Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouveauté Kontre Kulture : Voltaire - Une imposture au service des puissants, de Marion Sigaut

Voltaire !

Figure des Lumières qui a donné son nom à nombre de collèges, lycées, places et boulevards. Dont on fait lire des extraits, toujours les mêmes, aux jeunes gens de nos écoles, et que l’on cite, parfois à tort, sur les plateaux télé, dans les cours de récré, dans les dîners de famille. Parce que Voltaire c’est cet ami de l’humanité, ce chantre de la liberté, que l’on veut, que l’on doit mettre en avant pour légitimer la démocratie libérale marchande – ou, dirons-nous, la social-démocratie qui lui permet de perdurer – dont nous sommes prisonniers. Il est l‘un de nos geôliers, l’un des gardiens de notre prison mentale.

Alors il faut lire Voltaire, mais le lire jusqu’au bout, le lire tout entier pour le découvrir vraiment, et découvrir dans le même temps le fond de l’esprit de notre époque, son « logiciel » comme nous dirions avec un terme d’aujourd’hui, le paradigme dans lequel nous vivons ou survivons.

C’est ce qu’a fait Marion Sigaut. Elle nous livre ici, toujours citées, toujours sourcées, les pensées intimes de Voltaire, ce qu’il disait à ses amis, comment il se comportait, comment il jugeait ses contemporains ; en deux mots la face cachée et pourtant accessible à qui veut se donner la peine de lever le voile, d’un personnage flamboyant dont le masque commence à s’effriter.

Marion Sigaut est une écrivain et historienne française, née en 1950 et spécialiste du XVIIIe siècle. Elle a écrit plusieurs ouvrages, certains historiques, d’autres plus intimes, a donné de nombreuses conférences que l’on peut voir ou revoir sur Internet, et anime le site marionsigaut.fr.

 

À ne pas manquer, la séance de dédicaces de Marion Sigaut
à Paris le 10 janvier 2015 :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin,une bonne nouvelle dans ce monde de brute...

    Et c’est le moment ou jamais.
    Avec l’affaire charlie, tout les poncifs sont de sorties.
    Et bien sûr ,avec trémolo dans la voix,les fameux :"ils se battaient pour les idées de Voltaire" ,"le pays de Voltaire"....etc etc etc.
    "eh beh ,ils ne connaissent pas les travaux de mde Sigaut" que je me suis dis ...


  • Il faudrait que Marion Sigaut nous fasse une conférence sur l’affaire Sirven et sur l’affaire Thomas Arthur de Lally-Tollendal.


  • Nous y étions hier ma compagne et moi-même et avons été fort aimablement reçus par Mme Sigaut, malgré sa fatigue évidente due à un bon gros rhume. Hélas, le stock de volumes n’était pas suffisant, et nous nous sommes rabattus sur ses manuels d’histoire, excellents au demeurant.


  • Voltaire était, entre autres choses, un mauvais poète, c’est certain. Mais nul n’est parfait ; on ne peut pas être bon en tout, d’autant qu’il touchait à beaucoup d’affaires. Menteur né il est entré dans la légende révolutionnaire comme un porteur de vérités. Chapeau l’artiste. Alors je me permettrais de rendre un hommage à cette crapule dont je ne sais plus qui a dit, apprenant qu’il souffrait de calculs rénaux, que son coeur de pierre lui était tombé dans la vessie, en révélant ce que d’autres ont peut-être déjà trouvé, car il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour cela, l’hommage qui se dissimule dans le nom qu’il s’est forgé lui-même : "O Vil Taré" qui convient bien à ce ramassis d’infamies.