Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

On s’embrasse et on oublie

La chronique judiciaire d’E&R

On s’embrasse et on oublie est l’émission de chronique judiciaire d’Égalité & Réconciliation. Pour ce premier numéro, les journalistes d’ERFM Vincent et Xavier recevaient Alain Soral et Maître Damien Viguier dans le but de décrypter le récent procès Klarsfeld.

 

Bonne écoute à tous !

 

Écouter l’émission :

 

Lecteur alternatif :

 

 

 

Sur la soumission des institutions françaises au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement judiciaire contre Alain Soral :

 

L’affaire Klarsfeld, sur E&R :

Se procurer chez Kontre Kulture Musique
le morceau entendu en fin d’émission :

 

Pour soutenir ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1678777
    le 06/03/2017 par Henri IV
    On s’embrasse et on oublie

    Dans ces conditions « Je suis Henri Co ».


  • #1678784
    le 06/03/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    On s’embrasse et on oublie

    "On s’embrasse et on oublie"

    Oui, mais les chiens ne font pas des chats.
    En région parisienne, il m’arrive de voir des graffiti "Ni Pardon Ni Oubli".
    Récemment accompagnés d’un "Justice Pour Théo", ou d’un postérieur "Clément".

    Et c’est systématiquement très mal branlé, les mecs ne savent même pas tenir une bombe de peinture.
    Alors, comprendre la notion de "pardon"...
    De même pour "l’élite" suprémaciste qui manipule ces abrutis.

    Les Klarsfeld se sont enfermés d’eux-mêmes dans leur ghetto.

     

    • #1678930
      le 06/03/2017 par réGénération
      On s’embrasse et on oublie

      Exact, autant je comprends le combat de Soral et je lui reconnais des qualités de courage, et de combattant, mais objectivement il se bat contre des fous furieux à qui on ne peut faire entendre raison, puisque notre raison à nous c’est la morale, et que eux sont motivés par le mensonge !

      Et là je me demande si combattre le mal n’est pas en fait l’enrichir. Si c’est le cas, le combat de face n’est pas la bonne méthode...


    • #1680478
      le 08/03/2017 par vat.lozem
      On s’embrasse et on oublie

      @réGénération
      Oui, c’est hélas possible, peut-être que combattre le mal c’est l’enrichir.
      Mais la vraie richesse est ailleurs, puisque que le combat de Soral offre la rédemption à ceux, chaque jour plus nombreux, qui le découvrent, puis le soutiennent.


  • #1678787
    le 06/03/2017 par Mo’Truckin’
    On s’embrasse et on oublie

    Émission exceptionnelle, à plus d’un titre.
    Merci aux participants de nous éclairer, nous les adhérents, sympathisants ou simples auditeurs, sur les déboires judiciaires d’Alain.
    Les infos et explications que vous nous communiquez sont d’une richesse sans commune mesure.
    Malgré le sérieux et la gravité de la situation, j’ai bien ri en écoutant la chanson d’introduction ! :)
    Mon Dieu, vous me faites un bien fou et me permettez de garder espoir dans ce monde de dingues ...
    Merci.


  • #1678790
    le 06/03/2017 par Mr I
    On s’embrasse et on oublie

    Du très haut niveau....Un instant rare de lucidité sur l’état de notre système social.


  • #1678803
    le 06/03/2017 par fabien
    On s’embrasse et on oublie

    Et oui, Alain....On est en plein dedans !

    La guerre c’est la paix
    La liberté c’est l’esclavage
    L’ignorance c’est la force
    (....)
    Dans un sens c’est sur les gens incapables de la comprendre que la vision du monde qu’avait le PARTI s’imposait avec le plus de succès.On pouvait leur faire accepter les violations les plus flagrantes de la réalité parce qu’ils ne saisissaient jamais l’énormité de ce qui leur était demandé et n’étaient pas suffisamment intéressés par les événements publics pour remarquer ce qui se passait(.....)
    Ils avalaient simplement tout,et ce qu’ils avalaient ne leur faisait aucun mal car cela ne laissait aucun résidu,exactement comme un grain de blé, qui passe dans le corps d’un oiseau sans être digéré.

    1984 George Orwell

    A part ça, vous prenez la 1ère photos que vous trouvez sur Google de Bader, Klarsfeld fils et Klarsfeld père...et là, la théorie de Darwin !


  • #1678811
    le 06/03/2017 par The Médiavengers
    On s’embrasse et on oublie

    Très instructif, à défaut d’une juste instruction.


  • #1678823
    le 06/03/2017 par alias
    On s’embrasse et on oublie

    Jadis on connaissait le "crime de lèse-majesté", mais il n’y avait qu’une seule Majesté par royaume . Aujourd’hui rien qu’en France il y en a 600 000 . Ca craint .

     

  • #1678826
    le 06/03/2017 par Phil
    On s’embrasse et on oublie

    C’est vrai que la ressemblance entre A Klarsfeld et Andreas Baader est incroyable ! Ironique...

     

    • #1679168
      le 06/03/2017 par Seb
      On s’embrasse et on oublie

      Aucune ironie, selon toute vraisemblance c’est bien son père.


    • #1679170
      le 06/03/2017 par Gilles
      On s’embrasse et on oublie

      Ce secret d´alcôve, pas même connu du tout Paris, est plus qu´une bombe, à moins qu´Arno ne démente, ce qu´il va faire n´en doutons pas.
      Sur l´échelle de Richter de la folie, ca vaut bien les fioles d´anthrax de Colin Powell, ou Ben Laden qui tout seul depuis sa grotte, fait tomber deux tours.

      On vient d´apprendre que Arno Klarsfeld, est peut-être, le fils d´Andreas Baader. Je vais me prendre une bière tiens.


    • #1679229
      le 07/03/2017 par goy pride
      On s’embrasse et on oublie

      Je ne suis pas convaincu que Baader soit le père d’Arno. Sur la photo de couverture des mémoires de Beate et Serge Klarsfeld on peut voir ce dernier avant qu’il ne devienne obèse et il y a bien une ressemblance entre Klarsfeld junior et senior. Entre parenthèse, un enfant peut exhiber le phénotype soit du père, soit de la mère, et plutôt souvent un mélange des deux. Cela peut aussi sauter des générations, c’est à dire qu’un enfant ressemblera plus à un de ses arrières grands-parents plutôt qu’à ses propres parents...la loterie génétique peut réserver des surprises...et puis ne perdons pas de vue le facteur environnemental, le petit Klarsfeld doit être adepte de la gym, doit avoir un régime alimentaire spécifique et de toute évidence semble aussi amateur d’une certaine substance poudreuse blanche réputée pour ses vertus stimulante et coupe-faim...


    • #1679277
      le 07/03/2017 par Gilles
      On s’embrasse et on oublie

      Goy pride,
      Très pertinent, mais jamais vu Alain Soral sortir une bombe pareille sans avoir des billes. Pis, une connerie pareille, ca lui coûterait très chere, ne serait-ce qu´en terme de crédibilité.
      " Léa Salamé est la fille d´Elvis, Glucksman est l´enfant caché de Trump. "
      Ce truc de guedin, est probablement vrai. Vais me reprendre une bière.
      Andreas Baader, la RAF, Hans Martin Schleier merde quand même.


  • #1678861
    le 06/03/2017 par réGénération
    On s’embrasse et on oublie

    Léon Trotsky "Leur morale et la nôtre" serait à rééditer chez... KontreKulture par exemple, çà permettrait de mieux comprendre BHL et ses amis et anticiper leur projet de "paix mondiale".


  • #1678872
    le 06/03/2017 par réGénération
    On s’embrasse et on oublie

    Moi j’aurais tendance à penser que l’ordre sur Terre, la stabilité, doit être soumise à l’ordre du Ciel, divin, mais comme l’Église a échoué dans sa mission, on a tiré un trait sur cette possibilité et on se contente de dire platement "la religion c’est pour le privé".

    C’est pour çà que nos ennemis l’emportent, et vont l’emporter, car du coup on se retrouve dans une lutte horizontale marxiste, on ne sort pas de ce cadre !

    Ce ne sont pas simplement des ennemis ordinaires qui auraient les mêmes armes que nous et où nous aurions une chance : le rapport de forces est totalement disproportionné, et de plus en plus déséquilibré.

    En attendant nous avons depuis peu de nouveaux moyens d’agir, suffiront-ils à inverser la donne ? Si les réseaux font passer de l’intelligence et de la qualité, peut-être.


  • #1679039
    le 06/03/2017 par Georges 4bitbol
    On s’embrasse et on oublie

    Je confirme pour "Nuremberg" de Maurice Bardéche, le livre le plus étonnamment prémonitoire, s’y trouve même le phénomène des "migrants" et de la priorité
    étatique qui leur est fournie.
    On comprend mieux ce projet milénarium criminel d’état mondial sous domination communautaire, que l’on perçoit de toute part de plus en plus nettement et qui suinte la pathologie mentale la plus alarmante.


  • #1679058
    le 06/03/2017 par cernunnos
    On s’embrasse et on oublie

    C’est une mafia et rien d’autre, une mafia qui à pris le pouvoir total sur les masses via les médias, la finance, la politique, la justice, les forces de l’ordre.

    Tant que la plèbe de fond ne se lèvera pas avec une énorme violence légitime : rien ne les arrêtera.

     

    • #1679345
      le 07/03/2017 par Georges 4bitbol
      On s’embrasse et on oublie

      Une mafia avec un fond religieux, ça tombe bien, le bien par le mal, avec nuance : le bien pour soi, le mal pour les autres. Cette frénésie de consanguinité et de racialisme s’explique aussi par ce dogme.


  • #1679066
    le 06/03/2017 par James Fortitude
    On s’embrasse et on oublie

    Soral il faut continuer a lutter mais pas frontalement contre ceux qui gagnent tout le temps grâce a leur clones chez les magistrats, chez les journalistes, les médias, chez les politiques...

     

    • #1679193
      le 06/03/2017 par paskl
      On s’embrasse et on oublie

      "Démasquage de l’entreprise politique". La prise de risque assumée est celle de Alain Soral depuis des années maintenant.
      Comme pour Dieudonné, elle est une forme de sacrifice qui permet à beaucoup de personnes d’ouvrir les yeux sur l’état réelle de la situation actuelle. De plus les accusateurs d’Alain s’y prennent de façon tellement caricaturale que cela fait de plus en plus tâche.
      Évidemment, il faut accepter les coups portés, ce qui n’est pas à la portée du premier venu. Il y a là un véritable courage politique et humain.


    • #1679305
      le 07/03/2017 par James Fortitude
      On s’embrasse et on oublie

      @ paskl
      Très bien mais alors, il faut à Soral et Dieudonné, utiliser les mêmes "armes" que tous ces clônes du système, c’est à dire avoir eux-mêmes, nous mêmes, des clônes de Soral et Dieudonné "puissance mille", parmi les juges, les avocats, les journalistes, chroniqueurs, les politiques, les acteurs, chanteurs ; écrivains, philosophes, ....


  • #1679114
    le 06/03/2017 par JC
    On s’embrasse et on oublie

    Émission d’un niveau exceptionnel, bien au-dessus en terme d’intérêt que ce que le titre laissait pressentir. Vous comprenez les choses comme je les comprends. Malheureusement c’est un penchant naturel dès lors qu’on fait de la politique, et que donc on s’occupe du "bien commun", et il est facile de succomber à la tentation, de notre côté également, d’employer le mal pour lutter contre le mal. Peut-être que ça ne pose aucun problème moral à certains, mais pour les chrétiens (moraux au moins, il ne s’agit pas de dogme religieux), aucune excuse pour faire le mal. Cf le film "Tu ne tueras point" pour une illustration. Soyons vertueux et exemplaires, ne nous abaissons jamais au niveau de ceux qui nous diabolisent, espérons qu’ils comprennent un jour.

    Un lien pour compléter : http://www.les-crises.fr/la-tentati...

     

    • #1679225
      le 07/03/2017 par Grz
      On s’embrasse et on oublie

      Comme on dit, ce n’est pas en empruntant le chemin du vice qu’on arrive à l’arbre de la vertu.
      Le Mal n’est qu’incarné par certaines personnes. Tout ce qu’il demande, c’est de sauter d’une personne à l’autre, peu importe le "camp", qui n’a jamais été une protection morale contre une quelconque déviance.
      Chaque jour d’ailleurs, on peut voir comme le "Camp du Bien" est rempli de vieilles ordures pourries.


  • #1679154
    le 06/03/2017 par KADAFFI69
    On s’embrasse et on oublie

    Maitre Viguier et Alain Soral...un régal !! Plus jamais la télé ! Pardon peut-être si ERTV un jour sur le service publique.
    Merci pour ce moment bonheur.


  • #1679167
    le 06/03/2017 par PieGhi
    On s’embrasse et on oublie

    Satan est un ignoble passé, Dieu est un radieux avenir.


  • #1679208
    le 06/03/2017 par Matthieu S
    On s’embrasse et on oublie

    Prenez le temps d’écouter ces 75 minutes d’entretien : c’est calme, fluide, argumenté et construit avec recul et humour. Je crois qu’on peut mesurer le progrès et la pénétration des idées de Monsieur Soral par le calme de plus en plus prégnant de son argumentation. Merci à Monsieur Viguier de rehausser l’image de la magistrature et en particulier des avocats, ils en ont bien besoin. Merci pour ce bon moment.


  • #1679211
    le 06/03/2017 par Georges 4bitbol
    On s’embrasse et on oublie

    Je suis allé voir la tronche d’andreas baader, effectivement, le fils Klarsfeld n’a aucune goutte de sang juif mais pur jus Allemand. Dès que l’on gratte un peu dans le singulier monde de la communauté organisée, on gagne à chaque fois un jackpot inattendu.


  • #1679248
    le 07/03/2017 par Maria Comak
    On s’embrasse et on oublie

    A conserver pour la postérité !


  • #1679258
    le 07/03/2017 par Youn
    On s’embrasse et on oublie

    Mesquin la reference à Andreas Badeer


  • #1679288
    le 07/03/2017 par Seb
    On s’embrasse et on oublie

    Franchement je ne vois pas trop de lien entre la gueule de Baader et celle de Arno Klarsfeld.
    En revanche la voix du fils Klarsfeld et de son père Serge K. sont très très proches ! Mais cela peut tout à fait être lié à l’environnement et non pas les gènes !

     

    • #1679340
      le 07/03/2017 par Georges 4bitbol
      On s’embrasse et on oublie

      Le lien physique entre Klarsfeld père et fils, vous le voyez ? C’était toujours surprenant aux yeux les moins avertis, maintenant nous avons une explication. Pour "arrière-petit -fils de déporté", tout est néanmoins possible dans le monde merveilleux de la rente " organisée".


    • #1685936
      le 18/03/2017 par Karl Thorstein
      On s’embrasse et on oublie

      Arno Klarsfeld ressemble surtout à sa mère... pour le reste j’ose espérer qu’elle sait qui est le père !


  • #1679392
    le 07/03/2017 par darwini
    On s’embrasse et on oublie

    Une chronique judiciaire passionnante qui pousse la réflexion très loin . De la crème des habituels intervenants d’E&R ici réunis , on en attendait pas moins . Merci !!!


  • #1679394
    le 07/03/2017 par christiane
    On s’embrasse et on oublie

    j’adore le titre de l’émission qui , par son humour, met à distance la gravité des faits et place les commentaires à distance de la réponse ’’ haineuse’’

     

    • #1679554
      le 07/03/2017 par Jauhnni Vallyday
      On s’embrasse et on oublie

      Maître Viguier peut-il nous rappeler les racines latines d’innocence et de culpabilité, histoire de faire cesser les nuisances.

      Voyeux  !


  • #1679400
    le 07/03/2017 par paskl
    On s’embrasse et on oublie

    Effectivement d’un très haut niveau entre le calme Maitre Vighier et le bouillant autant que précis Alain Soral, maître du logos, un dialogue à écouter et réécouter.
    Comment le combat de toute éternité mené au "nom du bien" est une utopie qui fait des millions de morts et instaure une dictature qui ne dit pas son nom. Et comment ceux qui le dénoncent sont systématiquement montrés comme les "méchants objectifs", en toute subjectivité délirante aveugle.


  • #1679639
    le 07/03/2017 par Kamaradov
    On s’embrasse et on oublie

    Bravo pour ce nouveau rendez-vous. Quel régal ! Merci messieurs pour vos combats respectifs, pour votre intelligence, votre érudition, votre courage et votre générosité. Je suis fier de soutenir ER, qui est ma source d’information et ma "lunette" d’observation et d’interprétation de ce monde.


  • #1679752
    le 07/03/2017 par Aymard de Chartres
    On s’embrasse et on oublie

    Je devrais être invité à ce type de débat prolongeant l’inique procès en sorcellerie intenté contre Alain Soral. Dans ce type de procès politiquement correct, le droit descend d’un niveau en basculant sur un plan secondaire et s’ouvre sur le théâtre d’une parodie de justice où les acteurs de la poursuite sont subitement métamorphosés en une sorte de Commandeur incarnant Arès, Eris et Deimos. L’aboutissement de cette odieuse mascarade punitive se termine par la condamnation pénale de la victime expiatoire, exemplairement châtiée pour son insupportable insolence et déclenchant ainsi la jouissance irrépressible des nouveaux apôtres de la sainte Shoah.


  • #1679822
    le 07/03/2017 par vers de pouët- pouët à 1/2 plein
    On s’embrasse et on oublie

    bonsoir, j’ai entendu une fois une phrase que j’avais trouvé réconfortante et elle disait"c’est toujours le 1er a passer au travers du mur qui morfle,toujours..."et une autre de Platon je crois en parlant des champs de bataille"...il n’y a que les morts qui ont vu la fin de la guerre".Merci pour votre courage et votre implication de la part d’un futur adhérent


  • #1679952
    le 08/03/2017 par Nicolas
    On s’embrasse et on oublie

    Dommage que l’on ne sache pas si l’accusation lui a demandé le sens de cette phrase, en l’occurrence de quel bouleau il parlait ?

     

    • #1680023
      le 08/03/2017 par Jayjay
      On s’embrasse et on oublie

      Boulot , pas bouleau ...
      Je pense que Alain SORAL a trés bien expliqué au travers de la lettre lue par son représentant Maitre VIGUIER de quel "boulot" il s’agit .


    • #1682834
      le 13/03/2017 par André
      On s’embrasse et on oublie

      Je pense que l’erreur de Soral à propos de cette phrase (quelqu’ait pu être son sens) a été de ne pas revendiquer qu’il ne pouvait s’agir de toutes façons que d’une "FIGURE DE STYLE" de la part d’un homme de plume, ainsi qu’un certain journaliste s’en est prévalu avec SUCCÈS lors du procès intenté contre lui par Dieudonné ! Et mettre bien en évidence le 2 poids, 2 mesures...


    • #1682867
      le 13/03/2017 par L’heure la plus lourde
      On s’embrasse et on oublie

      @ André

      Quand un des plateaux de la balance est plombé, le fléau est toujours entraîné dans ce sens.

      Ça répond à des lois physiques. Le plus lourd est plus lourd que le léger.

      Ça doit pas nous empêcher de boire un coup à la santé du Cantique des cantiques !


  • #1689566
    le 24/03/2017 par zlaan
    On s’embrasse et on oublie

    Passionnant !

    Ce débat est à écouter sans faute ! Messieurs, vous avez du courage à revendre, dans ce combat ou l’inégalité, le mensonge et l’hypocrisie règnent et ou les parties ne sont pas à armes égales.
    Heureusement que vous êtes là pour réveiller les endormis.


Commentaires suivants