Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Olivier Delamarche : "N’espérez pas revoir de croissance à 3 ou 4 % !"

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le problème dans le discours de Delamarche, c’est qu’il dit la même chose depuis un moment. Cela fait presque un an qu’on regarde à peu de choses prêt les mêmes vidéo avec les mêmes arguments et tournures de phrases.
    Je ne vais pas prétendre que tout va bien, mais la grande faiblesse et qu’on ne sait pas lorsque l’effondrement va avoir lieu. Aucune prévision, même large, même très très large est impossible. Alors moi je pose juste la question ; dans combien de temps viendra cet effondrement économique... 2020 ? 2014 ? fin 2013 ? là on se mouille un peu plus parce que ce petit jeu là on peut le faire pendant des décennies.

     

    • Comment peut-on être sûr d’un effondrement économique généralisé ? La situation de perfusion financière peut perdurer longtemps. Les capitalistes ont-ils intérêt à casser leur joujou ?
      Les énergies vont-elles venir à manquer ? Pas sûr. Un pétrole d’origine abiotique existe peut-être en quantité infinie.


    • @ gloups

      Je crois que le problème est avant tout sémantique. Si l’effondrement était radical et visible : ceux qui peuvent payer ne paieraient plus et ceux qui pourraient se soulever se soulèveraient.
      Il y a bel et bien un effondrement à l’heure actuelle : on le voit. Il suffit de regarder les prélèvements fiscaux tous les mois, de comparer d’un mois à l’autre les prix de divers produits (les billets de train par exemple) et vous verrez que la crise, elle est bien là : indolore car lente (elle ne se fait sentir qu’indirectement, à chaque fois que je passai à Pôle-emploi ces derniers mois ; j’assistais souvent à des pugilats ou des chantages au suicides que je ne voyais plus tôt en 2012)...les gens se plaignent, mais mollement. Il faudra un coup d’aiguillon pour que la réaction se fasse & ça, les institutions feront tout pour (non pas retarder, mais plutôt pour) atténuer l’inéluctable.

      Néanmoins, il peut y avoir des coups d’aiguillons potentiels : les prochaines élections européennes pourraient être assez drôles (imaginez des députés européens du groupe "5 étoiles" à l’assemblée...Ha ! Ça fait sourire !) et là il peut y avoir des changements radicaux, si Aube Dorée l’emporte en Grèce il peut également y en avoir, mais je pense que les autorités feront le black-out sur ce pays comme on le fait en ce moment sur l’Islande...mais tout ça ce seront des changements mineurs.

      En revanche, regardez bien la valeurs de l’euro : si jamais ça baisse trop ... le gouvernement allemand sera bien forcé d’agir ... et à ce moment-là : vous aurez du changement radical...pas dans les médias, pas sur BFM (ils auront juste un message encore plus pathétique) mais néanmoins ça aura un contact de plus en plus direct et surtout visible avec la réalité du petit peuple français.


    • N’avez vous pas remarqué que l’effondrement économique est en train de se produire. 1500 licenciement par jours, ça n’est pas neutre en matière d’économie.

      La crise de 1929 a mis 10 ans a accoucher d’une guerre mondiale.


    • Le discours de M. Delamarche est effectivement le même depuis plusieurs mois.

      La question n’est pas tant de savoir quand le coup de sifflet final va arriver mais bien d’être prêt quand la fin de la partie sera signalée. Il me semble que ce Monsieur nous a prévenu suffisamment à l’avance afin que nous soyons armés pour cette éventualité. L’êtes-vous ?

      Pour la date précise de la survenue d’un tel événement, je me permets de vous retourner votre question : quand allez-vous vous décider à remuer votre gros cul ? Je vous garantis que la réponse à cette question n’est pas anodine.

      Vous avez le pouvoir de changer les choses. Utilisez le.


    • @Extra Ball

      Remuer "mon gros cul" pour quoi ? Sauver l’économie mondiale ? Ou pour partir me planquer comme un lâche de survivaliste avec mes conserves et mon flingue dans ma cabane au fond des bois ?
      Moi chère monsieur si tout s’effondre je me préparerais plutôt à combattre, pas à manger mes boites de conserve pour me cacher pendant que d’autre se battrons à ma place pour mon pays. Le discours survivaliste je l’ais écouté attentivement ; c’est de l’individualisme à en vomir, c’est du libéralisme extrême. Celui qui place sa survivre au dessus de toute chose est quelqu’un de prêt à tout, même aux choses les plus basses et les plus dégradantes. Le confort de la société bourgeoise nous a rendu ainsi ; seule ma vie et mon confort compte. Ce comportement je l’attends effectivement de la part des BHL&Co, mais pas des patriotes... Le survivaliste, c’est celui qui nous avoue sans honte que c’est pas la peine de compter sur lui s’il y a du grabuge. Le survivalisme met sa propre vie au dessus de toute autre chose et moi je crois que c’est la peur de mourir qui nous rend esclave.

      Soit on se revendique de De Gaulle et on part à Londres l’arme au poing, soit on prend sa boite de cassoulet et on va se planquer... et lorsqu’on a plus de cassoulet pour survivre, le seul moyen de prolonger cette survie c’est de collaborer avec le pouvoir quel qu’il soit.

      Si demain l’économie s’effondre, je suppose que la crise deviendra sociale puis politique. On aura alors besoin des forces vives de la nation pour maintenir l’ordre (pas le système politique actuel, je parle d’empêcher le chaos), pour restaurer un ordre juste, débarrassée de ce qui nous aura mener dans cette galère. Parce que sinon les mêmes reprendrons la main pour réimposer leur magistère. Parce que sinon ce sera l’heure des loups et des opportunistes.
      Alors moi je regarde l’histoire ; je regarde les grands moments d’effondrement et je regarde l’attitude de ceux qui on résisté, c’est à dire de ceux qui ont quitté leur "BAD" pour faire face à l’ennemi. Je vous recommande Les Réprouvés d’Ernst Von Salomon qui parle de l’Allemagne de l’après 1ère GM. La révolution, la défaite, les invasions d’autres pays (Polonais, Russes), les révolutionnaires spartakistes, la république de Weimar, les humiliations des alliées. Tout cela a entraîné le soulèvement des Freikorps.
      Ceux-ci dessinaient des crânes sur leur casque comme un défit lancé à la mort, pour dire qu’ils ne la craignaient pas et savaient la regarder en face.


    • c’est vrai qu’il tient le même discourt cela veut peut etre dire que son analyse tient la route et qu’il ne fait pas un 180° dans ses propos non ?Surtout que les dettes de tous les pays continu a des valeurs du PIB de plus en plus importante.
      seules les JP MORGAN et GOLDMAN SACHS font des bénéfices énorme : sur le dos de qui ?
      de nous le peuple mondial esclave.
      la prévision étant difficile car annoncée trop tot , on entend dire "alors vous dites nimporte quoi " et annoncées trop tardivement ,ben c’est trop tard...
      depuis 1913 la FED a la responsabilité de l’émission du dollar, et depuis 100 ans le dollar a perdu 98% de sa valeur je te laisse donc calculer le temps qu’il faudra pour perdre les 2% restant a raison de 85 milliards de dollar de planches a billets par mois.(là est l’énorme arnaque sur la population mondiales qui elle travaille dur pour des miettes et au profit des même ultra-élites qui profites des dollars monopoly)
      de mon coté j’ai racheté totalement une petite assurance vie souscrite en 2007 récupéré l’argent liquide et acheté des pièces argent et or. j’estime pour ma part( cela n’engage que moi) d’aprés les nombreuses vidéos regardées d’économistes intégres et autres que le gros problème monétaire du dollar viendra entre début 2eme semestre 2013 et fin 2014( voir déjà le séquestre des comptes public US depuis le 1er mars).
      je conseil a ceux qui peuvent le faire de récupérer leurs placement en : actions, ou obligations, ou assurances vie ou tout autre PEA PEL PEP CEL et stocker chez soi déjà les billets de banques (et non les laisser sur un compte chèque) puis les convertir en VRAI valeur durable dans le temps en OR ou ARGENT métal CHEZ NOUS A LA MAISON.ceci comme assurance de la petite richesse durement acquise.
      ensuite le futur , surement la théorie du chaos orchestrée avec la mise en place de l’améro et du NWO ...


    • réponse a gloups qui ra répondu a extraball

      je pense que dans le survivalisme il est mis en valeur l’entraide et la mise en communauté des biens et des ressources avec les voisins de son quartier(voir PIERO SAN GIORGIO) contre les voleurs non préparés qui pourrai voler violer et tuer les personnes "préparées" au chaos .c’est donc une maniére de s’organiser contre les émeutes et l’anarchie. l’idée des survivalistes est que cela sera le chaos donc plus d’ordre public plus d’armée alors prendre les armes pour quoi dans ce cas si ce n’est pour ce défendre et défendre sa BAD.


    • @ bravo l’islande
      Peut être pour penser à autre chose qu’à soit même ? Peut être lutter pour son pays ? Peut être lutter pour empêcher un chaos et l’anarchie ? En se sens, il est peut être bien plus responsable de sacrifier sa vie pour la société, que de partir se planquer en ne faisant rien pour empêcher cette chute.
      L’individualisme est tellement encré aujourd’hui dans notre inconscient, qu’il nous est impossible aujourd’hui de se préparer à défendre autre chose que ses propres fesses.
      Le survivalisme tire sa jouissance de l’Homme tout puissant, vivant au sein d’un monde sans Etat et sans lois où seul le plus fort (c’est à dire le mieux équipé et donc le plus riche) gagne. Tout ce qui est en dehors de son groupe proche (proche dont il ne se soucie que par intérêt pour sa si chère survie), il lui voue une haine et une peur farouche. En cela il m’évoque le libéralisme poussé jusqu’à son paroxisme.

      Ne croyez pas que l’armée et la police disparaisse (elles se reconvertissent et servent quelqu’un d’autre, mais ne disparaisse jamais), ne croyez pas qu’il puisse exister une absence totale d’ordre ou de pouvoir. La nature a horreur du vide, voilà pourquoi un autre ordre se substitue toujours à l’ancien, mais il n’y aura jamais une absence totale d’ordre (sauf dans des endroits très localisés et pendant des périodes très brèves). Voilà pourquoi la réponse autarcique et égoïste du survivalisme est largement insuffisante et illusoire car elle ignore et même rejette l’idée de société (ne dépassant pas le stade de communauté). Elle ne prend pas du tout en compte l’existence d’un pouvoir politique cherchant à imposer un ordre aux hommes et ayant une incidence sur nos modes de vie.


  • l’économie mondiale sous perfusion....jusqu’à quand .Le pire est à venir,il faut s’y préparer ,lorsqu’on attendra le stade de non retour,le choc frontal sera indescriptible et incommensurable .


  • Et c’était le sketche hebdomadaire d’Olivier Delamarche. Bientôt à l’Olympia dans une rétrospective hilarante : "La fin du monde économique a déjà eu lieu, pouet-pouet !"

     

    • Je me demande comment tu peux ’pouet péter’ plus haut que ton QI quand, par exemple, on constate qu’aux US, 50 millions de personnes en viennent à quémander de quoi manger à leur gouvernement.

      Ce genre de ’sketche’ (sic) ne me semble pas offrir de perspective ’hilarante’, sauf dans le cas où les gaz gouvernementaux verraient leur composition améliorée à l’avenir ...


  • Olivier avec Laurel et Hardy, les deux prix Nobel d’économie qui ont juste un bep commerce de proximité.

     

  • On pourrait faire 1.5%, 2% voir 3% de croissance,
    mais faudrait un modèle libéral très poussé :
    - baisse gigantesque des impôts/charges/taxes
    - flexibilité
    - régime drastique de l’Etat (voir privatisation ou ouverture à la concurrence privée).

    (Ce que Ron Paul et Nigel Farage proposent, avec en + le retour à l’étalon or sans FED pour R.Paul)

    Ce qu’ils ne feront pas : ils ne font que augmenter les impôts et baisser à la marge le poids de l’Etat.

     

    • Merci beaucoup !

      Voila comment en 3 demi lignes tu as résolu le problème de la croissance !

      Je vais pouvoir dormir tranquil !

      Mais tes messieurs t’ont prévu une croissance sur combien de temps au fait ? Illimitée ? donc ton problème reviendra une fois ta croissance terminée je crois non ?


    • Tien, un libéral. Vite capturons le pour le mettre dans un musée !


    • @Anthony75
      je ne suis pas un mercantiliste socialiste, ils savaient il y a 70 ans, 100 ans qu’on inventerait internet, les portables, les panneaux solaire etc ? Oui la croissance potentiel, par l’innovation, la recherche, la science est infinie. On peut moins produire mais faire du qualitatif et le vendre mieux, de plus la France est un petit pays qui se voit ouvrir un marché mondial, on a de quoi vivre... si on adapte la France pour ça. C’est comme mettre une souris face à une montagne de gruyère.

      Vous croyez que Merkel, Sarkozy, Obama sont libéraux ? Vous ne connaissez rien au libéralisme. Les libéraux sont les Ron Paul et autres qui se battent pour la démocratie, la prospérité, les libertés face a ces tenants de la globalisation qui sont keynesiens, socialistes, ordolibéraux, monétariste, social-mercantiliste selon comment ça les sert eux et les banques et les grands groupes. Soral l’avait compris en disant "nous ne sommes pas dans un monde libéral économiquement, mais dans un monde libéral philosophiquement". Je ne crois pas que Soral soit pour l’écrasement des peuples sous l’impôt, pour les monopoles corporatistes des grands groupes et de l’Etat obése aux mains des politicards et des banques tenants de l’argent monétarisé.

      Si nous étions vraiment dans un pays libéral, nous ne serions pas dans la merde. Vous auriez un salaire complet (3000€ au lieu de votre SMIC) il n’y aurait presque pas de chômage etc, ce qui n’empêcherait pas de faire des filets de sécurité étatique pour les + démunis. (santé, retraite, formation, sans imposer un système unique étatique et de pompe fiscal pour les 90% d’autres). Un Etat qui pompe 57% du PIB ne peut pas vivre longtemps, il s’appauvrit, il faut en laisser un peu (beaucoup) dans les poches des travailleurs et entreprisent, is savent mieux se qui est bon pour eux que l’Etat.

      Lisez Ron Paul, Bastiat (génie français du XVIIIème), Say, Hayek, Mises.

      Oui si demain vous baissez massivement les prélèvement en tout genre (charges, taxes énergies, impôts) et modernisé le droit du travail, de l’immobilier, (de la monnaie aussi !), vous aurez une croissance folle, des marges restaurées pour les entreprises, donc de l’investissement, de l’innovation, donc de l’emploi, donc de la consommation. Seulement comme + personne ne connait rien à l’économie ils croient que pour augmenter les recettes de l’Etat il faut augmenter les impôts.. logique pour un enfant de 4 ans, par pour un adulte érudit (cf courbe de Laffer)


    • Finalement, les libéraux sont vraiment l’alter-égo des communistes.
      Quand ça commençait à se casser la gueule dans les années 70, c’était parce qu’on ne faisait pas assez de Communisme. Et puis finalement non, c’était pas du vrai communisme de toute façon.

      C’est un peu pareil chez les libéraux, jamais assez libéral, trop socialiste. Vous avez ce point commun, les communistes rêvent de cette société sans classe, sans état. Vous avez votre petit monde aussi, celui d’une concurrence libre et non faussée, sans concentration des richesse, sans monopoles, oligopoles...
      Après tout, les chrétiens aussi eux ont leur paradis.


    • @Aveuglement ou Possible,

      Tu es érudit, si tu le dis. Certes, et quand bien même, l’intelligence te manque pour comprendre les outils que tu manies.
      .
      Tu mélanges les concepts et attribues les bienfaits d’un retour à l’or à toute une panoplie de merdasses néo-libérales auxquelles tu l’associes. Ta "modernisation" du droit du travail ça s’appelle comment en bon français ? Transformer la terre entière en esclaves chinois. Tes références, là, "Ron Paul, Bastiat (génie français du XVIIIème), Say, Hayek, Mises", comme par hasard, même technique, on mélange le roi des connards HAYEK (professeur et mentor de Friedman, le père de l’école funeste de Chicago, les Chicago-boys) avec d’autres quidams. Hayek était une merde infâme, lis-le si ça te chantes et allumes-lui des cierges, pour ma part il est bien où il est, 6 pieds sous terre (physiquement) et son âme bien plus profond encore, et c’est mérité mille et mille fois.
      .
      Pour ta croyance béate en la science : a) les découvertes ne sont pas assurées pour tomber quand on en aura besoin. b) ces découvertes sont peut-être déjà là, mais ce n’est pas le plan de nos maîtres de nous laisser ne profiter. C’est pour eux.
      .
      Tu craches sur les prélèvements et la solidarité mais tu n’as pas lu ni écouté Bernard Friot, qui a une autre stature que ton piètre discours de soi-disant "érudit".
      .
      Je ne retiendrai que ta référence à l’or. Malheureusement tu omets de mentionner Ental FEKETE, le vrai spécialiste mondial de l’or. FEKETE qu’il te faut lire d’urgence pour comprendre le sujet car ton aveuglement est fort possible.


    • Tout ça pour 3% de croissance ? Sachant que 3% ne feront probablement pas baisser le chomage. Cest dur.


    • Je remercie aveuglement de poser les bases de ce qu’est réellement le libéralisme, et non une bouillie de conneries souvent relayé dans les commentaires du site en général. Le libéralisme n’est pas responsable de tout les maux, il serait même très lié à une sortie de crise.

      C’est d’ailleurs pourquoi j’écoute toujours M Soral, car il est finalement dans un rejet profond du système étatique omniprésent. Je suis content qu’il puisse s’exprimer librement par le biais d’Internet du moins.

      N’en déplaise à certains il y a des libéraux qui parcours ce site, et bien qu’il est énormément de contradiction philosophique, avec l’essence libéral, les sources de certaines documentation sont bonnes et très instructive.

      Je m’achète prochainement un bouquin d’Ayek, j’aimerais comprendre l’ordre spontané dont il parle, je voudrais lire le personnage.

      Mais définitivement arrêtez de tirer à boulet rouges sur les libéraux, il fustigent autant que vous le système dans lequel nous vivons. Les différentes relancent économiques, les interventions étatiques pour sauver les banques NE SONT PAS d’inspiration libéral. Elles ont toute à voir avec un socialisme de connivence, nous apportons presque la même critique au gouvernement Sarkozy président des grands patrons.
      comme le dit Soral assez souvent "C’est plus compliqué que ça"


  • le gaz de schiste amènerait de la croissance ? c est nouveau ?


  • Olivier Delamarche va finir par ne pas plus être invité sur les chaînes officiels....Comme Bassam Tahhan.


  • Quand le journaleux de BFM a prétendu que les marchés américains étaient proches des niveaux records du Dow Jones , Olivier Delamarche aurait dû lui faire remarquer que c’était loin d’être le cas du CAC 40.

    Ce qui prouve que la planche à billet ne bénéficie qu’aux USA au détriment des européens qui ne sont que des vassaux à leurs bottes .


  • Très mauvais, Delamarche, cette semaine, pourtant il me semble qu’il est extrêmement facile de désamorcer la baudruche des gaz de schiste (c’est une bulle spéculative comme une autre, qui, lorsqu’elle pétera, éclaboussera tout le monde et bien violemment). Surtout l’énormité sur les états où il y a 1% de chômage à cause des gaz de schiste, c’était vraiment une perche tendue très facile à prendre, c’est des emplois d’exploration et de spéculation (et certainement pas d’exploitation et d’exportation) financés par les investissements des couillons de riches qui lisent les revues scientifiques et économiques qui leur racontent que les États-Unis seront énergétiquement indépendants demain matin grâce à des réserves énormes qu’on aurait découvert. Tout ça c’est de la spéculation, du vent, des fortunes colossales qui disparaîtront, ça n’aboutira à rien, et tout s’écroulera un jour ou l’autre de façon extrêmement brutale. Si ça n’arrive pas, je pense qu’au bout des quelques premières années, si ce n’est pas des premiers mois d’exploitation sérieuse du gaz de schiste, les retombées environnementales seront tellement rapides, violentes et désastreuses, qu’ils n’auront pas le choix, par réaction instinctive, d’arrêter ce cirque.

    Peut-être Delamarche ne connait-il rien d’autre à tout ce qui ne touche pas strictement l’économie ? Et qu’il ne travaille qu’avec des chiffres ? Parce qu’autrement, c’est vrai que les cerveaux des gens, et particulièrement des gros porte-feuilles investisseurs, ont été bien lavés avec la propagande antiscientifique sur les gaz de schiste, et font circuler l’argent, le fournissent, acceptent d’investir à pertes en espérant gagner un max d’ici plusieurs années, des décennies s’il le faut. La flambée sera spectaculaire.


  • La FED est un casino truqué : Philippe Béchade, BFMTV

    http://www.youtube.com/watch?v=MjOX...


  • J’aime beaucoup Olivier Delamarche parce qu’il a eu le courage de dire quand juin 2012 le CAC 40 va passer à 2000 points....
    Sa logique était très bonne mais l’europe a décidé d’injecter de l’argent parce que le choc aurait été trop dure à supporter pour les ménages....
    Depuis l’europe injecte avec le soutien du MES ; ceci permet à la bourse de ne pas tomber....
    Logiquement l’europe sera obliger d’injecter encore une grosse somme d’argent qui ne passera pas inaperçu avant l’été car la bourse risque de chuter vers les 2500 points...
    Le MES risque de faire parler beaucoup dans la communauté européenne dans les prochains mois...
    Des ménages sont en jeu mais aussi les décisions de la commission européenne qui enclin à jouer sur le moral des citoyens avec les mouvements en afrique peut décider de laisser cette été le CAC 40 revenir à 2500 points.....


  • Alain Madelin a vu la lumière et il est formel, l’hyper-croissance c’est maintenant.



    Et si l’on abandonnait un temps notre quotidien économique morose pour une brève excursion dans un futur somme toute très proche, disons une dizaine d’années, en observant de plus près les tendances lourdes qui, aujourd’hui, dessinent un nouveau monde ? De ce voyage dans le temps et l’espace, on ne peut revenir qu’avec une bonne nouvelle ! C’est une très forte croissance - sinon même une hypercroissance - qui s’annonce.




    http://www.latribune.fr/actualites/...

    Version audio (Les Experts / BFM) :
    http://www.boursorama.com/actualite...


  • ils disent tous la même chose depuis 3 ans, que ce soit Jovanovic, San gorgio ou Delamarche...à force, ça devient pathétique, risible ! à coups de perfusion, d’écriture comptable, de nouvelles normes comptables, nos dirigeants peuvent retarder cette catastrophe finale de 10 ans au moins..


  • gaz de schiste qui déjà demande beaucoup d’énergie pour l’exploité sans compterles dommage écologique causé par cette extraction.
    voir le blog remarquable sur le pétrole (entre autre) de MR Jean Marc JANCOVICI :
    http://www.manicore.com/contact.html


Afficher les commentaires suivants