Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche : "Les gens en ont marre qu’on les prenne pour des cons !"

Face à face entre Olivier Delamarche, associé-gérant chez Platinium Gestion, et Emmanuel Lechypre, éditorialiste de BFM Business. Émission Intégrale Placements, du lundi 2 janvier 2017, sur BFM Business.

 

Quelles perspectives sur les marchés financiers pour cette nouvelle année ?

Visionner la vidéo du débat ici

 

Quelles tendances lourdes pourraient impacter la conjoncture économique cette année ?

Visionner la vidéo du débat ici

 

Comprendre l’économie mondialisée, avec Kontre Kulture :

Olivier Delamarche, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On verra si les gens le sont vraiment, dans quelques mois.


  • Le p’ti gros à lunettes pourrait figurer sans caricature dans une BD de Gotlib.


  • Oulah même le présentateur Cédric commence à avoir un doute sur "année paisible" de Lechypre ? Lui aussi exprime des incertitudes ?

    Cédric normalement toujours dans la "positive attitude" comme son acolyte "Guillaume", doute ?

    Punaise Delamarche va être fiché et banni si il arrive à faire douter les plus incrédules.


  • c’est toujours pareil, ces hommes pleurent sur les conséquences de ce qu’ils ont crée, la croissance absolue dans un monde fini. Sauf que, c’est impossible... Cela fait deux ans que je suis delamarche et c’est toujours la même, il défend un modèle qui est mort i.e : reste chez toi à rien faire et l’argent va rentrer tout seul. Investis et tu seras riche. Leur modèle est mort.Et c’est tant mieux, le retour de Notre Seigneur Jésus Christ le Véritable montrera notre chemin.

     

    • Cela fait donc deux ans que vous le suivez, dixit vous-même, et vous comprenez l’inverse de ce qu’il dit. Faut le faire tout de même !


    • 1_C’est quand même lamentable de mettre J.C. dans vos délires d’analyses finacières....
      2_ Il faut juste remarquer que Delamarche plaide ici la cause du peuple d’un bout à l’autre de l’émission, et pas celle de son porte-monnaie. Même si c’est un leurre, c’est un fait.
      3_ Il faut faire aussi attention à cela : c’est peut-être Shiva ou Bouddha ou un de nos huit cents Dieux qui vont revenir mettre de l’ordre.... Désolé, nous n’avons pas encore reçu leur agenda précis.....
      4_ Enfin, Delamarche ne défend aucun modèle, il ne fait que tenter de donner son ressenti (qui peut-être discutable et discuté ).


    • Entièrement d’accord avec Eric... .
      Delamarche, excellent comme à son habitude, confirme l’intention du système : piquer l’argent des épargnants (le peu qui nous reste).


  • Ils ont juste a ne plus se comporter comme tel !


  • Olivier emporte comme toujours la conviction sur le fait que les chiffres sont complètement " bidouillés " , ses démonstrations sont implacables .


  • Comme dirait P. Jovannovic :

    "Les noms des gens sont parfois prophétiques."

    Comme M Trichet à la banque de France, ou encore M. Panicos (!) à la tête de la banque centrale chypriote... (Chypre)

    Et la on a M. Lechypre (!) qui dit que tout va bien !

    Juste MDR !!


  • Olivier aborde un vrai sujet qui est la mise en place d’un contrôle mondial des citoyens sous couvert de lutte contre le terrorisme et le passage aux monnaies électroniques pour la mise en esclavage des populations. Ce sont les banques qui dirigent le monde et plus les gouvernements. C’est pour cela qu’il dit qu’on est plus en démocratie. En effet, c’est l’accomplissement d’un projet biblique à long terme.


  • C’est intéressant les analyses de Delamarche Sur ce fameux BLS.
    Manifestement y à une entourloupe dans les chiffres officiel, une croissance de la consommation alors que transport et fret sont haut plus bas c’est incohérent. Les marchandises n’arrivent pas toutes seules dans les rayons des magasins et sur les étals des marchés.

    Et puis le pompom, j’apprends que la croissance aux US était de 1.8 au premier trimestre de 2008 et qu’elle à été révisé, 4 ans plus tard, à -2.7%.
    C’est la qu’on voit à quel point ils nous prennent vraiment pour des cons.

    Delamarche à l’air d’être un homme honnête mais j’ai l’impression que la seule chose qui le dérange au fond c’est que les américains et les banquiers cosmopolite arnaque le monde entier avec leurs magouille financière. Mais l’économie casino de la bourse et le fait qu’elle soit relié à l’économie réelle en la parasitant ou le fait que la création monétaire induise de la dette, ou même l’usure, ca n’a pas l’air de le déranger plus que ca.
    Du coup, c’est vrai qu’il à une critique intéressante sur les dérives du capitalisme triomphant, parce que comme c’est un gars sérieux ca l’agace de devoir travailler avec des chiffres bidonnés. Mais c’est tout...


  • "Ce qui me rassure, c’est que ce serait une première historique"


  • Le capital vit de l’usure. Soral le dénonce, et vous essayez d’ériger Lamarche en dissident ?! Les meilleurs mesure à prendre, pour des gens intelligents et probes, serait de ne plus spéculer, de ne plus prêter et de ne plus emprunter !!

     

    • Ne soyez pas excessif. Et cessons de jouer avec des mots valises où chacun fourre tout et n’importe quoi au gré de ses humeurs et de ses inclinations personnelles. Sortons aussi du manichéisme. Cet Olivier Delamarche est quelqu’un de critique et qui a un ton de franchise assez salutaire, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, loin s’en faut. Ne lui en demandons pas plus car à la place qui est la sienne, c’est déjà plus que bien. Posons-nous plutôt la question de savoir ce que nous faisons à notre place. Qu’est-ce que vous faites, vous ? Qu’est-ce que je fais moi ?


    • Très juste,

      Les spéculateurs même lucides n’apportent pas d’altenative au capitalisme. Lamarche mange bien au même ratelier.


    • Pour être aussi affirmative et fine que votre " collègue ", sans doute pourrez-vous développer de manière précise sur l’activité professionnelle et les conseils de ce Delamarche. Et ainsi, sait-on jamais, sortir des caricatures manichéennes de type ado. On peut rêver.


  • Comme à l’habitude, le décalage entre une ’analyse’ socio-économique d’OD, et une analyse économique pure, avec ce que cela soulève d’échanges antagonistes. Le vulgum pecus n’existe sur le plan économique que comme ’acheteur’ potentiel, avec les fluctuations économiques liées à sa situation (simplement il ’achète’ plus ou moins). Des fluctuations sur lesquelles spéculent les bourses afin de tirer des revenus des écarts entre ventes et achats. Les bourses ne labourent, ne sèment, ni ne moissonnent, elles achètent et vendent du papier, depuis une autre dimension du monde des hommes. Un endroit où elles tirent à elles le réel, le monétisent, et encaissent les écarts. Il en sera ainsi jusqu’au moment où on choisira le watt comme étalon de valeur.


  • Quelque qu’en soit l’explication il est désormais extrêmement clair que l’objectif principal est aujourd’hui de rapatrier un maximum d’argent sur les comptes en banque ; de gré ou de force !

    Pour ma part ça fait longtemps que je systématiquement à découvert.... et que mes quelques malheureux avoirs ne sont plus à la portée du banquier.


  • Enorme comment Delamarche a fait manger son chapeau à Boss Lechypre, le Jefferson Davis Hogg des économistes ! Et une PLS en direct, une ! :D


  • Les riches doivent partager car l’argent ne leur appartient pas contrairement à se qu’ils croient..


  • Bravo à Olivier pour son passage sur la démonétisation ; il va encore plus loin que d’habitude dans son argumentaire, et c’est tout à fait salutaire. Quand je vois ce pauvre Lechibre qui n’ouvrira sans doute jamais les yeux sur la réalité (je le plains), j’ai peur, car je sais que des milliers d’individus similaires sont aveuglés, par égoïsme ou par bêtise, sur la situation réelle. Et je suis pessimiste finalement sur notre pouvoir à changer les choses...
    Soral a raison, et Delamarche a raison.


Commentaires suivants