Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nos vies valent plus que leurs profits ? Pas si sûr !

Si vous ne connaissez pas le site Wilogo, il se présente ainsi :

"NE CONFIEZ PAS L’IDENTITÉ DE VOTRE ENTREPRISE À N’IMPORTE QUI ! Sur wilogo, environ 40 graphistes participent à la création de votre logo".

Approche très accrocheuse pour qui ne veut pas se pencher sur la réalité et l’interface de ce site. Quelle est cette réalité, une bande d’entrepreneurs qui veulent faire passer une image de "bons potes" ayant créé une communauté créative pour la partie visible. Par derrière ? Des gens pas si scrupuleux que ça qui se remplissent les poches sur le travail des autres. Les inscrits sont des graphistes en tout genre, dont des mineurs, qui sont invités à "jouer" à créer un logo à toute nouvelle entreprise inscrite sur le-dit site en faisant la demande. Combien coûte un logo ? 200, 300 euros. cela vous tente ? Savez-vous que les graphistes qui y travaillent ne sont pas rémunérés ? Que le graphiste vainqueur ne touche pas forcément la totalité de cette somme ? Qu’un logo professionnel, adapté et élaboré demande 3 à 5 jours de travail avec sa charte ? A quoi revient l’heure de travail si on prend cela en considération ? Accepteriez-vous de telles conditions de travail dignes des émigrés travaillant en cave (ce qui est déjà scandaleux) ! La censure sur leur propre forum est le lot quotidien : censure des critiques, censure des questions gênantes de leurs inscrits, censure des demandes de compte. Mais aussi la censure qu’ils imposent sur les autres sites de graphistes pros où se sujet est souvent débattu, à coup de menaces de poursuites en tout genre. Quelle belle communauté ! Nous sommes nombreux à nous y être inscrits pour en connaître toutes les subtilités et pouvoir en parler. Nous sommes nombreux, en débutant en free à y être allé sur un coup de blues car la clientèle est dure au départ. mais cela ne dure pas plus de quelques jours face à la mauvaise découverte et au dégoût. Nous sommes actuellement repérés et virés sans avertissement, voire menacés par MP. Notre profession n’est pas une profession de "branleurs". Nous travaillons dur pour fournir une qualité, une réelle créativité et un travail personnalisé et adapté à chaque client. Et nous voulons nous battre face à ce genre de société qui, si elle n’attirait que des pme ... mais attire des grands groupes. Aucune règle n’y est respectée, encore moins le droit d’auteur... Et le plagiat de logos existants s’y voit ! Êtes-vous tenté encore par un produit ultra rabais qui ressemble à celui d’une société existante qui a son copyright ? Et oui, si votre création n’est pas contrôlée au niveau de l’INPI et si elle n’est pas déposée, vous risquez, soit d’être poursuivi, soit de le partager avec d’autres sociétés. Vous comprendrez alors pourquoi un logo coûte plus cher en réalité !

Mais où voulais-je en venir.... à UNIR. Quel UNIR ? Pas celui de Millon, ni du Congo... Celui de LCR, celui qui avait fait un article pour défendre le droit d’auteur, celui contre le libéralisme sauvage ! Quel est le slogan d’UNIR ? " Nos vies valent plus que leurs profits"... En tout cas, ils sont bien génés au téléphone, car là, leur profit vaut plus que nos vies de graphistes ! Et oui ! Ils passent par Wilogo pour refaire leur image ... Quelle belle image à nos yeux ! Et pourtant nous sommes majoritairement de gauche, mais nous ne laisserons pas passer sans ébruiter l’histoire. Le dernier post à ce sujet sur un forum a été annulé suite à leurs attaques répétées. Sur Wilogo, l’accès au dossier UNIR est protégé sur demande du client. S’est-il désisté depuis face à la crainte des retombées ??? Nous n’en savons rien, mais le mal est fait. Quelle belle image de ceux qui se disent 100% gauche !

Mais croyez bien que si Sarko, Le pen ou tout autre parti tente de passer par ce genre de procéder, nous ferons tout pour que cela se sache et le dénoncer ! Nous ne laisserons pas notre métier être dévalorisé à ce point. Nous ne nous laisserons pas tué par des sociétés qui ne sont pas du métier et qui nous mènent à la faillite en faisant croire qu’une semaine de travaille vaut 300 euros TTC !

A ce jour, mon mail à Besançennot est resté sans réponse. Peut-être est-il en vacances ? Moi je n’en ai pas pour pouvoir répondre aux demandes de mes clients à tout moment. C’est cela être pro... Et non casser des prix mérités qui ne sont pas si élevés que ça quand on sait que nous sommes à 350 ou 450 euros de la journée et sans compter les horaires de nuit pour être toujours dans les délais. Mais notre métier est notre passion et "l’idée" qui fait la différence n’a pas d’heure pour s’annoncer.

J’aime mon métier et je le défend. Aujourd’hui je suis écoeurée que ceux qui devraient défendre les travailleurs n’en ont pas plus le respect.


Signé : un déçu de la LCR...