Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ousmane Badara lance un défi aux rappeurs : "Faites un son contre Israël..."

Trois leçons d’insoumission pour les rappeurs « rebelles »,
à lire sur Kontre Kulture

 

Le rap est-il adulte ? Voir sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1829122

    "rebelle sans cause". C’était une phrase du film "confessions d’un dragueur". Je ne connais pas la personne à qui Ousmane Badara attribue ses propos mais, sauf bizarrerie chronologique, la paternité de l’expression ou au moins sa mise en lumière publique est à mettre au crédit d’Alain Soral.

     

    Répondre à ce message

    • #1829224
      Le 29 octobre à 09:46 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Ousmane Badara lance un défi aux rappeurs : "Faites un son contre (...)

      La Fureur de vivre (Rebel Without a Cause) est un film américain réalisé par Nicholas Ray et sorti en 1955.
      Avec le mort jeune James Dean !

       
    • Public Enemy cité par Ousmane badar est un groupe de rap américain qui avait sorti à la fin des années 80 un morceau intitulé "rebel wihout a pause" (rebelle sans pause) qui est un jeu de mot faisant référence au film "rebel without a cause" (rebelle sans cause) avec James Dean sorti en 1955 ("la fureur de vivre" en français)

      Ousmane s’est donc un peu embrouillé les pinceaux et tout cela est de toutes façons antérieur au film d’Alain Soral !

       
  • #1829127

    J ai toujours beaucoup aimé alpha5.20, à l époque oú il rappait (2008) c’était un ovni,pas du tout les carcans habituels. Il a toujours été très critique envers la France ( Ce n est pas la France que je hais mais juste les politiciens, avant d’arriver ici frère, moi j’ n’avais pas d secu. ) mais jamais envers les Français.
    Par la suite il s’est mis à pratiquer l’Islam et a mis un terme à sa carrière de rappeur.
    Il est le seul a avoir clashé booba et sévèrement dans plusieurs morceaux, ce dernier avait même du disparaitre pendant 2 ans pour faire oublier cette humiliation et revenir avec une nouvel image ultra bling bling.
    Il était, je pense, le seul rappeur indépendant qui ait eu un véritable impacte, même si il se trompait sur beaucoup de chose et était très fougueux, il incarne cette France des banlieus qui n’a pas encore perdu ses couilles et qui malgrès son ignorance a bien compris qui sont les véritables ennemis des peuples.
    Soral a dit : un bon rappeur c’est celui qui arrête.
    Ça m’avait tout de suite fait penser à alpha 5.20 j’imagine qu’aujourd’hui il a une bien meilleur compréhension de la situation et c’est certainement le genre de personne type, avec qui une reconciliation (national ?) serait bénéfique.

     

    Répondre à ce message

    • Bien dis ! Alpha 5.20 est un mec bon, j’en suis sûr qu’il voudrait bien se rapprocher de E&R.
      il a très vite compris dans ce milieu qu’il fallait sucer pour monter.. me semble qu’il ai lancé le label indépendant contrairement à la main mise sur le bizz.

       
  • #1829150

    J’avais suggéré à E&R cette vidéo. Je suis content qu’ils l’aient partagée.

    Qu’on apprécie le rap ou pas, il faut avouer qu’il a vu juste dans cette vidéo.

    D’ailleurs j’aimais pas du tout ce qu’il faisait quand il rappait encore. Le gangsta rap, c’est pas ma tasse de thé.

     

    Répondre à ce message

  • #1829153

    Qui se rappel de Jeremy Louis Sydney ? Rapeur tué et soupçonné de terrorisme. Je me rappel qu’il parlait de Bildelberg, dans une courte vidéo. Plus jamais entendu parlé par la suite de cette affaire.

     

    Répondre à ce message

  • #1829262

    Tu peux dire Nique la France et être défendu par une ministre,
    mais tu peux pas dire Nique Israël et rester vivant.
    La liberté d’expression est une liberté conditionnelle.

     

    Répondre à ce message

  • Arrêtons d’associer le "rap" à de la musique .C’est une rime vocale venant des quartiers noirs new-yorkais . des années 1960, à la grande époque des luttes pour les droits civiques aux États-Unis, que « The Last Poets » (crée à Harlem -New York- en 1968), Le plus stupide, et c’est toujours pareil, c’est de copier quelque chose qui ne nous concerne pas .L’original est toujours mieux que la copie .Mais comme d’habitude on ramasse tout ce qui traine pour faire du fric, sans connaitre les tenants et les aboutissants, mais c’est la mode , ça fait rebelle et Américain .La création, c’est toujours plus compliqué, surtout quand on n’a rien à faire dans ce domaine . En 1960, ils avaient quelque chose à défendre, et ont CRÉÉ ! ce mode d’expression ,on aime ou on n’aime pas ,mais ils avaient au moins inventé leur style propre. J’attends toujours le notre .

     

    Répondre à ce message

  • #1829436

    Polémiquement incorrect 1 et 2,
    deux morceaux de rap qui répondent au défi.
    Par contre le rappeur est effectivement inexistant dans les médias et n’a aucune visibilité.

     

    Répondre à ce message

  • #1829677

    IAM - J’aurais pu croire, album Ombre et Lumière (1993)

    Extrait :

    J’aurais pu croire en Israël mais
    Les différentes religions n’y vivent pas en paix
    Les deux tiers du territoire que les sionistes ont occupés
    Par l’ONU en 48 n’ont jamais été attribués

    Pense à tous ces Russes et ces Polonais
    Fraîchement arrivés
    Et qui ont chassé les Palestiniens qui habitaient sur cette terre
    Et qui l’ont travaillée et chérie pendant des millénaires

    On les a conduit dans des camps et dépouillés là
    Ils furent massacrés à Sabra et Chatila
    Dieu a signifié aux hommes de toutes les races :
    "Ne fait pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse."

    Après les tueries par ces chiens de Nazis
    Je ne peux pas croire que vous ayez agi ainsi
    J’ai rêvé une nuit de deux beaux frères jumeaux :
    Palestine et Israël en harmonie souverains et égaux

    Mais balles contre cailloux, canons à pierres
    Expulsés aux frontières je ne puis me taire
    Le David d’antan est devenu Goliath. Moi
    J’aurais pu croire Israël mais je ne le crois pas

     

    Répondre à ce message

  • Kery james a fait une musique contre Israël "Avec le cœur ET LA raison"le titre de LA chanson

     

    Répondre à ce message

  • #1833739
    Le 5 novembre à 12:11 par willy münzenberg
    Ousmane Badara lance un défi aux rappeurs : "Faites un son contre (...)

    Il a raison sur le fait que tout le monde écoute mais que seulement peu de gens comprennent...
    Donc les anciens du rap game et futurs abonnés de "nostalgie" qui seront heureux d’écouter leurs Kerry James(ucer), j’ai un petit message pour vos oreilles soraliennes poussièreuses.
    Aller faire un tour sur la toile et rechercher "VALD" dans votre moteur de recherche, un petit avant goût :
    - "c’est pour" : C’est pour mon fusil sous ma boite à fusibles
    Que j’utiliserai que sur les concepteurs de uzi

    - "aulnay-sous-bois" :Petit faggot, continue si t’adhères à Israël, pauvre con !
    Tu fais la même chose qu’eux
    Quand tu bolosses une vieille avec tes frères colons
    Eh, c’est quoi l’blème-pro ?

    - "si j’arrêtais" Nos limites, vos limites
    Grosse équipe, Bose et pique
    Do, Ré, Mi, faut rer-ti
    Des questions ? Faurisson

    Et encore bien d’autres... Mais il faut savoir écouter ce qui doit être compliqué pour un rappeur asbeen qui fait les marchés.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents