un certain rapport avec l’anti-racisme et les droits de l’hommiste.


  • Négrophilie plutôt car cette amour des noirs sans limite cache d’autre raison.

    « Je vais faire tomber les États-Unis en finançant des groupes de haine noirs. Nous allons les faire tomber dans un piège mental et leur faire mettre les fautes sur les blancs. La communauté noire est la plus facile à manipuler. »
    Georges Soros déclaration au journal Bild sept 2014

     

    • Super interessant , mais peux-tu donner un lien ?


    • " La communauté noire est la plus facile à manipuler. »
      Dans son ensemble il a raison !
      Un lien ?


    • Le lien :
      « Nous allons les faire tomber dans un piège mental et leur faire mettre les fautes sur les blancs. » venant de Soros (prêt à tout pour arriver à ces fins) la victime est bien Trump (mâle blanc hétéro) dont on lui impose par tous les moyens le problème racial (Obama, puis sa femme ou son mari, Black Lives Matter, et maintenant Kamala Harris, la plus affûtée pour la fin). Et sur ce terrain la terre entière est lobotomisée sur la souffrance de la différence raciale dont on nous a servi des louches entières toute notre scolarité et plus. Je prie Dieu pour que Trump gagne car ça va être très difficile, Inch’Allah. Voilà mon lien !
      PS. je suis un arabe avec la tête bien typée arabe et fière de l’être, à ta disposition.


  • MBC doit sa survie (au Québec il ne fait que des textes d’opinion, comme tout les autres "journalistes") que parce qu’il cite les juifs sionistes que la France nous envoie gracieusement...
    Bref il n’y a personne dans les médias officiels pour défendre le blanc de base au Québec, qui attaqué par la métropole multiculturelle et malade en permanence qui est le seul lieu à coronavirus au Québec, hormis quelques miettes régionales.

     

  • Permettez-moi de louer le beau courage dont fait preuve l’auteur ER de cet article, en visionnant la très sionisto-compatible France 24 et ses petits gnomes, mâles et femelles, qui se repaissent de haine anti-Trump à longueur de temps.
    Pour ma part, je ne regarde plus cette chaine tout à fait hideuse, au physique comme au mental, depuis, au moins 2012, non plus que je n’écoute ses diverticules que sont France 5, TV5 et RFI.
    L’audiovisuel extérieur français n’a, en effet, pas survécu à la prise de contrôle effectué par les réseaux Sarkozy-Kouchner avec la très surévaluée Christine Ockrent à la tête de cet ensemble en 2008.
    De toute façon, plus aucune liberté n’existe dans tous ces domaines en France, cela s’est fait très progressivement, mais inexorablement, mais maintenant le travail est à peu près terminé, la centrifugation est à peu près complète.
    Tout ce qui n’est pas de gauche, ou sioniste est écarté.
    le résultat est beau.


  • Le plus drôle c’est qu’elle n’est pas noire !!

     

  • En parlant de negrophobie : Une nouvelle étude publiée en Suède montre que 76% des viols entre 2013 et 2018 ont été commis par des étrangers.


  • "Mathieu Bock-Côté, le penseur québécois de droite qui monte du côté du Figaro (ou que Le Figaro fait monter car il correspond à l’entreprise nationale-sioniste en cours en France"
    Bock penseur ultra-sioniste, quelle surprise, rien que son nom...mais son visage en dit encore plus sur le personnage.


Commentaires suivants