Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouveau record d’achats d’actifs par la Banque centrale européenne

La planche à billets tourne à plein régime : jusqu’où ?

La Banque centrale européenne a acheté pour 24,7 milliards d’euros de dettes la semaine passée, un record, profitant d’une offre abondante de titres bancaires pour poursuivre son programme de soutien à l’économie.

Le montant de la semaine dernière est le plus élevé depuis que la BCE a lancé en 2014 son programme dit d’assouplissement quantitatif (QE, quantitative easing) destiné à réduire les coûts de financement et à relancer ainsi l’inflation et la croissance dans la zone euro.

Le bond des achats, qui compense une activité plus faible de la BCE sur le marché en décembre, a été notamment rendu possible par une offre abondante, comme souvent en début d’année, de titres sécurisés, émis par les banques et adossés à des créances hypothécaires ou des créances des collectivités locales.

« Il y a une raison très simple : il y a enfin assez d’obligations sur le marché pour que la BCE se serve », note Günther Scheppler, spécialiste des produits titrisés chez DZ Bank.

Lire la suite de l’article sur boursorama.com

 


 

L’assouplissement quantitatif : pourquoi, et pour quels résultats ?

 

Record historique battu !

Pour empêcher l’effondrement total du système européen, la Banque centrale européenne a été obligée de racheter 24,7 milliards d’euros en une semaine.

Vous avez bien lu : 24,7 milliards d’euros en une semaine.

Rappelons que pour empêcher l’effondrement total du système européen, la BCE est obligée de racheter :

- des obligations d’État pourries, qui n’ont plus aucune valeur,

- et aussi des obligations d’entreprise, dont la valeur dépend de la soi-disant « croissance économique », qui ne cesse de baisser en Europe.

Lancé en 2014, ce programme dit d’assouplissement quantitatif (QE, quantitative easing) est passé de 60 à 80 milliards d’euros par mois . Mais 24,7 milliards en une seule semaine, c’est un record jamais atteint qui en dit long sur l’état du système financier européen.

Problème :

- Les QE généreux de la BCE n’ont donné absolument aucun résultat économique probant. À part en Allemagne, les entreprises privées de la zone euro ne connaissent pas la soi-disant « croissance économique », qui aurait dû créer des millions d’emplois.

- Les pays membres de la zone euro sont en faillite et ne pourront jamais rembourser leur dette publique…

- … et il n’y a plus que les milliards planche-à-billet de la Banque centrale européenne pour empêcher l’effondrement du système.

- Malheureusement, une banque centrale n’a jamais pu, ne peut pas, et ne pourra jamais empêcher une crise financière. Lors de la prochaine crise financière, c’est toute la zone euro qui explosera, et sa banque centrale avec elle.

(Source : yetiblog.org)

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.