Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche sur les chiffres de l’emploi aux États-Unis et les tests de résistance des banques européennes

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’habite et je vais souvent aux États-Unis, Delamarche exagère : il reste une classe moyenne, même si beaucoup de pauvres existent aux É-U et que les familles doivent travailler de plus en plus (deux salaires plutôt qu’un comme dans les années 60) pour s’en sortir.

     

    • Désolé mais je ne peux abonder en ce sens. Je traverse les USA tous les ans. J’y ai travaillé 4 ans. Je connais une vingtaine d’état, j’ai de la famille partout, californie, état de new york, kansas, floride, caroline, etc. Les seuls à avoir vu leur patrimoine et leur richesse ce sont ceux de l’état de new york. Tous les autres tirent la langue après avoir eu un âge d’or depuis les années 50. Il suffit de comparer le nb hallucinant de SDF en augmentation constante et là ça parle.


    • Réveille-toi, tu n’es pas choqué, deux salaires plutôt qu’un, un peu de bon sens voyons...
      Au fait la superficie des EU : 9 826 675 km²
      Tu es allé partout ?


    • En Grèce aussi, il reste une classe moyenne... En France il reste des emplois... Delamarche est aussi pessimiste car il parle des chiffres en moyenne qui sont catastrophiques aux US : hausse des chômeurs, hausse des food stamp, hausse de l’endettement, poursuite du QE ad vitam eternam.
      On pourra toujours dire qu’après une catastrophe il reste des survivants mais ça n’enlève rien au fait que la catastrophe a eu lieu et parler d’incident à la place.


    • Les USA ne sont pas un pays mais un continent et, à part au niveau linguistique, il y a plus de différence entre un américain du middle-west & un new-yorkais ou un Californien qu’entre un irlandais & un espagnol.


  • La vache ! RIP Olivier ! Je doute qu’il revienne un jour sur le plateau de BFM avec des verites comme celles-ci ! Et l’autre "peintre" qui se demonte pas un instant avec son monde de bisounours...Là, c’est plus un grand ecart, entre les deux "visions"...Moi j’ai choisi depuis longtemps et vous ??
    C’est fabuleux quand meme le Riez qui dit que les autorités financieres "vont faire plonger" des banques pour ameliorer leur image.What else ??


  • Il est dommage, d’après moi, que monsieur Delamarche ait l’air de perdre son sang-froid...
    Pourtant ses interventions sont pertinentes, bien qu’elles ne nous apprennent plus grand chose du désastre économique qui arrive à part nous confirmer QU’IL arrive.

    En réalité, à ce stade d’écoute et d’évidence d’un monde qui s’effondre il y’a clairement deux type de spectateurs...ceux qui savent et ceux qui ne veulent rien savoir. (ou : ceux qui n’ont pas de fenêtres chez eux).
    Dans les deux cas, ce type de discours me semble, aujourd’hui, obsolète, et ne mérite plus, à mon sens, d’être relégué au rang d’information capital sur EetR.
    Cependant, la qualité du travail de ce site est inégalé en termes de rééducation médiatique, culturelle et j’en passe. Un grand merci donc à toute votre équipe.


  • j avais écrit il y a plus d un an que le jour où Delamarche ne passerait plus sur BFMBusiness , là il ne passe plus que toutes les 3 semaines , Ca voudra dire que le marché va chuter. Dc ca n a pas raté...Ca va faire trs tres mal...