Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

Qu’est devenu Fabrice Burgaud ? L’ancien juge d’instruction, désigné comme le principal responsable du fiasco judiciaire d’Outreau, est toujours dans la magistrature. Il travaille aujourd’hui à la Cour de cassation, plus haute juridiction en France. Le Point.fr a rencontré le magistrat à plusieurs reprises, mais c’est par écrit qu’il a accepté de répondre à nos questions.

Le Point : Le documentaire Outreau, l’autre vérité pose un regard inédit sur cette affaire. Qu’en pensez-vous ?

Fabrice Burgaud : Je pense tout simplement que cela était indispensable, car, dans cette affaire, la parole avait été confisquée par quelques-uns. Je crois qu’il faut rendre hommage à Serge Garde, le réalisateur, qui a une connaissance approfondie du dossier, ce qui est peu fréquent. Et puis, il y a quelques moments surprenants : quand j’entends un ancien ministre de la Justice dans le documentaire expliquer avec un grand aplomb ce que j’ai fait et pas fait, alors qu’il concède dans le même temps ne pas avoir ouvert le dossier ni lu une ligne de procédure, je pense être en droit de m’interroger sur le sens des décisions qu’il a été amené à prendre dans cette affaire.

Ce film apporte-t-il des éléments nouveaux dont vous ne disposiez pas à l’époque de l’instruction ?

Il est particulièrement bien documenté. À ma connaissance, Serge Garde a frappé à beaucoup de portes et a réuni de très nombreux documents. Beaucoup sont inédits et certains même pour moi, comme les sommes allouées aux personnes acquittées.

Avez-vous le sentiment que ce film peut contribuer à la réhabilitation de votre image ?

Ce n’est pas le sujet. Ce que montre le film, c’est ce qui s’est vraiment passé dans cette affaire, comment les choses ont évolué et quel a été le rôle des juges, des avocats, des hommes politiques et des journalistes. Résultat : on est bien loin de la « version officielle » de cette affaire.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

 

Bientôt chez Kontre Kulture, la contre-enquête de Jacques Thomet sur l’affaire d’Outreau :

 

La quatrième de couverture :

Outreau ! On pourrait croire que tout a été dit, que tout a été écrit sur Outreau. L’affaire a été jugée, rejugée, et la Justice elle-même a fait l’objet de jugements aussi bien médiatiques qu’institutionnels. C’est entendu : Outreau est le Tchernobyl judiciaire qui par la faute d’un juge coupable a envoyé en prison des innocents. Outreau est ce cri qui accuse les enfants qui fabulent. Outreau est le Plus jamais ça ! de la Justice française.

Et pourtant, dans les archives des tribunaux dorment des milliers de pages qui racontent une autre affaire. Une affaire d’enfants malmenés par la Justice, d’experts ridiculisés et méprisés, d’avocats au service unique de leur propre gloire, d’acquittés devenus héros que des témoins et des victimes continuent d’accuser. Une affaire scabreuse et hélas ! banale de pédophiles, et peut-être de meurtriers, dont la médiatisation et le retournement a servi à étouffer depuis lors la parole des enfants et à dénigrer, voire à accuser, ceux qui tentent de les protéger.

C’est à cette contre-enquête minutieuse, véritable bombe dans le ciel aujourd’hui trop serein des pédocriminels et de leurs soutiens, que s’est livré l’auteur pendant deux ans et qu’il nous rapporte ici, suivie de l’analyse des conséquences d’un fiasco qui n’est pas là où on l’a dit.

Jacques Thomet, après une licence d’histoire et une formation de journaliste, a été rédacteur en chef pendant 32 ans à l’AFP.

Parution aux éditions Kontre Kulture en mars 2013

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #346666
    Le 3 mars 2013 à 21:31 par MG 42
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    grattez un peu sur les aveux quasi spontanés de l’huissier....



    cet "homme" qui s’est écroulé en larmes au procès en proclamant : "JE SUIS COUPABLE, mais à cette époque je ne savais plus où j’en étais". Info extraite du huis clos où son fils François-Xavier l’a invectivé en le pointant du doigt "avoue ce que tu m’as fait !" Ces propos n’ont pourtant pas été actés car selon Monier, président de chambre à la cour d’appel de Douai, ils exprimaient une mauvaise conscience et non une reconnaissance de culpabilité. (? !)



    http://blogs.mediapart.fr/blog/capr...

    http://www.pedopolis.com/blog/outre...



    Extrait de « Outreau : Où sont les vrais menteurs ? »
    blogs.mediapart.fr/blog/caprouille/081112/outreau-ou-sont-les-vrais-menteursa

    Alain Marécaux à travers son film-fiction a prétendu dire la vérité sur l’affaire d’Outreau mais il a omis sa déclaration mythique rapportée par le Président Monnier : « Je suis coupable mais à cette époque je ne savais plus où j’en étais » . Il se dit maintenant innocent de tout crime, mais qui ment ?

    Comment Dédé, alors âgé de 8 ans a-t-il pu reconnaître immédiatement et sans hésitation le beau tapis zébré de la chambre à coucher de « Monsieur Marico » lorsqu’il l’a aperçu furtivement sur une photo alors qu’il venait d’entrer dans le bureau du Juge Burgaud ?

    Depuis quand un huissier de justice, notable, laisse-t-il un enfant du quart monde pénétrer sa chambre à coucher ? Dédé était-il comme il a été prétendu, un copain de classe de son fils ? Que neni, François-Xavier Marécaux n’a fréquenté l’école de Dédé que plus tard, question de brouiller les pistes…

    Marécaux avait prétendu ne jamais s’être rendu en Belgique et n’y connaître personne (sauf pour y emmener ses enfants dans un parc d’attractions) mais étrangement, son voisin mitoyen a vu très souvent des voitures immatriculées en Belgique garées devant chez lui… Qui ment ?




    Petit rajout des plus intéressants : Alain Marécaux, expert en mensonges (pour un huissier c’est pas des plus forts) s’est aussi permis de pleurnichouiller devant les caméras de télévision car selon lui , on lui aurait « pris » son étude d’huissier .

    La vérité est toute autre : il a vendu son étude au prix du marché quand l’affaire a commencé à éclater (ce qui était très prudent pour quelqu’un qui n’avait rien à se reprocher)


     

    Répondre à ce message

  • #346700
    Le 3 mars 2013 à 21:58 par Amatone
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    Je propose de revoir l’affaire Cassez .....

     

    Répondre à ce message

  • #346703
    Le 3 mars 2013 à 21:59 par Mirabeau:Dans ce monde, si l’on n’est pas fripon, on est parmi les (...)
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    Tout est surprenant :
    - le reclassement de Fabrice Burgeaud dans la plus haute juridiction Française
    - les éléments d’enquêtes nouveaux d’un simple journaliste auxquels n’aurait pas eu accès ou qu’aurait bâclé la police lors des faits.
    - l’attitude du ministre de la justice en 2005 : Dominique Perben ou Pascal Clément
    - la personnalité, l’origine de M. Badaoui

     

    Répondre à ce message

    • #347003
      Le Mars 2013 à 08:51 par Thizy Veronique
      Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

      Pascal Clément était le président du conseil général de la Loire en 2003. Comme le dit le juge Burgaud, comment a-t-il pu prendre une décision sans jamais avoir lu le dossier !!!! Mais croyez-moi que dans la Loire 42, il n’a pas manqué avant sa promotion de couvrir des affaire de pédophilie. J’aimerais que @goy pry donne quelques précisions sur ce qu’il sait sur les affaires concernant cette région !!! Cela fait 10 ans que je des ordures du coin m’empêchent de voir mes enfants en même en milieu médiatisé. Depuis septembre 2008, le médecin "expert" qui avait expertisé ma fille, a été mise en examen pour détentions de cassettes pédopornographiques : RIEN DANS LA PRESSE !!!! Mon ex mari est couvert : pourquoi ? il a fait parti des enfants repéré par les rabatteurs du coin ... et je ne délire pas !!!
      Depuis Outreau, des affaires comme la mienne ce sont multipliée : à lire dans le livre de Jacques Thomet édité par KK ...

      Au fait, les acquittés d’Outreau, vous nous avez bien eu !!!!

       
  • #346944
    Le 4 mars 2013 à 05:15 par ninouche
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    Je ne connais pas grand chose a cette affaire.. C’est tellement fouillis cette histoire... Mais rien que parce que les médias se sont acharné sur le juge, je me pose des questions.. Les médias font toujours ce qu’ont leur demandent de faire. Quand ils chantent à l’unission, c’est toujours avec une idée commune derrière.. Alors, oui, rien que pour ca, je me dis que finalement, ca pue grave l’embrouille politique.. Je me dis que d’ailleurs, il s’est peut etre même arrangé avec des personnages influents, pour tout prendre dans la tete et gagner une situation confortable ensuite, pour cacher, ou masquer d’autres éléments plus grave..

     

    Répondre à ce message

  • #347118
    Le 4 mars 2013 à 11:30 par profane
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    En france ca semble donc etre une constante.....la justice protège souvent les pédocriminels ! ! ! ! la question qui demeure cest volontairement ou à l insue de leur plein gré...

    ...voir une autre affaire revelatrice.... l ecole en bateau leonid kameneff

    il sera beneficiaire d un etonnant non lieu pourtant "en martinique" faut dire....l ile ou la justice est rendue dans un hangar a banane... !!! par la loge droit et justice

    des dizaines de dossiers scandaleux existent et des centaines de jusiticibles floués en premanence...l ile sans droits ni lois ..pour les initiés s entend.

    POUARCK, POUARCK et REPOUARCK . . . .

     

    Répondre à ce message

  • #347224
    Le 4 mars 2013 à 13:32 par Amatone
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    Dire que Burgaud est le seul responsable de cette affaire, c’est la même chose que de dire que Kerviel est seul responsable de l’effondrement de la Société Générale et de la crise des subprimes !
    Le seul tort qu’il aurait pu avoir, c’est de ne pas avoir retenu PLUS d’accusations.

    Les réseaux pédo-criminels sont nombreux en France mais pour une raison étrange (....) on n’en parle pas et les médias relayent de façon anodine la tendance générale de déliquescence des moeurs, en nous faisant croire que tout ça c’est normal, c’est même la liberté ! Qui sommes-nous pour y contrevenir ?! Des fachos ? Des nazis ?!!
    Roman Polanski, ça fait tes choux gras tout ça, protégé que tu es par des amis qui ont dû ou doivent s’adonner aux mêmes pratiques que toi. Je parle même pas de nos élites.

    http://www.allocine.fr/video/player...

     

    Répondre à ce message

  • #347579
    Le 4 mars 2013 à 19:20 par Stev
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    J’ai entendu dire que Burgaud avait dans un premier temps arrêté 50 ou 80 personnes.

    Allez dans n’importe quel ville, quartier de France (ou d’ailleurs), arrêtez 50 personnes, interrogez les pendant plusieurs heures, et certains vous avouerons avoir tuer Kennedy ou être complice du 11/09. Ce n’est pas une méthode d’investigation sérieuse !

    Et le risque, avec cette méthode, c’est que de vrais pédophiles aient réussi à s’en sortir, profitant de la confusion générale !

     

    Répondre à ce message

  • #347597
    Le 4 mars 2013 à 19:38 par neribu
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    il y a fort à parier que certains des "bénéficiaires" de ces enfants n’avaient pas intérêt que les choses aillent trop loin... que ce soit dans la justice, dans la politique et même peut être dans la police.

    C’est le système habituel de l’embrouillage, de l’enfumage afin de pouvoir s’en sortir sans aucune condamnation, mortelle pour certains d’entre eux (financière, médiatique).

    Il faut aussi ne pas oublier le rôle des médias... on peut se demander si eux aussi, n’avaient pas intérêt que les enfants soient ridiculisés, moqués et pour finir passer pour des menteurs...

    Cette société c’est vraiment de la m...e !

     

    Répondre à ce message

  • #348923
    Le 5 mars 2013 à 23:22 par Palteza
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    Pas toujours clément avec certains choix éditoriaux d’E&R, je me dois de signaler la bravoure de la publication du livre de Jacques Thomet, la marques des honnêtes gens.
    Je vous supplierais d’offrir à de telles révélations toute la visibilité qu’elles méritent sur le site. De telles horreurs doivent être connues au maximum du grand public, c’est là où nous verrons si les consciences sont toujours éveillées ...
    Les enfants comptent sur vous !

     

    Répondre à ce message

  • #369373
    Le 26 mars 2013 à 17:01 par botteQ
    Outreau : les confessions de Fabrice Burgaud

    "Curieux !"Vous avez dit "curieux" comme coïncidence 23 jours après cet article à propos d’un film remettant en cause une décision de justice ,article dans lequel par ses commentaires un juge encore dans la Magistrature (et de surcroit à la Cour de Cassation) remet "implicitement" lui même en cause cette décision de justice qui pour le moins l’a discrédité ; je cite les paroles que vous lui attribuez dans votre article " on est bien loin de la « version officielle » de cette affaire. Voila donc qu’aujourd’hui la Magistrature est scandalisée parce que certains se permettent de critiquer la décision d’un autre juge . . . Il y a de quoi se poser des questions sur cette Institution ? ? ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents